Que se passe-t-il à la mine Giant?

Mesures de contrôle de la poussière

Cette image montre un bassin de résidus secs avec des arbres et des roches au loin. Un copolymère d’acrylique appliqué, rendu visible à l’aide d’un colorant pour la première application, forme une croûte qui empêche la poussière de se répandre dans l’air.
Un colorant vert a été utilisé pour faire voir le produit antipoussière Soiltac appliqué au bassin de résidus du nord-ouest

Maintenant que la neige a fondu, la saison de gestion de la poussière à la mine Giant est bien engagée.

L’entrepreneur actuel en services d’entretien, la coentreprise Det’on Cho/Nuna, a soigneusement inspecté tous les bassins de résidus pour confirmer que l’application de dépoussiéreur (Soiltac) est suffisante dans toutes les zones. Il a accordé une attention particulière aux zones génératrices de poussière par le passé.

Le Soiltac (en anglais seulement) est un agent antipoussière à base de copolymère d’acrylique sans danger pour l’environnement. Lorsqu’il est appliqué, il forme une « croûte » dure sur les résidus et empêche la poussière de lever. Il devrait durer plusieurs saisons avant qu’une autre application ne devienne nécessaire.

À l’heure actuelle, il y a suffisamment de Soiltac sur place pour qu’il soit réappliqué si un secteur montre des signes de besoin de nouvelle application. Une nouvelle quantité de 40 000 litres a été commandée et est arrivée sur place. Elle sera appliquée par les entrepreneurs en services d’entretien dans les zones qui devront être retraitées tout au long de la prochaine saison pour un surcroît de protection contre les tempêtes de poussière dans tous les bassins de résidus.

On doit en outre prévoir la nécessité, dans les projets de construction où il y a accès à toute partie des bassins, d’appliquer régulièrement le produit antipoussière aux zones perturbées afin d’éliminer le risque d’épisodes de poussière.

Projet de reconstruction du pont UBC

Cette image montre le pont qui enjambe le ruisseau Baker.
Photo du pont UBC reconstruit

Le 23 mai, le pont UBC a été ouvert aux véhicules. Cela réduit le temps de déplacement des travailleurs vers le principal portail d’accès souterrain à la fosse B2, ainsi qu’aux zones voisines du site.

Le pont UBC a été construit en 2007. Il était fermé depuis l’automne 2015 où le personnel de la coentreprise Det’on Cho/Nuna avait remarqué que les culées de l’ouvrage avaient bougé et tourné.

La reconstruction a commencé en mars 2018 par le remplacement des fondations. Le tablier du pont et les poutres d’acier étaient structuralement solides, et on a pu les réutiliser dans les éléments de charpente du pont. De légers travaux se poursuivront ces prochaines semaines, mais le pont est ouvert à la plupart des véhicules sur place.

Inspections et évaluation des barrages

L’équipe de projet effectue des inspections et des travaux d’entretien annuels de tous les barrages de retenue des résidus du site. Cette année, elle entreprendra des forages exploratoires au barrage 1 à compter de la mi-juin. Le barrage joue un rôle important dans le processus actuel de traitement de l’eau. L’équipe de projet doit évaluer tout entretien supplémentaire qui pourrait être nécessaire pour le barrage 1, puisqu’il continuera de fonctionner comme élément de l’usine de traitement en place jusqu’à ce que la nouvelle station d’épuration de l’eau soit opérationnelle.

Atelier sur l’évaluation quantitative des risques (EQR)

L’équipe du projet d’assainissement de la mine Giant a invité le public à participer à un atelier sur l’évaluation quantitative des risques. La réunion a eu lieu le 31 mai et le 1er juin au Quality Inn de Yellowknife. Les participants ont exprimé leurs préoccupations au sujet des scénarios de risques pouvant avoir une incidence sur la santé et la sécurité de la collectivité au terme du processus d’assainissement.

Les commentaires recueillis au cours de cet atelier orienteront la façon dont l’équipe de projet prévoit prendre en charge les risques à long terme. On analysera l’information pour mieux trouver les moyens d’atténuer ces dangers à mesure que l’équipe arrêtera les détails de l’aménagement définitif des lieux.

Nous tiendrons une séance de suivi pour examiner plus à fond les scénarios élaborés à la première séance. Vous pouvez envoyer un courriel à giantmine@aandc.gc.ca pour mieux vous renseigner sur cette séance ou vous abonner à notre bulletin et recevoir de l’information sur les possibilités de participation à venir.

