Projets d'information publique et de défense des intérêts: 2012-2013

Projets

« Fondation autochtone de guérison – Speaking My Truth:  Reflections on Reconciliation and Residential School » - Éditions Scholastic

Chef de projet : Fondation autochtone de guérison
Lieu : Ottawa, Ontario

La Fondation autochtone de guérison réimprimera la collection d'essais, de témoignages et de récits, tirés de sa série de trois volumes sur la vérité et la réconciliation – dont des titres tirés de : De la vérité à la réconciliation; Réponse, responsabilité et renouveau et Cultiver le Canada. Compte tenu de l'accueil reçu par la première édition de Speaking My Truth, en particulier de la part des éducateurs et des administrateurs de l'enseignement, la Fondation autochtone de guérison a décidé de produire une nouvelle édition de Speaking My Truth, en collaboration avec les Éditions Scholastic, qui présentera une sélection révisée de textes, d'extraits des excuses offertes par le gouvernement et l'église, ainsi que des « questions préparatoires » à la lecture, qui seront proposées aux lecteurs des universités et du dernier cycle des écoles secondaires.

« Assemblée des Premières Nations – Projet de défense des intérêts et de communications pour le Secteur des pensionnats indiens»

Responsable du projet : Assemblée des Premières Nations
Lieu : Ottawa, Ontario

L'Assemblée des Premières Nations poursuivra ses efforts pour aider les anciens élèves des pensionnats à obtenir accès aux bénéfices disponibles en vertu de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. Elle aura recours aux réseaux existants pour faciliter une stratégie de communication efficace et rentable concernant la date d'échéance du Processus d'évaluation indépendant (PEI), ainsi que pour assurer la liaison avec les parties concernées et favoriser la participation à l'établissement des modalités des crédits du Paiement d'expérience commune (PEC).

Programme d'information publique et de défense des intérêts de l'Assemblée des chefs du Manitoba – Pensionnats indiens

Responsable du projet : Assemblée des chefs du Manitoba
Lieu : Winnipeg (Manitoba)

L'objectif premier du Secteur des pensionnats indiens de l'Assemblée des chefs du Manitoba (ACM) est de bien renseigner les Premières Nations manitobaines sur les initiatives, les programmes, les services ou les prestations qui relèvent de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, quel que soit le lieu de résidence de leurs membres dans la province. En 2012-2013, l'ACM invitera les jeunes et les aînés, les institutions et les organismes du secteur public à promouvoir la guérison et la réconciliation chez les jeunes et les survivants des différentes générations avec le soutien du conseil des jeunes du Manitoba. On mettra aussi au point des ressources éducatives pour les professionnels travaillant dans les écoles, les organismes de sécurité publique et d'autres services de première ligne.

Programme d'information publique et de défense des intérêts du Congrès des chefs des Premières Nations de l'Atlantique

Responsable du projet : Secrétariat du Congrès des chefs des Premières Nations de l'Atlantique
Lieu : Dartmouth (Nouvelle-Écosse)

Constitué en vertu des lois fédérales en 1995, le Congrès des chefs des Premières Nations de l'Atlantique a pour mandat de mener des activités de recherche en politiques et de défense des droits au profit de 38 chefs, nations et collectivités mi'kmaq, malécites, passamaquoddy et innus du Canada atlantique. En 2012-2013, le Congrès des chefs des Premières Nations de l'Atlantique continuera de fournir des services aux jeunes Autochtones des provinces de l'Atlantique grâce à un partenariat avec le « Mi'kmaq Maliseet Atlantic Youth Council ».

Initiative de guérison de la Première Nation de Canoe Lake

Responsable du projet : Canoe Lake
Lieu : Canoe Narrows (Saskatchewan)

Le financement fourni par le Programme d'information publique et de défense des intérêts en 2012-2013 permettra à la Première Nation de Canoe Lake du Nord de la Saskatchewan de rassembler les jeunes et les aînés afin qu'ils examinent les effets intergénérationnels des séquelles laissées par les pensionnats ainsi que leurs répercussions dans la collectivité. La Première Nation de Canoe Lake aura recours à l'atelier « Returning to Spirit » pour mener la collectivité vers la réconciliation.

Ateliers Bright New Day

Responsable du projet : Chief Robert Joseph and Associates
Lieu : Vancouver (Colombie-Britannique)

Chief Robert Joseph and Associates (CRJ) est une organisation d'enseignement de North Vancouver, en Colombie-Britannique, sous gouverne autochtone. Cette entreprise se spécialise dans l'établissement et le maintien de relations entre les collectivités autochtones et d'autres Canadiens en vue d'une réconciliation. CRJ organisera des ateliers Bright New Day pour inciter les personnes et les organisations à assumer leurs responsabilités personnelles et collectives nécessaires à une réconciliation. Les priorités de l'exercice 2012-2013 porteront sur les survivants des générations suivantes, les jeunes Autochtones vivant en milieu urbain et les participants non autochtones.

