Processus de définition des paramètres de l’enquête

Le gouvernement du Canada est conscient qu'une enquête nationale significative sur les filles et les femmes autochtones disparues et assassinées peut seulement être conçue après avoir entendu et reçu l'opinion des intervenants clés. Le gouvernement du Canada voulait s'assurer que les survivantes, les familles et les proches des victimes étaient entendus en premier – quant à la façon dont l'enquête pourrait être conçue pour le mieux répondre à leurs besoins – avant de consulter les organisations autochtones nationales, les provinces et les territoires, et d'autres intervenants. Le processus national de définition des paramètres de l'enquête a eu lieu d'un bout à l'autre du Canada, de décembre 2015 à février 2016.

L'étape du processus national de mobilisation visant à définir les paramètres de l'enquête est maintenant terminée. Suivez AANC sur Twitter et Facebook pour obtenir des mises à jour sur l'enquête.

Choisir un sujet :

À propos du processus de définition des paramètres de l'enquête

Le processus de définition des paramètres de l'enquête a été dirigé par trois ministres fédérales : l'honorable Carolyn Bennett, ministre des Affaires autochtones et du Nord, l'honorable Jody Wilson-Raybould, ministre de la Justice et procureure générale du Canada, et l'honorable Patty Hajdu, ministre de la Condition féminine.

Pour appuyer leur travail, un secrétariat a été mis en place à Affaires autochtones et du Nord Canada (AANC) pour gérer les activités et la logistique du processus de définition des paramètres de l'enquête, ce qui comprend l'organisation des rencontres avec les ministres, la préparation d'un sommaire de chaque rencontre et la collecte et la mise en commun des soumissions reçues en personne, par poste ou en ligne.

Des milliers d'intervenants de partout au pays ont participé au processus de définition des paramètres de l'enquête, notamment :

Grâce aux opinions et aux idées exprimées par l'ensemble des participants, le gouvernement pourra concevoir une enquête qui fera honneur aux victimes, favorisera la guérison des familles et contiendra des recommandations concrètes et réalisables à des fins de prévention de la violence faite aux femmes et aux filles autochtones.

Participation des intervenants au processus de définition des paramètres de l’enquête

Le gouvernement a tenu une série de rencontres à travers le Canada auprès des survivantes, des familles, des proches des victimes, ainsi qu'auprès de représentants autochtones nationaux, provinciaux et territoriaux, d'organisations de première ligne, et d'autres intervenants afin d'obtenir leurs opinions et commentaires sur la conception et la portée de l'enquête.

En plus de participer aux rencontres de définition des paramètres, on a invité les Canadiens à nous faire part de leurs commentaires :

Tous les renseignements recueillis sont actuellement examinés et seront utilisés pour définir les paramètres de l'enquête.

Réunions sur la définition des paramètres de l’enquête

À la suite de l'annonce du 8 décembre 2015 concernant le lancement du processus d'enquête, deux réunions ont eu lieu à Ottawa :

En janvier et en février 2016, des rencontres régionales ont eu lieu partout au Canada et on a recueilli des commentaires à partir d'un guide de discussion :

Des sommaires de toutes les rencontres seront affichés sur la page Ce que nous avons entendu sur ce site Web.

On a déployé tous les efforts pour que les survivantes, les familles et leurs proches soient avisés le plus rapidement possible des rencontres qui ont eu lieu dans leur région. Les invitations ont été envoyées aux aux organisations autochtones locales et nationales, ainsi qu'à leurs réseaux, et aux bureaux régionaux d'AANC. Le gouvernement du Canada a assumé les frais de déplacement des survivantes, des familles et des proches des victimes, et des travailleurs de soutien formés étaient sur place lors des rencontres. Le conseil et la cérémonie des aînés ont formé une partie intégrante de chaque rencontre. Compte tenu de la nature des discussions et par respect pour les survivantes, les membres des familles et les proches des victimes, ni le public, ni les médias n'ont eu accès à ces rencontres.

Rapport final

En mai 2016, un rapport final a été publié résumant tous les commentaires formulés durant le processus de :

Le présent site Web traite de sujets pouvant causer un traumatisme aux lecteurs en raison de leur caractère troublant. Le gouvernement du Canada est conscient de la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour minimiser les risques associés à une expérience traumatisante. Une ligne téléphonique sans frais a été instaurée pour offrir un soutien à toute personne nécessitant de l'aide. Cette ligne téléphonique sans frais est accessible 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Pour obtenir davantage d'information sur les autres formes d'aide qu'offre le gouvernement du Canada, veuillez consulter la liste ci-jointe. Si la lecture de ce site Web suscite, chez vous ou chez une personne de votre entourage, le besoin d'obtenir de l'aide, veuillez composer le 1-844-413-6649.

Date de modification :