Indice du bien-être des collectivités (IBC), 1981-2011

Table des matières

Au sujet de l’Indice du bien-être des collectivités (IBC)

Tendances nationales

Valeurs de l’IBC

La valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones a augmenté lentement, mais de façon soutenue, entre 1981 et 2011.

Les écarts de la valeur de l'IBC entre les collectivités autochtones et non autochtones sont considérables. En 2011, la valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités inuites était inférieure de 16 points par rapport à celle des collectivités non autochtones. Cet écart est un peu moins grand de quelques points qu'il ne l'était en 1981. En 2011, la valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités des Premières Nations était moins élevée de 20 points par rapport à celle des collectivités non autochtones. Cet écart est le même qu'en 1981.

Avant 2001, on remarque des périodes où les valeurs de l'IBC des collectivités autochtones ont augmenté plus rapidement que celles des collectivités non autochtones et où les écarts se sont atténués. Ces gains ont été largement perdus entre 2001 et 2006 alors que les valeurs de l'IBC des collectivités non autochtones ont augmenté plus rapidement que celles des collectivités autochtones. Entre 2006 et 2011, les valeurs de l'IBC des collectivités autochtones et non autochtones ont augmenté à un rythme similaire et les écarts sont demeurés relativement stables.

L'augmentation des écarts dans la valeur de l'IBC entre 2001 et 2006 s'explique en partie par une augmentation soudaine du niveau moyen d'études chez les membres des collectivités non autochtones. Puisque les questions relatives à la scolarité ont été modifiées lors du recensement de 2006, cette augmentation soudaine doit être interprétée avec prudence.

Figure 1 : Moyenne des valeurs de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981-2006, et Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

La description textuelle de la figure 1 - Moyenne des valeurs de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Le graphique linéaire ci-dessus montre l'évolution des valeurs moyennes de l'Indice de bien-être des collectivités inuites, des collectivités des Premières nations et des collectivités non autochtones, entre 1981 et 2011.

  • La valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités non autochtones au Canada était de 67 en 1981, 71 en 1991, 72 en 1996, 73 en 2001, 77 en 2006 et 79 en 2011.
  • La valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités inuites étaient de 48 en 1981, 57 en 1991, 60 en 1996, 61 en 2001, 62 en 2006 et 63 en 2011.
  • La valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités des Premières Nations au Canada était  de 47 en 1981, 51 en 1991, 55 en 1996, 57 en 2001, 57 en 2006 et 59 en 2011.

Valeurs des composantes de l’IBC

L'IBC est constitué de quatre composantes : revenu, scolarité, logement et activité sur le marché du travail. Cette valeur peut se chiffrer entre 0 (moins élevée) et 100 (plus élevé).

Les écarts entre les collectivités autochtones et non autochtones varient en fonction de chaque composante de l'IBC :

Du moins élevé au plus élevé, les écarts entre les collectivités inuites et non autochtones pour chaque composante en 2011 sont comme suit : logement (29 points), scolarité (20 points), activité sur le marché du travail (8 points) et revenu (7 points).

Du moins élevé au plus élevé, les écarts entre les collectivités des Premières Nations et non autochtones pour chaque composante en 2011 sont comme suit : revenu (25 points), logement (23 points), scolarité (17 points) et activité sur le marché du travail (16 points).

De façon similaire, chaque composante de l'IBC a subi différents changements au fil du temps :

i) Revenu

La valeur moyenne de la composante « revenu » pour chacun des trois types de collectivités a augmenté considérablement entre 1981 et 2011. L'écart entre les collectivités inuites et non autochtones pour cette composante s'est atténué des deux tiers depuis 1981, alors que l'écart entre les collectivités des Premières Nations et non autochtones pour cette composante était sensiblement le même en 2011 qu'il ne l'était en 1981.

