Rapport d’étape sur les projets de transformation et les grands projets de l’État

Nom du projet : Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique

Description

Dans le discours du Trône de 2007, le gouvernement du Canada a souligné que le Nord présente de nouvelles possibilités et de nouveaux défis, et a indiqué qu'il élaborerait une Stratégie pour le Nord intégrée axée sur le renforcement de la souveraineté du Canada, la protection du patrimoine environnemental, la promotion du développement social et économique, ainsi que sur l'amélioration et le transfert de la gouvernance. Le gouvernement a également promis de « construire une station de recherche de calibre mondial qui se maintiendra à la fine pointe de la technologie sur les questions arctiques, comme les sciences de l'environnement et le développement des ressources. Cette station, bâtie par des Canadiens dans l'Arctique canadien, servira le monde entier ». En août 2010, il a été annoncé que la Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique (SCREA) serait établie à Cambridge Bay, au Nunavut.

On estime que les coûts liés à la conception, à la construction, à l'équipement et au mobilier de la SCREA, de même qu'à la mise en œuvre du Programme de science et technologie s'élèvent environ à 250 millions $ jusqu'à 2017-2018, inclusivement.

AANC est responsable de la conception, de la construction, de l'équipement et du mobilier de la Station dont le coût total est estimé à 204,8 millions $. L'enveloppe restante de 46,2 millions $ pour la mise en œuvre du Programme de science et technologie était administrée au départ par AANC et elle est maintenant administrée par Savoir polaire Canada. Une fois que les travaux de construction auront été achevés en 2018, un financement de 26,5 millions $ par année appuiera les activités continues de Savoir polaire Canada dont le siège social sera établi à Cambridge Bay.

La SCREA devrait être fonctionnelle d'ici l'été 2017, ce qui coïncidera avec le 150e anniversaire du Canada.

Résultats du projet

  • Ce projet a pour but de fournir aux chercheurs un accès à une plateforme scientifique et technologique de calibre mondial sur l'Arctique, dans le Nord canadien, grâce à la mise sur pied de la Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique. Des indicateurs de rendement seront élaborés dans le cadre de l'analyse de rentabilisation en vue de confirmer que cet objectif a été atteint.
  • Ce projet profitera aux scientifiques, aux gens du Nord, ainsi qu'à tous les Canadiens.

Retombées industrielles

  • La conception et la construction de la station de recherche seront une source d'emploi dans la région de Kitikmeot au Nunavut, dans le Nord et dans des secteurs spécialisés dans le sud du Canada.
  • Les obligations du Canada en matière de consultation et d'approvisionnement énoncées dans la Loi concernant l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut sont respectées lors de la mise en œuvre de l'initiative SCREA.
  • Le Plan des avantages pour les Inuit a été utilisé en tant que mécanisme principal pour l'exécution des obligations de l'Accord sur les revendications territoriales du Nunavut en matière d'approvisionnement pour la SCREA, y compris pour la construction des bâtiments, l'achat d'équipement et la location des logements. Cette approche comprend la mise en place d'un plan inuit des ressources humaines qui définit les cibles de participation des Inuits à la main-d'œuvre, un plan de perfectionnement des compétences des Inuits pour la formation en cours d'emploi, et un plan d'activités qui prévoit l'attribution de contrats à des entreprises détenues par des Inuits. En se fondant sur les valeurs réelles avérées de février 2016, 52,8 millions $ ont été versés dans le Plan des avantages pour les Inuit pour le projet de construction.

Ministère parrain

Affaires autochtones et du Nord Canada

Autorité contractante

Services publics et Approvisionnement Canada

Ministères participants

Sans objet

Entrepreneur principal

EllisDon Corporation en coentreprise avec NCC Dowland Construction Ltd.

Sous-traitants principaux

La sous-traitance est gérée par EllisDon Corporation (Ottawa, Ontario, Canada).

