Priorités pour le Rapport sur le rendement de 2014-2015 d'AADNC

Priorité 2 : Améliorer les partenariats et les relations — TypeNote de bas de page 1 : priorité permanente

Accroître les partenariats afin de s'assurer que les programmes répondent davantage aux besoins

Alignée avec les résultats stratégiques Le gouvernement, Les gens, Les terres et l'économie, Le Nord et les Services internes

Résumé des progrès

Pour accroître les partenariats afin de s'assurer que les programmes répondent davantage aux besoins, en 2014-2015 le Ministère a :

  • travaillé avec ses partenaires en vue de renforcer la collaboration dans le domaine de l'éducation des Premières Nations et fait progresser des initiatives conjointes qui améliorent les résultats scolaires des étudiants des Premières Nations par l'entremise d'ententes tripartites en matière d'éducation. Il y a maintenant huit ententes tripartites en matière d'éducation, conclues entre le gouvernement du Canada, les gouvernements provinciaux et les groupes des Premières Nations; deux autres ententes (avec l'Innu Nation et avec l'Institut Tshakapesh) sont presque terminées;
  • participé aux discussions trimestrielles du Comité national sur l'éducation des Inuits, à titre consultatif et en s'appuyant sur ses connaissances et son expertise pertinentes;
  • amélioré le Programme d'aide au revenu dans les réserves par l'entremise de la Prestation améliorée des services et du Fonds pour l'emploi des Premières Nations (administré par Emploi et Développement social Canada). Depuis le lancement de la réforme en 2013-2014, AADNC a offert la gestion des cas à plus de 6 800 jeunes et aidé 2 000 jeunes à faire la transition de l'Aide au revenu vers un emploi ou des études à temps plein. À la fin de 2014-2015, 160 des 540 Premières Nations de partout au Canada (29 %) participaient au Programme de réforme de l'aide au revenu;
  • continué à travailler avec les provinces et le territoire du Yukon en vue de renforcer la prestation des services de protection et de prévention destinés aux femmes et aux enfants des Premières Nations et de soutenir la mise en œuvre des cadres de responsabilisation tripartites et bilatéraux, ce qui a engendré de meilleurs résultats pour les collectivités des Premières Nations;
  • travaillé avec le Bureau de gestion des grands projets Ouest en vue d'élaborer et de mettre en œuvre une structure de gouvernance qui appuie la prise de décisions relatives aux projets d'infrastructure énergétique sur la côte Ouest, et dirigé l'élaboration d'un plan d'action pangouvernemental en vue de soutenir la participation autochtone;
  • continué à conclure des partenariats avec les fournisseurs de services de gestion des urgences provenant des gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux de même que de tierces parties, afin de soutenir les Premières Nations en matière de gestion des urgences. La négociation d'ententes bilatérales de gestion des urgences visant à améliorer la gestion des urgences a été entreprise avec les provinces et les territoires, et une entente historique d'une durée de 10 ans a été signée par AADNC et la Province de l'Alberta le 17 mars 2015;
  • participé activement à l'avancement du programme du Conseil de l'Arctique, en collaboration avec les gouvernements territoriaux, les organisations autochtones et des partenaires canadiens, par l'entremise du soutien apporté à la réalisation de toutes les priorités du Canada durant sa présidence du Conseil de l'Arctique;
  • approuvé en octobre 2014 la Déclaration conjointe du Canada et de l'Union européenne sur l'ouverture des marchés de l'Union européenne aux produits du phoque provenant des communautés autochtones du Canada. Ce résultat a été obtenu en collaboration avec les négociateurs d'Affaires étrangères, Commerce et Développement Canada, de Pêches et Océans Canada et de l'Union européenne;
  • fait progresser la recherche scientifique et la surveillance relativement aux contaminants dans le Nord et à leurs répercussions sur l'écosystème et la santé humaine, dans le cadre du Programme de lutte contre les contaminants dans le Nord.

