Stratégie commune de protection des Premières Nations contre l’incendie (2016-2021)

Table des matières

Introduction

La Stratégie commune de protection des Premières Nations contre l’incendie énonce les domaines dans lesquels Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) et l'Association des pompiers autochtones du Canada (APAC) souhaitent collaborer afin de promouvoir la protection contre l’incendie dans les réserves. Communément appelée la « Stratégie de protection contre l’incendie ». Cette stratégie avait été établie pour 2010 à 2015. En partenariat avec l’APAC, la stratégie fut peaufinée en 2015 en vue de sa mise en œuvre en avril 2016.

La stratégie renouvelée vise à améliorer la protection contre les incendies pour les cinq prochaines années en identifiant des activités et en s’attendant à recevoir des résultats. AANC continuera de travailler en partenariat avec des organisations nationales spécialisées dans la protection contre l’incendie et d’autres organismes publics ou privés concernés.

Un groupe de travail de représentants d’AANC et de l’APAC seront en charge de mettre en œuvre la stratégie. Ces deux partenaires se rencontrent à chaque année lors du mois de février et d’août afin d’évaluer l’évolution des réalisations attendues annuelles et des activités du plan.

Même si la Stratégie de protection des Premières Nations contre l’incendie de 2010-2015 a fait du progrès tant AANC que l’APAC reconnaissent qu’une approche plus ciblée s’impose à l’égard des éléments suivants :

Cette stratégie actualisée prévoit des opportunités pour AANC et APA de travailler ensemble afin d’améliorer la protection contre l’incendie dans les collectivités des Premières Nations en 2016-2021.

Contexte

Cette stratégie promeut des initiatives axés sur la prévention contre les incendies afin d’aider les collectivités des Premières Nations à réduire le risque de décès et de blessures ainsi que les pertes d’infrastructures essentielles attribuables à des incendies dans les réserves en faisant la promotion d’initiatives de prévention des incendies. Les experts s’entendent pour dire que la première étape de la réduction du risque d’incendie passe par la transmission de connaissances sur la sécurité-incendie et la sensibilisation à cet égard.

La prévention contre les incendies est particulièrement importante dans les collectivités des Premières Nations dans les réserves dotées de services incendiaires limités en raison de leur éloignement, de leur faible population ou de leur capacité limitée à maintenir un service d’incendie ou un accord de service municipal. Les sites habités des réserves sans programme de prévention des incendies ou dotés de services limités pour la protection des incendies devraient être ciblé pour y mettre en œuvre des programmes de prévention des incendies rentables. Les efforts de sensibilisation à la prévention des incendies seront d’abord axés sur les ménages, puis la collectivité, puis les responsables des services d’incendie locaux, tels que les pompiers. De cette façon, ceci non seulement accroîtra la sensibilisation à la prévention des incendies dans ces collectivités, mais également leurs capacités de protection contre l’incendie.

Le chef et le conseil de la Première Nation gèrent les services de protection contre l’incendie dans les réserves. Ils sont responsables de prendre des décisions relatives aux services de protection contre l’incendie dans le cadre du financement de base annuel pour les immobilisations qu’ils reçoivent d’AANC. Les Premières Nations peuvent décider de créer leur propre service d’incendie ou peuvent avoir recours sous contrat aux services-incendie des collectivités voisines. La participation des collectivités des Premières Nations est essentielle au succès de la stratégie. Le conseil d’administration et les membres de l’APAC représentent de nombreuses collectivités dans chaque région et comprennent des spécialistes régionaux qui possèdent une expérience concrète de la protection contre l’incendie dans les réserves et un accès direct aux collectivités des Premières Nations.

En plus du financement de base des immobilisations qu’il verse aux collectivités, AANC finance aussi des activités complémentaires afin de favoriser la sensibilisation et la prévention des incendies, notamment une campagne d’éducation nationale intitulée GareAuFeu et des initiatives dirigées localement, par exemple les projets régionaux de sensibilisation à l’importance des détecteurs de fumée.

