Cérémonie de dévoilement du vitrail - L'honorable John Duncan

Téléchargement : Format MP4

Transcription : L'honorable John Duncan

Greg Rickford : Mesdames et messieurs, je suis ravi de vous présenter le ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, l'honorable John Duncan, qui prononcera quelques mots. Merci, John.

L'honorable John Duncan : Merci beaucoup, Greg. Aînés, M. le Président, distingués invités, mesdames et messieurs, bon matin et bienvenue. C'est un grand honneur et un privilège d'être ici avec vous aujourd'hui à l'occasion de cette cérémonie d'inauguration en territoire traditionnel algonquin. Il y a à peine plus d'un an, en octobre dernier, j'ai annoncé que le gouvernement du Canada commémorerait les séquelles des pensionnats indiens en installant un vitrail permanent dans l'édifice du Centre.

En juin dernier, à l'occasion du 4e anniversaire des excuses historiques que le premier ministre a présentées aux anciens élèves des pensionnats indiens, j'ai eu l'honneur de dévoiler le concept de l'artiste métisse Christi Belcourt, qui a été retenu à l'unanimité pour être reproduit en vitrail et installé ici, à la Chambre des communes. Depuis juin, Mme Belcourt a travaillé en étroite collaboration avec les artisans de l'atelier Vision Art Glass Studio pour transposer son concept en un vitrail. Ensemble, ils ont créé le magnifique vitrail que nous admirons aujourd'hui. Derrière moi et devant vos yeux se trouve une oeuvre d'art profonde et touchante. Merci, Christi. C'est un honneur pour moi de participer à l'inauguration officielle du vitrail.

Le vitrail a d'abord été conçu pour rendre hommage aux enfants des Premières Nations, inuits et métis qui ont fréquenté les pensionnats indiens ainsi qu'à leurs familles et à leurs collectivités, sur qui les pensionnats ont laissé des séquelles. C'est pourquoi j'aimerais souligner la présence d'anciens élèves des pensionnats indiens parmi nous aujourd'hui, dont certains sont venus de loin pour assister à la cérémonie. En inaugurant officiellement le vitrail, nous commémorons vos expériences et veillons à ce qu'elles ne sombrent jamais dans l'oubli.

Je tiens également à remercier le président de la Chambre des communes, M. Andrew Scheer. Grâce à votre appui, Monsieur le président, le vitrail occupera un emplacement bien visible pour les générations à venir. Le vitrail incitera les membres du Parlement et les centaines de milliers de personnes qui visitent le Parlement chaque année à en apprendre davantage sur l'histoire des pensionnats indiens et sur les gestes de réconciliation posés par le Canada. Au fil des prochaines années, les Canadiens pourront venir admirer le vitrail et apprendre l'histoire qu'il raconte.

Le vitrail est un rappel magnifique et puissant des leçons que nous avons tirées de l'épisode des pensionnats indiens. Il rappelle, de manière durable, les erreurs du passé afin qu'elles ne soient jamais répétées. Le vitrail offre également un aperçu de l'avenir : le respect et la compréhension mutuels sont les fondements d'une nouvelle relation entre les Canadiens d'origine autochtone et non autochtone.

Date de modification :