Priorité 3 : Gérer les ressources efficacement — Type : priorité permanente

Diriger les améliorations à la gestion du cycle de financement aux bénéficiaires

Alignée avec les résultats stratégiques Le gouvernement, Les gens, Les terres et l'économie, Le Nord et les Services internes

Résumé des progrès

Pour diriger les améliorations à la gestion du cycle de financement aux bénéficiaires, en 2014-2015 le Ministère a :

  • adopté le système de gestion financière de Santé Canada et appuyé la mise en œuvre du système de subventions et de contributions d'AADNC en vue d'être utilisé par Santé Canada et l'Agence de la santé publique du Canada. Pour les bénéficiaires de financement du Ministère, y compris les Premières Nations, ces nouveaux processus opérationnels amélioreront l'efficacité des relations des collectivités et des intervenants avec le gouvernement fédéral grâce à la réduction des formalités administratives et de production de rapport par les bénéficiaires et à l'amélioration de la gestion des paiements de transfert;
  • appuyé l'utilisation des approches de financement par contribution supplémentaire (fixe, souple et globale) pour les paiements de transfert versés aux bénéficiaires autochtones. En 2014-2015, 59 % du financement du Ministère sous forme de contributions a été versé aux bénéficiaires autochtones à l'aide de ces diverses approches en vue d'accroître la souplesse tout en veillant à la cohérence de la prestation du programme et de la mise en œuvre à l'échelle des secteurs de programme et des régions;
  • offert le nouveau modèle d'entente simplifiée à toutes les Premières Nations intéressées qui aimeraient être parmi les premières à l'adopter. Dix ententes simplifiées ont été signées en 2014-2015. Le modèle d'entente de financement simplifié pour financement destiné à un ou des projets a également été proposé aux bénéficiaires autres que les Premières Nations en vue d'être utilisé en 2014-2015, et 42 ententes de financement simplifié pour financement ont été signées en 2014-2015. Afin d'améliorer les modèles qui seront utilisés au cours des années financières à venir, les bénéficiaires ont eu l'occasion de transmettre leurs commentaires sur ces modèles lors des discussions régionales régulières au sujet des ententes de financement;
  • diffusé en novembre 2014 l'ébauche des modèles d'ententes de financement en vue d'améliorer la gestion du renouvellement continu des ententes de contribution. AADNC a alloué suffisamment de temps aux fonctionnaires du Ministère et aux bénéficiaires pour commenter les ajustements proposés aux modèles nationaux. La série de six modèles nationaux d'entente de financement du Ministère et le Guide de présentation des rapports ont été affichés sur Internet avant le 15 décembre, conformément à la norme de service. Les ententes de financement signées par les Premières Nations ont été retournées aux régions à temps pour que les Premières Nations puissent recevoir leur financement le 1er avril 2015.

Mettre en œuvre les résultats de l'Examen des services administratifs partagés

Alignée avec les résultats stratégiques Le gouvernement, Les gens, Les terres et l'économie, Le Nord et les Services internes

Résumé des progrès

Pour mettre en œuvre les résultats de l'Examen des services administratifs partagés, en 2014-2015 le Ministère a :

  • maintenu ses efforts pour migrer de la solution de courriel GroupWise d'AADNC à la solution standardisée Microsoft Outlook du gouvernement du Canada; fourni des analyses et du soutien à Services partagés Canada en vue de réaliser l'Initiative des services téléphoniques économiques (qui remplace les téléphones de bureau); et élaboré un plan de GI-TI en vue d'appuyer les autres initiatives de modernisation du gouvernement du Canada, notamment la consolidation des centres de données, et la transition vers une norme pour les systèmes de gestion des documents à l'échelle du gouvernement;
  • continué à harmoniser les systèmes et les organisations en matière de ressources humaines de manière à ce qu'ils soient conformes à l'initiative pangouvernementale afin de simplifier et de moderniser les processus et les systèmes de gestion des ressources humaines. AADNC a continué à assurer la liaison avec le Centre des services de paye à Miramichi, au Nouveau-Brunswick, afin de veiller à ce que les enjeux liés à la paye et qui découlent du Projet de regroupement des services de paye soient traités de manière efficace;
  • mis sur pied des plans afin de préparer la pleine mise en œuvre du système de gestion des ressources humaines PeopleSoft 9.1 d'ici la fin de 2015-2016;
  • achevé la composante liée à la gestion des ressources humaines de l'initiative de transfert aux Territoires du Nord-Ouest, ce qui a pour effet d'améliorer l'harmonisation d'une organisation avec son mandat actualisé;
  • élaboré et mis en œuvre un Plan ministériel des ressources humaines qui s'étend jusqu'en 2020 et établi des normes de services en matière de ressources humaines afin d'améliorer la qualité et la rapidité des services.

