Rapport d’étape : rassemblement conjoint 2012 – un an après

Lors du Rassemblement conjoint 2012 tenu du 7 au 10 février 2012 à Vancouver, des représentants de Premières Nations et du gouvernement fédéral se sont réunis pour discuter de divers sujets d’intérêt et relever les possibilités qui leur permettraient d’aller de l’avant.

De ces séances de dialogue sont ressorties un certain nombre de mesures et de recommandations quant aux manières dont Affaires indiennes et Développement du Nord Canada (AADNC) pourrait cibler ses activités en Colombie-Britannique, à court terme comme à long terme. Les conseils formulés ont permis de façonner et d’influencer l’organisation de nos tâches et de nos activités au cours de la dernière année.

Le Rassemblement conjoint 2012 constituait un engagement renouvelé de la part de la région de la Colombie-Britannique d’AADNC, du Conseil des leaders des Premières Nations et des Premières Nations de la Colombie-Britannique. Les résultats de ce rassemblement et les progrès réalisés dans l’année qui a suivi ont renforcé notre partenariat. Nous reconnaissons que l’engagement est un processus continu et nous comptons continuer de solliciter les Premières Nations de la Colombie-Britannique pour connaître leur point de vue au sujet de nos plans et de nos activités à venir.

Voici un résumé des sujets d’intérêt à la lumière des commentaires formulés lors du Rassemblement conjoint 2012 ainsi des progrès réalisés à cet égard :

