Les inondations dans les collectivités des Premières Nations

Les crues saisonnières peuvent comporter des risques pour les collectivités des Premières Nations. Les fonctionnaires des bureaux régionaux de Services aux Autochtones Canada (SAC) collaborent étroitement avec les Premières Nations à risque et les partenaires afin de veiller à la mise en place de plans de préparation en situation d'urgence et de plans d'intervention et au financement des mesures admissibles d'atténuation, de préparation et d'intervention en cas d'inondation.

Choisir un sujet :

Risques d'inondation par région

La surveillance des risques d'inondation et les interventions en cas d'urgence relèvent de la compétence des provinces et des territoires. Pour plus de renseignements sur la surveillance des risques d'inondation dans votre région, consultez la liste des organisations régionales ci-dessous :

Terre-Neuve

Île-du-Prince-Édouard

Nouvelle-Écosse

Nouveau-Brunswick

Québec

Ontario

Manitoba

Saskatchewan

Alberta

Colombie-Britannique

Territoires du Nord-Ouest

Yukon

Nunavut

Se préparer aux inondations

Consultez la page Prévention Inondation pour obtenir des renseignements sur les préparatifs en vue d'une inondation.

Visitez le site Web de la Croix-Rouge canadienne pour obtenir de l'information sur la manière de vous préparer à des situations d'urgence :

Mesures de préparation aux inondations dans les collectivités des Premières Nations

SAC offre un soutien financier pour des mesures de préparation et d'atténuation au risque d'inondations dans les collectivités des Premières Nations. Vous trouverez ci-dessous des exemples précis de l'appui offert dans chaque région.

Atlantique

Un programme d'atténuation des eaux de surface et des eaux pluviales est en cours dans la Première Nation d'Indian Island, au Nouveau-Brunswick. Ce programme englobe la planification de la gestion des eaux de surface et des eaux pluviales, l'examen de l'infrastructure de logement et la mise à niveau du réseau hydrographique de la collectivité.

Au printemps, les inondations de surface dues à la fonte des neiges sont fréquentes dans les Premières Nations de l'Atlantique, surtout au Nouveau-Brunswick. En 2017-2018, SAC est venu en aide à six Premières Nations du Nouveau-Brunswick pour éliminer d'urgence le manteau de neige excessif dans les secteurs qui ont toujours été vulnérables à ce type d'inondation. Ces Premières Nations sont les suivantes :

  • Eel Ground
  • Eel River Bar
  • Esgenoôpetitj
  • Metepenagaig
  • Pabineau
  • Tobique

La Première Nation d'Elsipogtog, au Nouveau-Brunswick, a toujours été vulnérable aux inondations de surface provoquées par de violentes averses de pluie et la fonte rapide des neiges. En 2017-2018, SAC a accordé un financement à la Première Nation pour la réalisation d'une étude sur l'atténuation des inondations. Cette dernière sera achevée au cours de l'exercice 2018-2019 et servira d'assise à l'élaboration d'un plan.

SAC a également apporté son appui aux Premières Nations innues de Sheshatshiu et Mushuau, à Terre-Neuve-et-Labrador, pour l'enlèvement d'urgence de la neige afin d'éviter les inondations provoquées par la fonte des neiges.

Un programme d'atténuation des inondations de surface dans la Première Nation d'Eskasoni, en Nouvelle-Écosse, est en cours depuis l'exercice 2016-2017.

En avril 2015, le Canada et la province de l'Île-du-Prince-Édouard ont signé une entente de quatre ans visant à assurer que les deux collectivités des Premières Nations bénéficient du même niveau de services de gestion des urgences que les autres insulaires.

Québec

SAC appuie, sur une base annuelle et régulière, les activités de préparation des Premières Nations au Québec, y compris la mise à jour des plans de gestion des urgences et la planification d'exercices et de formation connexes.

Des mesures d'atténuation non structurelle ont été mises en œuvre grâce au soutien financier de SAC. En voici des exemples :

  • ajout de systèmes de drainage dans les maisons qui risquaient d'être inondées en raison du niveau élevé des nappes phréatiques (Première Nation de Nutashkuan);
  • préparation de réserves de sacs de sable en cas d'inondation (Kanesatake et Pekuakamiulnuatsh Takuhikan);
  • installation de systèmes d'alerte et élaboration de plans d'évacuation (Chisasibi et Wemotaci).

