Programme de préparation à l’emploi pour les jeunes des Premières Nations : Histoires de réussite de la Nation Okanagan

Consultez d'autres histoires de réussite autochtones du Canada.

Download: MP4 format (47.9 Mo)

Transcription : Programme de préparation à l'emploi pour les jeunes des Premières Nations - Histoires de réussite de la Nation Okanagan

Narrateur :

Les jeunes des Premières Nations sont le segment de la population du Canada qui connaît la croissance la plus rapide. Le gouvernement du Canada réalise des investissements importants pour de la formation axée sur les compétences et des activités de préparation à l'emploi afin de s'assurer que les jeunes des Premières Nations aient accès aux mêmes possibilités que tous les Canadiens pour ce qui est de trouver et de conserver un bon emploi, et de profiter des avantages connexes.

Les jeunes des Premières Nations de partout au Canada bénéficient de ces nouvelles possibilités... y compris ceux qui sont affiliés à la Nation Okanagan.

Voyons voir ce que les jeunes ont à dire sur le programme.

Erin, bande indienne de Penticton :

En fait, c'est quelque chose que je voulais faire pour moi depuis un certain temps. Je n'avais tout simplement pas la motivation ni la confiance en moi pour le faire. Mais grâce au programme, je me suis dit que « Ça va fonctionner, on va m'aider et je vais y arriver. »

Dixon, bande indienne d'Okanagan :

Dès le début, j'ai commencé des cours pour obtenir mes titres de compétence – premiers soins, H2S – des choses comme ça.

Ça va beaucoup mieux maintenant parce qu'ils m'ont véritablement aidé à obtenir tous mes titres de compétence. Avant, je n'avais aucune certification. Je ne pouvais pas me trouver un emploi en Alberta ou plus au nord. Ou même dans ma localité, parce qu'ils veulent des personnes qui ont suivi leurs cours en premiers soins, et le cours sur l'utilisation des freins à air et d'autres choses du genre.

Cory, bande indienne d'Okanagan :

J'avais 16 ans, et j'ai tout de suite obtenu mon permis. Ils m'ont aidé à l'avoir tout de suite au lieu de dire, « Ah oui, je vais aller le chercher ». Au lieu de se défiler, ils sont allés directement et m'ont dit « Tu peux le faire. C'est quelque chose que tu peux obtenir ».

S'ils n'avaient pas été là, je ne pense pas que j'aurais profité de toutes les possibilités de formation qu'ils offraient.

Dixon, bande indienne d'Okanagan :

Ça signifie beaucoup, parce que cela m'a aidé à devenir plus indépendant et, essentiellement, à commencer ma vie. J'ai 20 ans. J'ai beaucoup à apprendre et à vivre. Ça m'a beaucoup aidé parce que maintenant, je peux me lancer, acquérir plus d'expérience et tout simplement commencer à vivre ma vie.

Erin, bande indienne de Penticton :

Je crois que c'est parce qu'on ne le fait pas seul. On le fait avec d'autres qui essaient d'accomplir exactement la même chose. Ça donne l'occasion d'enrichir ses connaissances.

Dixon, bande indienne d'Okanagan :

Ça contribue à bâtir la confiance. Ça, c'est certain. Et la confiance, c'est comme un feu de forêt, ça se répand. Mes amis m'ont vu terminer le programme, commencer ma vie, et maintenant, ils veulent faire la même chose. Ils veulent se donner une direction et passer à l'étape suivante, vraiment. Devenir plus indépendant.

Erin, bande indienne de Penticton :

Oui, ça en vaut la peine. Vraiment… Ça en vaut vraiment la peine.

Narrateur :

Grâce au financement du Plan d'action économique 2013, des jeunes des Premières Nations âgés de 18 à 24 ans, de partout au pays, participeront à des programmes comme ceux offerts dans les collectivités membres de la Nation Okanagan en Colombie-Britannique.

Ces programmes sont offerts dans le cadre de partenariats établis entre des organisations autochtones, les Affaires autochtones et Développement du Nord Canada et l'Emploi et Développement social Canada.

Le Canada offre aux jeunes des Premières Nations un appui en matière de préparation à l'emploi pour les aider à participer à l'économie canadienne. Pour obtenir plus d'information à ce sujet et sur d'autres programmes et services, rendez-vous à Affaires autochtones et Développement du Nord Canada.

Date de modification :