Création de partenariats pour les jeunes et les collectivités grâce à la réconciliation

Responsable du projet : Community Holistic Circle Healing Inc.
Lieu : Wanipigow (Manitoba)

Community Holistic Circle Healing Inc. de la Première Nation de Hollow Water fournit des approches de guérison holistiques aux enfants et aux jeunes autochtones, lesquelles sont fondées sur les principes de la justice réparatrice et de la responsabilité personnelle. En 2012‑2013, Community Holistic Circle Healing Inc. lancera, en partenariat avec le programme de réconciliation relative aux pensionnats « Returning to Spirit », un projet de leadership pour les jeunes visant à former les leaders de demain, à discuter des répercussions intergénérationnelles des pensionnats et à habiliter les jeunes dans le cadre d'une approche communautaire.

L'arbre de la vie

Responsable du projet : Nation dénée
Locations: Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest)

La Nation dénée est au service de 29 chefs et collectivités dénés à Denendeh, dans les Territoires du Nord-Ouest. Son mandat est la défense des droits, l'information et la coordination des affaires dénées. Elle tiendra une suite d'ateliers communautaires pour promouvoir la guérison et la réconciliation en mettant tout particulièrement l'accent sur les services à fournir aux jeunes, aux survivants des générations suivantes et aux éléments très vulnérables et difficiles à servir de la société (population incarcérée, sans-abri, collectivités éloignées, etc.) et en s'adressant aussi prioritairement aux fournisseurs de services de santé et de services sociaux et au grand public.

Continuer à cheminer : maintien de l'aide aux survivants des pensionnats indiens

Responsable du projet : Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan
Lieu : Saskatoon (Saskatchewan)

Avec son programme sur les pensionnats indiens, la Fédération des nations indiennes de la Saskatchewan vise à informer, à éduquer et à aider les anciens pensionnaires dans cette province, ainsi qu'à leur donner accès à l'information. En 2012-2013, elle dressera un plan de communications pour servir les anciens élèves, les travailleurs de première ligne, les jeunes et les survivants des générations suivantes dans le cadre de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens et de ses volets. Elle s'adressera aussi aux jeunes par une conférence destinée à promouvoir la réconciliation.

Programme d'information publique et de défense des intérêts

Responsable du projet : Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador
Lieu : Wendake (Québec)

Fondée en 1994, la Commission de la santé et des services sociaux des Premières Nations du Québec et du Labrador aide les collectivités des Premières Nations et inuites du Québec et du Labrador et leurs organismes à défendre, maintenir et exercer leurs droits ancestraux dans le domaine des services de santé et de services sociaux, ainsi qu'à concevoir et à réaliser des programmes dans ce domaine. En 2012-2013, la Commission continuera d'agir en tant que source d'information pour les survivants, en plus de promouvoir la guérison et la réconciliation grâce à l'exposition muséale « Territoires étrangers » dans les collectivités éloignées du Québec pour faire connaître à la population canadienne, en particulier aux jeunes du Québec, l'histoire des pensionnats au Québec.

Programme d'information publique et de défense des intérêts – Indian Residential Schools Survivors Society

Responsable du projet : Indian Residential Schools Survivor Society
Lieu : Vancouver (Colombie-Britannique)

Créée en 1995 à titre de sous-comité relevant du Sommet des Premières nations de la Colombie-Britannique sous le titre « Provincial Residential School Project », et constituée en 2001 en société sans but lucratif, l'Indian Residential Schools Survivor Society (IRSSS) est là pour fournir tout l'éventail des services nécessaires à tous les survivants des pensionnats en Colombie-Britannique. Le financement aidera l'IRSSS à poursuivre l'exécution de son mandat, qui consiste à tenir des ateliers d'information et de guérison à l'intention des survivants des pensionnats, des collectivités et du grand public. La société s'intéressera tout particulièrement aux jeunes, aux survivants des générations suivantes et au grand public canadien et fera bien comprendre les répercussions de la vie dans les pensionnats indiens sur les collectivités autochtones.

Programme d'information publique et de défense des intérêts – Inter Tribal Health Authority

Responsable du projet : Inter Tribal Health Authority
Lieu : Nanaimo (Colombie-Britannique)

Créée en 1996, l'Inter Tribal Health Authority représente 14 000 personnes et 29 Nations membres. En 2012-2013, elle mettra en place une série de programmes destinés aux jeunes, qu'ils soient autochtones ou non. Ces programmes visent à sensibiliser davantage ces derniers à l'égard des séquelles des pensionnats indiens, en particulier l'incidence intergénérationnelle, et font la promotion de la guérison et de la réconciliation en vue d'améliorer la qualité de vie et d'accroître le bien-être de ses membres.