Outre ces investissements directs, SAC appuie les Premières Nations par l'intermédiaire des mesures et projets suivants :

  • conclusion d'une entente régionale avec la Société canadienne de la Croix-Rouge pour contribuer aux procédures d'évacuation;
  • tenue d'un colloque national sur la résilience des Premières Nations (à Québec, en mai 2017);
  • tenue de séances de formation et d'exercices relatifs à la gestion des risques, à la planification de la gestion des urgences, au Système de commandement en cas d'incident et aux centres des opérations d'urgence;
  • surveillance des inondations et intervention en cas d'inondations dans toutes les Premières Nations, avec la collaboration du gouvernement provincial.

Ontario

SAC appuie les activités de préparation aux situations d'urgence dans toutes les Premières Nations en Ontario. D'ailleurs, il a recours à la Société de services techniques des Premières Nations de l'Ontario pour qu'elle travaille avec les Premières Nations afin de :

  • réviser et mettre à jour leur plan de gestion des urgences;
  • former les membres du personnel et vérifier leur état de préparation.

SAC appuie également les mesures de surveillance des inondations pour le Conseil de Mushkegowuk et les collectivités des Premières Nations ci-dessous :

  • Fort Albany
  • Attawapiskat
  • Kashechewan
  • Weenusk
  • Moose Cree
  • Fort Severn

Voici d'autres activités financées par SAC :

  • étude de faisabilité réalisée par le Conseil tribal de Mushkegowuk en vue de la construction d'un camp d'évacuation adapté à la culture des collectivités qu'il représente et dont certaines sont forcées d'évacuer les lieux chaque année en raison des risques d'inondation;
  • financement accordé au Conseil tribal de Mushkegowuk pour financer la participation des coordonnateurs de la gestion des urgences de la Baie-James au symposium sur les inondations et les feux de forêt organisé par le Bureau du commissaire des incendies et de la gestion des situations d'urgence de l'Ontario.

En 1992, le Canada a signé un protocole d'entente avec l'Ontario pour faire en sorte que les Premières Nations reçoivent du soutien aux interventions d'urgence, y compris lors d'inondations.

Manitoba

SAC a réalisé d'importants investissements pour mettre en œuvre des mesures permanentes visant à protéger les Premières Nations au Manitoba contre les inondations. Des digues permanentes ont été aménagées dans 12 Premières Nations de la province :

  • Sioux Valley
  • Opaskwayak
  • Canupawakpa
  • Sandy Bay
  • Ebb and Flow
  • Lake Manitoba
  • O-Chi-Chak-Ko-Sipi
  • Little Saskatchewan
  • Poplar River
  • Berens River
  • Kinonjeoshtegon
  • Roseau River Anishinabe

Des digues temporaires ont aussi été construites dans les Premières Nations de Lake St. Martin et de Pinaymootang. Ces digues pourront être laissées en place de façon permanente, en attendant le résultat des discussions avec les Premières Nations.

Avec l'aide de SAC, l'Assemblée des chefs du Manitoba a tenu un forum sur la préparation aux inondations au Manitoba, du 28 février au 1er mars 2018. Ce forum a réuni toutes les Premières Nations de la province qui sont régulièrement touchées par les inondations. Les participants ont discuté de stratégies et échangé des renseignements, notamment, sur les prévisions concernant les inondations, les services, les outils et les modèles connexes, afin d'accroître la sensibilisation et la capacité en matière de préparation aux inondations, d'intervention et de rétablissement.

À l'aide des fonds provenant de SAC, la Première Nation de Fort Alexander a entrepris des travaux de protection des berges contre l'érosion, et la Première Nation de Peguis effectue une étude de faisabilité sur les travaux nécessaires pour atténuer les dommages subis par les logements lors des inondations.

Saskatchewan

SAC a fait d'importants investissements pour réduire les risques d'inondation qui menacent les résidants, les maisons et l'infrastructure des collectivités des Premières Nations en Saskatchewan, maintenant et dans les années à venir.

