Transformation de l’éducation des Premières Nations : Mobilisation 2016-2017

De Affaires autochtones et du Nord Canada

État actuel : En cours

La mobilisation a commencé le 2 novembre 2016 et se poursuivra en 2017.

Pourquoi

Le gouvernement du Canada reconnaît que l'amélioration de l'éducation des Premières Nations est un élément fondamental du renouvellement des liens qui nous unissent aux peuples autochtones. Les enfants et les jeunes des Premières Nations méritent une éducation adaptée sur le plan culturel et de grande qualité, qui répond à leurs besoins et respecte le principe du contrôle par les Premières Nations de leurs systèmes d'éducation.

Des rapports et des recommandations antérieurs ont préconisé :

Le gouvernement du Canada est résolu à travailler avec les Premières Nations pour élaborer et mettre en place ces changements positifs, et établir avec les Premières Nations un nouveau partenariat axé sur l'éducation primaire et secondaire.

Grâce au financement annoncé dans le Budget de 2016, le gouvernement procédera à des investissements importants en vue de fournir une éducation de qualité aux enfants des Premières Nations dans les réserves et pour améliorer les résultats scolaires. Cela comprend :

Ces investissements ne sont qu'une première étape.

Dans le cadre de ce processus de mobilisation, le gouvernement du Canada souhaite recueillir des commentaires sur les autres améliorations à apporter.

Qui

À l'échelle régionale et locale, le gouvernement du Canada mobilisera :

Le gouvernement du Canada collaborera avec les intervenants des territoires dans le domaine de l'éducation pour planifier un processus de mobilisation qui fera en sorte que les voix des Autochtones dans le Nord seront entendues. Pendant l'élaboration de ce processus, les groupes autochtones des Territoires du Nord-Ouest et les Premières Nations du Yukon peuvent s'attendre à ce que la prestation des programmes se poursuive en fonction des cadres existants. Dans les territoires, les gouvernements territoriaux s'occupent actuellement de la prestation des programmes d'éducation primaire et secondaire.

Quoi

Le gouvernement du Canada reconnaît qu'une approche universelle ne fonctionnera pas, et que le dialogue doit s'appuyer dorénavant sur les connaissances existantes et les discussions antérieures avec les Premières Nations. C'est pourquoi il a lancé le présent processus de mobilisation.

Un Comité de travail mixte a été mis sur pied. Il réunit des représentants d'Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC), de l'Assemblée des Premières Nations, du Comité des chefs sur l'éducation et du Conseil national indien de l'éducation afin qu'ils règlent conjointement diverses questions d'intérêt en matière d'éducation des Premières Nations.

La mobilisation se divise en quatre parties :

1. Discussions communautaires

Depuis novembre 2016, le gouvernement du Canada a octroyé jusqu'à 3,6 millions de dollars pour appuyer le déroulement de discussions communautaires qui seront tenues par les organisations des Premières Nations. Ces échanges ont fourni aux parents et aux membres des collectivités l'occasion de faire valoir leurs opinions sur les mesures à prendre pour que les élèves des Premières Nations reçoivent une éducation de qualité et garante de succès.

Ces discussions ont été financées par un appel de propositions ciblé dans le cadre du programme Nouveaux sentiers pour l'éducation d'AANC, qui vise à soutenir les discussions communautaires sur la transformation de l'éducation des Premières Nations, dans toutes les provinces du Canada.

Les discussions communautaires sont maintenant complétées.

2. Sondage en ligne

Pour recueillir les points de vue du plus grand nombre de personnes possible et pour offrir une tribune à ceux qui pourraient ne pas être en mesure d'assister aux discussions communautaires, AANC a lancé un sondage en ligne en février 2017. Ce sondage a permis de recueillir les commentaires de personnes ayant de l'expérience et nourrissant un intérêt en matière d'éducation des Premières Nations sur des questions importantes en vue d'établir la voie à suivre. On a eu recours à Facebook et Twitter. Les renseignements recueillis contribueront à orienter les équipes de travail techniques ainsi que le dialogue avec les dirigeants dans le cadre de ce processus de mobilisation.

Un rapport sommaire de ce que nous avons entendu dans le sondage sera publié à l'été 2017.

3. Équipes de travail

En janvier 2017, des équipes de travail ont été mises sur pied afin qu'elles examinent les principales questions et formulent des recommandations pour améliorer l'éducation des Premières Nations. Voici les domaines de responsabilité des équipes :

  • la responsabilité mutuelle et la communication des résultats
  • le financement (mécanismes durables)
  • la législation (financement de l'éducation prévu par la loi)
  • l'éducation postsecondaire
  • l'éducation préscolaire

Ces équipes seront codirigées par des experts techniques d'organisations des Premières Nations et d'AANC, et pourraient inclure des participants d'autres ministères fédéraux. D'autres équipes seront mises sur pied en fonction des nouvelles questions clés qui surviendront.

Le Comité de travail mixte s'est doté d'un mandat et a énoncé ses rôles et responsabilités pour appuyer les équipes :

  • Les membres seront recommandés par le Conseil national indien de l'éducation, l'Assemblée des Premières Nations et AANC, et approuvés par le Comité de travail mixte.
  • Les membres doivent posséder les connaissances et l'expertise nécessaires pour appuyer les efforts de l'équipe de travail. 
  • Des intervenants et des experts de l'externe pourraient être invités à participer, de temps en temps.

4. Dialogue avec les dirigeants

Pendant la période estivale 2017, le gouvernement du Canada mobilisera officiellement les dirigeants des Premières Nations dans les régions au moyen d'une série de dialogues. Ces dialogues, qui tireront profit des efforts des équipes de travail et qui seront orientés par d'autres activités de mobilisation, visent à valider les priorités régionales concernant la transformation de l'éducation des Premières Nations et l'amélioration des résultats scolaires, en plus de valider les options pour réformer la manière dont AANC finance l'éducation primaire et secondaire des Premières Nations.

Comment participer

Vous pouvez participer de cinq façons :

  1. Remplir le sondage en ligne avant le 30 avril 2017 (maintenant fermé)
  2. Envoyer un courriel à l'adresse mobilisation-pn-education@aadnc.gc.ca
  3. Envoyer une lettre à l'adresse indiquée à la rubrique Contactez-nous
  4. Assister à une rencontre communautaire (maintenant fermé)
  5. Participer à un dialogue avec les dirigeants

Liens connexes

Contactez-nous

Transformation de l'éducation des Premières Nations : Mobilisation 2016-2017
10, rue Wellington, 23e étage,
Gatineau (Québec) K1A 0H4
Courriel : mobilisation-pn-education@aadnc.gc.ca

Date de modification :