Mettre en œuvre le Plan de renouvellement de la fonction publique et soutenir le programme d'excellence par l'intermédiaire d'Objectif 2020

Alignée avec les résultats stratégiques Le gouvernement, Les gens, Les terres et l'économie, Le Nord et les Services internes

Résumé des progrès

Pour mettre en œuvre le Plan de renouvellement de la fonction publique et soutenir le programme d'excellence par l'intermédiaire d'Objectif 2020, en 2014-2015 le Ministère a :

  • adopté la vision d'Objectif 2020 et les priorités de la greffière du Conseil privé (Destination 2020) et intégré ces éléments dans le Plan ministériel des ressources humaines d'AADNC pour 2014-2020. En 2014-2015, plusieurs initiatives ont été mises en œuvre à l'échelle ministérielle pour susciter une forte mobilisation dans l'ensemble du Ministère, y compris informer les employés d'AADNC au sujet de la vision d'Objectif 2020 et des progrès accomplis (par l'entremise de webdiffusions, du site intranet et de bulletins électroniques). AADNC a également réalisé avec succès deux initiatives pilotes découlant de l'activité « Dans l'œil du dragon » tenue en 2013-2014 dans le cadre d'Objectif 2020 du Ministère, soit une initiative pour appuyer la ratification et le vote électroniques des Premières Nations en vue de déterminer si elles veulent fonctionner dans le cadre du Régime de gestion des terres des Premières Nations, et une initiative ayant pour but de favoriser le recrutement et le maintien des étudiants autochtones. Le rapport d'étape 2015 d'AADNC dans le cadre d'Objectif 2020, intitulé En poursuivant sur la lancée de Destination 2020, a été remis à la greffière du Conseil privé en janvier 2015;
  • réalisé des consultations internes avec les domaines fonctionnels et les principaux secteurs au sujet d'une approche intégrée en matière de planification des activités en vue d'accroître l'harmonisation des données financières et non financières;
  • entrepris une approche rigoureuse en matière de gestion des talents pour tout le personnel de direction. Un suivi a été effectué à l'égard de 100 % des commentaires des cadres supérieurs (EX-03 à EX-05) et de 91 % des commentaires des cadres intermédiaires (EX-01 et EX-02) qui ont été versés dans le Système de la gestion des talents des cadres supérieurs;
  • conçu une stratégie ministérielle intégrée en matière de bien-être, y compris une stratégie de gestion des limitations fonctionnelles en vue d'aborder les priorités pangouvernementales;
  • établi des groupes de travail qui mobilisent les employés en vue de participer à un dialogue et de discuter des façons d'améliorer le bien-être au travail, particulièrement dans les domaines où des améliorations peuvent être apportées et qui ont été recensés dans les résultats du Sondage auprès des fonctionnaires fédéraux de 2014;
  • mis en œuvre la nouvelle Directive sur la gestion du rendement du Secrétariat du Conseil du Trésor (SCT), offert de la formation aux employés et aux gestionnaires, fait la promotion de pratiques exemplaires normalisées afin de mobiliser les employés dans la poursuite de l'excellence et mis sur pied des comités d'examen dont le but est de se pencher sur la situation des employés ayant besoin d'un plan d'action en vue d'améliorer leur rendement ainsi que sur celle des employés à haut rendement, dans une optique de gestion des talents. Cette directive a été mise en œuvre à l'égard de 91,5 % des employés enregistrés auprès du SCT avant novembre 2014. Au 31 mars 2015, 68,9 % des employés et 72,4 % des gestionnaires avaient signé leur évaluation de fin d'année.
Date de modification :