Figure 2 : Moyenne des valeurs pour la composante « revenu » de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981-2006, et Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

La description textuelle de la figure 2 - Moyenne des valeurs pour la composante « revenu » de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Ce diagramme linéaire compare les valeurs moyennes en termes de revenu des collectivités des Premières Nations, des collectivités inuites et des collectivités non autochtones au Canada entre 1981 et 2011.

  • Les collectivités non autochtones avaient une valeur moyenne de 69 points en 1981, 73 points en 1991, 73 points en 1996, 77 points en 2001, 80 points en 2006 et 84 points en 2011.
  • Les collectivités des Premières Nations avaient une valeur moyenne de 43 points en 1981, 49 points en 1991, 52 points en 1996, 55 points en 2001, 55 points en 2006 et 59 points en 2011.
  • Les collectivités inuites avaient une valeur moyenne de 48 points en 1981, 60 points en 1991, 62 points en 1996, 64 points en 2001, 70 points en 2006 et 77 points en 2011.

ii) Scolarité

La valeur moyenne de la composante « scolarité » pour chacun des trois types de collectivités a augmenté considérablement entre 1981 et 2011. L'écart entre les collectivités autochtones et non autochtones pour cette composante s'est atténué lentement jusqu'en 2001, à tous les cinq ans. Cependant, il a soudainement augmenté en 2006 en raison de la hausse soudaine de la valeur moyenne de la composante « scolarité » pour les collectivités non autochtones. Puisque les questions relatives à la scolarité ont été modifiées lors du recensement de 2006, cette augmentation soudaine doit être interprétée avec prudence.

Entre 2006 et 2011, les écarts pour la composante « scolarité » ont de nouveau augmenté légèrement. Il s'agit de la première fois depuis 1981 que la valeur moyenne de la composante « scolarité » n'a pas augmenté pour les collectivités inuites.

Figure 3 : Moyenne des valeurs de la composante « scolarité » de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981-2006, et Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

La description textuelle de la figure 3 - Moyenne des valeurs de la composante « scolarité » de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Ce diagramme linéaire compare les valeurs moyennes en termes de scolarité des collectivités des Premières Nations, des collectivités inuites et des collectivités non autochtones au Canada entre 1981 et 2011.

  • Les collectivités non autochtones avaient une valeur moyenne de 28 points en 1981, 35 points en 1991, 39 points en 1996, 41 points en 2001, 49 points en 2006 et 53 points en 2011.
  • Les collectivités des Premières Nations avaient une valeur moyenne de 14 points en 1981, 23 points en 1991, 28 points en 1996, 32 points en 2001, 34 points en 2006 et 36 points en 2011.
  • Les collectivités inuites avaient une valeur moyenne de 16 points en 1981, 25 points en 1991, 28 points en 1996, 30 points en 2001, 33 points en 2006 et 33 points en 2011.

iii) Logement

La valeur de la composante « logement » pour les collectivités non autochtones est demeurée élevée depuis 1981. Puisque la valeur de la composante « logement » pour les collectivités autochtones a augmenté de façon modeste, l'écart de cette composante par rapport aux collectivités non autochtones est demeuré lui aussi modeste, s'étant atténué de cinq à sept points en 2011 comparativement à 1981.

Figure 4 : Moyenne des valeurs de la composante « logement » de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981-2006, et Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

La description textuelle de la figure 4 - Moyenne des valeurs de la composante « logement » de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Ce diagramme linéaire compare les valeurs moyennes en termes de logement des collectivités des Premières Nations, des collectivités inuites et des collectivités non autochtones au Canada entre 1981 et 2011.

  • Les collectivités non autochtones avaient une valeur moyenne de 91 points en 1981, 93 points en 1991, 93 points en 1996, 93 points en 2001, 94 points en 2006 et 94 points en 2011.
  • Les collectivités des Premières Nations avaient une valeur moyenne de 63 points en 1981, 67 points en 1991, 70 points en 1996, 71 points en 2001, 70 points en 2006 et 71 points en 2011.
  • Les collectivités inuites avaient une valeur moyenne de 55 points en 1981, 67 points en 1991, 71 points en 1996, 72 points en 2001, 66 points en 2006 et 65 points en 2011.

iv) Activité sur le marché du travail

Les améliorations qui ont eu lieu par rapport à l'activité sur le marché du travail dans les collectivités autochtones au cours des années 1990 ne sont pas devenues une tendance à long terme. L'écart de cette composante entre les collectivités autochtones et non autochtones est demeuré sensiblement le même en 2011 comparativement à 1981.

