Cérémonie de dévoilement du vitrail - L'aînée métisse Rita Gordon

Téléchargement : Format MP4

Transcription : L'aînée métisse Rita Gordon

Greg Rickford : Vous savez, il est remarquable de penser aux effets du vitrail et de ses répercussions sur les milliers de Canadiens qui le verront à cet emplacement, où les parlementaires et les visiteurs passent tous les jours, où les points de presse se tiennent. La fenêtre est directement en face de l'entrée de la Chambre des communes où se sont déroulées les excuses de 2008.

J'invite l'aînée métisse Rita Gordon, qui était aux côtés de la gouverneure générale Michaëlle Jean et des commissaires de la Commission de vérité et réconciliation à Rideau Hall, en 2009, pour assister au dévoilement de l'avenir à l'occasion de l'événement touchant qui a lancé les travaux de la Commission. Je cède maintenant la parole à l'aînée Gordon afin d'inaugurer le vitrail. Merci.

Aînée Rita Gordon : Nous avons l'honneur d'être ici, en territoire algonquin, mais nous sommes particulièrement honorés d'être en compagnie d'anciens survivants des pensionnats indiens. Cette journée leur est consacrée et nous souhaitons célébrer avec eux. Grand Esprit, alors que nous sommes réunis aujourd'hui, nos esprits se tournent vers la situation des survivants des pensionnats indiens. Des décennies avant la conception du vitrail, leurs vies ont volé en éclats et le souvenir qui persiste n'est que l'ombre de leurs vies. Pendant que guérissent certaines blessures de vie, puisse ce vitrail montrer la beauté de leurs vies lorsque tous les pots cassés seront réparés. Créateur, fais en sorte que le vitrail ne reflète pas uniquement le passé, mais qu'il offre également un glorieux aperçu de l'avenir. Qu'il demeure une balise intacte jusqu'à la fin de temps. Fais en sorte que les Canadiens, et tous les autres, qui verront le vitrail en tirent une leçon de son essence et s'efforcent de créer un Canada où les peuples autochtones sont les bienvenus, en tant qu'élément dynamique et intégral, mais distinct, de la mosaïque canadienne.

Grand Esprit, faites que ce vitrail demeure un rappel durable des événements du passé, de la douleur et des souffrances de victimes et de leurs familles qui ont vécu ce traumatisme. Créateur, faites que les torts du passé soient corrigés par un désir véritable de non seulement guérir les personnes touchées par ces événements tragiques de notre histoire, mais aussi de guider les survivants sur le chemin de la paix, du bien-être et du pardon. Vous avez donné à l'esprit et à la main de l'artiste Christi Belcourt le pouvoir d'imaginer et de créer ce vitrail, qui permettra à tous ceux qui y jetteront un regard de voir notre passé et d'entrevoir le futur. Que le pouvoir dont vous avez investi le vitrail lui permette de demeurer éternellement un monument visuel représentant les Autochtones du Canada, qui, malgré de grands obstacles et de nombreux reculs, ont apporté une importante contribution à la nation canadienne. Créateur, puisse l'esprit du vitrail rappeler, de manière permanente, aux législateurs du Canada que leurs gestes ont des conséquences concrètes sur les gens qu'ils servent. Donnez-leur la sagesse et la compassion de s'acquitter de leurs responsabilités de manière équitable, humaine et compatissante. À Christi Belcourt (mots en langue autochtone). Vous avez illuminé mon cœur. Amen, merci, Miigwetch. (Mots en langue autochtone), que nous puissions nous rencontrer à nouveau. Que Dieu bénisse chacun d'entre vous ainsi que les survivants des pensionnats. Merci.

Date de modification :