Phase du projet

Conception : Le Budget de 2010 a fourni 18 millions de dollars sur quatre ans pour la conception de la SCREA. EVOQ architectes (anciennement Fournier Gersovitz Moss Drolet et associés architectes) de même que NFOE et associés architectes, fonctionnant comme une coentreprise, ont obtenu le contrat de conception dans le cadre d'un processus de soumission concurrentiel et transparent. La phase de conception de la SCREA a commencé en 2011-2012 et s'est terminée en 2014-2015 à la suite de la réception de l'ensemble des plans de conception.

Construction : La construction de la SCREA a commencé selon l'échéancier prévu à l'été 2014. Le directeur des travaux (EllisDon Corporation en coentreprise avec NCC Dowland Construction Ltd.) a mobilisé la main-d'œuvre, livré l'équipement sur le site, et obtenu les matériaux et les articles exigeant de longs délais de livraison (comme les structures d'acier) pendant la saison de construction de 2014. La construction a commencé par le bâtiment de recherches sur le terrain et d'entretien et les triplex, et les travaux intérieurs ont commencé dans les triplex. Les matériaux apportés par transport maritime à l'automne 2014 ont permis d'entamer la construction du bâtiment de recherche principal (le plus grand et le plus complexe des bâtiments sur le site de la SCREA) au printemps 2015. En septembre 2015, les fondations du bâtiment principal de recherche étaient terminées et la structure d'acier érigée.

En novembre 2015, les deux triplex ont été achevés et sont maintenant utilisés par Savoir polaire Canada. Les travaux intérieurs dans le bâtiment de recherche sur le terrain progressent et devraient être achevés en grande partie en novembre 2016. La fermeture du bâtiment principal de recherche est terminée et les travaux de finition intérieure sont en cours. Le campus devrait être fonctionnel à l'été 2017 et la mise en service devrait être achevée d'ici mars 2018.

Jalons importants Date
Annonce de la création de la Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique Discours du Trône de 2007
Faisabilité de la SCREA : 2 millions $ sur 2 ans Budget de 2009
Conception de la SCREA : 18 millions $ sur 4 ans Budget de 2010
Annonce de l'emplacement à Cambridge Bay par le premier ministre Août 2010
Annonce du mandat de la SCREA par le ministre Décembre 2010
Publication de l'étude de faisabilité sur Science.gc.ca Septembre 2011
Lancement de la demande de proposition pour les services de consultants en conception Septembre 2011
Clôture de la demande de proposition pour les services de consultants en conception Novembre 2011
Évaluation des propositions des consultants en conception — Phase 1 Décembre 2011
Obtention des décisions concernant le financement de la construction Hiver 2012
Évaluation des propositions des consultants en conception — Phase 2 Février 2012
Annonce de l'attribution du marché pour les services de consultants en conception Août 2012
Lancement de la demande de proposition pour les services de gestion de la construction Novembre 2012
Clôture de la demande de proposition pour les services de gestion de la construction Décembre 2012
Évaluation de la demande de proposition pour les services de gestion de la construction Janvier 2013
Annonce de consultations auprès des résidents de Cambridge Bay Février 2013
Attribution du marché pour les services consultatifs d'un gestionnaire de la construction Juin 2013
Attribution du marché pour les services de gestion de la construction Mai 2014
Début de la préparation du site Juin 2014
Début de la construction Août 2014
Conception terminée Janvier 2015
Achèvement de l'acquisition de terrains à Cambridge Bay Mars 2015
Achèvement des triplex Novembre 2015
Achèvement du bâtiment de recherche sur le terrain et d'entretien Novembre 2016
Campus fonctionnel à la date du 150e anniversaire de la Confédération Été 2017 (anticipé)
Achèvement de la mise en service 2018

Rapport d'étape et explication des écarts

  • Les coûts liés à la conception, à la construction, à l'équipement et au mobilier de la Station canadienne de recherche dans l'Extrême-Arctique ainsi que la mise en du Programme de science et technologie sont estimés environ à 250 millions $ jusqu'à 2017-2018, inclusivement.
  • Le grand projet de la SCREA respecte la portée voulue et devrait être fonctionnel d'ici l'été 2017.
Date de modification :