ARCHIVÉE - De fil en aiguille

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

Une collectivité du Sahtu améliore la sécurité des animaux sauvages dans le sentier Canol

Se déroulant sur plus de 370 kilomètres, le sentier Canol est parsemé de débris d’un projet énergétique de courte durée réalisé pendant la Deuxième Guerre mondiale. Grâce à des fonds du gouvernement du Canada, une collectivité du Sahtu prend les mesures nécessaires pour nettoyer ce paysage époustouflant et se préparer à saisir les occasions qui se présenteront.

Partenariats

Le sentier Canol est ce qui reste d’un pipeline construit par les États-Unis et le Canada pour acheminer du pétrole de Norman Wells, dans les Territoires du Nord-Ouest, aux forces alliées stationnées dans le Pacifique pendant la Deuxième Guerre mondiale. En 1945, un an après que le pétrole eut commencé à y couler, le projet est abandonné.

Bien que plusieurs opérations de récupération aient été réalisées, il reste des vestiges du pipeline tout le long du sentier, notamment des réservoirs de pétrole, des bâtiments et des ponts délabrés, un oléoduc abandonné, des sols contaminés et de l’équipement rouillé. Les risques pour la santé de l’environnement et la santé humaine que présentent la plupart de ces contaminants peuvent être gérés dans le cadre du Plan d’action pour les sites contaminés fédéraux (PASCF); cependant, il y a aussi plus de 370 kilomètres de fils de transmission qui représentent un risque d’empêtrement immédiat pour la faune et un danger pour les gens. Les fils ne sont pas visés par les fonds de nettoyage du PASCF parce qu’il s’agit d’un danger physique.

Dans le cadre de discussions régulières avec les membres de la collectivité locale dénée du Sahtu, ces derniers disaient s’inquiéter de trouver des orignaux et des caribous morts après s’être empêtrés dans les fils. En 2009, on a enlevé plus de 40 kilomètres de fils dans le cadre d’un programme élaboré et exécuté par le Conseil de bande Tulita Dene et financé par l’Agence canadienne de développement économique du Nord (CanNor). Il ne faisait cependant aucun doute que l’on devrait trouver une solution pour les autres 330 kilomètres de fils dangereux.

La Direction des polluants et de l’assainissement (DPA) d’Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) a orienté ses activités sur le volet « développement du Nord » du mandat du Ministère afin de trouver une solution viable. AANC a accordé des fonds pour l’exécution d’un programme de formation et de renforcement des capacités dans la région du Sahtu. Dans le cadre de ce programme, les participants ont reçu une formation en gestion de projet et les travaux de nettoyage des fils leur donnaient l’occasion d’acquérir des compétences, notamment en gestion de contrats de travail, en conception de plans de travail et en rédaction de rapports de projet. De plus, le programme de nettoyage des fils a permis d’offrir de la formation sur les opérations sur le terrain et sur la santé et la sécurité.

Les participants à ce programme de renforcement des capacités ont ramassé 114 km de fils dans le sentier Canol pendant l’été 2015. Les fils ont été coupés, enroulés et rangés en sécurité dans des sites de transfert, où ils pourront être pris en charge dans le cadre de prochaines activités de remise en état. Ces travaux ont grandement réduit les risques encourus par la faune sur ces terres. Il n’y a eu aucun incident en matière de santé et de sécurité ni aucun problème lié à l’environnement et les conditions du permis d’utilisation des terres ont été respectées.

Les 23 participants au programme de nettoyage des fils étaient des bénéficiaires de l’entente du Sahtu. En outre, on a établi la Doi T’oh Territorial Park Corporation (DTTPC) afin d’administrer le programme. Grâce à cette nouvelle société, les collectivités du Sahtu seront en mesure de contribuer aux plans du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest visant la création d’un parc territorial dans la région. Les membres de la société comprennent la bande Tulita Dene, la Tulita Land Corporation, la Fort Norman Metis Land Corporation, le Conseil des ressources renouvelables de Tulita, la Norman Wells Land Corporation et le Conseil des ressources renouvelables de Norman Wells. AANC continuera de travailler avec la DTTPC pour renforcer les capacités communautaires et pour aider les bénéficiaires de l’entente du Sahtu à se préparer à saisir les occasions qui découleront de projets.


Pour obtenir de plus amples renseignements sur les droits de reproduction, veuillez communiqué avec :

Centre de contacts de demandes de renseignements du public
Affaires autochtones et du Nord Canada
Infopubs@aadnc-aandc.gc.ca

www.aadnc.gc.ca
1-800-567-9604
TTY: 1-866-553-0554

Format : PDF (283 KB, 2 pages)

© Sa Majesté la Reine du chef du Canada, représentée par le ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, 2016

Date de modification :