ARCHIVÉE - Séances de consultation sur le projet de loi S-6, Loi sur les élections au sein de premières nations

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

Aperçu et justification

Le projet de loi S-6 décrit un régime électoral facultatif que les Premières Nations pourront, si elles le souhaitent, adopter en remplacement de leur régime actuel. Comme le projet de loi a été rédigé pour répondre à des faiblesses majeures du régime électoral prévu à la Loi sur les Indiens, il répond aux préoccupations soulevées par les membres des Premières Nations qui tiennent leurs élections selon le système de la Loi. Le projet de loi S-6 présente plusieurs améliorations comparativement au régime de la Loi sur les Indiens, notamment les mandats d'une durée de quatre ans, la possibilité pour plusieurs Premières Nations de tenir leurs élections une même journée, des infractions et des sanctions précises qui permettent de poursuivre des personnes ayant pris part à des activités douteuses en lien avec des élections ainsi que l'élimination du rôle et du pouvoir décisionnel du ministre dans les appels découlant d'élections.

Consultation et mobilisation

De janvier à mars 2010, l'ancien grand chef de l'Assemblée des chefs du Manitoba, Ron Evans, et son équipe ont tenu des séances d'information et de mobilisation dans plus de 30 des 37 Premières Nations manitobaines qui tiennent leurs élections selon le régime prévu à la Loi sur les Indiens afin d'obtenir des commentaires sur la réforme de ce régime.

Parallèlement, dans sa région, le Congrès des chefs de l'Atlantique a demandé des commentaires sur les réformes électorales au moyen d'initiatives de sensibilisation dans les médias sociaux, d'articles publiés dans Mi'kmaq Maliseet Nations News et dans le cadre de groupes de travail avec des experts. En mars 2010, l'Assemblée des chefs du Manitoba et le Congrès des chefs de l'Atlantique ont soumis des recommandations semblables au ministre.

En plus des séances en personne tenues par les organisations régionales, l'Assemblée des chefs du Manitoba et le Congrès des chefs de l'Atlantique ont publié sur leurs sites Web des documents d'information décrivant leurs recommandations, avec des explications à l'appui. Au moyen du site Web, les responsables ont également invité les personnes intéressées à soumettre leurs commentaires directement aux deux organisations.

Les deux organisations ont écrit à tous les conseils des Premières Nations qui tiennent leurs élections selon le régime prévu à la Loi sur les Indiens et ont joint à leur lettre une copie du document de discussion mentionné ci-dessus. Dans la lettre, on invitait les conseils des Premières Nations à tenir des discussions dans leurs collectivités et à faire part de leurs commentaires.

Entre octobre 2010 et mars 2011, les deux organisations ont tenu une initiative de mobilisation nationale relativement à leurs recommandations. Le grand chef Ron Evans a distribué des documents d'information et de discussion, a effectué des présentations et a écouté les commentaires formulés lors :

Le Congrès des chefs de l'Atlantique a fait le même exercice lors :

Finalement, en août 2011, avant le dépôt du projet de loi, le ministre a écrit à tous les conseils des Premières Nations qui tiennent leurs élections en vertu du régime de la Loi sur les Indiens afin de leur fournir un document décrivant le contenu de l'avant-projet de loi. Dans sa lettre, le ministre a demandé aux dirigeants des Premières Nations de formuler leurs commentaires, de communiquer le document aux membres de la bande, d'organiser des discussions dans leurs collectivités et d'inviter leurs membres à faire part de leurs commentaires et de leurs préoccupations au Ministère.

Considérations parlementaires

Vous trouverez de l'information sur l'étude du projet de loi S-6 par le Parlement à cet emplacement.

État d'avancement

Le Projet de loi S-6 est mort au Feuilleton le 13 septembre 2013 lorsque le Parlement a été prorogé.

Renseignements?

Date de modification :