Vidéo de l'Initiative Trésor du Nord

Téléchargement : MP4 format (49 Mo)

Transcription : Initiative Trésor du Nord, une initiative de partenariats stratégiques d’Affaires autochtones et du Nord Canada

Ricky Fontaine

La fosse du Labrador, c'est un vaste territoire en forme de croissant, qui part près de la ville de Fermont, qui se dirige vers Kujjuak, en passant par la ville de Schefferville. C'est un endroit où le minerai de fer est omniprésent. Ricky Fontaine, innu de Uashat Mak Mani Utenam, et directeur général de la communauté. Alors l'initiative Trésor du Nord à l'origine c'est un programme qui a permis d'essayer de faire en sorte qu'on trouve un commun dénominateur au secteur privé et au secteur public et aux communautés. C'est-à-dire qu'on a essayé de trouver une façon de développer la capacité au niveau des communautés pour pouvoir bénéficier des opportunités qui se présentaient dans le secteur des ressources naturelles.

Coco Calderhead

Mon nom, c'est Coco Calderhead. Je suis responsable pour les affaires communautaires pour Tata Steel Minerals Canada. Avant même qu'on s'installe ici, la minière signe des ententes sur les répercussions et les avantages. Ces ententes visent à maximiser les bénéfices, les retombées pour les communautés autochtones.

Chef Réal McKenzie

Parce que la vague elle arrive sur toi, t'es pas prêt dans rien, à former tes gens, à créer des entreprises, à faire tout ce qu'il y a à faire pour faire face à ces contrats-là. Des méga contrats, on parle de 150, 200 millions de contrats là-dedans. Chef Réal McKenzie de la communauté de Matimekosh-Lac-John. Pour ceux et celles qui ne connaissent pas Matimekosh-Lac-John, c'est Schefferville. Tata Steel c'est ça. L'exploitation, le pétrole, les transports de… c'est gros.

Coco Calderhead

L'Initiative Trésor du Nord nous permet d'élaborer, d'échanger assez directement sur les besoins immédiats et y a une compréhension des deux côtés et un dialogue qui est très positif et constructeur.

Guillaume Vincent

Le fait qu'une minière puisse s'installer près d'une communauté, ça peut être mille employés. Des gens qui ont besoin de manger, qui ont besoin de linge, qui ont besoin de transport donc pour une communauté, c'est un levier très important. Mon nom est Guillaume Vincent, je suis directeur général de la CDEM, la corporation de développement économique montagnaise. Ce qu'on a fait avec l'ITN au cours des dernières années principalement c'est des projets d'infrastructures, c'est des projets comme par exemple l'hôtel ici à Uashat, le dépanneur à Matimekosh-Lac-John, un simulateur de train qui est au CEGEP ici.

Pierre Bastien

Le développement économique autochtone se fait beaucoup par opportunité. Donc là il y avait une opportunité puis l'Initiative s'est dit on va investir dans ça pour améliorer le sort des communautés dans cette opportunité-là. Je me nomme Pierre Bastien, directeur général de la commission de développement économique des Premières Nation du Québec et du Labrador. On sait qu'une minière c'est comme un village quand elle s'installe. Donc elle a besoin de concierges, elle a besoin de restaurateurs, de transports… qu'importe. C'est que ça devient comme un petit village et là on a besoin de gens autant que possible locaux pour le faire. Donc on a développé un processus de consultation dans les communautés à savoir quels types d'entreprises qui existent, et on a fait le répertoire. On parle de 1100 entreprises répertoriées dans les communautés.

Coco Calderhead

Nous on garde cette information, le répertoire, et dans notre chaine d'approvisionnement on doit s'assurer que l'information sur ces compagnies est diffusée aux gens qui veulent soumissionner sur des contrats.

Ralph Cleary

On avait rencontré le directeur des ressources humaines de Tata Steel et puis évidemment leur premier questionnement ça a été de dire : «  Bon écoutez on est prêt à embaucher de la clientèle Premières Nations mais on a besoin de savoir quelle genre de clientèle est disponible puis quels genres de formation ils ont aussi et d'expérience de travail. » Je m'appelle Ralph Cleary. Je suis un innu de Mashtueiash. Je suis directeur général pour la commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec. La contribution de l'Initiative Trésor du Nord pour notre organisation elle est très palpable. Cette Initiative là nous a permis de développer des profils de main d'œuvre, des nouveaux partenariats. Les profils de main-d'œuvre sont un inventaire des ressources à l'intérieur des communautés en termes d'emplois et de formation.

Coco Calderhead

Et l'Initiative Trésor du Nord pour nous c'est un partenaire clé, un partenaire important pour pouvoir développer des programmes, des formations et mieux préparer le monde pour le travail qu'ils ont à faire.

Chef Réal McKenzie

C'est d'avenir qu'on parle ici. Quand on voit des jeunes se former comme ça pour trouver des emplois, c'est pour assurer leur avenir.

Ricky Fontaine

Et c'est ça que l'Initiative essaie de faire. C'est trouver des synergies à l'intérieur de toutes les initiatives qui peuvent y avoir sur la Côte-Nord et dans la fosse du Labrador et en faire bénéficier le plus de monde possible.

Date de modification :