ARCHIVÉE - Qui se passe-t-il à la mine Giant? - août 2014

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

Le 14 août 2014, l’honorable Bernard Valcourt, ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, au nom des ministres responsables du projet de la mine Giant, a publié la décision relative à l’évaluation environnementale du projet.

Conformément à la décision, l’équipe responsable du projet d’assainissement du site de la mine Giant se prépare à mettre en œuvre les mesures prévues dans l’évaluation environnementale. On a déjà entamé des discussions avec les différents intervenants afin de classer ces mesures par ordre de priorité.

Bien que le processus réglementaire associé à un projet d’une telle ampleur soit long, la priorité immédiate de l’équipe de projet est d’aller de l’avant afin de protéger la santé et la sécurité des Canadiens ainsi que l’environnement. Les activités d’entretien et de stabilisation du site se poursuivront jusqu’à ce qu’on puisse procéder aux travaux d’assainissement.

Les mesures prévues dans l’évaluation environnementale doivent être étudiées et approfondies avant qu’on puisse préparer une description de projet consolidé en vue d’obtenir un permis de l’Office des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie.

Après avoir rédigé la description du projet consolidé, on pourra reprendre le processus de demande d’un permis d’utilisation des eaux et des terres (l’équipe a déjà présenté une demande de permis d’utilisation des eaux en 2007). Ces autorisations doivent être obtenues avant le début des travaux d’assainissement.

Pour en savoir plus sur le projet d’assainissement du site de la mine Giant abonnez-vous à @MineGiant sur Twitter ou consultez la foire aux questions.

Le point sur le complexe de grillage

Les travaux de décontamination et de déconstruction des cinq bâtiments du complexe de grillage se poursuivent à la mine Giant. Durant tout le mois de juillet, des travailleurs ont ensaché et étiqueté 917 mètres cubes de résidus contaminés provenant du complexe de grillage. Ces sacs seront déposés dans la zone de stockage où se trouve le bassin central de décantation des résidus de la mine, et ce, jusqu’à la mise en œuvre du plan de fermeture définitive du site.

Le projet de déconstruction du complexe de grillage devrait être terminé à l’automne. Les travaux effectués tout au long de juillet et en début d’août sont les suivants :

Four de grillage Allis-Chalmers (AC) : Les travailleurs ont terminé le nettoyage et le lavage final de l’intérieur du four de grillage AC au mois d’août. Les entrepreneurs inspecteront le bâtiment avant d’effectuer un test final de la qualité de l’air à l’intérieur du bâtiment. Lorsque l’air sera considéré comme étant pur et que les inspections finales seront terminées, les travailleurs commenceront à se préparer pour les travaux de démolition.

Usine de calcination : Les travailleurs ont poursuivi les travaux de décontamination et de déconstruction de l’intérieur de cette structure tout au long des mois de juillet et d’août. Ces travaux comprennent le retrait des isolants d’amiante, le nettoyage des conduits, de l’équipement et des ouvrages en acier à l’intérieur du bâtiment, le retrait des canalisations contaminées et des résidus d’arsenic et la déconstruction des réservoirs à l’intérieur.

Des travailleurs portant des vêtements de protection individuelle jaunes et des masques à gaz vaporisent de l’eau pressurisée sur une cage d’escalier de métal à l’intérieur de l’usine de calcination de la mine Giant le 15 juillet 2014.
Des travailleurs portant des vêtements de protection individuelle nettoient une cage d’escalier de métal à l’intérieur de l’usine de calcination le 15 juillet 2014.

Four de grillage Dorrco : Les travaux effectués récemment à l’intérieur de ce bâtiment comprennent l’enlèvement des résidus d’arsenic à l’intérieur, la déconstruction des réservoirs et la décontamination générale à l’intérieur.

Le point sur le site

Une partie de l’infrastructure du site de la mine Giant a plus de 60 ans. Ainsi, l’équipe du projet d’assainissement surveille de près cette infrastructure dans le cadre de la gestion continue du risque, de manière à réduire les risques pour le personnel sur place, la population et l’environnement.

L’équipe de projet a récemment remarqué des problèmes de structure au niveau du chevalement du puits « C » de la mine Giant au cours d’une inspection courante. Plus précisément, les ingénieurs craignent que le bois de la structure puisse se détériorer et que des parties ne tombent au sol. Des travaux de stabilisation doivent être effectués afin d’assurer la sécurité des travailleurs et de l’environnement.