En plus d'investir directement dans les Premières Nations en Saskatchewan, SAC a conclu une entente avec la province de la Saskatchewan afin de fournir aux Premières Nations du soutien pour les activités d'intervention d'urgence et de rétablissement.

Grâce aux investissements de SAC, des projets d'atténuation structurelle visant à remédier aux problèmes d'inondation sont également en cours dans les collectivités des Premières Nations ci-dessous :

  • Nation crie de Cumberland House : amélioration du système de drainage de la subdivision afin de mieux gérer le ruissellement printanier.
  • Première Nation de Lac La Ronge – Réserve de Stanley Mission : projet à activités multiples comprenant l'enlèvement des ponceaux endommagés et leur remplacement, la réparation des routes endommagées et le renivellement des fossés existants.
  • Nation crie de Montréal Lake : amélioration du drainage afin de réduire les risques d'inondation saisonnière.

Alberta

Financé par SAC, le projet d'évaluation des risques d'inondation dans le bassin de la rivière Bow, en Alberta, est réalisé dans des secteurs du bassin de la rivière Bow qui touchent la Nation des Siksika, la Nation des Tsuut'ina et la Nation des Stoney. Il a pour but d'aider ces dernières à trouver des solutions pour atténuer les inondations.

Grâce aux investissements de SAC, des projets d'atténuation structurelle visant à remédier aux problèmes d'inondation sont également en cours dans les collectivités des Premières Nations ci-dessous :

  • Première Nation des Dénés Tha' : étude de faisabilité et travail de conception en vue de remédier aux inondations de surface dans la collectivité de Chateh.
  • Nation des Piikani :
    • travaux de réfection des ponceaux et des routes le long du ruisseau Beaver afin d'atténuer le ravinement de la route, ce qui pourrait empêcher une bonne partie de la réserve d'accéder à cette zone;
    •  reconstruction des talus du lac Lizard.
  • Nation des Tsuut'ina : travaux d'amélioration du ponceau et du drainage.
  • Première Nation de Tallcree : travaux de conception et de construction réalisés en vue de protéger la collectivité du Nord contre les inondations.

SAC a conclu une entente globale de services de gestion des urgences avec la province de l'Alberta. Conformément à cette entente, les Premières Nations sont entièrement intégrées au système provincial de gestion des urgences. Cela suppose, notamment, une présence provinciale directe, au besoin, lors des urgences dans les réserves, qui est intégrée à l'intervention provinciale globale, ainsi qu'une formation sur la préparation et une aide à la planification des mesures d'urgence.

Colombie-Britannique

SAC a conclu une entente de services de gestion des urgences avec la Colombie-Britannique visant à assurer que, lors de situation d'urgence, les Premières Nations de la province reçoivent une aide équivalente à celle que reçoivent les collectivités non autochtones voisines.

Des projets d'atténuation structurelle visant à résoudre les problèmes d'inondation sont également en cours dans ces collectivités des Premières Nations grâce aux investissements de SAC :