Un groupe de gens assis à des tables ou debout dans un espace dégagé de la salle examine des documents sur un mur où il a consigné et classé les préoccupations au sujet du site de la mine Giant.
Les participants à l’évaluation quantitative des risques classent en thèmes homogènes les préoccupations qu’ils ont reconnues
On peut voir un consultant écrivant sur une des nombreuses feuilles apposées au mur ce qui représente les préoccupations classées par catégorie au sujet du site de la mine Giant.
Le consultant, de concert avec les participants, nomme et caractérise les types de préoccupations constatées dans le cadre de l’évaluation quantitative des risques

Le point sur la sensibilisation communautaire au projet d’assainissement de la mine Giant

Les 12 et 13 mai, l’équipe de projet a tenu un stand à l’exposition annuelle du printemps sous le parrainage de la chambre de commerce de Yellowknife. Elle était disponible pour discuter avec la collectivité, fournir des renseignements sur le projet et répondre aux questions sur le processus d’assainissement de la mine Giant.

Par la suite, le 24 mai, l’équipe a repris ce stand au salon de l’emploi de la Première Nation des Dénés Yellowknives (Dénés Couteaux-Jaunes). Des élèves du secondaire de la 9e à la 12e année se sont adressés à elle pour en apprendre davantage sur le travail en cours à la mine. Les élèves ont eu la possibilité de se renseigner sur les différentes carrières qui s’offriront lorsque l’assainissement du site ira de l’avant. L’équipe a également transmis des renseignements sur les programmes de formation liés à la mine Giant.

Merci à tous ceux et celles qui se sont arrêtés à notre stand pour mieux se renseigner sur le projet!

Séance de présentation du dossier de permis d’utilisation des eaux

Au moment où, dans le projet d’assainissement de la mine Giant, on s’apprête à présenter une demande de permis d’utilisation des eaux du type A, l’équipe de projet tiendra un certain nombre de séances de consultation en plus des consultations devant faire partie du processus de réglementation. Cette activité a débuté par une réunion publique qui a eu lieu le 5 juin à l’hôtel Explorer à Yellowknife. À cette occasion, les membres de l’équipe ont livré des renseignements sur les divers éléments du dossier de demande de permis d’utilisation des eaux.

À cette assemblée du 5 juin, l’équipe a décrit les plans d’assainissement du site de la mine Giant, les documents qui seront mis à la disposition du public avant la présentation de la demande et la façon d’accéder à la documentation pour examen. Pour les gens qui n’auraient pas pu assister à la séance, mais qui désireraient consulter ces documents techniques en tout ou en partie, ceux-ci peuvent être examinés sur notre site SharePoint.

SharePoint (en anglais seulement)
Nom d’utilisateur : giant.mine@agresearch.ca
Mot de passe : *cleanup100

Merci à tous ceux et celles qui se sont joints à nous pour la séance. Pour toute question ou commentaire, faites parvenir un courriel à l’adresse suivante : giantmine@aandc.gc.ca. Vous pouvez également soumettre à cette adresse électronique d’ici le 1er août 2018 les sujets dont vous aimeriez qu’il soit discuté, ce qui aidera à orienter la poursuite du plan de consultation de l’équipe (séance technique de l’automne, par exemple). L’équipe prévoit présenter officiellement la demande de permis d’utilisation des eaux en janvier 2019.

Le point sur le Programme de suivi des effets sur la santé

Le Programme de suivi des effets sur la santé termine actuellement sa deuxième année d’échantillonnage.

Les résultats globaux pour l’ensemble de la population de Yellowknife ne sont pas encore disponibles, car le Dr Chan a besoin d’un jeu de données complet pour tirer des conclusions exactes. L’équipe de projet attend ces résultats à l’automne 2019 et les communiquera par les voies habituelles (présent bulletin, réunions publiques et autres mécanismes, le cas échéant).

Les résultats individuels du premier cycle d’échantillonnage clos à l’automne 2017 seront communiqués directement aux participants à l’étude dans une lettre personnelle du chercheur principal, le Dr Laurie Chan. Cela comprend des renseignements sur les prochaines étapes pour la personne concernée, au besoin. Tous les résultats individuels demeurent strictement confidentiels entre le Dr Chan et les participants. Ainsi, l’équipe de projet ne peut répondre à aucune question sur les résultats individuels. Pour plus de renseignements sur l’étude, veuillez communiquer directement avec l’équipe de recherche à ykhemp@uottawa.ca ou visiter ykhemp.ca.

Bien que les résultats pour l’ensemble de la population ne soient pas encore disponibles, l’équipe du projet d’assainissement de la mine Giant a mené d’autres travaux pour évaluer le risque d’exposition aux contaminants en provenance du site et des environs. L’Évaluation des risques pour la santé humaine et l’environnement a montré que, en ce qui concerne l’exposition des résidents aux contaminants préoccupants, les risques que présente la mine Giant sont faibles. Pour mieux vous renseigner ou voir comment consulter un exemplaire du rapport, veuillez communiquer avec giantmine@aandc.gc.ca.

Date de modification :