Mai/juin 2019 : Que se passe-t-il à la mine Giant?

Table des matières

Soyez prudent à proximité du site de la mine Giant

Cette photo montre une clôture à mailles de chaîne avec un panneau indiquant « Danger Do Not Enter » (Danger, ne pas entrer)
L'accès du public au site de la mine Giant est interdit en raison des risques qu'il présente pour la santé et la sécurité.

La saison estivale approche et à cette époque de l'année, les habitants du Nord et les touristes aiment profiter du plein air et d'une variété d'activités hors route. L'équipe du projet aimerait rappeler aux utilisateurs des terres que la mine Giant, y compris le lotissement urbain, est un site contaminé. Les travailleurs sur place doivent suivre une formation et porter un équipement de sécurité spécial qui les protège contre les risques présents. Il est interdit au public d'entrer sur le site en tout temps en raison des risques pour la santé et la sécurité. L'équipe du projet surveille le site 24 heures par jour pour assurer la sécurité et la protection du public.

Si vous empruntez la route Ingraham Trail, veillez à rester sur la voie de circulation, là où la route traverse le site, ou à utiliser les voies d'arrêt désignées. Lorsque vous vous trouvez à proximité du site, veuillez respecter les limites de la propriété et les avertissements affichés. Une nouvelle signalisation sera installée le long du chemin du lac Vee, à l'emplacement de la zone de mise à l'eau et à l'endroit où l'ancienne et la nouvelle route Ingraham Trail se croisent. L'équipe installera également deux panneaux indicateurs dans la zone de mise à l'eau pour rappeler aux utilisateurs de cette dernière les endroits où l'accès est restreint pour des raisons de sécurité. Il sera plus facile de voir où se situent les limites du projet, puisque des barrières et des clôtures temporaires seront installées autour du périmètre du lotissement urbain et à l'endroit où l'ancienne et la nouvelle route Ingraham Trail se croisent.

Vue aérienne du site, avec photos intercalées, montrant l'endroit où sont installés les nouveaux panneaux et les nouvelles barrières. Les lignes violettes indiquent l'emplacement des nouvelles clôtures et barrières sur le périmètre du lotissement urbain et l'endroit où l'ancienne et la nouvelle route Ingraham Trail se croisent. Les carrés verts indiquent là où de nouveaux panneaux sont installés le long du chemin du lac Vee, à l'emplacement de la zone de mise à l'eau et à l'endroit où l'ancienne et la nouvelle route Ingraham Trail se croisent.
Cette vue aérienne montre l'emplacement approximatif des nouveaux panneaux, ainsi que l'endroit où des clôtures et des barrières sont actuellement installées sur le site de la mine Giant.

Ces travaux devraient débuter au début du mois de juin et s'achever dans un délai de trois à quatre semaines. Il est possible que quelques emplacements de stationnement pour les remorques à bateau ne soient plus disponibles pendant la durée des travaux. L'équipe du projet s'efforcera de réduire au minimum les inconvénients pour le public pendant les travaux d'amélioration des clôtures de sécurité.

Liens avec la collectivité

Cette photo montre une femme et un homme assis à la table d'un kiosque d'exposition, avec comme toile de fond l'affiche du projet d'assainissement de la mine Giant.
Les membres de l'équipe du projet, Geneva Irwin et Andrei Torianski, lors du salon professionnel.

L'équipe du projet a poursuivi ses efforts en vue d'établir des liens avec la collectivité au sein de cette dernière. Les membres de l'équipe ont assisté à l'assemblée publique annuelle du Conseil de surveillance de la mine Giant, tenue le 1er mai 2019, pour s'assurer que les experts en la matière puissent répondre aux questions des personnes présentes.

Par la suite, soit le 10 mai 2019, l'équipe du projet a participé au salon de l'emploi de la Première Nation des Dénés Yellowknives. L'équipe a assisté à cet événement au cours des trois dernières années, donnant aux élèves du secondaire de la 9e à la 12e année l'occasion de se renseigner sur les travaux en cours sur le site, de même que sur les différentes carrières qui seront disponibles à mesure que le projet d'assainissement du site ira de l'avant.

