Jalons importants – Pensionnats indiens

Quelque 150 000 enfants autochtones ont été retirés de leurs foyers et séparés de leurs familles et de leurs collectivités pour être placés dans un pensionnat. On comptait plus de 139 pensionnats répartis dans les provinces et territoires, à l'exception de Terre-Neuve-et-Labrador, du Nouveau-Brunswick et de l'Île-du-Prince-Édouard. Bien que la plupart des pensionnats aient cessé d'exister vers le milieu des années 1970, le dernier pensionnat dirigé par le gouvernement fédéral a fermé ses portes à la fin des années 1990.

27-30 mars 2014

Le septième et dernier événement national de la Commission de vérité et réconciliation s'est déroulé à Edmonton, en Alberta.

18-21 septembre 2013

La Commission de vérité et réconciliation a tenu son sixième événement national à Vancouver, en Colombie-Britannique.

24-27 avril 2013

La Commission de vérité et réconciliation a organisé son cinquième événement national à Montréal, au Québec.

26 novembre 2012

L'inauguration du vitrail commémorant l'épisode des pensionnats indiens s'est déroulée au Parlement. L'œuvre a été installée tout juste au-dessus de la porte ouest de l'édifice du Centre, par où les députés entrent au Parlement.

21-24 juin 2012

La Commission de vérité et réconciliation a tenu son quatrième événement national à Saskatoon, en Saskatchewan.

24 janvier 2012

Tenue de la Rencontre historique entre la Couronne et les Premières Nations. Elle découlait du Plan d'action conjoint Canada-Premières Nations.

26-29 octobre 2011

La Commission de vérité et réconciliation a tenu son troisième événement national à Halifax, en Nouvelle-Écosse. Le ministre John Duncan a annoncé l'intention du gouvernement du Canada de commémorer en permanence l'épisode des pensionnats indiens en installant un vitrail dans l'édifice du Centre sur la Colline du Parlement.

28 juin au 1er juillet 2011

La Commission de vérité et réconciliation a organisé son deuxième événement national à Inuvik, dans les Territoires du Nord-Ouest.

4 janvier 2011

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada et la Commission de vérité et réconciliation ont conjointement lancé une initiative de commémoration d'une valeur de 20 millions de dollars. Cette initiative donnait aux anciens élèves des pensionnats, à leurs familles et à leurs collectivités, l'occasion de faire connaître leur expérience ainsi que les répercussions du système des pensionnats indiens.

18 août 2010

Le gouvernement du Canada a présenté des excuses aux familles inuites réinstallées contre leur gré dans l'Extrême-Arctique.

16-19 juin 2010

La Commission de vérité et réconciliation a tenu son premier événement national à Winnipeg, au Manitoba. Lors de cet événement, le Canada a annoncé son intention d'abroger les articles de la Loi sur les Indiens qui permettaient l'établissement de pensionnats indiens et le retrait d'enfants de leurs foyers et de leurs collectivités.

15 octobre 2009

La gouverneure générale Michaëlle Jean a procédé à un second lancement de la Commission de vérité et réconciliation lors d'une cérémonie tenue à Rideau Hall, à Ottawa.

1er juillet 2009

Le juge Murray Sinclair a été nommé au poste de président de la Commission de vérité et réconciliation, tandis que le chef Wilton Littlechild et Marie Wilson ont été nommés commissaires.

11 juin 2008

Les chefs spirituels des Églises anglicane, presbytérienne et unie, de même que des représentants de l'Église catholique romaine, les dirigeants des cinq groupes autochtones nationaux et les autres signataires de la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens, sont venus entendre le premier ministre Stephen Harper lors de la Présentation des excuses aux anciens élèves des pensionnats indiens, à la Chambre des communes.

1er juin 2008

Le juge Harry Laforme a été nommé président de la Commission de vérité et réconciliation (CVR), tandis que Claudette Dumont-Smith et Jane Morley ont été nommées commissaires. Le juge Laforme a démissionné le 20 octobre 2008 et les autres commissaires ont démissionné le 1er juin 2009.

19 septembre 2007

La mise en œuvre de l'accord historique a permis une résolution juste et durable des séquelles laissées par les pensionnats indiens. Les anciens élèves ont pu bénéficier des mesures individuelles et collectives prévues dans la Convention de règlement :

1er avril 2007

Lancement du Programme d'information publique et de défense des intérêts (PIPDI).

Mars 2007

La Convention de règlement a été approuvée par neuf tribunaux du Canada. S'en est suivie une période de retrait de cinq mois, durant laquelle les anciens élèves pouvaient choisir de rejeter la Convention.

10 mai 2006

Toutes les parties ont approuvé la Convention de règlement relative aux pensionnats indiens. La Convention est le plus important règlement de recours collectif de l'histoire du Canada.

30 mai 2005

Novembre 2003

Le gouvernement a mis en place un cadre de règlement national assorti d'une stratégie de traitement des litiges, de mesures de soutien en matière de santé, d'un programme de commémoration et d'un mode alternatif de règlement des conflits.

Juin 2001

Résolution des questions des pensionnats indiens Canada fut créée comme un ministère distinct dont le mandat est d'aborder les questions touchant aux séquelles des pensionnats indiens ainsi que de gérer et de résoudre les réclamations à cet égard.

1998

Le gouvernement du Canada a annoncé la stratégie Rassembler nos forces – Le plan d'action du Canada pour les questions autochtones. Le plan d'action prévoyait la création de la Fondation autochtone de guérison et une Déclaration de réconciliation.

1996

Le rapport final de la Commission royale sur les peuples autochtones est publié. On y recommande de mener une enquête publique au sujet de la violence et de la maltraitance dans les pensionnats indiens. Le rapport a attiré l'attention du public canadien sur ces questions.

1876

La Loi sur les Indiens est promulguée. Elle comporte un certain nombre de dispositions permettant au gouvernement fédéral d'établir des pensionnats indiens.

Date de modification :