Commémoration 2011-2012 - Description des projets

Table des matières

À l'échelle nationale

« Nipiqartugut Sanaugatigut TRC - Virtual Quilt »

Responsable du projet : Pauktuutit Inuit Women's Association of Canada
Endroit : Ottawa (Ontario)
Financement approuvé : 950 000 $
No de téléphone : 613-238-3977

Pauktuutit est l'organisme national qui représente les femmes inuites au Canada. À titre d'initiative commémorative nationale, il a créé une courtepointe représentant les répercussions qu'ont eues les pensionnats sur les Inuits ainsi qu'un livre d'accompagnement à la mémoire de l'expérience vécue par les Inuits. Le projet a su allier pour la création d'une pièce commémorative la langue, la culture et les valeurs traditionnelles des Inuits. Le lancement national a eu lieu en mars 2013.

« The Winnipeg Aboriginal Film Festival 10th Anniversary Understanding Residential School Initiative: Building Bridges Through Film: Sharing, Healing and Creating a Permanent Record »

Responsable du projet : Winnipeg Aboriginal Film Festival
Endroit : Winnipeg (Manitoba)
Financement approuvé : 100 000 $
No de téléphone : 204-774-1375

Dans le cadre du projet Building Bridges Through Film Project, une activité de trois jours, du 18 au 21 novembre 2011, qui portait sur les répercussions des pensionnats indiens. Trois films commémoratifs dans lesquels des anciens élèves des pensionnats indiens témoignent de leur expérience lors de leur séjour aux pensionnats et de leur vie après ces années d'enfance ont été présentés. L'initiative a permis de rassembler un auditoire composé d'Autochtone et de non-Autochtones afin d'accroître leur compréhension de l'expérience des pensionnats par l'entremise de films, de conférences, d'ateliers, de discussions en groupe, de cercles de partage et d'une soirée de clôture.

« National Unity Garden »

Responsable du projet : Fondation autochtone de l'espoir/Centre de santé autochtone Wabano
Endroit : Ottawa (Ontario)
Financement approuvé : 750 000 $
No de téléphone : 613-237-4806

Le Centre de santé autochtone Wabano est une œuvre de bienfaisance lauréate et un chef de file dans le domaine des soins de santé holistiques communautaires qui établit un pont entre les pratiques culturelles autochtones et la médecine traditionnelle afin de vaincre la pauvreté et la maladie au sein des collectivités métisses, inuites et des Premières Nations à Ottawa. Pour sa part, La Fondation autochtone de l'espoir est une œuvre de bienfaisance nationale des Autochtones qui vise à mieux faire connaître et comprendre les répercussions de la vie dans les pensionnats indiens (répercussions et effets intergénérationnels sur les membres des Premières Nations, les Inuits et les Métis) et à entretenir le mouvement permanent de guérison des survivants. Ensemble, la Fondation autochtone de l'espoir et le Centre de santé autochtone Wabano ont créé un jardin national permanent sur l'unité dans le nouveau Centre d'excellence national, situé au cœur de la capitale nationale. Ce jardin commémoratif est constituer d'une expression des processus évolutifs de croissance et de renouvellement qui reflètent la « commémoration » et aide a créé des conditions dans lesquelles la réconciliation est possible pour tous les Canadiens.

« Ever Good » – Volume 1

Responsable du projet : Nadia McLaren, artiste et auteure
Endroit : Toronto (Ontario)
Financement approuvé : 100 000 $
No de téléphone : 416-886-5234

Nadia McLaren, auteure, productrice et réalisatrice du documentaire encensé, Muffins for Granny, achèvera et publiera un roman en images intitulé Ever Good – Volume 1. Mme McLaren rédige son mémoire en s'inspirant du temps qu'elle a passé avec sa grand-mère, une survivante de pensionnats, Theresa McCraw, et en ayant en tête et à cœur l'esprit des jeunes autochtones. Le roman sera publié à l'été 2014.

« L'expérience métisse : projet commémoratif »

Responsable du projet : Ralliement national des Métis
Endroit : Ottawa (Ontario)
Financement approuvé : 450 000 $
No de téléphone : 1-800-928-6330

Depuis 1983, le Ralliement national des Métis (RNM) représente la nation métisse aux échelles nationale et internationale. Dans le cadre de son travail continu visant à promouvoir la culture et le patrimoine métis ainsi que la guérison et la réconciliation, et à faire en sorte que l'on se rappelle l'expérience propre aux Métis, le Ralliement a tenu une conférence nationale commémorative en mars 2012. De plus, un documentaire a été produit à l'aide d'extraits de dix entrevues avec des anciens élèves métis des pensionnats pour souligner les effets des pensionnats sur la nation métisse. Le Ralliement s'est servi d'outils multimédias en vue de compiler des photos d'archives, de mener des entrevues et de concevoir des outils éducatifs qui offrent un moyen d'expression à la collectivité métisse.

Colombie-Britanique

Initiative de la collectivité CheslattaT'en et installation d'un lieu de rassemblement

Responsable du projet : Nation des Carrier de Cheslatta
Endroit : Burns Lake (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 250-694-3334

La Nation des Carrier de Cheslatta, en Colombie-Britannique, a organisé un événement commémoratif sur le territoire traditionnel du peuple CheslattaT'en, dans la réserve indienne no 7 située au lac Cheslatta. Elle a organisé un camping communautaire d'une semaine qui a été procédé par l'édification d'un bâtiment permanent, un « lieu de rassemblement », où se tiendront les activités à venir et qui a été construit selon les principes de la conception durable. Ce projet a permis de réunir d'anciens élèves de pensionnats, les familles de ces anciens élèves et des membres de la collectivité (Autochtones et non­Autochtones) afin que tous puissent témoigner de leur expérience et s'entretenir des répercussions qu'a entraînées l'époque des pensionnats indiens sur leur collectivité.

Revenir à l'essentiel – Première Nation Ehattesaht

Responsable du projet : Première Nation Ehattesaht
Endroit : Zeballos (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 250-761-4155

La Première Nation Ehattesaht est l'une des 14 tribus composant le Conseil tribal des Nuu-Chah-Nulth; elle se trouve directement à l'ouest de la rivière Campbell, sur la côte de l'île de Vancouver. Dans le cadre du projet, des activités culturelles hebdomadaires ont été l'occasion de revitaliser les pratiques et les cérémonies culturelles nuu-chah-nulth en offrant aux participants une immersion dans les traditions et la culture, telles qu'une soirée familiale d'arts et d'artisanat, une soirée culturelle et des cercles de discussion. Dans le cadre du projet « Revenir à l'essentiel », on a bâti un canoë de taille moyenne et quatre plus petits canoës qui seront utilisés comme jardinières dans les jardins commémoratifs. On a aussi organisé un potlatch de quartier pour la collectivité en mars 2013.

Langue, sculpture et maniement de la pagaie chez les Nuu-Chah-Nulth – Première Nation Hesquiaht

Responsable du projet : Hesquiaht Language Program
Endroit : Tofino (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : Hooksum Outdoor School Society – 250-670-1120

L'organisme Hesquiaht Language Program a pour mission de renouer les liens entre cette Première Nation et la langue et la culture de ses ancêtres, ainsi que d'établir une relation de partage entre les générations et les cultures afin de revitaliser d'une manière respectueuse l'héritage linguistique, culturel et spirituel de cette Première Nation. Dans le cadre du projet, six participants ont été choisis pour participer à un programme d'immersion d'un mois portant sur la sculpture de canoës et sur la langue; des facilitateurs de la langue, des anciens et des maîtres sculpteurs étaient à la tête de ce programme. Ils ont ensuite participé aux Hesquiaht Days, une célébration d'une semaine qui a permis aux participants de visiter de nombreux lieux traditionnels, d'en apprendre davantage sur les territoires terrestres et océaniques traditionnels ainsi que sur la langue des Hesquiaht et les noms de lieux, et de réaffirmer leur lien avec le territoire. Les anciens élèves des pensionnats indiens étaient présents durant tout le processus, en tant que participants et facilitateurs; ils auront également l'occasion d'utiliser le canoë, le « Tsa'chi », qui se trouvera à la Hesquiaht Outdoor School.