De plus, l'équipe continue de s'assurer que des membres du projet sont présents au salon professionnel printanier organisé chaque année par la Chambre de commerce de Yellowknife. Elle maintient également son engagement à discuter avec la collectivité, à lui fournir des renseignements sur le projet et à répondre aux questions concernant le processus d'assainissement de la mine Giant.

Compte rendu de l'évaluation quantitative des risques

Les travaux réalisés dans le cadre de l'évaluation quantitative des risques du projet se poursuivent. L'équipe d'évaluation s'est rendue à Yellowknife les 23 et 24 avril 2019 et à Dettah les 25 et 26 avril 2019 pour tenir une nouvelle série de séances de discussion. Ces séances étaient axées sur l'analyse des résultats du processus indépendant d'examen préalable des risques, dans le cadre duquel un consultant a examiné les scénarios de risque recueillis au cours des séances de travail précédentes, organisées en présence des membres de la collectivité tout au long de 2018.

Des représentants d'Alternatives North, du Conseil de surveillance de la mine Giant, de l'Alliance des Métis de North Slave et de la Première Nation des Dénés Yellowknives ont participé à ces séances. Les participants ont eu l'occasion de poser des questions aux consultants sur les différents scénarios de risque. Ils ont été en mesure de vérifier la validité des résultats et de cibler les zones où, selon eux, l'équipe d'évaluation doit pousser plus avant ses travaux. Les prochaines étapes comprennent la mise au point des résultats du processus d'examen préalable, après quoi l'équipe d'évaluation analysera un sous-groupe de scénarios de risque déterminés dans le cadre de ce processus. Cette analyse sera ensuite communiquée aux participants.

Compte rendu de l'étude sur la santé

Cette photo montre un homme qui fait une présentation, debout derrière une table. Trois femmes sont assises à sa droite, à la table. Derrière eux, à l'écran, on peut voir une diapositive sur laquelle il est indiqué : « Health Effects Monitoring Program – Baseline Study Results – Yellowknife General Population » (Programme de suivi des effets sur la santé – Résultats de l'étude de base – Population générale de Yellowknife).
Le Dr Laurie Chan, à l'extrême gauche, présente les résultats de l'étude de base du Programme de suivi des effets sur la santé, à Yellowknife. Sont présents avec lui, de gauche à droite, Renata Rosol, gestionnaire de projet, Elizabeth Liske, coordonnatrice de projet communautaire, et Anna Bergen, infirmière praticienne.

Les responsables du Programme de suivi des effets sur la santé se sont rendus dans la région de Yellowknife, en mai 2019, afin de rendre compte des premiers résultats de l'étude auprès de la population générale. Les personnes ayant participé individuellement à l'étude se sont vu remettre leurs résultats personnels avant la tenue des rencontres.

Le Programme de suivi des effets sur la santé est une étude à long terme visant à déterminer la quantité d'arsenic et d'autres métaux liés à l'ancienne mine qui est présente dans l'organisme des gens, avant, pendant et après les activités d'assainissement de la mine Giant. Le Dr Laurie Chan, le responsable de l'étude, a signalé que les résultats de l'étude démontrent que dans l'ensemble, les habitants de Yellowknife, de Ndilo et de Dettah présentent des niveaux d'exposition à l'arsenic semblables à ceux constatés dans le reste du Canada. Bien que nous ayons observé des niveaux moyens d'exposition légèrement plus élevés chez les enfants (6,6 µg/L dans l'échantillonnage aléatoire et 7,2 µg/L chez les volontaires) que chez la population d'âge adulte (5,4 µg/L dans l'échantillonnage aléatoire et 5,7 µg/L chez les volontaires), ces résultats sont encore bien en deçà du niveau de référence de 21 µg/L, tiré de l'Enquête canadienne sur les mesures de la santé. L'équipe chargée de l'étude a rendu les résultats (non disponible en français) obtenus à ce jour, y compris les résultats sommaires en langage clair (non disponible en français), accessibles sur le site Web du Programme de suivi des effets sur la santé (non disponible en français).