Connaissance des délais de la CRRPI, préparation d'événements nationaux et soutien en planification successorale pour les anciens pensionnaires inuvialuits

Responsable du projet : Société régionale inuvialuite
Lieu : Inuvik (Territoires du Nord-Ouest)

La Société régionale inuvialuite a été instituée par la Convention définitive des Inuvialuit, aussi appelée « Revendication de l'Arctique Ouest ». En 2012-2013, le financement du Programme d'information publique et de défense des intérêts permettra d'offrir un éventail élargi de services de counselling cliniques aux jeunes et aux survivants des générations suivantes de la région désignée des Inuvialuit, en plus de fournir aux anciens élèves de pensionnats situés dans des collectivités éloignées l'accès à des services de planification successorale et juridique.

Programme d'information publique et de défense des intérêts – Fondation autochtone de l'espoir

Responsable du projet : Fondation autochtone de l'espoir
Lieu : Ottawa (Ontario)

La Fondation autochtone de l'espoir est une œuvre de bienfaisance nationale des Autochtones qui vise à mieux faire connaître et comprendre les répercussions de la vie dans les pensionnats indiens (répercussions et effets intergénérationnels sur les membres des Premières Nations, les Inuit et les Métis) et à entretenir le mouvement permanent de guérison des survivants. En 2012‑2013, la Fondation autochtone de l'espoir s'appuiera sur les expositions en place qui favorisent la réconciliation et racontent les expériences uniques et régionales des survivants et des générations suivantes. Elle ciblera également les jeunes et leur éducation en organisant une activité à grande échelle destinée à mieux faire connaître les pensionnats partout au Canada, en permettant aux survivants de s'exprimer en classe et en mettant les jeunes en rapport avec les survivants des générations suivantes. Une répartition élargie des ressources mises au point par la Fondation autochtone de l'espoir et la création d'applications mobiles donneront aux éducateurs les outils dont ils ont besoin pour sensibiliser les jeunes aux séquelles de la vie dans les pensionnats et faire naître un dialogue sur la réconciliation.

Programme d'information publique et de défense des intérêts – Ralliement national des Métis

Responsable du projet : Ralliement national des Métis
Lieu : Ottawa (Ontario)

Depuis 1983, le Ralliement national des Métis représente la nation métisse sur le plan national et international. Ses grands objectifs en ce qui concerne la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens sont de susciter un mouvement d'échange d'information au sein de cette collectivité et avec ses survivants pour que s'améliore l'indemnisation des bénéficiaires métis admissibles. En 2012-2013, le RNM continuera de mettre l'accent sur la guérison et la réconciliation des générations suivantes grâce à une stratégie de participation dirigée par les jeunes et à une campagne de sensibilisation visant à promouvoir la guérison et la réconciliation et à mieux faire connaître l'expérience distincte des pensionnats vécue par les Métis.

Osmosis – Reconnecting the Generations: Ensuring reconciliation and healing are multi-generational

Responsable du projet : My People International
Lieu : Evansburg (Alberta)

My People International (MPI) est un organisme autochtone sans but lucratif ayant pour but le développement de la capacité des Autochtones canadiens et d'autres peuples autochtones, ainsi que celle de leurs collectivités, afin de favoriser une vie saine sur les plans spirituel, physique et émotionnel. En 2012-2013, grâce au projet Osmosis – Reconnecting the Generations, le MPI entend favoriser et faciliter la capacité intergénérationnelle de guérison et de réconciliation entre les jeunes et les aînés autochtones et non autochtones en les rassemblant dans le cadre d'une expérience d'exploration de l'histoire des pensionnats indiens.

La guérison s'opère : Journée nationale de la guérison et de la réconciliation 2011-2012

Responsable du projet : Native Counseling Services of Alberta
Lieu : Edmonton (Alberta)

Créés en 1970, les Native Counseling Services of Alberta (NESA) sont devenus un organisme de promotion de la guérison et de l'harmonie au sein de la collectivité autochtone. Depuis 2004, ils parrainent la campagne de la Journée nationale de la guérison et de la réconciliation. En 2012‑2013, ils s'appuieront sur les campagnes des dernières années et étendront le mouvement de réconciliation par des activités d'éducation et de sensibilisation où l'accent sera mis plus particulièrement sur les collectivités autochtones, non autochtones et ethniques. Leurs organisateurs ont déplacé les dates et opté pour le 11 juin, qui est la date anniversaire des excuses présentées par le premier ministre.

