Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées

 

Le présent site Web traite de sujets pouvant causer un traumatisme aux lecteurs en raison de leur caractère troublant. Le gouvernement du Canada est conscient de la nécessité de prendre les mesures nécessaires pour minimiser les risques associés à une expérience traumatisante. Une ligne téléphonique sans frais a été instaurée pour offrir un soutien à toute personne nécessitant de l'aide. Cette ligne téléphonique sans frais est accessible 24 heures par jour, 7 jours par semaine. Pour obtenir davantage d'information sur les autres formes d'aide qu'offre le gouvernement du Canada, veuillez consulter la liste ci-jointe. Si la lecture de ce site Web suscite, chez vous ou chez une personne de votre entourage, le besoin d'obtenir de l'aide, veuillez composez le 1-844-413-6649.

L'étape du processus de national de mobilisation visant à définir les paramètres de l'enquête est maintenant terminée. Le gouvernement du Canada procédera à l'examen des commentaires recueillis dans le cadre des rencontres tenues dans tous les coins du pays, du sondage en ligne et de ceux transmis par courriel, par téléphone ou par la poste. Des sommaires des rencontres continuent d'être affichés dans la section Ce que nous avons entendu. L'information sur la façon de participer à l'enquête comme telle sera disponible lorsque l'enquête sera lancée. Suivez AANC sur Twitter et Facebook pour obtenir des mises à jour sur l'enquête.

Processus de définition des paramètres
de l'enquête nationale

Découvrez comment les familles des victimes, les intervenants et les Canadiens pouvaient participer au processus de définition des paramètres de l'enquête.

Quoi de neuf?

Consultez les dernières mises à jour sur la commission d'enquête du gouvernement du Canada.

Rapport final

Lisez le rapport final sur le processus de mobilisation préalable à l’enquête.

Sujets

Guide de discussion

Lisez le guide utilisé lors des rencontres sur la définition des paramètres le l'enquête.

Ce que nous avons entendu

Lisez les sommaires des rencontres sur la définition des paramètres de l'enquête nationale.

Programmes de prévention contre la violence et l'abus

Découvrez les programmes créés par le gouvernement du Canada pour mettre fin à la violence faite aux femmes et aux filles autochtones.

Contexte de l'enquête nationale

Poursuivez votre lecture et découvrez pourquoi le gouvernement du Canada s'est engagé à mener une enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées.

À propos des artistes

Cette image est une reproduction de l'œuvre de l'artiste crie des plaines, Ruth Cuthand, How much Was Forgotten (acrylique sur toile), tirée de la collection d'Affaires autochtones et du Nord Canada. Reproduction autorisée par Ruth Cuthand.

C'est en 2010 que l'artiste métisse Jaime Black propose les robes rouges pour représenter les femmes et les filles disparues et assassinées. Lors de son exposition The REDress Project, elle a suspendu plus de 100 robes rouges autour de l'université de Winnipeg afin de sensibiliser la population à cette question. Encore aujourd'hui, les militants de partout au Canada utilisent les robes rouges en guise de représentation des femmes et des filles autochtones victimes de crimes violents et d'invitation à passer à l'action pour prévenir toutes formes de violence.

Cette image, tout comme celles montrant des panneaux de courtepointe, est une photographie de la courtepointe « voyageuse » des Sœurs par l'esprit réalisée par l'artiste anishinaabe Alice Olsen Williams. Chaque panneau de cette courtepointe a été créé par un artiste autochtone différent. Ces images sont reproduites avec l'autorisation de l'Association des femmes autochtones du Canada.

Date de modification :