Les participants individuels dont les résultats étaient supérieurs aux niveaux de référence ont été invités à se présenter pour un suivi auprès de l'infirmière praticienne, qui leur fournira des renseignements au sujet de ce que révèlent leurs résultats personnels quant à leur santé, ainsi que des conseils sur les moyens de réduire leur exposition. Un résultat plus élevé ne signifie pas forcément que la santé d'une personne est en danger.

Comme il n'existe actuellement aucun niveau de référence ou indicateur des concentrations d'arsenic dans les ongles d'orteils, cet échantillonnage a été effectué afin de créer une base de référence concernant l'exposition à long terme, qui sera utilisée aux fins de comparaison lors de futures études. Bien que cette base de référence ne prévoie pas les risques, d'autres études seront menées auprès de 20 % des enfants et de 5 % des adultes y ayant participé, afin de déterminer comment l'arsenic est absorbé dans les ongles d'orteils. Les pourcentages sélectionnés pour chaque groupe sont fondés sur la recommandation de l'administratrice en chef de la santé publique. Une fois les tests supplémentaires terminés, l'équipe sera en mesure de déterminer les prochaines étapes à suivre, s'il y a lieu. Cette décision sera prise en consultation avec des experts, tels que le médecin chef.

La prochaine étude représentative menée auprès des enfants, dans le cadre du Programme de suivi des effets sur la santé, débutera en 2022, suivie d'une autre en 2027, et celle réalisée auprès des adultes sera effectuée en 2027, lorsque les travaux d'assainissement seront en cours. Les résultats alors obtenus seront comparés aux résultats de base de la présente étude.

Parsons Inc. accorde la première bourse d'études Parsons dans le cadre du projet d'assainissement de la mine Giant

Cette photo montre Joanne Speakman debout devant un fond neutre.
Joanne Speakman

Parsons a récemment annoncé que Joanne Speakman avait obtenu la bourse d'études Parsons de 10 000 $, dans le cadre du projet d'assainissement de la mine Giant, pour l'année scolaire 2019-2020. Joanne est inscrite au baccalauréat ès sciences (sciences de l'environnement et de la conservation) de l'Université de l'Alberta. Une fois qu'elle aura terminé sa quatrième année d'études, qui débutera sous peu, elle entend poursuivre ses études et obtenir une attestation supplémentaire, qui lui permettra de perfectionner ses compétences à l'égard d'ArcGIS, de même qu'en matière d'analyse des données spatiales. Plus tard, elle envisage d'entreprendre une maîtrise en hygiène de l'environnement, incluant certains aspects de gestion.

Parsons a sélectionné Joanne parmi les 11 candidats, en fonction de ses résultats scolaires et de ses réalisations personnelles. Joanne, qui est d'ascendance autochtone, habite à Yellowknife. Elle est inscrite à temps plein (charge de cours de 100 %) à son programme d'études, qu'elle poursuivra à l'automne 2019. Elle prévoit travailler dans les Territoires du Nord Ouest, une fois qu'elle aura terminé avec succès son programme.

Pour savoir ce que Joanne elle même a à dire au sujet de sa candidature, rendez vous sur le site Web de Parsons (non disponible en français).

Le point sur l'approvisionnement

À mesure que le projet franchit les différentes étapes des processus réglementaires requis pour aller de l'avant avec l'assainissement, les travaux de stabilisation du site et de gestion des risques se poursuivent, afin que le public demeure en sécurité et que l'environnement reste protégé. À cette fin, le directeur principal des travaux, Parsons Inc., a octroyé un certain nombre de contrats de sous traitance pour différents travaux sur le site. Les contrats de sous traitance récemment octroyés sont décrits ci-après.