Potlatch communautaire des Hupacasath/sentier de promenade commémoratif – Première Nation des Hupacasath

Responsable du projet : Première Nation des Hupacasath
Endroit : Port Alberni, Colombie-Britannique
Financement approuvé : 41 500 $
No de téléphone : 250-724-4041

La Première Nation des Hupacasath vit près de Port Alberni, en Colombie-Britannique, et est membre du Conseil tribal des Nuu-Chah-Nulth. Cette Première Nation a organisé un potlatch communautaire en août 2012 dans le but de faire renaître l'effervescence culturelle d'antan grâce à des cérémonies traditionnelles où chant, danse, chasse, rassemblement et préparation de mets traditionnels étaient à l'honneur. De plus, un réseau de sentiers pédestres communautaire a été créé en hommage aux anciens élèves des pensionnats. Des panneaux d'interprétation et des plaques commémoratives affichant des paroles d'encouragement ont été installés le long du sentier et dans les lieux de repos, comme des bancs et des quais.

Partage de la vérité et apprentissage

Responsable du projet : Indian Residential School Survivors Society (IRSSS) et Association des centres d'amitié autochtones de la Colombie-Britannique
Endroit : West Vancouver (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 371 850 $
No de téléphone : 604-925-4464

La Indian Residential School Survivors Society est une œuvre de bienfaisance sans but lucratif gérée par des Autochtones et des survivants qui a pour mission d'aider les survivants des pensionnats indiens à se rétablir et à tourner la page. Elle a créé des illustrations, des affiches, des diaporamas et des brochures sur les traumatismes intergénérationnels pour 25 expositions mobiles à caractère didactique sur les pensionnats qui ont été présentées dans 25 centres d'amitié et partout en Colombie-Britannique. L'information sert à la formation du personnel et est distribuée à la collectivité autochtone et au grand public. Dans le cadre du projet, des rassemblements de deux jours ayant pour thèmes les jeunes et la réconciliation, intitulés « Voice of Now », ont eu lieu à Vancouver, à Terrence et à Kamloops. Ils visaient à en apprendre davantage sur les effets intergénérationnels de la colonisation et des pensionnats indiens.

Terrain de jeux commémoratif de la Bande de Kispoix

Responsable du projet : Bande de Kispoix
Endroit : Hazelton (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 604-842-0316

La bande de Kispoix vit sur le territoire des Gitksan, au confluent de la rivière Kispoix et de la rivière Skeena. Elle a construit un terrain de jeux pour les jeunes enfants, à côté duquel un « cercle de réflexion » a été aménagé pour permettre aux moniteurs et aux visiteurs de se reposer et de se recueillir. Des panneaux et des plaques ont été affichés à l'extérieur du terrain de jeu en hommage aux survivants des pensionnats seront également installés pour souligner le caractère commémoratif de ce projet. Ce lieu a été aménagé sur un vaste terrain herbeux, à proximité du centre touristique et culturel de la bande.

S'affranchir de notre passé pour les générations à venir

Responsable du projet : Première Nation Kwantlen
Endroit : Fort Langley (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 604-888-2488

La Première Nation Kwantlen vit à Fort Langley, en Colombie-Britannique. Pour commémorer les séquelles des pensionnats indiens, la Première Nation Kwantlen a organisé, en avril 2013, une cérémonie de lancement d'un canoë à laquelle ont participé des anciens, des anciens élèves et les membres de leur famille. Une grande fête traditionnelle a également été préparée, lors de laquelle ont été fabriquées trois plaques de bois qui évoquent une issue positive. Un poteau de maison traditionnel/commémoratif a été sculpté et placé dans un lieu sacré à la vue de tous. Des arbres ont aussi été plantés le long du fleuve Fraser en l'honneur des anciens élèves.

Événement de guérison et de réconciliation

Responsable du projet : Survivants du pensionnat indien de Lower Post
Endroit : Lower Post (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 492 405 $
No de téléphone : 250 778-3181

La collectivité des Dénés Kaska de Lower Post est située non loin de la route de l'Alaska, au nord de la Colombie-Britannique. Elle était l'hôte d'un rassemblement culturel de quatre jours (près de 1 500 personnes y seront attendues) sur le terrain du pensionnat de Lower Post, qui avait comme but de commémorer le vécu des anciens élèves des pensionnats, de 16 collectivités situées au nord de la Colombie-Britannique et au Yukon. Cet événement, qui a eu lieu du 10 au 13 août 2012, a permis aux survivants et à leur famille de raconter leur vécu lors de cérémonies traditionnelles et d'ateliers de guérison en groupe. L'événement a été filmé puis enregistré sur DVD aux fins de mise en vente et de distribution dans les écoles et les bibliothèques. Des sculptures commémoratives ont été créées par un artiste de chaque Première Nation (les Dénés Kaska, les Tlingit de Taku River et les Tahltan) pour représenter le courage et la force que les survivants des pensionnats ont laissés en héritage.

Guérison entre les générations

Responsable du projet : Bande indienne de Musqueam
Endroit : Vancouver (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 604-269-3371

Dans le cadre du projet de Guérison entre les générations de la bande indienne de Musqueam, o deux familles de générations multiple on été demandé de prendre part à une activité de commémoration où elles ont parlé de leur expérience des pensionnats indiens. Pour ce projet à deux volets, ces familles étaient invitées à des activités de prise de conscience et de guérison où elles devaient témoigner des triomphes, des forces et des espoirs qui sont toujours possibles malgré les souffrances subies d'une génération à l'autre. De plus, la bande indienne de Musqueam a aménagé un jardin de plantes indigènes qui servira de lieu de réflexion et elle a commandé un monument qui y sera posé.

Initiative de commémoration de la nation Syilx

Responsable du projet : Okanagan Nation Alliance
Endroit : Westbank (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 350 000 $
No de téléphone : 250-707-0095

L'Okanagan Nation Alliance est le conseil tribal regroupe sept bandes de la nation Syilx. Le projet a permis de commémorer par un monument le vécu des survivants des pensionnats indiens de la Nation Syilx. Ce monument, construit à l'Okanagan Nation Fish Hatchery, a été dévoilé en mai 2013. La Bande indienne d'Okanagan, la Bande indienne d'Upper Nicola, la Première Nation de Westbank, la Bande indienne de Penticton, la Bande indienne d'Osoyoos ainsi que la Bande indienne de Lower et d'Upper Similkameen ont chacune construit des structures syilx traditionnelles pour honorer les anciens élèves de leurs collectivités. Dix entrevues ont été réalisées avec des anciens élèves qui ont été utilisé pour produire un film de dix minutes portant sur l'expérience des pensionnats indiens et la résilience des anciens élèves. Un livre commémoratif a été créé pour informer les gens de ce que signifient les pensionnats indiens pour les Syilx.

Mât totémique commémoratif de Old Massett

Responsable du projet : Conseil du village de Old Massett
Endroit : Old Massett (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 250-626-3337

En hommage au groupe des anciens élèves des pensionnats de Old Masset et à la tradition séculaire des Haïda, le Conseil du village de Old Massett a commandé et a planté un mât totémique commémoratif d'une hauteur de neuf mètres. Ce projet permet de raconter l'histoire des pensionnats indiens. Le mât a été dressé le 21 juin 2012.

