Modèle de leadership partagé dans l’Arctique – Mobilisation 2016 : Guide de discussion

Table des matières

Introduction

L'honorable Carolyn Bennett, ministre des Affaires autochtones et du Nord, a nommée Mary Simon comme représentante spéciale de la ministre pour le leadership dans l'Arctique. Mme Simon dirigera le processus de mobilisation et formulera des conseils et des orientations concernant l'approche du gouvernement du Canada pour une nouvelle vision stratégique d'un modèle de leadership partagé dans l'Arctique, notamment les objectifs de conservation dans cette région.

Dans ses propres mots : Message de la représentante spéciale de la ministre

Je suis honorée, et très motivée, d'agir en tant que représentante spéciale de la ministre dans le dossier du leadership dans l'Arctique. J'ai grandi à Kuujjuaq, au Nunavik, et je suis née à Kangiqsualujjuaq, aussi au Nunavik (au nord du Québec). Depuis presque quarante ans, je me consacre à l'amélioration des conditions socioéconomiques, de la santé et de l'éducation des Inuits au Canada et ailleurs dans le monde. Les Inuits, comme tous les Autochtones au Canada souffrent du colonialisme et de ses répercussions à long terme.

À mes yeux, mon rôle de représentante spéciale de la ministre dans le dossier du leadership dans l'Arctique constitue un moyen de continuer à créer une société nordique canadienne qui :

Tous les Canadiens méritent des collectivités saines au sein desquelles les jeunes représentent un avenir meilleur. Pour y parvenir dans le Nord, il faut veiller à préserver et à valoriser la culture, la langue et le mode de vie uniques des résidents de la région. Cette vision ne pourra se concrétiser que si vous faites preuve d'ouverture et de transparence envers moi durant mon mandat.

Qujannamiik,

Mary Simon

Contexte

Le 10 mars 2016, le premier ministre Justin Trudeau et le président des États Unis, Barack Obama, ont publié une Déclaration conjointe du Canada et des États-Unis sur le climat, l'énergie et le rôle de leadership dans l'Arctique.

Dans cette déclaration conjointe, les deux dirigeants s'engageaient à créer un modèle de leadership partagé dans l'Arctique, avec le Canada et les États Unis travaillant directement avec des partenaires autochtones, ainsi qu'avec les États et les gouvernements territoriaux et provinciaux en vue de fixer de nouveaux objectifs de conservation ambitieux pour l'Arctique, en se fondant sur les meilleures connaissances et données scientifiques et celles que nous fournissent tant les peuples autochtones que non autochtones.

Le gouvernement du Canada s'est aussi engagé à renouveler les politiques et les stratégies qui touchent l'Arctique en collaboration avec les intervenants du Nord.

Alors que nous travaillons vers l'accomplissement des objectifs mentionnés plus haut, la mobilisation tiendra compte de l'engagement pris par le gouvernement de renouveler la relation entre la Couronne et les Inuits afin d'en faire une relation de nation à nation et cherchera à créer une vision pour une région arctique viable favorisant la prospérité et l'autonomie des collectivités arctiques et de leurs résidants. Issu de la mobilisation avec les partenaires de l'Arctique, le modèle de leadership sera appuyé par des preuves solides, y compris le savoir scientifique, traditionnel et local.

Domaines de discussion

Les discussions porteront sur six thèmes :

1. Vision pour une région arctique viable

  • Quelles sont vos aspirations pour l'Arctique au cours des cinq prochaines années? Des dix prochaines années? Des vingt prochaines années?
  • Des activités de conservation élaborées dans le Nord peuvent-elles appuyer la mise en œuvre des traités modernes? Le renforcement des collectivités de l'Arctique et la gouvernance dans cette région? L'autodétermination? La protection des régions et des espèces importantes? Le développement économique? Si oui, de quelle manière?

2. Objectifs en matière de conservation dans l'Arctique

  • De quelle façon la conservation dans l'Arctique peut-elle générer des retombées majeures pour les Autochtones?
  • Quels sont les principes et les pratiques clés dont le Canada devrait tenir compte lorsqu'il est question de conservation à l'échelle nationale ou internationale?
  • Quels sont les meilleurs moyens d'assurer que les ressources renouvelables et non renouvelables, ainsi que la diversité biologique de l'Arctique soient disponibles pour les générations futures en plus d'assurer la sécurité alimentaire des résidents de cette région?
  • En quoi un objectif de conservation canadien pour l'Arctique devrait-il être lié aux activités internationales à cet égard?

3. Développement durable

  • Quels sont les secteurs économiques importants pour continuer à assurer une qualité de vie à long terme dans les collectivités de l'Arctique?
  • Selon vous, faut-il concilier conservation et développement économique dans le Nord? Pouvez-vous citer des exemples de conciliation qui profitent aux résidants du Nord?

4. Retombées et emploi dans le Nord

  • Selon vous, qu'est-ce qu'une économie viable?
  • Quelles perspectives en matière d'emploi et de mieux-être communautaires de nouveaux objectifs de conservation pourraient-ils appuyer?

5. Mise en œuvre de mesures de conservation, y compris des mesures de conservation marine, d'une manière qui respecte les traités modernes

  • Comment les structures de gouvernance de la conservation et de la faune autochtones, territoriales, provinciales et fédérales peuvent-elles travailler mieux ensemble pour assurer la gestion de la faune et la conservation des ressources naturelles?
  • Quelles sont les mesures requises pour mettre en œuvre la totalité des traités modernes dans les régions marines?
  • L'aménagement des terres et des zones marines peut-il appuyer les objectifs de conservation?

6. Stratégies de mise en œuvre possibles

  • Comment le Canada peut-il s'assurer que le savoir scientifique, traditionnel et local sont inclus et pris en compte dans les processus décisionnels en matière de conservation dans l'Arctique?
  • Pourriez-vous nommer des politiques, des programmes, des processus et des stratégies qui se sont avérés efficaces pour conserver et protéger l'environnement de l'Arctique? Quels changements recommanderiez-vous?

Comment participer

Il y a trois façons de participer :

1. Par courrier :

Modèle de leadership partagé dans l'Arctique : mobilisation de 2016
15, rue Eddy, pièce 14E20, 14e étage
Gatineau (Québec)  K1A 0H4

2. Par courriel :

EngagementArctique-ArcticEngagement@aadnc-aandc.gc.ca

3. Par Twitter :

#LeadershipArctique

Protection des renseignements personnels

La participation aux activités publiques est volontaire. Un résumé de ce que vous aurez soumis par écrit lors du processus de mobilisation sera utilisé sans votre nom ou autres renseignements permettant de vous identifier. Nous prendrons des notes lors des séances de mobilisation.

Rapport sur ce que nous avons entendu

Mme Simon préparera un rapport résumant les commentaires reçus durant le processus de mobilisation et formulera des conseils ainsi que des recommandations. Le rapport sera publié au début de 2017 sur la page Web du Modèle de leadership partagé dans l'Arctique – Mobilisation 2016.

Date de modification :