Projets d'information publique et de défense des intérêts: 2011-2012

Projets

Défense des intérêts et communications pour le Secteur des pensionnats indiens »

Responsable : Assemblée des Premières nations
Lieu : Ottawa (Ontario)

L'Assemblée des Premières nations (APN) est un organisme national représentant les citoyens canadiens des Premières nations. Elle propose une stratégie de défense des intérêts et de communications pour s'assurer que la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens (CRRPI), le Processus d'évaluation indépendant, la Commission de témoignage et de réconciliation et les activités de commémoration sont compréhensibles et accessibles à tous les anciens pensionnaires admissibles et à leur famille. Une priorité sera de s'adresser aux jeunes et aux survivants par les médias sociaux pour discuter de réconciliation, ainsi que de la CRRPI.

Programme d'information publique et de défense des intérêts de l'Assemblée des chefs du Manitoba [pensionnats indiens] »

Responsable : Assemblée des chefs du Manitoba
Lieu : Winnipeg (Manitoba)

L'objectif premier du Secteur des pensionnats indiens de l'Assemblée des chefs du Manitoba (ACM) est de bien renseigner les Premières nations manitobaines sur les initiatives, les programmes, les services ou les prestations qui relèvent de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, quel que soit le lieu de résidence de leurs membres dans la province. En 2011‑2012, l'ACM conviera les jeunes et les aînés, les institutions et les organismes du secteur public à un dialogue sur les séquelles de la vie dans les pensionnats et la mise en œuvre des recommandations de la conférence consacrée en février 2011 aux séquelles découlant des pensionnats indiens. On mettra aussi au point des ressources éducatives pour les professionnels travaillant dans les écoles, les organismes de sécurité publique et d'autres services de première ligne.

« Programme d'information publique et de défense des intérêts du Congrès des chefs des Premières nations de l'Atlantique »

Responsable : Secrétariat du Congrès des chefs des Premières nations de l'Atlantique
Lieu : Dartmouth (Nouvelle-Écosse)

Constitué en vertu des lois fédérales en 1995, le Congrès des chefs des Premières nations de l'Atlantique a pour mandat de mener des activités de recherche en politiques et de défense des droits au profit de 38 chefs, nations et collectivités mi'kmaq, malécites, innus et Passamaquoddy de l'est de la région de l'Atlantique. La priorité sera de fournir des services aux jeunes Autochtones des provinces de l'Atlantique grâce à un partenariat avec le Mi'kmaq Maliseet Atlantic Youth Council

Compréhension interculturelle et intergénérationnelle « Cross Cultural and Cross Generational Understanding »

Responsable : Coqualeetza Cultural Education Centre Association
Lieu : Chilliwack (Colombie-Britannique)

Constituée en 1973 comme œuvre de bienfaisance sans but lucratif et reconnue comme centre culturel autochtone de grande efficacité en Colombie-Britannique, la CCECA visitera les collectivités locales touchées par les séquelles de la vie dans les pensionnats et, avec les conseils de district scolaire, engagera les jeunes, autochtones ou non, dans un mouvement de guérison et de réconciliation.

Le voyage vers la liberté : les histoires de nos enfants « The Journey to Freedom: The Stories of Our Children »

Responsable : Nation dénée
Lieu : Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

La Nation dénée est au service de 29 chefs et collectivités dénés à Denendeh dans les Territoires du Nord-Ouest. Son mandat est la défense des droits, l'information et la coordination des affaires dénées. Elle tiendra une suite d'ateliers communautaires pour promouvoir la guérison et la réconciliation en mettant tout particulièrement l'accent sur les services à fournir aux jeunes, aux survivants des générations successives et aux éléments très vulnérables et difficiles à servir de la société (population incarcérée, sans-abri, collectivités éloignées, etc.) et en s'adressant aussi prioritairement aux fournisseurs de services de santé et de services sociaux et au grand public.

Continuer à cheminer : maintien de l'aide aux survivants des pensionnats indiens « Going Along on the Journey: Continued Assistance for Indian Residential School Survivors »

Responsable : Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan
Lieu : Saskatoon (Saskatchewan)

Avec son programme des pensionnats indiens, la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan vise à informer, éduquer et appuyer les anciens pensionnaires dans cette province, ainsi qu'à leur donner accès à l'information. En 2011‑2012, elle dressera un plan de communications pour servir les survivants, les travailleurs de première ligne, les jeunes et les survivants des générations successives dans le cadre de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens (CRRPI) et de ses volets. Elle s'adressera aussi aux jeunes par une conférence destinée à promouvoir la réconciliation.

