Aide au revenu : Études de cas de projets pilotes sur les mesures actives

Cette série d'exemples de cas sélectionnés de façon aléatoire illustre de façon plus concrète ce qui a été accompli pendant les projets pilotes sur les mesures actives pour l'employabilité des clients.

Cas no1 :
Cette cliente célibataire d'un certain âge a perçu l'aide au revenu de 2003 à 2006 (date à laquelle elle a obtenu un emploi à plein temps), puis, à nouveau, de 2008 à 2010.

Le niveau d'études de cette cliente ne correspondait qu'à la 10e année et ses compétences en littératie et en communication étaient limitées. Bien qu'elle ait occupé des emplois peu rémunérés et non qualifiés pendant plusieurs périodes, ses obligations familiales limitaient le temps qu'elle pouvait consacrer à son perfectionnement personnel.

Dès le début de sa participation, cette cliente a suivi plusieurs programmes de perfectionnement personnel, a terminé un cours de préparation au diplôme de formation générale et a réussi à l'obtenir. Ayant amélioré son employabilité, elle a participé à un programme de recherche d'emploi structurée et a ensuite trouvé du travail.

Cas no2 :
Cette bénéficiaire a perçu l'aide au revenu pendant l'exercice 2005‑2006 et, à nouveau d'avril 2008 à avril 2011. Elle a un conjoint et plusieurs enfants à charge.

Cette cliente avait un travail, mais, à cause de problèmes de dos, elle ne peut plus exercer le même type d'emploi. Elle n'a pas réussi à trouver un autre travail, moins exigeant physiquement, parce qu'elle manquait du niveau d'études, des compétences professionnelles pertinentes pour le marché du travail local et qu'elle n'avait pas de moyen de transport.

Du côté positif, les buts de cette cliente sont bien définis et réalistes, elle a de bonnes recommandations et son conjoint et ses enfants la soutiennent dans son désir de mettre à niveau ses compétences et ses diplômes.

Depuis le début de sa participation, la cliente a terminé le programme offert dans la collectivité dans le cadre des mesures actives, elle a suivi des formations en informatique, des ateliers en compétences sociales et un programme axé sur les compétences des adjoints administratifs. Elle est maintenant beaucoup plus employable et cherche du travail, tout en continuant à élargir ses compétences administratives.

Cas no3 :
Ce client célibataire perçoit l'aide au revenu depuis 2009. Contrairement à la majorité des clients, il est titulaire d'un diplôme universitaire, a suivi des formations pratiques dans deux domaines pertinents pour le marché du travail actuel, et son expérience pratique est considérable. Le soutien de sa famille est également fort.

Depuis le début de sa participation, ce client a terminé plusieurs programmes de perfectionnement professionnel. Il a également suivi des ateliers de préparation à l'emploi et se prépare à entreprendre des études collégiales.

Cas no4 :
Ce client célibataire perçoit l'aide au revenu depuis 2009. À son entrée dans le programme, il n'avait pas de diplôme d'études secondaires et n'avait occupé que des emplois d'ouvrier non qualifié.

Depuis le début de sa participation au programme, ce client a terminé un programme de perfectionnement personnel, a obtenu son diplôme d'études secondaires, a terminé une formation professionnelle, a suivi un programme d'acquisition de compétences propres à un emploi et effectue à l'heure actuelle un stage d'enseignement coopératif qui débouchera vraisemblablement sur un emploi stable.

Cas no5 :
Cette célibataire a perçu l'aide au revenu à plusieurs reprises depuis 2005. Lorsqu'elle a entrepris le programme, cette cliente avant une dépendance aux jeux de hasard, à l'alcool et aux drogues et était en deuil, entre autres problèmes. Son estime personnelle était basse, elle avait des problèmes de motivation, peu de soutien de la part de ses proches et elle n'avait pas de moyen de transport ni de lieu de résidence stable. De plus, elle avait besoin d'obtenir un diplôme d'études secondaires et d'acquérir plus d'expérience professionnelle et de compétences professionnelles pertinentes. Elle a aussi eu des problèmes judiciaires pendant cette période.

Depuis le début de sa participation au programme des mesures actives, cette cliente a terminé plusieurs programmes et ateliers de perfectionnement personnel. Elle a également obtenu son diplôme d'études secondaires, a suivi des programmes de perfectionnement des compétences, a effectué plusieurs stages en milieu communautaire pour acquérir une expérience professionnelle et a été employée à temps partiel. Elle a terminé le programme d'accès à l'université et a été acceptée dans un programme de niveau collégial.

Cas no6 :
Ce célibataire a perçu l'aide au revenu à plusieurs reprises depuis 2007.

Ce client a un casier judiciaire de délinquant juvénile et a perçu dernièrement l'aide au revenu depuis sa sortie de prison. Son niveau d'études ne correspondait qu'à la 10e année et il a obtenu de faibles scores en littératie et en numératie. Il a travaillé dans le domaine de la construction.

Depuis son entrée dans le programme, ce client a suivi plusieurs programmes de perfectionnement personnel et d'acquisition de compétences, a obtenu son diplôme de formation générale et a décidé de se préparer à l'apprentissage en vue d'obtenir son agrément dans un métier de la construction.