Livre à colorier : Vitrail au Parlement commémorant les séquelles des pensionnats indien

Auteur : Ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien
Date : 2012
QS- : QS-6292-000-EE-A1
Version PDF (6,6 mo, 17 pages)

Pour commander la carte postale de Tecumseh, consultez le Catalogue des publications.

Un vitrail installé au Parlement du Canada

Se souvenir des enfants qui ont fréquenté un pensionnat indien

Pendant plus de 100 ans, le gouvernement du Canada a retiré plus de 150 000 enfants autochtones de leur famille pour les placer dans des pensionnats indiens, loin de leur maison. Dans ces écoles, les enfants n'avaient pas le droit de parler leur langue autochtone, celle qu'ils utilisaient à la maison.Ils devaient porter des vêtements différents et manger de la nourriture qu'ils ne connaissaient pas. Les enfants étaient séparés de leur famille pendant de longues périodes.

Le 11 juin 2008, le premier ministre du Canada a offert des excuses aux anciens élèves, à leurs familles et à leurs collectivités. Il a dit, au nom de tous les Canadiens, qu'il était désolé pour les souffrances vécues par certains des élèves. Il a demandé aux Autochtones de pardonner le gouvernement du Canada d'avoir fait une si grosse erreur.

En octobre 2012, on a installé un vitrail au Parlement. Le vitrail explique aux visiteurs cette triste période de l'histoire canadienne. Il nous permet aussi d'espérer en un avenir meilleur pour tous les Canadiens.

Le vitrail a été conçu par Christi Belcourt, une artiste métisse (www.christibelcourt.com) (site Web non disponible en français).

Renseignements supplémentaires :

Date de modification :