« Guérison de quatre Nations »

Responsable du projet : Quesnel Tillicum Society
Endroit : Quesnel (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 250-992-8347

La Quesnel Tillicum Society, membre de la British Columbia Association of Friendship Centres, est une organisation locale qui se consacre à répondre aux besoins des personnes d'ascendance autochtone et les aide à s'ajuster au mode de vie social, économique et culturel de la collectivité. Les Premières Nations Alexandria, Red Bluff, Nasko et Kluskus se sont rassemblées pendant toute une fin de semaine en mars 2013 afin de sensibiliser le public de leur expérience des pensionnats indiens. La Société a produit une vidéo de l'événement, laquelle a été diffusée à la chaîne de câblodistribution de Quesnel.

La voie vers la guérison et l'autonomisation de la Première Nation Saik'uz (Saik'uz Whut'en)

Responsable du projet : Première Nation Saik'uz
Endroit : Vanderhoof (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 250-567-9293

La Première Nation Saik'uz Whut'en habite une réserve située à 9 km au sud de Vanderhoof en Colombie-Britannique. Le 16 septembre 2012, elle a organisé un potlatch commémoratif intégrant les concepts de reconnaissance, de réconciliation, de pardon et de guérison. De plus, elle a traduit les excuses du premier ministre aux anciens élèves des pensionnats indiens en danehl, confectionné une courtepointe communautaire, tenu des ateliers de guérison et des cercles de parole, mis sur pied des groupes de théâtre pour jeunes et créé un parc où a été érigé un monument en granite en l'honneur des anciens élèves des pensionnats indiens. Le monument a été dévoilé à la collectivité en juin 2013.

« Commémorer le passé, bâtir l'avenir grâce à la culture et à la langue »

Responsable du projet : Seabird Island Education Society
Endroit : Agassiz (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 604-796-2177

En collaboration avec l'école communautaire Seabird Island, une sculpture a été réalisée pour commémorer les anciens élèves des pensionnats. La sculpture a été commandée du Collège Seabird dans le cadre de cours de sculpture I et II pour adultes. Plusieurs cours ont été offerts sur la culture et la langue des Sto:lo; ils portaient notamment sur la guérison traditionnelle, les arts et l'artisanat des Sto:lo, la pêche, la chasse, Halqemeylen, la cuisine, les design Sto:lo, le tambour et le chant. Ces cours, très courus, étaient ouverts à tous et se sont poursuivis pendant toute l'année. La Seabird Island Education Society a également travaillé en collaboration avec les écoles publiques locales, de la maternelle à la sixième année, afin d'accroître le niveau de compréhension de l'histoire du peuple Sto:lo.

« Honorer nos enfants et nos familles »

Responsable du projet : Bande de Seabird Island
Endroit : Agassiz (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 604-796-2177

La bande de Seabird Island est une Première Nation établie dans une région rurale située à environ quatre milles à l'est d'Agassiz en Colombie­Britannique. Dans le cadre de ce projet commémoratif, on a honoré les survivants des pensionnats et leur famille dans le cadre d'une série d'activités culturelles visant à favoriser la guérison et la réconciliation, rapprocher et honorer les familles, et donner l'occasion de recevoir les enseignements traditionnels.

« Sentier patrimonial et vision des legs du passé de la nation Sts'ailes »

Responsable du projet : Sts'ailes (bande de Chehalis)
Endroit : Agassiz (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 604-796-2116

La Première Nation Sts'ailes (anciennement connue sous le nom de bande de Chehalis) est une collectivité semi-isolée des Salish du littoral établie à environ 100 km à l'est de Vancouver sur les berges de la rivière Harrison. Dans le cadre de cette initiative, les Sts'ailes ont conçu, un sentier patrimonial et ont rebâti une maison longue. Le sentier forme une partie d'un réseau de sentiers riches en sites archéologiques qu'empruntait le peuple Sts'ailes jusque dans les années 1940. On espère que le processus de guérison s'amorcera lorsque les anciens élèves des pensionnats indiens raconteront leur histoire, et que celui-ci les aidera à nouer des liens avec les terres dans leurs territoires traditionnels. Une cérémonie d'inauguration des travaux a été organisée à la manière traditionnelle du peuple Sts'ailes pour coïncider avec la Journée Nationale de la Guérison et de la Réconciliation.

« Poteaux sculptés patrimoniaux de St. Mary »

Responsable du projet : Première Nation de Sumas
Endroit : Abbottsford (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 200 000 $
No de téléphone : 604-866-5794

La Première Nation de Sumas, dans la collectivité de Mission, en Colombie­Britannique, ont joint leurs efforts afin de commémorer l'expérience des pensionnats indiens dans leur collectivité. Ensemble, ils ont érigés un monument commémoratif sur le site de l'ancien pensionnat St. Mary, et ont été l'hôte d'une cérémonie de levée des poteaux sculptés, le 26 mai 2012, pour souligner la Journée Nationale de la Guérison et de la Réconciliation.

« L'histoire de Dancing Bear »

Responsable du projet : La société de guérison et de réconciliation Ernie Philip
Endroit : Tappen (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 250-835-2551

Ernie Philip (Dancing Bear) est un aîné de 81 ans de la nation de Shuswap, un adepte de la danse libre et un conférencier reconnu à l'échelle internationale. Pendant plus de 50 ans, Dancing Bear a partagé sa sagesse et sa culture avec des milliers de personnes au pays et à l'étranger. Ce projet a permis de réaliser un documentaire intitulé « L'histoire de Dancing Bear », sur la vie d'Ernie Philips, depuis qu'il était un jeune garçon dans un pensionnat indien jusqu'à sa vie en tant qu'artiste de renommée mondiale sous le nom de Dancing Bear. À l'aide des médias sociaux, son histoire de guérison a été partagée afin de promouvoir la réconciliation.

« Camp spirituel et barbecue communautaire de la bande de Nootka »

Responsable du projet : Land of Maquinna Cultural Society
Endroit : Gold River (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 ,000 $
No de téléphone : 250-283-2594

La Land of Maquinna Cultural Society a été créée afin de préserver, de protéger et d'interpréter l'histoire du peuple Nuu-chah-nulth dont le territoire traditionnel est situé sur la côte occidentale de l'île de Vancouver. La Première Nation de Mowachaht/Muchalaht a organisé un camp spirituel Nootka de 10 jours et un barbecue communautaire à Yuquot. La Première Nation a sculpté un mât de cinq pieds pour commémorer l'événement. Le mât a été érigé à Yuquot le 12 août 2012 en l'honneur des anciens élèves des pensionnats indiens.

Chroniques des survivants des pensionnats T'it'kit : Notre histoire à travers des archives, des récits et des photographies

Responsable du projet : Ucwalmicw Centre Society
Endroit : Lillooet (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 250-256-0101

L'Ucwalmicw Centre Society est située à Lillooet, en Colombie-Britannique. Dans le cadre de ce projet, on a recueilli des histoires et des déclarations d'anciens élèves des pensionnats indiens qui figureront dans un album comportant des chroniques des survivants des pensionnats T'it'kit. Cet album a été créé en collaboration avec les anciens élèves des pensionnats indiens, leur famille et des jeunes afin de transmettre ces récits aux générations futures. L'album a été présenté à l'ensemble de la collectivité dans le but de sensibiliser la population à la question des pensionnats indiens. D'autres activités destinées aux survivants ont eu lieu le 11 juin 2012, le 21 juin  et le 19 août 2012 (célébration du pensionnat indien T'it'q'et).