En route vers la réconciliation

Responsable du projet : Association des femmes autochtones du Canada
Lieu : Ottawa (Ontario)

Depuis 1974, l'Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) travaille auprès des femmes autochtones et d'organismes de femmes autochtones pour mieux faire connaître les répercussions et les réalités particulières aux femmes et aux jeunes filles de la population autochtone du Canada. En 2012-2013, l'AFAC continuera de favoriser la guérison et de mieux faire comprendre les séquelles intergénérationnelles des pensionnats grâce à des programmes de théâtre et des programmes fondés sur le dialogue s'adressant aux jeunes filles autochtones à risque. Ces programmes misent en outre sur la sensibilisation des jeunes Autochtones et non‑Autochtones à la réconciliation par le perfectionnement des habiletés de leadership en matière de réconciliation ainsi que sur le soutien aux jeunes filles par des mesures d'éducation et de guérison.

Projet « Wedamoshin (Dis-moi) »

Responsable du projet : Nation nishnawbe-aski
Lieu : Baie James (Ontario)

La Nation nishnawbe-aski représente 49 collectivités des Premières Nations sur le territoire de la Baie-James faisant l'objet du Traité no 9 et dans certaines parties de l'Ontario faisant partie du Traité no 5. L'organisation régionale a été créée en 1973 afin de représenter les intérêts politiques, sociaux et économiques des Autochtones du Nord de l'Ontario. En 2012-2013, la Nation nishnawbe-aski continuera de fournir des ressources et des renseignements importants à ses collectivités et aux survivants des pensionnats indiens ainsi que de susciter et de favoriser le dialogue dans l'ensemble du territoire de la Nation nishnawbe-aski par la promotion de la guérison et de la réconciliation chez les survivants, les survivants intergénérationnels et les collectivités.

Projet de préservation et de documentation linguistique Kwak'wala/Liqwala

Responsable du projet : Centre culturel Nuyyumbalees
Lieu : Cape Mudge (Colombie-Britannique)

La société Nuyyumbalees offre une plate-forme de défense, d'éducation publique, de guérison et de réconciliation. Chaque aîné qui décède amène avec lui une part importante des langues traditionnelles. Le Centre culturel Nuyyumbaleese entreprendra un projet de documentation et de préservation des langues Kwak'wala et Liqwala qui utilisera divers médias dans le but de contribuer à la préservation de ces langues distinctes. L'objectif de ce projet est d'offrir aux survivants des pensionnats et à leurs descendants les outils dont ils ont besoin pour apprendre leur langue traditionnelle et connaître les traditions culturelles, ainsi que pour être en mesure de transmettre ces connaissances aux générations à venir.

Xi?cinmen : Ma voix se joint à la leur

Responsable du projet : Okanagan Nation Alliance
Lieu : Westbank (Colombie-Britannique)

L'Okanagan National Alliance (ONA) est un conseil tribal qui représente sept bandes de la Colombie-Britannique. En se fondant sur les résultats obtenus en 2011-2012 grâce à des fonds de commémoration, l'ONA utilisera le financement du Programme d'information publique et de défense des intérpets de 2012-2013 afin de promouvoir la guérison et la réconciliation en incitant les aînés et les jeunes à se rassembler et également pour mettre au point des outils éducatifs qui permettront de sensibiliser les Canadiens autochtones et non autochtones et d'encourager le dialogue entre ceux-ci.

Histoire communautaire – un projet de guérison intergénérationnel

Responsable du projet : Pauktuutit Inuit women of Canada
Lieu : Ottawa (Ontario)

Pauktuutit est l'organisme national qui représente les femmes inuites au Canada. En 2012-2013, Pauktuutit appliquera son approche holistique en matière de guérison aux répercussions durables des pensionnats sur les collectivités inuites, en misant tout particulièrement sur les jeunes. L'objectif du projet est de créer une expérience partagée et positive entre les jeunes, les adultes et les aînés survivants des pensionnats par la création d'une histoire communautaire, en présentant la guérison et les soins personnels aux jeunes, en créant des endroits sécuritaires et en rendant la guérison amusante. Ce projet sera réalisé en partenariat avec le projet « Social Work Through HipHop » de BluePrintForLife.

Returning to Spirit – la réconciliation et les pensionnats – Maritimes

Responsable du projet : Returning to Spirit
Lieu : Tatamagouche et Antigonish (Nouvelle-Écosse)

Returning to Spirit est un organisme de bienfaisance qui offre, dans de nombreux endroits au pays, un processus de réconciliation novateur, ciblé et transformationnel axé sur les enseignements, les valeurs et les traditions autochtones ainsi que sur des principes de transformation qui favorisent le pardon et la réconciliation. En 2012-2013, le Tatamagouche Centre de Nouvelle-Écosse accueillera Returning to Spirit, qui proposera ses ateliers aux citoyens de Tatamagouche et d'Antigonish, en Nouvelle-Écosse, et aidera ces collectivités en leur offrant des solutions de guérison, mais aussi en leur inculquant les conditions nécessaires à la transformation.

Date de modification :