Programme d'information publique et de défense des intérêts

Responsable : Commission de la santé et des services sociaux des Premières nations du Québec et du Labrador
Lieu : Wendake (Québec)

Fondée en 1994, la Commission de la santé et des services sociaux des Premières nations du Québec et du Labrador aide les collectivités indiennes et inuites du Québec et du Labrador et leurs organismes à défendre, maintenir et exercer leurs droits ancestraux dans le domaine des services de santé et de services sociaux, ainsi qu'à concevoir et réaliser de tels programmes. En 2011‑2012, la Commission se rendra avec l'exposition muséale « Territoires étrangers » en de nombreux lieux sur le territoire canadien pour faire connaître aux gens l'histoire des pensionnats au Québec.

Symposium des jeunes Ontario-Québec sur la réconciliation et la restauration « Regional Ontario-Quebec Youth Symposium on Reconciliation and Restoration »

Responsable : Gathering Nations International
Lieu : Ottawa (Ontario)

Gathering Nations International est une société sans but lucratif fondée et dirigée par les Premières nations et qui travaille à la réconciliation, la guérison et l'unification des peuples, des nations, des Églises et des gouvernements. Dans le prolongement du « Voyage vers la liberté » et du « Sommet national du pardon » qui ont eu lieu en 2010, GNI est là pour faire valoir le pouvoir guérisseur du pardon et donner de la force aux personnes et aux collectivités grâce à un investissement ciblé dans la jeunesse où on crée une tribune destinée aux jeunes, autochtones ou non, de l'Ontario et du Québec et où on cultive les relations avec ces jeunes.

Programme d'information publique et de défense des intérêts – Indian Residential Schools Survivors Society « Advocacy and Public Information Program »

Responsable : Indian Residential Schools Survivor Society
Lieu : Vancouver (Colombie-Britannique)

Créée en 1995 à titre de sous-comité relevant du Sommet des Premières nations de la Colombie-Britannique sous le titre « Provincial Residential School Project » et constituée en 2001 comme société sans but lucratif, l'Indian Residential Schools Survivor Society (IRSSS) est là pour fournir tout l'éventail des services nécessaires à tous les survivants des pensionnats en Colombie-Britannique. Le financement demandé aidera l'IRSSS à poursuivre l'exécution de son mandat consistant à tenir des ateliers d'information et de guérison à l'intention des survivants des pensionnats, des collectivités et du grand public. Elle s'intéressera tout particulièrement aux jeunes, aux survivants des générations successives et au grand public canadien et fera bien comprendre les répercussions de la vie dans les pensionnats indiens sur les collectivités autochtones.

Connaissance des délais de la CRRPI, préparation d'événements nationaux et soutien en planification successorale pour les anciens pensionnaires inuvialuits « IRSSA Deadline Awareness, National Event Preparation, and Estate Planning Support for Inuvialuit Former Students »

Responsable : Société régionale inuvialuite
Lieu : Inuvik (Territoires du Nord-Ouest)

La Société régionale inuvialuite a été instituée par la Convention définitive des Inuvialuits, aussi appelée « Revendication de l'Arctique Ouest ». Le financement demandé contribuera à : fournir des services aux anciens pensionnaires inuvialuits ayant besoin d'assistance dans le cadre du Processus d'évaluation indépendant (PEI); permettre à ces derniers de participer au PEI en toute connaissance de cause et en toute sécurité; donner aux anciens pensionnaires vivant dans des collectivités éloignées l'accès à des services de planification successorale et juridique; et promouvoir la guérison et la réconciliation par les activités de la Commission de témoignage et de réconciliation du Canada.

Programme d'information publique et de défense des intérêts – Legacy of Hope Foundation « Advocacy and Public Information Program »

Responsable : Legacy of Hope Foundation
Lieu : Ottawa (Ontario)

La Legacy of Hope Foundation est une œuvre de bienfaisance nationale des Autochtones qui vise à mieux faire connaître et comprendre les séquelles de la vie dans les pensionnats indiens (répercussions et effets intergénérationnels sur les membres des Premières nations, les Inuits et les Métis) et à entretenir le mouvement permanent de guérison des survivants. En 2011‑2012, la Legacy of Hope Foundation s'appuiera sur les expositions en place qui favorisent la réconciliation et racontent les expériences des survivants et des générations successives. Elle visera aussi les jeunes et leur éducation en organisant une activité à grande échelle destinée à mieux faire connaître les pensionnats partout au Canada, en permettant aux survivants de s'exprimer en classe et en mettant les jeunes en rapport avec les survivants des générations successives. Une répartition plus large des ressources mises au point par la LHF donnera aux éducateurs les outils dont ils ont besoin pour mieux sensibiliser les jeunes aux séquelles de la vie dans les pensionnats et faire naître un dialogue sur la réconciliation.