La stratégie décrit des activités sous quatre axes :

Axe 1 – Partenariats pour la protection des Premières Nations contre l’incendie

AANC propose une collaboration continue avec les Premières Nations et des organisations des Premières Nations afin d’améliorer l’infrastructure locale dans les réserves. La stratégie définit des domaines de collaboration entre des partenaires internes et externes visant à améliorer la protection contre l’incendie avec des mesures proactives. Les efforts seront concentrés sur deux aspects importants :

Axe 2 – Éducation à la prévention des incendies

Dans les collectivités des Premières Nations, les programmes de prévention des incendies aident à réduire le nombre d’incendies ainsi que les dommages et les décès qu’ils causent. L’éducation et la sensibilisation à la prévention des incendies sont essentielles pour sauver des vies. Le renforcement de l’éducation et la sensibilisation à la sécurité-incendie dans les collectivités des Premières Nations est une pierre angulaire d’une stratégie efficace de protection contre l’incendie. Les efforts seront concentrés sur des activités de prévention clées.

Axe 3 – Normes locales

Les normes communautaires incluent la gamme d'articles de respect des codes de construction et d'incendie, informant les membres des collectivités des feux.C’est en concert avec les partenaires qui se concentreront sur les principaux éléments :

Axe 4 – Normes opérationnelles des services d’incendie

Avec l’apport de l’APAC et un groupe d'experts, AANC a mis à jour ses normes de service applicables aux services de protection contre l’incendie. Cette norme de service renouvelée définira le niveau de service minimum qu’AANC est disposé à financer, en ce qui concerne les programmes de prévention des incendies, la formation et le renforcement des capacités ainsi que les investissements dans les immobilisations et l’équipement.

La norme renouvelée mettra davantage l’accent sur la prévention et le renforcement des capacités, le respect du code et des partenariats. Il précisera les exigences relatives au développement et soutien d’un service d’incendie efficace et échelonnable en fonction des évaluations des services d’incendie établis, et les évaluations des risques de la communauté. Il encourage les résolutions du conseil de bande pour la prévention programmation d’incendie ainsi que de frais de service de protection incendie, et les inspections. Le niveau de base commence avec la sensibilisation à la prévention des incendies, puis le renforcement des capacités de protection contre l’incendie dans les réserves et, enfin, les facteurs à considérer à l’égard des investissements.

Les nouvelles normes sur le niveau de service comporteront les éléments suivants : un document d’orientation général et un continuum de service proposé.

Conclusion

La santé et la sécurité des collectivités des Premières Nations sont une priorité pour AANC et et la protection incendie est considéré comme un service communautaire essentiel. Afin de soutenir cet objectif, AANC et l’APAC continueront de travailler ensemble afin d’obtenir des résultats concrets dans les quatre axes. Les efforts cibleront d’abord les ménages, puis les collectivités et, enfin, les responsables des services d’incendie.

AANC mobilisera d’autres partenaires, tels que des organisations nationales spécialisées dans la protection contre l’incendie et des organismes d’intervenants publics ou privés) afin de cibler les efforts pour assurer la sécurité et le bien-être des collectivités des Premières Nations.

Cette stratégie sera peut-être mise à jour lorsqu’AANC et l’APAC se réuniront pour planifier des activités communes et faire état des réussites et des défis liés à sa mise en œuvre. Les activités seront approuvées par le Groupe de travail sur la protection contre l’incendie d’AANC et convenues par les partenaires. L’échéancier pour la stratégie renouvelée est de cinq ans, commençant en Avril 2016.