  • Première Nation de Gitanmaax : protection d'une route d'accès à la collectivité contre l'érosion des berges de la rivière Bulkley River.
  • Première Nation de Kwantlen : protection de l'infrastructure et des terres avoisinantes de la réserve indienne no 6 de l'île McMillan contre l'érosion des berges.
  • Première Nation de Lower Kootenay : reconstruction des digues, créant de nouvelles digues en retrait pour protéger les actifs à l'intérieur et à l'extérieur de la réserve.
  • Village nisga'a de Laxgalt'Sap : deux études de projets :
    1. dragage et conception de digue visant le ruisseau Greenville et rehaussement du niveau du sol des terres adjacentes au-dessus du niveau des plaines inondables à l'aide des matériaux de dragage de la rivière;
    2. étude des risques d'inondation causée par des ondes de tempêtes et des vagues de tsunami de la rivière Nass.
  • Première Nation de Nooaitch :
    • blindage des berges en vue de protéger le pont et d'autres zones critiques de la collectivité contre les inondations et l'érosion;
    • conception et construction d'ouvrages d'atténuation des inondations à long terme aux endroits où la berge est défaillante le long de la principale route d'accès à la réserve no 1 de Nooaitch.
  • Conseil tribal de Nuu-chah-nulth : étude sur la vulnérabilité du littoral en vue d'établir des modèles pour 30 collectivités établies sur la Côte Ouest de l'île de Vancouver afin d'aider à prévoir l'élévation du niveau de la mer, les ondes de tempêtes connexes, ainsi que les répercussions sur l'infrastructure. À ce jour, cette étude a été réalisée dans les six collectivités suivantes : Nuchatlaht, Hesquiaht, Ahousaht, Tla-o-qui-aht, Ehattesaht et Kyuquot. Les Premières Nations dans lesquelles des études sont prévues en 2018-2019 sont les suivantes : Toquaht, Yuu-cluth-aht, Hupacasath, Huu-ay-aht, Tse-shaht et Uchucklesaht.
  • Bande de Skidegate : étude sur la vulnérabilité du littoral nord en vue d'établir des modèles pour 30 collectivités côtières afin d'aider à prévoir l'élévation du niveau de la mer, les ondes de tempêtes connexes, ainsi que les répercussions sur l'infrastructure des collectivités des Premières Nations de la Colombie-Britannique. À ce jour, cette étude a été réalisée dans les neuf collectivités suivantes : Skidegate, Old Massett, Gitga'at, Haisla, Gingolx, Laxgalts'ap, Lax Kwalaams, Metlakatla et Gitxaala. Les Premières Nations dans lesquelles des études sont prévues en 2018-2019 sont les suivantes : Kitasoo, Heiltsuk, Nuxalk, Wuikinuxv et Dzawada'enuxw.
  • Première Nation de Skwah, Première Nation de Shxwhay et Ville de Chilliwack : les travaux de construction prévus dans le cadre du projet conjoint de protection contre les inondations et l'érosion – qui est entrepris par les deux collectivités et la Ville de Chilliwack, et qui est actuellement à l'étape de la conception – devraient commencer au cours de l'exercice 2018-2019.
  • Première Nation de Soowahlie : la reconstruction de la section de la digue qui s'est effondrée sera achevée en 2017-2018; la construction d'ouvrages de correction des cours d'eau est prévue en 2018-2019.
  • Première Nation des Gwa'Sala-Nakwaxda'xw : enquêtes sur la protection de la collectivité contre des inondations des terres côtières.
  • Première Nation de Tsawout : ouvrages de protection de l'infrastructure existante contre l'érosion côtière; travaux de conception achevés en 2017-2018, et réalisation des travaux de construction en 2018-2019.
  • Première Nation de Metlakatla : ouvrages de protection de l'infrastructure existante contre l'érosion; travaux de conception achevés en 2017-2018, et travaux de construction prévus en 2018-2019.
  • Première Nation de Ts'Kw'aylaxw : construction d'une berme d'écoulement des débris pour la protection de l'infrastructure existante.
  • Bande de Peters : début de l'évaluation et de la conception des travaux d'amélioration de la protection contre les inondations pour les maisons existantes, et détermination des améliorations à apporter pour tenir compte des prévisions en matière de changements climatiques visant l'ensemble de la vallée de la rivière.
  • Bande de Gitanmaax : lancement des travaux de conception des ouvrages de protection contre l'érosion pour un lotissement existant.
  • Première Nation des Kwikwasut'inuxw : enquêtes commencées sur les ouvrages de protection contre l'érosion côtière pour protéger les maisons en place.

Yukon

La Première Nation de Lower Post, en Colombie-Britannique, qui relève du bureau régional de SAC au Yukon, a construit des ouvrages de protection contre l'érosion le long de la rivière Liard.

De plus, le bureau régional de SAC au Yukon a donné des séances de formation sur la gestion des situations d'urgence aux trois Premières Nations du nord de la Colombie-Britannique appuyées par le bureau régional, à savoir :

  • Conseil des Dénés Daylu
  • Première Nation de Dease River
  • Première Nation de Taku River

En septembre 2016, le gouvernement du Canada et le gouvernement du Yukon ont annoncé la conclusion d'une entente bilatérale de sept ans relative à la prestation de services de gestion des urgences à la Première Nation de White River, au Conseil des Dénés de Ross River et à la Première Nation de Liard.

Date de modification :