Que se passe-t-il à la mine Giant?

Traitement et rejet des effluents

La photo montre un tuyau menant à une usine de traitement des effluents. Trois grands réservoirs sont visibles à côté d'un bâtiment, avec des arbres en arrière-plan.
Usine actuelle de traitement des effluents

Maintenant que l'été est bien avancé, l'équipe du projet a commencé à rejeter les effluents traités du site de la mine Giant (dans notre cas, il s'agit de l'eau de mine). Les effluents sont traités afin d'en retirer divers métaux, y compris l'arsenic, avant d'être rejetés dans le ruisseau Baker. Il s'agit d'un processus annuel, et les effluents sont traités et échantillonnés conformément au Règlement sur les effluents des mines de métaux et des mines de diamants d'Environnement et Changement climatique Canada avant leur rejet. Cela permet d'assurer la protection de la population, du poisson et de son habitat. Vous trouverez de plus amples renseignements sur la gestion de l'eau du site sur la page Traitement de l'eau à la mine Giant.

Le point sur le processus d'application de la réglementation

Depuis le 1er avril 2019, les demandes de permis d'utilisation des eaux et de permis d'utilisation des terres présentées dans le cadre du Projet d'assainissement de la mine Giant suivent leur cours dans le processus d'application de la réglementation. Le 10 avril 2019, les représentants de vallée du Mackenzie ont jugé que la demande était complète. Ainsi, les organisations et les membres du public ont pu commencer à soumettre leurs commentaires sur les demandes au moyen du système d'examen en ligne de l'Office. Les responsables du projet ont eu trois semaines pour répondre à plus de 850 commentaires, qui sont accessibles au public ici :

Un groupe de personnes assises dans une formation en forme de U, avec des microphones et du papier devant elles, regardent un écran de présentation.
Les intervenants, le personnel de l'Office et les membres de l'équipe du projet ont participé aux séances techniques.

Les commentaires reçus par l'Office ont servi à déterminer les sujets des séances techniques. Les séances techniques ont pour objectif de permettre aux parties de recueillir de l'information pour les aider à se préparer aux audiences publiques. La première de deux séries de séances techniques a eu lieu du 9 au 12 juillet 2019. Lors de la séance, l'équipe du projet a fait des présentations sur un grand nombre des composantes techniques du site. Les participants ont ensuite pu poser des questions sur chaque sujet. Les séances se prolongeaient souvent tard dans la soirée et couvraient un large éventail de renseignements. L'équipe technique, dirigée par Natalie Plato, Jane Amphlett et Erika Nyyssonen, avait travaillé en amont avec l'équipe du projet pour examiner tous les sujets susceptibles d'être soulevés. Elle était donc bien préparée et avait des réponses approfondies aux questions.

La deuxième série de séances techniques devrait se dérouler du 9 au 13 septembre 2019, et les audiences publiques, en janvier 2020. Des renseignements sur le processus de délivrance des permis d'utilisation des eaux se trouvent dans le bulletin électronique d'avril 2019.

L'Office des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie (non disponible en français) est le mieux placé pour répondre aux questions concernant le processus de réglementation des permis d'utilisation des eaux.

Le point sur la mobilisation

Au cours des derniers mois, l'équipe du projet, ses partenaires et les intervenants se sont principalement concentrés sur l'application de la réglementation. Toutefois, des organismes de mobilisation, comme le groupe de travail, ont continué de se réunir. Le 4 juillet 2019, la visite annuelle du site a eu lieu. Cette année, nous avons visité l'extérieur et l'intérieur de la mine.

Onze personnes portant de l'équipement de protection regardent au-dessus d'une zone grise et rocheuse sur laquelle des centaines de conteneurs maritimes sont empilées.
Les membres du groupe de travail examinent la zone de stockage des matériaux.
Date de modification :