Travaux d'amélioration de la sécurité du site

À la suite du processus d'approvisionnement concurrentiel, Parsons Inc. a octroyé le contrat pour les travaux d'amélioration de la sécurité du site, tels que l'installation de nouvelles clôtures, à Paul Bros NEXTreme Inc., une entreprise autochtone du Nord de la province. La valeur du contrat attribué était de 259 779,51 $.

Gestion environnementale des eaux souterraines et de surface

Parsons Inc. a attribué le contrat pour la gestion environnementale des eaux souterraines et de surface à Dillon Consulting. Ce contrat a été évalué à 645 330,68 $. Dans son offre retenue, l'entreprise s'est engagée à offrir des possibilités aux Autochtones, dont 556 heures de formation; de plus, 37 % du travail nécessaire sera effectué par des employés autochtones et 48 % de la valeur en dollars de la sous traitance sera attribuée à des entreprises autochtones.

Forage et résidus

Le contrat lié au forage et aux résidus a été octroyé à Boart Longyear Canada. Ce contrat a été évalué à 1 219 713,00 $. Dans son offre retenue, l'entreprise s'est engagée à ce que 25 % du travail nécessaire soit effectué par des employés autochtones.

Veuillez consulter ci dessous la liste globale des contrats octroyés par Parsons Inc. en 2018, dont il a été question dans les éditions précédentes du bulletin électronique :

Entretien et maintenance à la surface

Dans le cadre de la Stratégie d'approvisionnement auprès des entreprises autochtones (SAEA), Parsons Inc. a confié à la coentreprise autochtone Det'on Cho Nuna les travaux d'entretien et de maintenance nécessaires pour assurer la stabilité en surface jusqu'à ce que les travaux d'assainissement puissent se faire. Ce contrat a été évalué à environ 7,4 millions de dollars. Dans le cadre de son offre retenue, l'entreprise s'est engagée à offrir des possibilités aux Autochtones, dont 500 heures de formation; de plus, 39 % du travail nécessaire sera effectué par des employés autochtones et 90 % de la valeur en dollars de la sous traitance sera attribuée à des entreprises autochtones.

Exploitation d'une usine de traitement des effluents

Parsons Inc. a retenu les services de Pure Elements Environmental Solutions pour exploiter l'usine de traitement des effluents. Le contrat lié à ce service spécialisé a été évalué à 1 001 101 $. Dans le cadre de son offre retenue, l'entreprise s'est engagée à offrir des possibilités aux Autochtones, dont 8 234 heures de formation; de plus, 83 % du travail nécessaire sera effectué par des employés autochtones et 72 % de la valeur en dollars de la sous traitance sera attribuée à des entreprises autochtones.

Services médicaux d'urgence

Parsons Inc. a attribué un contrat concurrentiel à l'entreprise autochtone du Nord Det'on Cho Medical Solutions (coentreprise associant Det'on Cho et Advanced Medical Solutions) qui fournira les services médicaux d'urgence sur le site. Ce contrat a été évalué à 662 184 $ et comprend 400 heures de formation aux interventions médicales d'urgence sur des sites industriels.

Sécurité du site

Dans le cadre de la SAEA, Parsons Inc. a confié la sécurité du site à l'entreprise autochtone du Nord Det'on Cho Scarlet Security Services. Ce contrat a été évalué à environ 1,8 million de dollars. Dans le cadre de son offre retenue, l'entreprise s'est engagée à offrir des possibilités aux Autochtones, dont 1 500 heures de formation; de plus, 51 % du travail nécessaire sera effectué par des employés autochtones et 51 % de la valeur en dollars de la sous traitance sera attribuée à des entreprises autochtones.