« Renverser la perte de la langue attribuable aux pensionnats indiens grâce à la documentation sur la langue St'at'imc, à l'élaboration d'un programme d'enseignement et à l'enseignement de la langue et de la culture »

Responsable du projet : Upper St'at'imc Language, Culture and Education Society (USLCES)
Endroit : Lillooet (Colombie-Britannique)
Financement approuvé : 100 000 
No de téléphone : 250-256-7523

La Upper St'at'imc Language, Culture and Education Society est un chef de file dans l'élaboration et l'administration de programmes linguistiques et culturels dans la région de Lillooet et est formé de représentants de six bandes ou collectivités qui parlent le dialecte nordique de la langue St'at'imc. Son projet comportait trois parties. La première consistait à donner aux anciens élèves des pensionnats indiens l'occasion d'apprendre ou de réapprendre la langue St'at'imc auprès de résidants qui parlent couramment la langue. La deuxième partie visait à élaborer un programme portant sur les pensionnats, la langue et la culture qui sera offert à partir de la 8e année. Pour la troisième partie, les entrevues avec des anciens élèves des pensionnats indiens ont été enregistrées, et les enregistrements ont été remis aux survivants et utilisées pour élaborer le programme.

Alberta

Initiative commémorative de la tribu des Blood

Responsable du projet : Blood Tribe Department of Health
Endroit : Standoff (Alberta)
Financement approuvé : 300 000 $
No de téléphone : 403-737-3933

La réserve Kainai de la tribu des Blood, située dans le sud de l'Alberta, est la plus importante réserve au Canada et constituait le site de deux anciens pensionnats indiens. Au nom des sept collectivités des Kainai, le Blood Tribe Department of Health était l'hôte d'un projet commémoratif durable du patrimoine visant à commémorer l'histoire des pensionnats indiens dont l'héritage demeure dans chacune des collectivités. L'objectif de chaque projet communautaire était d'informer le public des effets de ces pensionnats et de faire un pas vers la réconciliation. Parmi les initiatives communautaires, ils ont installéun monument à Old Agency, publié un livre d'histoire par la collectivité de Standoff et créé une capsule historique près du Fort Whoop-Up.

« Réconcilier les personnes et les collectivités grâce aux jardins thérapeutiques »

Responsable du projet : Blue Quills First Nation College
Endroit : St. Paul (Alberta)
Financement approuvé : 49 600 $
No de téléphone : 780-645-4455

Le Blue Quills First Nation College est un établissement de premier plan pour tous les étudiants de divers champs d'études postsecondaires. Dans le cadre de ce projet commémoratif, un jardin thérapeutique a été aménagé sur le campus dans le but de faire naître un héritage durable et un patrimoine vivant qui témoignera de la force et de la résilience des anciens élèves des pensionnats et des collectivités autochtones. Des bénévoles, des étudiants, des anciens et des anciens élèves des pensionnats indiens et leur famille, ainsi qu'à des collectivités locales, ont été invités à collaborer à toutes les étapes du projet. De plus, une fête et une cérémonie ont eu lieu pour dévoiler les jardins à la collectivité.

Répandre la vérité et guérir grâce aux cérémonies traditionnelles cries

Responsable du projet : Ermineskin Tribal Enterprises/Nation crie d'Ermineskin
Endroit : Hobbema (Alberta)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 780-585-3065

Les Ermineskin Tribal Enterprises sont situées dans la réserve d'Ermineskin à Hobbema en Alberta; elles ont dévoilé un monument afin de commémorer les expériences vécues par les anciens élèves des pensionnats d'Ermineskin et de leur famille en plus de promouvoir les langues et les cultures autochtones ainsi que les valeurs traditionnelles et spirituelles autochtones grâce à des cérémonies traditionnelles de calumet et de festin en septembre 2012.

To All My Grandchildren: Saddle Lake Cree Nation Residential School Legacy Book

Responsable du projet : Nation crie de Saddle Lake
Endroit : Saddle Lake (Alberta)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 1-800-396-2167

La nation crie de Saddle Lake se trouve dans le nord-est de l'Alberta, près de la ville de St. Paul. Saddle Lake a rédigé un livre d'histoire du patrimoine à partir de récits, de photos et de souvenirs des aînés recueillis dans le cadre d'entrevues effectuées auprès des anciens élèves des pensionnats indiens. Ce livre s'intitulera To All My Grandchildren: Saddle Lake Cree Nation Residential School Legacy Book et sera utilisé comme moyen de sensibilisation, d'éducation, de guérison et de réconciliation.

«Se souvenir de nos ancêtres »

Responsable du projet : Urban Society for Aboriginal Youth
Endroit : Calgary (Alberta)
Financement approuvé : 24 835,18 $
No de téléphone : 403-233-8225

Pendant plus d'une décennie, l'Urban Society for Aboriginal Youth a élaboré des programmes et des stratégies axés sur la culture qui renforcent la capacité des jeunes autochtones urbains de Calgary et qui enrichissent leur vie. Le 17 juin 2011, elle a organisé pour les anciens élèves des pensionnats indiens et leurs invités un souper d'anciens où des musiciens locaux très connus ont diverti la foule, des chants d'honneur ont été entonnés et une danse de robe à franges a été animée pendant le souper, de même qu'une cérémonie traditionnelle de présentation de cadeaux. On a également imprimé des œuvres d'art qui ont été donnés à trois organisations de Calgary pour informer le public de l'expérience des pensionnats indiens. De plus, la Commission de vérité et réconciliation était présente pour recueillir les histoires des anciens élèves.

Saskatchewan

Première cérémonie annuelle de la marche commémorative et du dévoilement du monument commémoratif des survivants du pensionnat de la bande Ahtahkakoop

Responsable du projet : Bande Ahtahkakoop/Centre de santé
Endroit : Shell Lake (Saskatchewan)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 306-468-2747

En 2000, la bande Ahtahkakoop a érigé une croix sur Lonesome Pine Hill et construit une petite chapelle. Toutefois, en raison d'un manque de financement, il n'avait pas été possible de faire un monument. La bande Ahtahkakoop a reconnu la nécessité d'avoir une structure pour honorer et commémorer l'histoire de tous ceux qui ont fréquenté un pensionnat indien, ceux qui y ont survécu et ceux qui ne sont jamais rentrés à la maison. Des recherches ont été effectuées pour recueillir les noms des anciens élèves des pensionnats indiens, et un monument a été conçu et doté de lumières solaires qui serviront à éclairer la croix. Le 14 septembre 2012, on a dévoilé la croix, on a fait une marche commémorative et on a organisé des sueries et une fête pour la collectivité.

Initiative commémorative de Battlefords Agency Tribal Chiefs (BATC)

Responsable du projet : Battlefords Agency Tribal Chiefs Inc.
Endroit : North Battlefords (Saskatchewan)
Financement approuvé : 200 000 
No de téléphone : 306-220-6942

Battlefords Agency Tribal Chiefs Inc. est formé de six Premières Nations et compte plus de 9 000 membres. Le conseil tribal offre du soutien aux anciens étudiants et à leur famille de manière dans leur processus de guérison, grâce à aux ateliers « Grief and Loss Awareness » et « Finding Our Identity », à des séances d'information et à des cérémonies du cercle de guérison. Quatre pièces de pin blanc ont été choisies pour l'initiative commémorative. Elles seront dédiées aux anciens élèves des pensionnats indiens dans le cadre du processus de guérison.