Figure 5 : Moyenne des valeurs de la composante « activité sur le marché du travail » de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981-2006, et Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

La description textuelle de la figure 5 - Moyenne des valeurs de la composante « activité sur le marché du travail » de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 1981-2011

Ce diagramme linéaire compare les valeurs moyennes en termes de participation au marché du travail des collectivités des Premières Nations, des collectivités inuites et des collectivités non autochtones au Canada entre 1981 et 2011.

  • Les collectivités non autochtones avaient une valeur moyenne de 80 points en 1981, 82 points en 1991, 81 points en 1996, 83 points en 2001, 84 points en 2006 et 84 points en 2011.
  • Les collectivités des Premières Nations avaient une valeur moyenne de 67 points en 1981, 66 points en 1991, 69 points en 1996, 70 points en 2001, 71 points en 2006 et 68 points en 2011.
  • Les collectivités inuites avaient une valeur moyenne de 72 points en 1981, 75 points en 1991, 78 points en 1996, 78 points en 2001, 77 points en 2006 et 76 points en 2011.

Le tableau ci-dessous présente un sommaire des composantes de l'IBC, y compris les changements survenus au fil du temps dans les valeurs moyennes et les écarts pour les collectivités non autochtones.

Composantes de l’IBC Écarts en 2011* Changements dans les valeurs Changements dans les écarts
1981-2011 2006-2011 1981-2011 2006-2011
*Les écarts sont par rapport aux collectivités non autochtones. Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981-2006, et Enquête nationale auprès des ménages, 2011.
Collectivités des Premières Nations Revenu 25 Augmentation +16 Augmentation +4 Atténuation -1 Inchangé
Scolarité 17 Augmentation +22 Augmentation +2 Accentuation +3 Accentuation +2
Logement 23 Augmentation +8 Augmentation +1 Atténuation -5 Atténuation -1
Activité sur le marché du travail 16 Augmentation +1 Baisse -3 Accentuation +3 Accentuation +3
Collectivités inuites Revenu 7 Augmentation +29 Augmentation +7 Atténuation -14 Atténuation -3
Scolarité 20 Augmentation +17 Inchangé Accentuation +8 Accentuation +4
Logement 29 Augmentation +10 Baisse -1 Atténuation -7 Accentuation +1
Activité sur le marché du travail 8 Augmentation +4 Baisse -1 Inchangé Accentuation +1

Différences régionales

Figure 6 : Valeurs régionales de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 2011

Source : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

La description textuelle de la figure 6 - Valeurs régionales de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 2011

Ce diagramme à bande compare les valeurs moyennes de l’Indice de bien-être des collectivités (IBC) des collectivités des Premières Nations, des collectivités inuites et des collectivités non autochtones au Canada en 2011 par région.

  • La valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités non autochtones au Canada était de 75 dans la région atlantique, 78 au Québec, 81 en Ontario, 79 au Manitoba, 80 en Saskatchewan, 81 en Alberta, 81 en Colombie-Britannique, 82 au Yukon et 83 dans les Territoires-du-Nord-Ouest.
  • La valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités des Premières Nations était de 65 dans la région atlantique, 61 au Québec, 62 en Ontario, 48 au Manitoba, 52 en Saskatchewan, 53 en Alberta, 62 en Colombie-Britannique, 73 au Yukon et 64 dans les Territoires-du-Nord-Ouest.
  • La valeur moyenne de l'IBC pour les collectivités inuites était de 67 dans la région atlantique, 62 au Québec, 67 dans les Territoires-du-Nord-Ouest et 61 au Nunavut.