Programme d'information publique et de défense des intérêts – Ralliement national des Métis « Advocacy and Public Information Program »

Responsable : Ralliement national des Métis
Lieu : Ottawa (Ontario)

Depuis 1983, le Ralliement national des Métis représente la nation métisse sur le double plan national et international. Ses grands objectifs en ce qui concerne la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens sont de susciter un mouvement d'échange d'information au sein de cette collectivité et avec ses survivants pour que s'améliore l'indemnisation des bénéficiaires métis admissibles. Cette année, le RNM mettra l'accent sur la guérison et la réconciliation des générations successives à l'aide d'une stratégie de participation et d'une campagne de sensibilisation. Il s'agira de promouvoir la guérison et la réconciliation et de mieux faire connaître l'expérience distincte des pensionnats vécue par les Métis.

Comprendre notre histoire afin de créer de meilleures bases pour un partenariat et un meilleur avenir « Understanding Our History to Create a Better Foundation for Partnership to Develop a Better Future »

Responsable : Première nation Montana
Lieu : Hobbema (Alberta)

La Première nation Montana est une des quatre (4) Premières nations à Hobbema au centre de l'Alberta. Pour cette première année à titre de partenaire du PIPDI, elle propose de contribuer au mouvement de guérison et de réconciliation en créant une tribune où les jeunes, autochtones ou non, puissent se renseigner et échanger sur les séquelles de la vie dans les pensionnats. Associés aux aînés et à des historiens, les jeunes apprendront à mieux connaître les pensionnats et leurs répercussions sur les collectivités autochtones.

Programme d'information publique et de défense des intérêts − Conseil Mushkegowuk « Advocacy and Public Information Program – Mushkegowuk Council »

Responsable : Conseil Mushkegowuk
Lieu : Territoire Mushkegowuk (Ontario)

Depuis 1984, le Conseil Mushkegowuk assure le leadership politique des affaires et des intérêts unifiés des sept Premières nations de ce territoire et contribue au développement communautaire par ses conseils et son aide. Le financement obtenu en 2011‑2012 servira à atténuer dans la région les séquelles de la vie dans les pensionnats indiens. Le Conseil Mushkegowuk fera participer les jeunes en âge de fréquenter l'école secondaire à des ateliers sur les effets intergénérationnels de l'expérience des pensionnats indiens pour favoriser la guérison ainsi que la réconciliation chez les jeunes, autochtones ou non.

Étape vers la guérison: Journée nationale de la guérison et de la réconciliation 2011‑2012 « Healing Happens: National Day of Healing and Reconciliation 2011-2012 »

Responsable : Native Counseling Services of Alberta
Lieu : Edmonton (Alberta)

Créés en 1970, les Native Counseling Services of Alberta (NESA) sont devenus un organisme de promotion de la guérison et de l'harmonie au sein de la collectivité autochtone. Depuis 2004, ils parrainent la campagne de la Journée nationale de la guérison et de la réconciliation. En 2011‑2012, ils s'appuieront sur les campagnes des dernières années et étendront le mouvement de réconciliation par des activités d'éducation et de sensibilisation où l'accent sera mis plus particulièrement sur les collectivités autochtones, non autochtones et ethniques. Leurs organisateurs ont déplacé les dates et opté pour le 11 juin, qui est la date anniversaire des excuses présentées par le premier ministre.

La condition féminine importe : cultiver la force dans la réconciliation « Gender Matters: Building Strength in Reconciliation »

Responsable : Association des femmes autochtones du Canada
Lieu : Ottawa (Ontario)

Depuis 1974, l'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) travaille auprès des femmes autochtones et de leurs organismes pour mieux faire connaître les répercussions et les réalités particulières aux femmes et aux filles de la population autochtone du Canada. En 2011‑2012, l'AFAC prendra une importante mesure pour atténuer les séquelles de la vie dans les pensionnats en suscitant un dialogue au sujet des répercussions intergénérationnelles sur les femmes et les filles autochtones, notamment sur celles qui ont des démêlés avec la justice, et en prêtant leur soutien aux jeunes filles par des mesures d'éducation et de guérison.