Pour les enfants (Awasisak Ohchi)

Responsable du projet : Cree Nations Treatment Haven
Endroit : Canwood (Saskatchewan)
Financement approuvé : 200 000 $
No de téléphone : 306-468-2072

Établi en 1987, le Cree Nations Treatment Haven a traité environ 2300 patients venant de la Saskatchewan, de l'Alberta et du Manitoba. Dans le cadre du projet, il on créé une galerie pour commémorer les anciens élèves des pensionnats indiens où des documents historiques seront conservés. Plusieurs activités ont eu lieu à la galerie, comme des concours d'art traditionnel et contemporain, des cercles de guérison et des conférences. Ken Lonechild (Première Nation de White Buffalo), artiste et ancien élève d'un pensionnat indien, a produit 18 peintures qui sont exposées à la galerie. Des narrations rédigées par l'artiste pour chaque peinture donnent une perspective unique de l'expérience vécue dans les pensionnats indiens.

Retour sur les enseignants, rétablir l'équilibre

Responsable du projet : Eagle Moon Health Office, région sanitaire de Regina Qu'Appelle
Endroit : Regina (Saskatchewan)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 306-766-7190

L'Eagle Moon Health Office de la région sanitaire de Regina Qu'Appelle a été créé en 2005 afin d'offrir des services de soins de santé aux habitants du Sud de la Saskatchewan. Ils ont organisé deux camps de guérison familiaux et un plus grand rassemblement communautaire à l'intention des anciens élèves des pensionnats indiens et leur famille sur les sites cérémoniels à Regina, en Saskatchewan. Des pratiques et cérémonies traditionnelles de guérison ont permit de sensibiliser les collectivités autochtones et non autochtones et ont aidé les anciens élèves dans leur processus de guérison.

Buffalo: A Memorial

Responsable du projet : George Poitras Memorial Foundation Inc.
Endroit : Ituna (Saskatchewan)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 306-795-2491

La George Poitras Memorial Foundation Inc. est un organisme sans but lucratif créé par les membres de la famille de George Poitras en 2008 en l'honneur de leur père, M. George Poitras, qui a fréquenté le pensionnat indien de Fort Qu'appelle. L'organisme a produit une vidéo documentaire d'une heure – Buffalo: A Memorial, qui porte sur la vie de George Poitras.

Tourner la page sur le passé

Responsable du projet : Première Nation de Kahkewistahaw
Endroit : Broadview (Saskatchewan)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 306-696-3291

La Première Nation de Kahkewistahaw est une nation de Cris et de Saulteaux qui se trouve à environ 150 km à l'est de Regina en Saskatchewan. Dans le cadre de ce projet, elle a organisé de nombreux événements en l'honneur des anciens élèves des pensionnats indiens, dont une fête, un banquet où un représentant de l'Église Unie du Canada ou de l'Église presbytérienne a présenté des excuses, ainsi qu'une activité où l'on a présenté pour la première fois la vidéo documentaire sur DVD portant sur l'expérience que les membres de la Première Nation de Kahkewistahaw ont vécue au pensionnat indien. Des copies du DVD ont été distribuées à la bibliothèque des écoles pour sensibiliser les jeunes à leur histoire, à leur culture et à leur identité

Vers la guérison

Responsable du projet : Programme communautaire de guérison et de bien-être d'Onion Lake
Endroit : Onion Lake (Saskatchewan)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 306-344-5033

La Première Nation du Traité no 6 d'Onion Lake est la plus importante Première Nation de la Saskatchewan et se trouve à la frontière de la Saskatchewan et de l'Alberta. Onion Lake comptait deux pensionnats  indiens : le pensionnat catholique St. Anthony et le pensionnat anglican St. Barnabas. Dans le cadre de ce projet, on a organisé plusieurs cérémonies honorifiques centrées sur la guérison et la réconciliation, telles que la marche-santé annuelle et le rassemblement de tous les anciens élèves de pensionnats indiens, des cercles de guérison pour les femmes et les hommes, des enseignements du cercle de la vie, l'enseignement des aptitudes parentales traditionnelles pour se pencher sur les effets intergénérationnels des pensionnats indiens, ainsi que la construction d'un monument sur chacun des sites d'anciens pensionnats indiens.

Centre commémoratif des aînés de Peepeekisis

Responsable du projet : Première Nation de Peepeekisis
Endroit : Balcarres (Saskatchewan)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 306-334-2573

La Première Nation de Peepeekisis se trouve à 85 km au nord-est de Regina en Saskatchewan. Dans le cadre du projet, on a rénové un édifice dans le but de fournir un centre commémoratif où les aînés et les anciens élèves et leur famille peuvent se réunir pour nouer des liens et discuter de leurs expériences vécues afin de promouvoir la guérison au sein de la collectivité. Les programmes axés sur la culture et la santé du centre feront la promotion de la culture traditionnelle crie et de la vie saine.

Commission de vérité de réconciliation – Initiative de commémoration

Responsable du projet : Wahpiimoostoosis – Première Nation crie de Starblanket no 83
Endroit : Lebret (Saskatchewan)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 306-332-3363

Le Wahpiimoostoosis Healing Centre a été créé par la Première Nation crie de Starblanket. Le centre s'est forgé une excellente réputation de centre de guérison et d'orientation pour les survivants des pensionnats indiens. Le Centre a organisé un banquet pour rendre hommage aux anciens élèves des pensionnats indiens de la Première Nation crie de Starblanket qui sont décédés et à ceux qui y ont survécu. Les cérémonies traditionnelles organisées feront la promotion de la guérison et de la réconciliation au sein de la collectivité. L'école de journalisme de l'université de la Première Nation a enregistré l'activité et a produit un DVD pour prolonger la vie de cette activité de réconciliation.

Initiative commémorative de la Première Nation de Yellow Quill

Responsable du projet : Première Nation de Yellow Quill
Endroit : Yellow Quill (Saskatchewan)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 306-322-2281

La Première Nation de Yellow Quill Traité no 4 se trouve dans le nord-est de la Saskatchewan à environ 250 km à l'est de Saskatoon. Dans le cadre de l'initiative de la Première Nation de Yellow Quill, on a créé un projet d'histoire orale, on a organisé une cérémonie d'ouverture et on a élaboré une exposition commémorative permanente qui contribue au processus de guérison dans la collectivité en ce qui a trait à l'histoire vécue aux pensionnats indiens.

Manitoba

« Créer un nouvel héritage »

Responsable du projet : Brandon Friendship Centre Inc.
Endroit : Brandon (Manitoba)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 204-726-1112

Le Brandon Friendship Centre Inc. est une agence urbaine de prestation des services offerts aux Autochtones qui existe depuis plus de 45 ans et qui aide la population autochtone du sud-ouest du Manitoba. Les activités comprennent un « club commémoratif des aînés » qui se réunit une fois par mois et qui invite les survivants à se rencontrer pour échanger des récits et des images; un recueil intitulé « Healing the Hurt » (guérir les blessures) qui comporte des énoncés de survivants à propos de leur parcours de guérison; des cercles mensuels de guérison et d'échange; des ateliers sur la santé et le bien-être, des cueillettes d'herbes médicinales, des séances de sensibilisation aux pensionnats; une cérémonie de remise de plaque pour la Journée nationale de guérison et de réconciliation; une fête pour célébrer l'anniversaire des excuses présentées aux anciens élèves des pensionnats indiens; une célébration à l'occasion de la Journée nationale des Autochtones et une conférence sur le bien-être d'une durée de deux jours « Creating a New Legacy ».

