Les excuses aux anciens élèves des pensionnats Indiens - Mary Simon, présidente de l'Inuit Tapiriit Kanatami

Téléchargement : Format MP4

Transcription

Mme Mary Simon (présidente d'Inuit Tapiriit Kanatami) : Monsieur le premier ministre,

[Mme Simon s'exprime en inuktitut]

[Français]

Monsieur le premier ministre, je vous ai parlé tout d'abord dans ma langue inuite pour vous montrer que notre langue et notre culture sont encore vigoureuses.

Ce que j'ai à vous dire, monsieur le premier ministre, je dois le dire en vous faisant face, parce que cela vient du fond de mon coeur. Il vous a fallu un grand courage pour exprimer votre peine et vos excuses à l'endroit de nos peuples, les Inuits, les Premières nations et les Métis, et nous vous en remercions grandement.

[Mme Simon s'exprime en inuktitut]

[Français]

Je suis de ceux qui ont longtemps rêvé de ce jour. Le parcours a été long et, par moments, je désespérais de voir arriver cet aboutissement.

Cependant, après avoir entendu le premier ministre et les chefs des partis politiques, je suis remplie d'espoir et de compassion pour mes congénères autochtones du Canada parmi lesquels je me trouve ici aujourd'hui avec vous et vos ministres, monsieur le premier ministre.

Je suis également remplie d'optimisme en me disant que cette initiative du gouvernement du Canada et la manière généreuse de formuler ces excuses nous aideront tous à mettre un terme à cette période sombre de notre histoire collective comme pays.

Ne nous laissons pas bercer par l'illusion que demain, au lever du soleil, la douleur et les cicatrices se seront miraculeusement résorbées. Ce ne sera pas le cas.

Un nouveau jour s'est levé pourtant, un jour nouveau marqué d'une volonté de réconciliation et d'édification d'un nouveau rapport avec les Inuits, les Métis et les Premières nations.

Unissons maintenant nos forces autour d'un objectif commun, celui de collaborer pour faire en sorte que ces excuses soient l'occasion de tourner la page sur un nouveau chapitre de nos vies comme peuples autochtones et de notre appartenance au Canada.

Beaucoup de travail ardu reste à faire. Nous aurons besoin de l'aide et du soutien de tous les Canadiens de bonne volonté et de nos gouvernements pour rebâtir des familles et des collectivités saines et vigoureuses.

Il ne pourra en être ainsi que lorsque nous aurons à nouveau intégré à nos vies de tous les jours la dignité, la confiance ainsi que le respect des valeurs traditionnelles et des droits de la personne, et lorsque ces valeurs se refléteront dans nos rapports avec les gouvernements et les autres Canadiens.

Je tiens à exprimer ici aujourd'hui ma volonté de collaborer avec vous, comme l'ont toujours fait les Inuits, pour élaborer de nouvelles solutions et de nouveaux arrangements fondés sur le respect et la responsabilité réciproques.

Merci. Que sagesse et compassion guident nos efforts.

Date de modification :