Wapikoni Mobile : La création de vidéos renforce l'autonomie des jeunes des Premières Nations

Des centaines de jeunes des Premières Nations changent le cours de leur vie grâce au projet Wapikoni Mobile, financé par le Programme pour la prévention de la violence familiale d'Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC).

Wapikoni Mobile est un projet novateur qui mobilise les jeunes des Premières Nations en utilisant les films et la musique comme outil d'intervention pour les jeunes aux prises avec des problèmes de violence familiale ou de consommation, notamment l'abus d'alcool et de drogues dans leur famille. Une fois que le conseil de bande a adressé une invitation à Wapikoni Mobile pour visiter la collectivité, le studio ambulant travaille en étroite collaboration avec de nombreux partenaires locaux, comme les écoles, les centres de santé, les services de soins primaires et les agents de la radio communautaire, afin d'offrir quatre semaines consécutives d'ateliers pratiques dirigés par deux formateurs en réalisation cinématographique et un travailleur auprès des jeunes. Ces ateliers permettent aux jeunes de partout au pays de s'exprimer au moyen d'une vidéo ou d'une chanson qu'ils créent et qu'ils présentent ensuite à leur collectivité. Ainsi, les jeunes participants peuvent renforcer leur autonomie, et accroître leur sentiment identitaire, leur fierté et leur estime personnelle. Les ateliers permettent aux participants de parler librement et de se confier au sujet de leur famille ou de leur situation personnelle. La communication verbale fait partie du processus de guérison de l'approche holistique préconisée par les Premières Nations, et elle s'avère un outil puissant pour ces jeunes participants.

L'initiative Wapikoni Mobile a des répercussions positives sur la vie de centaines de jeunes des Premières Nations en donnant à ses participants la possibilité de découvrir de nouveaux intérêts qui les motivent à retourner ou à rester à l'école et à poursuivre d'autres objectifs en matière d'éducation et une carrière. Elle a également entraîné des effets bénéfiques, comme une diminution de la consommation de drogues et de la violence ainsi que l'adoption de modes de vie plus sains. Les jeunes femmes et hommes qui participent à l'initiative Wapikoni Mobile en ressortent avec une expérience positive. Cela pourrait aider à prévenir les comportements violents à l'égard des femmes. Enfin, par le biais de la création audiovisuelle et musicale, les jeunes peuvent également redécouvrir leur langue et leur culture.

« Je crois que le fait de porter à l'écran les choses dont il est difficile de parler les rend plus faciles à aborder. Cela favorise également le dialogue et la sensibilisation à cet égard. L'expérience a été très positive pour moi, tant sur le plan personnel que professionnel. Je participerais sûrement à un autre atelier de Wapikoni. Ces ateliers soulèvent des problèmes constatés par les participants dans leur milieu, qui sont mis en lumière pour que l'ensemble de la collectivité puisse en prendre connaissance et y réfléchir, et les auditoires plus vastes aussi. »

- Craig Commanda,
Participant au programme
Date de modification :