Les tours du chevalement emblématique du puits « C » sur le site de la mine Giant.
effectués pour stabiliser le chevalement emblématique du puits « C ».

L’équipe a déjà entrepris l’inspection et l’évaluation approfondie avant d’entreprendre les travaux sur la structure qui présente des risques.

L’équipe procédera à ces travaux dès que possible et prévoit terminer les travaux de stabilisation du puits « C » à l’été 2015.

Des déversements ont été signalés le 13 et le 30 juillet à la ligne d’urgence du Nunavut et des Territoires du Nord-Ouest. L’incident n’a donné lieu à aucune infraction ou violation réglementaire liée au permis d’utilisation des eaux.

Le 13 juillet 2014, un pipeline transportant de l’eau du bassin de résidus situé au nord-ouest vers l’usine de traitement des effluents a fui légèrement, déversant une petite quantité (170 litres) d’eau de la mine non traitée près de la jonction de l’autoroute, face à l’entrée du territoire de l’Akaitcho. La fuite n’a présenté aucun danger pour la population et ne devrait avoir aucun impact sur l’environnement; la fuite est peu importante et elle est circonscrite dans les limites d’un secteur contaminé. L’inspecteur s’est présenté sur les lieux et s’est dit satisfait des mesures initiales prises pour réparer la fuite.

Le 30 juillet 2014, environ 200 litres d’eaux usées ont été renversés sur le site de déconstruction du four de grillage – un secteur déjà considérablement touché par des années d’exploitation minière. Les eaux contaminées provenaient de l’unité de décontamination qui a débordé pendant un déversement effectué depuis la partie supérieure du réservoir de stockage. Étant donné le faible volume d’eau déversé, la nature très localisée du déversement et la rapidité avec laquelle la mesure corrective a été appliquée, l’incident ne présente aucun risque accru pour les travailleurs et l’environnement.

Approvisionnement

Au début du mois d’août, Det’on Cho Nahanni Construction Ltd a obtenu un contrat intérimaire d’une valeur de 11,6 millions de dollars pour assurer la stabilisation du souterrain. Le contrat a été octroyé dans le cadre d’un appel d’offres et l’entrepreneur retenu originaire de Yellowknife assure les travaux d’excavation, le transfert et la transformation des résidus qui, une fois mélangés à de l’eau et une faible quantité de ciment, formeront une pâte qui sera pompée sous le sol, de manière à stabiliser certaines chambres ou espaces souterrains vides qui se sont formés au cours des travaux d’exploitation minière. Le contrat a été attribué le 8 août 2014.

Des conteneurs ont commencé à arriver sur le site de la mine dans le cadre d’un contrat de 2,3 M$ attribué par appel d’offres à Tervita Corporation le 4 juillet 2014. Au total, 242 conteneurs serviront à stocker temporairement de sacs contenant des résidus d’arsenic, une matière dangereuse provenant des activités de stabilisation du site. Des conteneurs arriveront sur le site toutes les semaines au cours de l’été et de l’automne et on procédera à l'achat d'un plus grand nombre, si nécessaire. Tervita Corporation a un bureau à Yellowknife.

Pour de plus amples renseignements sur les possibilités de marchés, veuillez consulter le site achatsetventes.gc.ca.

Le point sur le projet de stabilisation des chambres souterraines

Le projet de stabilisation des chambres souterraines est mis en œuvre afin d’atténuer les risques d’effondrement de roches, d’affaissement de terrain ou de débordements de la rivière Baker. Lorsque l’entrepreneur Det’on Cho Nahanni Construction Ltd aura fourni les plans et la documentation approuvés pour le lancement du contrat, les travaux d’excavation et de stockage des résidus pourront débuter. Ces travaux devraient commencer en septembre et se terminer à la mi-octobre ou à la fin du mois. Les conducteurs à proximité du site de la mine remarqueront peut-être une activité accrue de la machinerie lourde en raison de ces travaux.

Surveillance de la qualité de l’air

Une fumée extrêmement épaisse provenant des feux de forêt ayant sévi dans la région a provoqué le déclenchement incessant des systèmes d’alarme pendant tout le mois de juillet et d’août. Aucun de ces signaux d’alarme n’a été attribué aux activités en cours sur le site de la mine.