SIVUMUAPALLIANIQ IV : Forum national des jeunes « SIVUMUAPALLIANIQ IV: National Youth Forum »

Responsable : Pauktuutit Inuit Women of Canada
Lieu : Ottawa (Ontario)

Pauktuutit est l'organisme national qui représente les Inuites au Canada. Le projet PIPDI de cette année vise à aider les Canadiens en général et les jeunes en particulier (Inuits, membres des Premières nations, Métis, non-Autochtones, nouveaux Canadiens et immigrants) à comprendre les répercussions que les pensionnats ont eues sur les Inuits et leurs collectivités, le but étant d'améliorer la compréhension des suites de l'expérience des pensionnats vécue par les Inuits. Ce projet sera réalisé en partenariat avec le Centre Terry-Fox de la jeunesse canadienne.

Prise de conscience des pensionnats indiens et guérison « Residential School Awareness and Healing »

Responsable : Première nation de Rolling River
Lieu : Erickson (Manitoba)

En 2011‑2012, les membres de la Première nation de Rolling River et l'Erickson Collegiate mèneront des activités de sensibilisation et de guérison auprès des descendants des anciens pensionnaires par l'art, la musique et le théâtre en organisant diverses manifestations d'une journée, et notamment un atelier d'autonomisation à l'intention des jeunes. Dans chacune des activités prévues, on mettra d'abord l'accent sur les répercussions immédiates et les séquelles de la vie dans les pensionnats.

Le chemin devant nous : un projet de transmission orale sur la vie de Garnet Angeconeb « The Journey Forward: An Oral History Project on the Life of Garnet Angeconeb »

Responsable : Comité antiracisme de Sioux Lookout
Lieu : Sioux Lookout (Ontario)

Le Comité antiracisme de Sioux Lookout procure aux collectivités de ce secteur du nord-ouest de l'Ontario une tribune où sont cultivées les relations entre les Autochtones et les non-Autochtones. L'initiative engagera les Canadiens dans un mouvement de réconciliation grâce à un projet de transmission orale portant sur la vie de Garnet Angeconeb. Figure marquante de cette époque de l'histoire du Canada, Garnet a vécu une expérience unique − enfance, pensionnat, Convention de règlement, perspectives d'avenir − qui le prépare éminemment à faire connaître son histoire personnelle.

Proposition de participation à l'événement national de la CTR en juin 2011 « A Proposal to Participate in the TRC National Event in June 2011 »

Responsable : Tunngasuvvingat Inuit
Lieu : Ottawa (Ontario)

Tunngasuvvingat Inuit (TI) soutient depuis 1987 les Inuits qui demeurent à Ottawa. Elle exploite le Mamisarvik Healing Centre qui est un programme antitoxicomanie en résidence de huit semaines qui s'adresse directement aux Inuits. Le présent projet favorisera la guérison et la réconciliation par la distribution de guides de mieux-être à l'occasion de l'événement national qu'organise la Commission de témoignage et de réconciliation à Inuvik (T.N.‑O.).

New Tribe − édition special « New Tribe − Special Edition »

Responsable : Urban Society for Aboriginal Youth
Lieu : Calgary (Alberta)

Pendant plus d'une décennie, l'Urban Society for Aboriginal Youth (USAY) a conçu des programmes et des stratégies culturellement adaptés qui potentialisent et enrichissent la vie des jeunes Autochtones qui demeurent en région urbaine à Calgary. En 2011‑2012, l'USAY invitera les jeunes à participer à une édition spéciale du magazine New Tribe où il sera entièrement question des séquelles de la vie dans les pensionnats et des répercussions sur les collectivités autochtones.

Cercles de compréhension « Circles of Understanding »

Responsable : Vancouver Aboriginal Community Policing Centre Society
Lieu : Vancouver (Colombie-Britannique)

La Vancouver Aboriginal Community Policing Centre Society (VACPC) assure un leadership communautaire pour la promotion de relations saines, positives et transformatrices entre le service de police de cette ville et la collectivité autochtone par la promotion de programmes accessibles qui aident les gens et les collectivités. Le présent projet contribuera à la réconciliation par la mise au point d'un matériel éducatif de sensibilisation aux pensionnats et à leurs répercussions sur les collectivités autochtones.

Réseau média des jeunes SEVEN − vérité et réconciliation « SEVEN Youth Media Network − Truth and Reconciliation »

Responsable : Wawatay Native Communications Society
Lieu : Sioux Lookout (Ontario)

La Wawatay Native Communications Society (WNCS) se met au service des besoins en communications des Premières nations et de leurs collectivités sur le territoire de la nation nishnawbe-aski. En 2011‑2012, elle favorisera la guérison, la compréhension et la réconciliation en faisant participer les jeunes et les collectivités locales à la réalisation d'une série radiophonique et d'un magazine spécial sur les séquelles de la vie dans les pensionnats, notamment pour les survivants des générations successives, ainsi que sur le mouvement de réconciliation.

Date de modification :