Différences entre les collectivités

Figure 7 : Ventilation des valeurs de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 2011
*Les collectivités qui se retrouvent dans les 2,5 % des collectivités ayant les valeurs les moins élevées et les plus élevées sont exclues.

Source : Statistique Canada, Enquête nationale auprès des ménages, 2011.

La description textuelle de la figure 7 - Ventilation des valeurs de l’IBC pour les collectivités des Premières Nations, inuites et non autochtones, 2011

Ce diagramme à bandes compare la distribution des valeurs de l'IBC des collectivités des Premières Nations, des collectives inuites et des collectivités non autochtones au Canada en 2011.

La valeur moyenne pour les communautés des Premières Nations est de 59.
La valeur moyenne pour les communautés inuites est de 63.
La valeur moyenne pour les communautés non autochtones est de 79.
 
La plage entre les valeurs les plus élevées et les plus basses pour les communautés des Premières Nations est de 39 points.
La plage entre les valeurs les plus élevées et les plus basses pour les communautés inuites est de 33 points.
La plage entre les valeurs les plus élevées et les plus basses pour les communautés non autochtones est de 23 points.

0.2 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 20 et 25 points.
0.2 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 25 and 30 points.
0 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 30 and 35 points.
2,9 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 35 and 40 points.
7,4 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 40 and 45 points.
10,9 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 45 and 50 points.
14,8 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 50 and 55 points.
16 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 55 and 60 points.
19,4 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 60 and 65 points.
14,6 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 65 and 70 points.
8,4 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 70 and 75 points.
3,5 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 75 and 80 points.
1,2 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 80 and 85 points.
0,3 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 85 and 90 points.
0,2 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 90 and 95 points.
0 % des collectivités des Premières Nations se situent entre 95 and 100 points.

0 % des collectivités inuites se situent entre 20 and 25 points.
0 % des collectivités inuites se situent entre 25 and 30 points.
0 % des collectivités inuites se situent entre 30 and 35 points.
0 % des collectivités inuites se situent entre 35 and 40 points.
0 % des collectivités inuites se situent entre 40 and 45 points.
2 % des collectivités inuites se situent entre 45 and 50 points.
12 % des collectivités inuites se situent entre 50 and 55 points.
26 % des collectivités inuites se situent entre 55 and 60 points.
34 % des collectivités inuites se situent entre 60 and 65 points.
8 % des collectivités inuites se situent entre 65 and 70 points.
12 % des collectivités inuites se situent entre 70 and 75 points.
2 % des collectivités inuites se situent entre 75 and 80 points.
4 % des collectivités inuites se situent entre 80 and 85 points.
0 % des collectivités inuites se situent entre 85 and 90 points.
0 % des collectivités inuites se situent entre 90 and 95 points.
0 % des collectivités inuites se situent entre 95 and 100 points.

0 % des communautés non autochtones se situent entre 20 et 25 points.
0 % des communautés non autochtones se situent entre 25 et 30 points.
0 % des communautés non autochtones se situent entre 30 et 35 points.
0 % des communautés non autochtones se situent entre 35 et 40 points.
0 % des communautés non autochtones se situent entre 40 et 45 points.
0,1 % des communautés non autochtones se situent entre 45 et 50 points.
0,1 % des communautés non autochtones se situent entre 50 et 55 points.
0,4 % des communautés non autochtones se situent entre 55 et 60 points.
1,4 % des communautés non autochtones se situent entre 60 et 65 points.
5,4 % des communautés non autochtones se situent entre 65 et 70 points.
15,4 % des communautés non autochtones se situent entre 70 et 75 points.
31,6 % des communautés non autochtones se situent entre 75 et 80 points.
35,1 % des communautés non autochtones se situent entre 80 et 85 points.
9,3 % des communautés non autochtones se situent entre 85 et 90 points.
1,2 % des communautés non autochtones se situent entre 90 et 95 points.
0 % des communautés non autochtones se situent entre 95 et 100 points.

Date de modification :