Étant donné que les appareils de surveillance ont affiché des taux de fumée élevés à proximité du complexe de grillage et aux limites du site de la mine, l’équipe de projet a été particulièrement vigilante, surveillant de plus près l'orientation du vent et la production de poussière et mettant en œuvre des mesures accrues de prévention de la poussière.

Un programme de surveillance de la qualité de l’air supplémentaire a été lancé le 21 juillet 2014 en lien avec le forage en surface et souterrain. Cette mesure d’assurance de la qualité sera maintenue jusqu’à la fin des travaux de forage qui est prévue en fin d’août. Les données tirées de ces appareils de surveillance supplémentaires figurent dans les rapports de surveillance hebdomadaire de la qualité de l’air affichés sur le site Web du ministère de l’Environnement et des Ressources naturelles (site Web non disponible en français). Un programme de surveillance de la qualité de l’air sera également mis en œuvre cet automne, lorsque les travaux associés au contrat intérimaire de stabilisation souterraine seront entrepris (ce qui comprend les travaux d’excavation et le stockage des résidus).

Rapports

Le rapport semestriel (site Web non disponible en français) de l’équipe de projet figure maintenant dans le registre public de l’Office des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie (le site Web n’est pas disponible en français). Ce document couvre la période qui s’étend du 1er novembre 2013 au 30 avril 2014. Les rapports antérieurs figurent également au registre public (site Web non disponible en français).

Engagement

Grace Blake, première récipiendaire du prix d’excellence en matière de sécurité parrainé par Golder Associates Ltd, tenant dans ses mains une plaque commémorative gravée à son nom.  
arborant.
Grace Blake recevant le
premier prix d’excellence
en matière de sécurité
offert par Golder
Associates Ltd.
Photo de Bill Braden

Les rencontres des membres de l’équipe de projet d’assainissement de la mine Giant avec les groupes intéressés se sont poursuivies au cours de mois de juillet et d’août. Le 11 juillet, des membres de l’équipe ont rencontré le comité consultatif de la mine Giant de la Première Nation des Dénés Yellowknives afin de discuter du programme de la qualité de l’air, des activités qui se déroulent sur le site et des priorités du plan de travail.

L’équipe a également rencontré le groupe de travail de la mine Giant le 10 juillet et le 14 août. Ce groupe permet aux parties intéressées de discuter des aspects techniques et opérationnels du projet d’assainissement de la mine Giant et de formuler des recommandations. Il est composé de représentants de la Première Nation des Dénés Yellowknives, de la ville de Yellowknife, d’Alternatives North, de Pêches et Océans Canada et d’Environnement Canada. Les thèmes abordés dans les dernières rencontres portaient notamment sur l’avancement général des travaux sur le site, le signalement des déversements, et sur la qualité de l’air en lien avec la fumée qui s'est répandue dans toute la région de Yellowknife.

Santé et sécurité

Le 31 juillet 2014, Grace Blake est devenue la première récipiendaire du prix d’excellence en matière de sécurité parrainé par Golder Associates Ltd, une des principales sociétés à fournir des services de soutien à la mine Giant. Celle-ci offre des services de soutien aux collectivités locales par l’entremise de programmes de formation et de stages et elle a travaillé en collaboration avec des enseignants locaux à la création d’un prix décerné à des étudiants autochtones inscrits à une formation en exploitation minière.

Ce prix est offert à l’étudiant ayant obtenu les meilleures notes dans des cours intensifs portant sur la sécurité offerts dans le cadre du programme pour les mineurs de fond de la Mine Training Society de Yellowknife. Ce cours vise à favoriser le renforcement d’une culture axée sur la sécurité dans le Nord et à d’autres endroits où les étudiants sont susceptibles de trouver du travail.

Ce nouveau prix qui récompense l'excellence et le leadership en santé et sécurité sera décerné deux fois par année à un étudiant inscrit aux sessions d’été et d’automne. Une plaque commémorative et un chèque de 1 000 $ sont décernés aux lauréats pour souligner leurs résultats remarquables. La prochaine remise de prix aura lieu à la fin du mois de novembre.

Date de modification :