Annexe A - Calendrier proposé

Tableau 1 : Engagements d’AANC pour 2016-2017, 2017-2018
Engagements d’AANC 2016-2017 2017-2018
Axe 1
Partenariat pour la protection des Premières Nations contre l’incendie
  • Établissement continu de la portée des partenariats
  • Détermination des rôles et des responsabilités
  • Entente sur les réalisations attendues communes
  • Soutien et communication des pratiques exemplaires et des activités régionales d’AANC comme :
    • Le guide nommé A Practical Guide to Fire Protection de la région de la Colombie-Britannique
    • Stratégie de recrutement et de maintien en poste de pompiers volontaires de la région de l’Alberta
    • Cours de formation des pompiers des Premières Nations de la région du Québec
    • Programmes de formation itinérante en protection contre l’incendie proposés pour les régions de la Colombie-Britannique, de la Saskatchewan et du Québec
  • Continuer de soutenir, communiquer et reproduire les pratiques exemplaires et les activités régionales d’AANC
Axe 2
Éducation à la prévention des incendies
  • Continuer à mettre en œuvre la campagne GareAuFeu
  • Poursuite de la mise en œuvre des initiatives régionales de sensibilisation à l’importance des détecteurs de fumée
  • Appui au Concours national d’affiches sur la sécurité-incendie de l’APAC pour les enfants et les adolescents d’âge scolaire
  • Diffusion de six vidéos contre l’incendie
  • Continuer d’appuyer le Concours national d’affiches sur la sécurité-incendie de l’APAC pour les enfants et les adolescents d’âge scolaire
  • Projet pour les plans d’évacuation des maisons
Axe 3
Normes locales
  • Les régions doivent continuer de faire un suivi des lacunes en matière de sécurité-incendie révélées par les inspections du Système de rapports sur la condition des biens (SRCB)
  • De concert avec des partenaires, examiner les options pour renforcer l’observation des codes des infrastructures dans les réserves
  • Les régions doivent continuer de faire un suivi des lacunes en matière de sécurité-incendie révélées par les inspections du SRCB
Axe 4
Normes opérationnelles applicables aux services d’incendie
  • Mettre à jour les normes sur le niveau de service en matière de protection contre l’incendie d’AANC
  • La consultation continue sur l’élaboration de politiques ou la conception de programmes de services d’incendie
  • Les régions continueront de faciliter les inspections de la sécurité-incendie et de collaborer avec les collectivités pour établir des plans afin de combler les lacunes révélées par les inspections, en particulier dans les collectivités insuffisamment desservis
  • Les partenaires travaillent de concert avec d’autres partenaires pour recruter et maintenir en fonction des pompiers des Premières Nations
  • Continuer de soutenir des concours de pompiers régionaux, par exemple le Concours national annuel des pompiers autochtones organisé par l’APAC, qui sert d’occasion importante de renforcer les capacités des pompiers et de parfaire leur formation
  • Projet pilote avec Santé Canada sur la sensibilisation à la santé et au bien-être des pompiers
  • Continuer de soutenir des concours de pompiers régionaux, par exemple le Concours national annuel des pompiers autochtones organisé par l’APAC, qui sert d’occasion importante de renforcer les capacités des pompiers et de parfaire leur formation
Tableau 2 : Engagements d’APAC pour 2016-2017, 2017-2018
Engagements d’APAC 2016-2017 2017-2018
Axe 1
Partenariat pour la protection des Premières Nations contre l’incendie
  • Collaboration avec AANC pour mettre en œuvre la Stratégie de 2016 2021
  • Préparer les mis à jour sur le site web d’APAC dans les deux langues
Axe 2
Éducation à la prévention des incendies
  • Administration par l’APAC du Concours national d’affiches sur la sécurité-incendie pour les enfants et les adolescents d’âge scolaire
  • Faire la promotion d’initiatives et de projets pilotes sur l’éducation à la prévention des incendies
  • Promouvoir GareAuFeu sur le site Web de l’APAC ainsi que sur les réseaux sociaux, notamment en republiant des messages sur Twitter ou Facebook
  • Promouvoir des initiatives de santé et de sécurité pour les pompiers et les collectivités des Premières Nations au moyen des réseaux sociaux
  • Mettre en place un groupe de travail pour la prévention des incendies, présidé par le président de l'APAC
  • Administration par l’APAC du Concours national d’affiches sur la sécurité-incendie pour les enfants et les adolescents d’âge scolaire
Axe 3
Normes locales
  • Offrir un soutien technique aux Premières Nations qui cherchent à améliorer leur classement du Service d’inspection des assureurs-incendie (SIAI)
  • Fournir des recommandations pour les bandes en développement des évaluations des risques et de la Communauté, et les plan de déduction des risques de la Communauté
  • Braquer les projecteurs sur des pratiques exemplaires de collectivités qui mettent en œuvre des initiatives dirigées par des bandes
Axe 4
Normes opérationnelles applicables aux services d’incendie
  • Participer deux fois l’an à des séances de planification des travaux avec AANC sur la Stratégie commune
  • Organisation par l’APAC du Concours national des pompiers autochtones
  • Promotion par les partenaires du recrutement et du maintien en poste de pompiers des Premières Nations
  • Liaison et collaboration avec d’autres partenaires spécialisés en sécurité-incendie, par exemple la First Nations’ Emergency Services Society of British Columbia, l’Association canadienne des chefs de pompiers, etc.
  • Fournir des recommandations pour les bandes entreprendre des évaluations de service de feu
  • Participer deux fois l’an à des séances de planification des travaux avec AANC sur la Stratégie commune
  • Organisation par l’APAC du Concours national des pompiers autochtones