Usine pilote de traitement des eaux

Parsons a embauché Pure Elements Environmental Solutions, une entreprise de Calgary, pour construire et exploiter une usine pilote de traitement des eaux. Cela permettra de déterminer si l'utilisation d'adsorbants pour éliminer l'arsenic est viable et de soutenir la conception de la nouvelle usine de traitement des effluents nécessaire à l'assainissement. Ce contrat a été évalué à 132 578,95 $. Dans le cadre de son offre retenue, l'entreprise s'est engagée à offrir 808 heures de formation; de plus, 91 % du travail nécessaire sera effectué par des employés autochtones et 99,5 % de la valeur en dollars de la sous traitance sera attribuée à des entreprises autochtones.

Services d'essais en laboratoire (pour l'usine de traitement des effluents et l'usine pilote)

Parsons Inc. a confié au Laboratoire environnemental territorial sur la taïga de Yellowknife l'analyse des échantillons d'eau provenant de l'usine de traitement des effluents et de l'usine pilote. Ce contrat a été évalué à 154 988 $. Dans le cadre de son offre retenue, le Laboratoire sur la taïga s'est engagé à offrir 60 heures de formation; de plus, 11,1 % du travail nécessaire sera effectué par des employés autochtones et 2,5 % de la valeur en dollars de la sous traitance sera attribuée à des entreprises autochtones.

Création d'un site Web

Parsons Inc. a attribué un contrat pour la création d'un site Web. Outcrop Communications, de Yellowknife, a créé un site Web sur lequel sont publiées les mises à jour du projet, ainsi que les occasions de passation de marchés et de formation offertes aux résidants du Nord et aux Autochtones. Ce contrat a été évalué à 20 535 $. Outcrop est une agence de communication appartenant à des résidants du Nord, qui s'est implantée dans les trois territoires du Canada. Ce contrat a été géré par le bureau de Yellowknife d'Outcrop, qui emploie une équipe de 25 spécialistes du marketing et des communications.

Entretien et maintenance du sous-sol

Parsons Inc. a confié en sous traitance à la coentreprise Procon/Det'on Cho les travaux d'entretien nécessaires pour maintenir le sous-sol dans un état stable jusqu'à ce que les travaux d'assainissement puissent se faire. Ce contrat a été évalué à 12 560 396 $. Dans le cadre de son offre retenue, Procon/Det'on Cho s'est engagée à offrir 1 920 heures de formation; de plus, 33 % du travail nécessaire sera effectué par des employés autochtones et 98 % de la valeur en dollars de la sous traitance sera attribuée à des entreprises autochtones.

Installation des lignes d'alimentation électrique du puits C

Parsons Inc. a confié en sous traitance à l'entreprise autochtone du Nord Denesoline Ryfan Limited l'installation des lignes d'alimentation électrique du puits C. Ce contrat a été évalué à 377 985 $. Dans le cadre de son offre retenue, Denesoline Ryfan s'est engagée à ce que 100 % de la valeur en dollars de la sous traitance soit attribuée à des entreprises autochtones du Nord.

Installation d'une pompe dans les puits profonds d'Akaitcho

Parsons Inc. a confié en sous traitance à l'entreprise Nahanni Construction Limited de Yellowknife l'installation et la mise en service de l'infrastructure associée au système de gestion des eaux de mine des puits profonds d'Akaitcho. Ce contrat a été évalué à 1 642 418,85 $.

Surveillance de la qualité de l'air

Parsons Inc. a confié en sous traitance à SLR Consulting (Canada) Ltd. l'exécution du programme de surveillance de la qualité de l'air du projet. Ce contrat a été évalué à 1 343 600 $. Dans le cadre de son offre retenue, SLR Consulting s'est engagée à offrir 60 heures de formation; de plus, 31 % du travail nécessaire sera effectué par des employés autochtones et 12 % de la valeur en dollars de la sous traitance sera attribuée à des entreprises autochtones.

Évaluation de la technologie de l'information

Parsons Inc. a confié en sous traitance à Global Storm la réalisation d'une évaluation de la technologie de l'information. Le contrat a été évalué à 6 000 $. Dans le cadre de son contrat, Global Storm s'est engagée à ce que 33 % du travail nécessaire soit effectué par des employés autochtones.

Date de modification :