Retrouvailles – un cercle sacré

Responsable du projet : diocèse anglican de la Terre de Rupert et Rupert's Land Aboriginal Circle
Endroit : Winnipeg (Manitoba)
Financement approuvé : 15 000 $
No de téléphone : 204-992-4212

Le Rupert's Land Aboriginal Circle (RLAC) est un comité du Synode du Diocèse de la terre de Rupert ayant pour objectif de représenter les préoccupations des anglicans autochtones, de démontrer une gouvernance dans l'Église anglicane et de vivre selon les principes de la vérité et de la réconciliation. Le projet « Un cercle sacré », d'une durée d'une journée et demie réalisé les 15 et 16 juin 2012, visait à rassembler des Autochtones et des non-Autochtones, des survivants des pensionnats, des membres du clergé, des évêques et d'autres membres de la communauté. Cet événement offrait une occasion d'élaborer des mécanismes durables permettant d'assurer un soutien aux survivants qui poursuivent leur parcours vers la guérison.

Camp culturel de réconciliation de Hollow Water

Responsable du projet : Première Nation de Hollow Water
Endroit : Wanipigow (Manitoba)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 204-363-7278

La Première Nation de Hollow Water est située à environ 190 km au nord de Winnipeg. Elle a organisé un rassemblement communautaire de six jours afin de réunir des anciens élèves des pensionnats, leur famille et des représentants de l'Église et du gouvernement, dont le but est de transmettre des récits et de participer à des activités traditionnelles. Un monument a été construit en tant qu'héritage permanent qui a été dévoilé lors d'une cérémonie et d'une fête.

« Rassemblement commémoratif des survivants des pensionnats indiens »

Responsable du projet : Première Nation de Peguis
Endroit : Peguis (Manitoba)
Financement approuvé : 89 574 $
No de téléphone : 204-645-2359

La Première Nation de Peguis est l'une des plus importantes au Manitoba. Elle a accueilli un rassemblement d'une durée de trois jours sur les terres qu'elle a acquises par traités ainsi que sur une aire réservée aux pow-wow. L'événement comprenait une série de cercles de discussion, plusieurs conférenciers, des ateliers, des activités d'expression artistique traditionnelle et contemporaine, une fête ainsi que des cérémonies d'ouverture et de clôture quotidiennes. Une cérémonie de plantation d'arbres ainsi que l'installation d'une plaque commémorative ont également eu lieu en l'honneur des survivants des pensionnats qui nous ont quittés.

Projet de commémoration de la Première Nation ojibway de Sandy Bay

Responsable du projet : Première Nation ojibway de Sandy Bay
Endroit : Bureau de poste Marius (Manitoba)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 204-645-2359

Un financement a été octroyé à la Première Nation ojibway de Sandy Bay, par l'intermédiaire du comité du centre de santé de Sandy Bay et du Conseil des aînés, pour offrir plusieurs ateliers et cercles de partage dans la collectivité ainsi qu'un camp culturel pour l'ensemble de la collectivité visant à promouvoir les enseignements, les médicaments et les langues traditionnels. De plus, un jardin pour commémorer les pensionnats indiens a été créé et un pow-wow a eu lieu

Ontario

Projet commémoratif des pensionnats de la Première Nation Ausubpeeshoseewagong Netum Anishnabek

Responsable du projet : Ausubpeeshoseewagong Netum Anishnabek
Endroit : Grassy Narrows (Ontario)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 807-925-2647

Asubpeeschoseewagong Netum Anishnabek (aussi connue sous le nom de Première Nation de Grassy Narrows) se trouve à environ 100 km au nord-ouest de Kenora en Ontario. La Première Nation a conçu et a érigé un monument sur lequel sont gravés près de 300 noms d'anciens élèves de pensionnats. Une cérémonie d'inauguration a eu lieu afin de dévoiler le monument commémoratif, suivie d'un pow-wow, d'une fête traditionnelle, de discours, de cérémonies de guérison, de récits et d'une remise de cadeau traditionnelle aux anciens élèves des pensionnats, aux anciens et aux personnalités en visite.

Vers la guérison et la reconstruction 2012 : Rassemblement et conférence

Responsable du projet : Children of Shingwauk Alumni Association
Endroit : Sault Ste. Marie (Ontario)
Financement approuvé : 200 000 $
No de téléphone : 705-942-9422

La Children of Shingwauk Alumni Association (CSAA) est un organisme sans but lucratif dont la mission consiste à assurer le bien-être des enfants des anciens élèves du pensionnat indien de Shingwauk qui sont d'anciens élèves du pensionnat de Shingwauk et de l'école Wawanosh. La CSAA a organisé un rassemblement des survivants avec leur famille afin d'informer le public sur l'expérience vécue dans les pensionnats indiens et des répercussions de cette tranche d'histoire sur les peuples autochtones. Des ateliers ont été offerts et il est possible de consulter les récits, les photos et d'autres articles recueillis au cours des 30 dernières années par la CSAA.

Monument commémoratif de Mount Elgin

Responsable du projet : Première Nation des Chippewas de la Thames
Endroit : Muncey (Ontario)
Financement approuvé : 500 000 $
No de téléphone : 519-289-5555

La Première Nation des Chippewas de la Thames se trouve dans le sud-ouest de l'Ontario, à environ 20 km au sud-ouest de London, en Ontario. Cet événement régional a compris en tout dix collectivités des Premières Nations. Ensemble, elles ont érigé un monument permanent au pensionnat indien de Mount Elgin et ont aménagé un jardin avec des bancs afin d'en faire un lieu de guérison et de réconciliation. De plus, le dévoilement du monument était suivi d'une cérémonie commémorative et de reconnaissance qui permet de favoriser la sensibilisation et la guérison au sein de la collectivité.

Initiative relative au pensionnat de Garden River

Responsable du projet : Première Nation de Garden River
Endroit : Garden River (Ontario)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 705-946-6300

La Première Nation de Garden River a organisé plusieurs activités en l'honneur des anciens élèves des pensionnats indiens de sa collectivité: des soupers et des dîners, ainsi qu'un déjeuner de crêpes pour permettre aux anciens élèves de se rassembler et d'échanger des histoires et de les raconter aux jeunes. De plus, elle a donné des ateliers d'artisanat traditionnel (couture, fabrication de hochets, peinture de pierres), qui incluaient aussi des enseignements traditionnels. Les anciens élèves ont également été invités à participer à des excursions qui ont favorisé la socialisation et la prise en charge de soi. La rétroaction tirée de ces voyages a également contribué à la conception de la plaque commémorative. Le projet a pris fin avec le dévoilement de la plaque à la collectivité à l'occasion d'un souper à l'intention des survivants ainsi que leur famille et leurs invités.

Projet Noodjmwag

Responsable du projet : Maadookii Seniors Group et le Maadookii Seniors Centre
Endroit : Wiarton (Ontario)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 519-534-1689

Le Maadookii Seniors Group et le Maadookii Seniors Centre ont été créés en 1990 dans le but d'élaborer des programmes qui répondent aux besoins des aînés et de leurs soignants dans la réserve. Dans le cadre du projet, on a réimprimé 235 exemplaires des trois livres Elders of Neyaashiinigamiing qui contiennent les récits d‘aînés, dont plusieurs discutent de leur expérience au pensionnat indien. Des exemplaires seront remis aux anciens élèves, aux bibliothèques et aux écoles de la collectivité. De plus, deux repas de partage ont été organisés afin de rassembler des Autochtones, des non-Autochtones, des anciens élèves des pensionnats indiens, des représentants de l'Église, des politiciens et des historiens. Dans le cadre d'un projet d'archivage, on a recueilli des photos, des arbres généalogiques, des actes de naissance, des articles de journaux des années 1850, entre autres. Le travail d'archivistique a été présenté à la collectivité à l'occasion d'un souper de clôture du projet afin d'honorer les anciens élèves des pensionnats.