Annexe B – Schéma

Tableau 3 : Mettre en œuvre les éléments clés de la Stratégie
Approche axée sur les partenariats How it is being implemented
Approche axée sur les partenariats
  • Partenariats pour la mise en œuvre
  • Faire connaître et reproduire les pratiques exemplaires régionales
  • Projets pilotes, campagnes, formation, ateliers
Partenaires
  • Premières Nations
  • APAC /AANC / ACCP / NFPA
  • Autres partenaires éventuels (secteur public / secteur privé / ONG)
Outils
  • Ententes
  • Groupes de travail
  • Matériel pédagogique partagé
  • Les évaluations des capacités
Prochaines étapes
  • Stratégie conjointe de protection contre les incendies approuvée en vue de sa mise en œuvre en avril 2016
  • Groupes de travail
Tableau 4 : Éléments clés de chaque axe de la Stratégie
Axes de la Stratégie Éléments clés
Axe 1 Partenariat pour la protection des Premières Nations contre les incendies
  • Collaborer avec les partenaires pour aider à améliorer la protection contre les incendies (la prévention et la suppression des incendies) en faisant connaître les pratiques exemplaires et les renseignements connexes sur la sécurité-incendie
  • Identifier des partenaires pour reproduire les pratiques exemplaires de protection contre les incendies qui découlent de projets pilotes, de campagnes ou de programmes de formation à la grandeur du pays
Axe 2 Des programmes de prévention des incendies
  • Continuer de promouvoir des programmes de prévention des incendies à l’échelle nationale
  • Continuer d’assurer la coordination avec les partenaires de la prévention des incendies afin de promouvoir et d’améliorer l’éducation à la prévention des incendies, particulièrement dans les collectivités insuffisamment desservies
Axe 3 Les normes locales
  • Promouvoir les normes de protection contre les incendies en vigueur à l’échelle nationale
  • Continuer d’examiner les options pour l’application de codes du bâtiment et de prévention des incendies dans les collectivités des Premières Nations
  • Offrir un soutien technique aux services d’incendie des Premières Nations qui cherchent à obtenir un meilleur classement ou pointage du Service d’inspection des assureurs-incendie
  • Continuer d’appuyer les initiatives issues des collectivités des Premières Nations
Axe 4 Les normes opérationnelles des services d’incendie
  • Mettre en œuvre les normes d’AANC pour le niveau de service de protection contre les incendies
  • Faire connaître conjointement les capacités des services d’incendie dans les collectivités
  • Travailler de concert avec les partenaires pour recruter et maintenir en fonction des pompiers des Premières Nations
  • Continuer d’appuyer les normes opérationnelles locales en matière de protection contre les incendies
  • Encourager l’équipe de gouvernance des Premières Nations à corriger les lacunes en matière de protection contre les incendies qui sont révélées lors inspection
Date de modification :