Projet d’Okikendawt de la Première Nation de Dokis

Le projet d’Okikendawt est une centrale hydroélectrique au fil de l’eau qui a été mise en place par suite de la création, en vertu de Loi sur la gestion des terres des premières nations, du code foncier de la Première Nation de Dokis. Le projet d’Okikendawt créera des possibilités économiques pour la collectivité, tant pour la génération actuelle que pour les générations futures.

Téléchargement MP4 format

Consultez d'autres histoires de réussite autochtones du Canada

Transcription : Première Nation de Dokis - projet Okikendawt

Martin Restoule, Ancien Chef – Première Nation de Dokis

Lorsque j'étais chef, on me demandait d'essayer de faire quelque chose pour les jeunes et pour l'avenir. C'est à ce moment-là que j'ai commencé à rêver au projet d'électricité. Comment faire? Comment en faire bénéficier tout le monde? Je savais que ce serait difficile.

Denise Restoule – Chef, Première Nation de Dokis

La Première Nation de Dokis se trouve dans le Centre-Nord de l'Ontario, sur les berges de la magnifique rivière des Français, une rivière qui a été très importante pour nous.

Gerry Duquette Jr, Coordonnateur de la consultation / Sous-chef – Première Nation de Dokis

Notre communauté compte actuellement 200 personnes et peut aller jusqu'à 250. Nous avons environ 90 maisons. Les Dokis font partie de la Nation Ojibway. Elle fait partie de la route des voyageurs, et c'est là que se trouve le projet hydroélectrique Okikendawt.

Martin Restoule, Ancien Chef – Première Nation de Dokis

Le vrai nom de notre réserve n'est pas Dokis mais Kikendawt qui signifie notre terre de pots. Il y a en a beaucoup ici, là où se trouve le barrage d'électricité. Il y a beaucoup d'énergie dans ce coin-là et il y en a toujours eu. C'est naturel.

Denise Restoule – Chef, Première Nation de Dokis

Le projet Okikendawt fait partie du projet hydroélectrique. Nous avons installé une centrale dans un chenal artificiel. Nous utilisons seulement de l'eau pour créer de l'énergie.

Employé Nicholas Restoule – Projet Okikendawt

Les Dokis se sont associés avec Hydromega. Le barrage produit habituellement de 1,3 à 1,5 mégawatts d'électricité, selon le débit de l'eau.

Denise Restoule – Chef, Première Nation de Dokis

Au fil des ans, les chefs et les conseils ont examiné le projet, mais il ne s'est jamais concrétisé. La communauté devait participer. Nous avons donc fourni une mise à jour du projet chaque fois qu'il y avait une réunion de bande.

Et lorsque le Conseil a dû prendre la grande décision, nous avons demandé à la communauté : Est-ce OK? On va de l'avant?

Gerry Duquette Jr, Coordonnateur de la consultation / Sous-chef – Première Nation de Dokis

Avec la Loi sur la gestion des terres des premières nations, nous avons enfin eu la chance de mettre l'accent sur les besoins de la communauté. Et la gestion des terres facilite les interactions avec les différentes compagnies, parce que nous sommes des participants actifs.

Denise Restoule – Chef, Première Nation de Dokis

Nous avons retenu les services de Lumos Energy, d'Ottawa, pour expliquer le langage au conseil et pour que nous puissions comprendre les permis, les évaluations environnementales. Tout ça a pris beaucoup de temps. Nous avons dû aussi faire le nécessaire pour protéger l'environnement.

Gerry Duquette Jr, Coordonnateur de la consultation / Sous-chef – Première Nation de Dokis

À l'époque, le Conseil avait choisi HydroMega parce qu'ils comprenaient la communauté et nos valeurs.

Daniel Gillenwater – Gestionnaire de projet, Services Hydroméga

Nous fournissions l'expertise technique, mais ils étaient nos partenaires locaux et savaient comment faire pour que la communauté accepte le projet.

Gerry Duquette Jr, Coordonnateur de la consultation / Sous-chef – Première Nation de Dokis

La situation aurait peut-être été différente avec d'autres compagnies. Notre communauté a défini des critères pour le projet. Les espèces en péril ont été recensées et nous avons compté le nombre de tortues. Lorsque les gros camions transportaient de la roche, ils arrêtaient s'il y avait une tortue.

Il y a aussi un cimetière près du deuxième pont et nous l'avons indiqué. Il ne fallait pas y toucher. HydroMega a été très respectueux et accommodant.

Daniel Gillenwater – Gestionnaire de projet, Services Hydroméga

La relation entre les Dokis et Hydromega était basée sur la confiance et je pense que c'est ce qu'il fallait pour que le projet réussisse.

Gerry Duquette Jr, Coordonnateur de la consultation / Sous-chef – Première Nation de Dokis

C'est dans le chenal maintenant. Nous sommes allés plus en profondeur pour éviter les changements. Le débit est toujours là et la communauté a dit oui.

Denise Restoule – Chef, Première Nation de Dokis

Avec la gestion des terres, nous pourrons créer plus d'emplois pour les membres de notre bande et les encourager à revenir chez nous.

Employé Nicholas Restoule – Projet Okikendawt

C'est un privilège de faire partie du projet. Il y aura des retombées économiques importantes pour notre communauté pendant très longtemps.

Gerry Duquette Jr, Coordonnateur de la consultation / Sous-chef – Première Nation de Dokis

Je crois qu'il amènera les jeunes du secondaire ou de l'élémentaire à dire « Wow, nous avons un projet hydroélectrique et un de nos membres y travaille à temps plein. »

Denise Restoule – Chef, Première Nation de Dokis

Pour notre communauté, je crois que ce projet représente le fait de posséder quelque chose de durable. Nous espérons que les promoteurs externes regarderont ça et verront que notre communauté est un bon partenaire.

Martin Restoule, Ancien Chef – Première Nation de Dokis

Je suis très fier, parce qu'ils ont réussi à concrétiser le projet et mon rêve s'est réalisé.

Date de modification :