Festival culturel et commémoratif de Nebenaigoching

Responsable du projet : Nebenaigoching Heritage Inc.
Endroit : Batchwawana Bay (Ontario)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 705-882-1611

Le Nebanaigoiching Heritage Inc. a été créé en 2000 par l'ancien élève d'un pensionnat indien et chef héréditaire Edward Nebenaigoching afin de préserver et de promouvoir la langue, le patrimoine et la culture Anishnabe. Lors de la conférence de deux jours, on a tenu des conférences motivatrices, des cercles traditionnels, une cérémonie d'honneur à l'intention des anciens étudiants et des anciens combattants autochtones ainsi qu'une danse en cercle traditionnelle.

North Bay Indian Friendship Centre – Initiative commémorative

Responsable du projet : North Bay Indian Friendship Centre
Endroit : North Bay (Ontario)
Financement approuvé : 36 277 $
No de téléphone : 705-472-2811

Le North Bay Friendship Centre a comme mission d'améliorer la qualité de vie des Premières Nations, des Métis et des Inuits dans le secteur urbain de North Bay. Ce projet a permis d'étendre la portée et l'influence du troisième festival annuel Maamwi Kindaaswin, l'accent ayant été mis sur l'histoire des pensionnats indiens. Lors du festival, on a dévoilé deux œuvres d'art commémoratives et un bâton à exploits.

Rassemblement commémoratif des pensionnats de Spanish

Responsable du projet : Spanish Residential School Legacy Association
Endroit : Spanish (Ontario)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 705-261-1319

La Spanish Residential School Legacy Association, en partenariat avec des représentants des Premières Nations de la région, la ville de Spanish, le Fonds de guérison de l'Église unie du Canada et les Jésuites du Canada a tenu un rassemblement fondé sur les approches de guérison holistiques qui touchait les dimensions spirituelle, mentale, affective et physique. Parmi les activités réalisées, mentionnons des sueries quotidiennes, des cercles de la parole et de la guérison, une messe catholique romaine prononcée par des ministres du culte ordonnés Anishnabe et des cérémonies commémoratives dans le but d'inaugurer deux monuments. Il s'agissait d'une excellente occasion pour la Commission de vérité et réconciliation de recueillir les récits des anciens élèves présents dans un environnement sain et sûr.

Comité commémoratif de la Première Nation d'Attawapiskat

Responsable du projet : Mme Jacqueline Hookima-Witt
Endroit : Attawapiskat (Ontario)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 705-997-2145

La Première Nation d'Attawapiskat est une collectivité de Mushkegowuk (Moskégon) de la côte de la Baie James en Ontario. Plusieurs ateliers et projets ont mis en œuvre afin d'informer les gens sur l'expérience vécue en pensionnat indien, en vue de favoriser la compréhension, la guérison et la réconciliation. Parmi ces activités, on compte notamment des ateliers culturels et de guérison, la production d'une vidéo documentaire contenant des entrevues effectuées auprès d'aînés, des anciens élèves des pensionnats et de leur famille ainsi que la création d'un album à partir d'une collection de photos historiques. Un vitrail a également été créé afin de commémorer de manière permanente l'expérience des survivants des pensionnats.

« Mamowpiimoosaywilin » – qui signifie « Aller de l'avant ensemble »

Responsable du projet : Équipe des survivants du pensionnat de la Première Nation de Webequie
Endroit : Webequie (Ontario)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 807-353-1263

La Première Nation de Webequie est une collectivité oji-crie isolée située à environ 540 km au nord de Thunder Bay en Ontario. Dans le cadre du projet, intitulé Mamowpiimoosawilin ou Aller de l'avant ensemble, on a organisé une activité de camping de deux semaines qui visait à honorer et à célébrer les anciens élèves des pensionnats indiens ainsi que les membres de la collectivité. Dans le cadre de cette activité, qui a eu lieu à Peetonagang, à environ 10 km de la collectivité, les participants ont pu faire du camping, participer à des sueries, à des cercles de partage, à des activités de tambours et à une fête, ainsi que raconter leurs histoires. Un cairn orné d'une plaque de laiton a été conçu afin de commémorer de manière permanente l'histoire du pensionnat de la Première Nation de Webequie.

Québec

« Mamawandjihidinan » (Lieu de rencontre où nous nous réunissons pour discuter)

Responsable du projet : Anicinabe Mikana
Endroit : Témiscaming (Québec)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 819-627-1962

Anicinabe Mikana est un groupe culturel reconnu par le leadership de la Première Nation d'Eagle Village-Kipawa formé d'anciens élèves des pensionnats indiens et de descendants de survivants des pensionnats indiens. Pour commémorer l'expérience des pensionnats indiens et pour honorer et rendre hommage aux anciens élèves, à leur famille et à leur communauté, Anicinabe Mikana a construit une structure traditionnelle et les jardins environnants qui serviront à restaurer la culture, les coutumes ancestrales et la langue de la Première Nation d'Eagle Village. La cérémonie de dévoilement de cette structure et de ses jardins a eu lieu le 7 novembre 2013.

Semaine culturelle et de réconciliation de Natashquan

Responsable du projet : Conseil des Montagnais et Comité de réconciliation de Natashquan
Endroit : Natashquan, Cté Duplessis (Québec)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 418-781-2545

Le Conseil des Montagnais et le Comité de réconciliation de Natashquan a organisé un certain nombre de cérémonies commémoratives à l'été 2011, dont une série d'activités culturelles et de cérémonies, une foire d'art qui mettra en valeur les œuvres d'artistes autochtones de la région, ainsi qu'un grand rassemblement lors d'un pow-wow, pour aider les Innus (Montagnais) de reprendre contact avec leur culture, leurs valeurs et leurs traditions.

Projet Citoyen de Rencontre

Responsable du projet : Initiatives et Changement
Endroit : LaSalle (Québec)
Financement approuvé : 30 000 $
No de téléphone : 613-230-7197

Initiatives et Changement Canada et Initiatives et Changements (Québec) sont des organismes sans but lucratif qui œuvrent selon le principe voulant que le dialogue soit le fondement sur lequel le changement durable peut être opéré dans la société. De janvier 2012 à mars 2013, Initiatives et Changements (Québec) a tenu trois cercles de discussion réunissant des participants des communautés francophone, anglophone et autochtone de Montréal, de Québec et de Victoriaville. Cet organisme a organisé des cercles de discussion, créé des liens de confiance et sensibilisé le public au sujet des séquelles liées à la fréquentation des pensionnats indiens et ses répercussions négatives sur les collectivités autochtones et non autochtones du Québec.

Atlantique

« Wela'liek tan telnutuiek/Merci de nous avoir écoutés »

Responsable du projet : Aboriginal Survivors for Healing Inc. (A.S.H.)
Endroit : Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)
Financement approuvé : 46 401 $
No de téléphone : 902-368-8498

Aboriginal Survivors for Healing Inc. (ASH) est une organisation sans but lucratif qui a pour mandat d'offrir des services et du soutien aux survivants du pensionnat de Shubenacadie vivant à l'Île-du-Prince-Édouard et à leur famille. ASH a organisé un rassemblement de trois jours à l'Île-du-Prince-Édouard afin d'honorer les survivants. De plus, une courtepointe a été confectionnée pour illustrer les souvenirs du pensionnat de Shubenacadie; elle a commémoré à jamais les anciens élèves du pensionnat. Un festin avait également été offert pour marquer l'installation du monument commémoratif à Province House (la maison de l'Assemblée législative de la province). L'événement a rassemblé des anciens élèves du pensionnat de l'Île-du-Prince-Édouard et leur famille, ainsi que certains survivants du Nouveau-Brunswick et de la Nouvelle-Écosse.

Mawiomi 2012 – Un rassemblement pour la guérison

Responsable du projet : Mi'kmaq Association for Cultural Studies
Endroit : Sydney (Nouvelle-Écosse)
Financement approuvé : 175 000 $
No de téléphone : 902-565-8176

La Mi'kmaq Association for Cultural Studies (MACS) est une organisation sans but lucratif qui représente les intérêts des 13 collectivités des Premières Nations de la Nouvelle-Écosse et qui a le mandat de promouvoir et de préserver la culture micmaque. Elle a organisé le rassemblement pour la guérison « Mawiomi 2012 – A Healing Gathering », qui consistait en une cérémonie de guérison en ouverture, un village culturel, une journée consacrée à l'éducation, un tipi de méditation, un hommage à la musique de la Nation micmaque, la première d'un documentaire intitulé « The Mi'kmaq People: A Story of Survival » (le peuple micmaq : une histoire de survie), un parchemin commémoratif que le public pourra signer et une fête d'anniversaire visant à célébrer l'anniversaire de tous les survivants des pensionnats qui n'ont jamais eu la chance de le célébrer.

« Nous portons les souvenirs de nos pairs »

Responsable du projet : Mi'Kmaq Maliseet Healing Networking Centre – Mawiw Council Inc.
Endroit : Fredericton (Nouveau-Brunswick)
Financement approuvé : 150 000 $
No de téléphone : 506-363-4641

Le Mi'kmaq Maliseet Healing Networking Centre (MMHNC) est une initiative de Mawiw Council Inc. qui réalise des activités de guérison, de sensibilisation, d'éducation du public et de recherche pour répondre aux besoins en matière de guérison des survivants des pensionnats indiens et de leur famille dans les trois plus grandes collectivités des Premières Nations du Nouveau-Brunswick. Le MMHNC a préparé une exposition itinérante et mis en place une structure permanente dans les collectivités de Tobique, d'Elsipogtog et d'Esgenoopetitj (Burnt Church) afin de commémorer les survivants du pensionnat indien de Shubenacadie. Les cérémonies d'ouverture ont eu lieu le 11 juin (à Elsipogtog ), le 21 juin (à Esgenoopetitj) et le 13 juillet (à Tobique). De plus, un centre de ressources relatif aux pensionnats indiens a été établi, un DVD intitulé « We Carry Each Other's Memories » a été produit et des cérémonies culturelles et des activités spirituelles ont été tenues pour dévoiler le centre de ressources, l'exposition et les structures communautaires.

Projet de commémoration du pensionnat de Shubenacadie

Responsable du projet : Conseil de bande de Shubenacadie
Endroit : Shubenacadie (Nouvelle-Écosse)
Financement approuvé : 500 000 $
No de téléphone : 902-236-3444

La Première Nation de Shubenacadie est située à environ huit kilomètres de la ville de Shubenacadie, en Nouvelle-Écosse. Elle est la deuxième collectivité des Premières Nations en importance en Nouvelle-Écosse. Le Centre of Balance and Resilience de la Première Nation a organisé une conférence de trois jours au nom de la Première Nation de Shubenacadie, qui a eu lieu du 12 au 14 septembre 2012, à Dartmouth, en Nouvelle-Écosse et comprenait de ateliers, des conférenciers et une fête.

Nord

Le chemin vers la liberté

Responsable du projet : Nation dénée
Endroit : Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 867-473-4081

La nation dénée est une organisation gouvernementale autochtone au service des 30 chefs et collectivités dénés à Denendeh, dans les Territoires du Nord-Ouest. Aux fins du présent projet, la nation dénée a réalisé un certain nombre d'activités pour contribuer à la guérison et à la réconciliation dans les Territoires du Nord-Ouest. Elle a construit un monument permanent offrant de l'information sur le pensionnat historique établi à Fort Providence. La Nation a instauré un « jour du Souvenir » en mémoire des survivants actuels et anciens de Fort Providence, ainsi que de ceux des autres pensionnats du Nord. En outre, la nation dénée a créé un monument de cérémonie en tant que terres sacrées de même qu'un lieu de rassemblement spirituel pour les générations futures.

2012 Inuit Qaujimajatuqangit Cultural Camp

Responsable du projet : Kitikmeot Heritage Society
Endroit : Cambridge Bay (Nunavut)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 867-983-3009

La Kitikmeot Heritage Society (KHS) est un organisme sans but lucratif dirigé par les Inuits qui a pour mandat est de faciliter la préservation et la promotion de la culture et de la langue inuites grâce à des activités traditionnelles qui favorisent la guérison et donnent du pouvoir à tous ceux ayant subi l'époque des pensionnats dans la région de Cambridge Bay. La KHS a organisé un camp de revitalisation culturel de dix jours appelé le 2012 Inuit Qaujimajatuqangit Cultural Camp, en février 2012. Ce camp comptait des activités telles que des ateliers d'artisanat inuit traditionnel, des activités de survie pour apprendre à vivre de la terre, la construction d'igloo et la préparation de repas. De plus, des anciens élèves des pensionnats indiens, des jeunes et des aînés ont collaboré avec un cinéaste pour documenter les activités et recueillir des récits au moyen d'entrevues avec des anciens et des anciens élèves des pensionnats indiens.

Commémorer notre passé – Modeler notre avenir (Commemorating Our Past – Carving Our Future)

Responsable du projet : Northern Cultural Expressions Society
Endroit : Whitehorse (Yukon)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 867-333-9960

La Northern Cultural Expressions Society (NCES) est un organisme sans but lucratif établi au Yukon qui gère et administre le studio et la galerie Sundog. Ensemble, les membres de la NCES ont sculpté un totem de guérison d'une longueur de 30 pieds sur le territoire traditionnel des Premières Nations en l'honneur des anciens élèves de pensionnats indiens et de leur famille; ils ont aussi organisé une cérémonie traditionnelle à l'occasion du dressage et de l'installation du totem.

Cercle de prière commémoratif de Ross River

Responsable du projet : Conseil des Dénés de Ross River
Endroit : Ross River (Yukon)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 867-969-2278

Le Conseil des Dénés de Ross River (CDRR), situé à environ 360 km au nord-est de Whitehorse, au Yukon, est chargé de la gouvernance de la collectivité des Dénés Kaska de Ross River et de son territoire traditionnel au Yukon. Combinant l'art traditionnel et contemporain, le CDRR a construit un cercle de prière commémoratif permanent. Celui-ci se compose de visages de bronze de quatre aînés, de tambours en peau sculptés recouverts de bronze et des baguettes en métal, ainsi que de bâtons de marche. Le monument sert tant à honorer l'expérience des anciens élèves de pensionnats qu'à offrir un lieu de guérison traditionnelle à la collectivité.

Inuvialuit Settlement Regional Drum Dance – Atelier et spectacle

Responsable du projet : Tuktoyaktuk Community Corporation
Endroit : Tuktoyaktuk (Territoires du Nord-Ouest)
Financement approuvé : 50 000 $
No de téléphone : 867-977-2189

La Société communautaire de Tuktoyaktuk est située dans la collectivité de Tuktoyaktuk, l'une des six collectivités de la région désignée des Inuvialuit, ainsi que dans la péninsule de la mer de Beaufort. En avril 2012, la Société communautaire de Tuktoyaktuk a organisé des ateliers de danse du tambour d'une semaine, qui donneront lieu à des cercles de partage ainsi qu'à des chœurs gospels et au cours desquels les aînés transmettront leurs connaissances traditionnelles aux jeunes.

Date de modification :