  1. Améliorer les possibilités d’emploi en assurant un soutien continu dans le cadre des mesures actives, pour favoriser le mentorat et les pratiques exemplaires ainsi que les possibilités de partenariat.
    • AADNC s’est associé avec le ministère de l’Enseignement supérieur de la Colombie-Britannique pour financer 15 projets de mesures actives visant à appuyer la mise à niveau des compétences pour les bénéficiaires de l’aide au revenu.
    • AADNC a appui 17 autres projets de mesures actives, dont dix « Centres d’excellence » en Colombie-Britannique qui permettront le recours au mentorat entre collectivités et la mise en commun de pratiques exemplaires dans le cadre des services de développement social.
  2. Poursuivre la mise en œuvre du protocole d’entente sur le logement en Colombie-Britannique en mettant l’accent sur l’appui soutenu à l’acquisition de compétences.
    • En partenariat avec la SCHL, la province de la Colombie-Britannique et les Premières Nations, AADNC a financé quatre projets de démonstration communautaire qui ont permis la rénovation et la construction de maisons, tout en fournissant des possibilités d’acquisition de compétences et d’emploi.
  3. Appuyer la gestion de l’environnement axée sur la collectivité et dirigée par cette dernière en mettant l’accent sur la formation en matière de gestion des déchets et de gestion de l’environnement.
    • AADNC a versé des fonds pour permettre à des représentants de 85 Premières Nations d’assister à l’atelier du Programme d’apprentissage en environnement sur les évaluations de sites.
    • Par le biais de son initiative de sensibilisation à la gestion des déchets, AADNC a aidé 32 Premières Nations à mettre sur pied des projets de recyclage dans leurs collectivités.
  4. Appuyer l’élaboration de stratégies de protection contre les incendies dans les collectivités en donnant accès à des possibilités de formation et de développement des capacités.
    • AADNC a donné sept séances de formation régionales à l’intention des Premières Nations de la Colombie-Britannique sur la manière d’élaborer une composante de protection contre les incendies dans le cadre d’une entente de service avec une municipalité voisine.
    • En partenariat avec la province de la Colombie-Britannique et Food Banks BC, AADNC a appuyé une campagne provinciale visant à promouvoir l’installation et l’entretien de détecteurs de fumée dans les foyers de la Colombie-Britannique.
    • AADNC a fait un don équivalent à celui de Kidde Canada et a donné 2 500 détecteurs de fumée à des foyers de Premières Nations; c’est donc un total de 5 000 détecteurs de fumée qui seront remis à des Premières Nations de la Colombie-Britannique.
  5. Permettre aux Premières Nations d’avoir davantage accès à des initiatives de gestion des terres et à des fonds, notamment à la Loi sur la gestion des terres des premières nations (LGTPN), grâce à un accès accru à l’information.
    • Neuf Premières Nations de la Colombie-Britannique ont adhéré au régime de gestion des terres des Premières Nations cette année.
    • Deux Premières Nations de la Colombie-Britannique ont obtenu des votes favorables dans leurs collectivités, et une d’entre elles est devenue opérationnelle en vertu du régime de gestion des terres en Colombie-Britannique au cours de l’exercice actuel.
  6. Continuer de mettre l’accent sur la réduction du nombre de réseaux d’alimentation en eau et de traitement des eaux usées à risque élevé au sein des collectivités de Premières Nations de la Colombie-Britannique en investissant dans les infrastructures et le renforcement des capacités.
    • Le nombre de réseaux d’alimentation en eau à risque élevé a été réduit de 32 dans les collectivités de Premières Nations de la Colombie-Britannique.
    • AADNC a financé 12 projets de construction de réseaux d’alimentation en eau et de traitement des eaux usées.
    • AADNC a continué d’appuyer des initiatives de renforcement des capacités, notamment le Programme des opérations de salubrité de l’eau, le programme de formation itinérante et la formation des opérateurs.
  7. Améliorer les partenariats et les relations des Premières Nations avec le gouvernement et l’industrie et appuyer les Premières Nations pour bien tirer parti des possibilités de développement économique.
    • AADNC a fourni un appui financier dans le cadre de l’Aboriginal Business Match de 2013, ce qui a permis aux chefs de Premières Nations et aux gens du milieu des affaires de se réunir pour discuter de possibilités économiques d’entreprises.
    • AADNC a fourni un appui financier à l’Industry Council for Aboriginal Business pour l’aider à donner des séances de renforcement des capacités sur le développement des entreprises à l’intention des agents de développement économique des Premières Nations et des entrepreneurs autochtones à l’échelle de la Colombie-Britannique.
    • AADNC a fourni un appui financier pour permettre à 13 agents de développement économique des Premières Nations d’assister à une séance de formation donnée par l’Economic Development Association of BC.
    • AADNC s’est associé avec des organisations fédérales, provinciales et autochtones en vue d’élaborer un cadre et un plan d’action visant à accroître la participation sur le marché du travail et à permettre l’accès à des possibilités d’approvisionnement aux collectivités, aux entreprises et aux particuliers des Premières Nations dans le cadre de contrats de construction navale.
  8. Appuyer le développement communautaire, en ciblant les activités qui favorisent l’apprentissage entre les Premières Nations.
    • AADNC a tenu un atelier de planification communautaire globale (PCG) à l’intention des Premières Nations de la Colombie-Britannique en octobre 2012; des représentants de 60 Premières Nations de la Colombie-Britannique, qui en sont à divers stades de planification au sein de leurs collectivités, ont assisté à l’atelier et ont fait part de leurs expériences.
    • Quinze représentants de Premières Nations de la Colombie-Britannique ont participé au programme de mentorat de la PCG entre les PremièresNations d’AADNC, qui a réuni des planificateurs chevronnés de collectivités de Premières Nations et de nouveaux planificateurs afin de fournir des conseils, des directives et du soutien.
  9. Continuer d’appuyer la sensibilisation et la capacité des collectivités de Premières Nations dans le domaine de la gestion des urgences, en particulier en ce qui concerne la préparation et la planification.
    • AADNC a appuyé quatre séances de formation régionales sur la gestion des urgences données par la First Nations Emergency Services Society.
    • AADNC a réalisé un examen du plan d’intervention en cas d’urgence et de l’état de préparation des collectivités côtières de Premières Nations de la Colombie-Britannique suivant le tremblement de terre survenu en octobre 2012, qui a donné lieu à des alertes au tsunami et à l’évacuation de certaines collectivités côtières.
  10. Continuer de communiquer de l’information aux Premières Nations au sujet de l’entente-cadre tripartite sur l’éducation.
    • AADNC continue d’appuyer la mise en œuvre de l’entente-cadre tripartite sur l’éducation signée par le ministre en janvier 2012 en assistant aux réunions continues avec le Comité de coordination de l’éducation des Premières Nations et en contribuant à ses bulletins électroniques destinés aux Premières Nations.
  11. Appuyer des initiatives et des activités qui permettent de faire avancer les négociations de traités et d’éliminer les obstacles à la conclusion d’ententes.
    • AADNC a financé des mesures liées aux traités en vue d’appuyer 38 projets de gouvernance, 14 projets de développement économique, 10 projets liés aux terres et aux ressources et deux projets de consultation sur les chevauchements.
    • Le Canada a partagé, avec la province de la Colombie-Britannique, les coûts associés à la protection contre l’extraction de ressources des terres provinciales de la Couronne qui pourraient servir à des fins de règlement de traités pendant que les négociations sont en cours.
    • Le Canada a convenu de partager les coûts de quatre traités progressifs en Colombie-Britannique.
    • Le Canada fait maintenant participer les Premières Nations ayant des revendications qui se chevauchent dès le début du processus de négociations, et il les consulte à cet égard, souvent avant la sélection des terres.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur ces questions et d’autres initiatives, consultez le site internet d’AADNC à www.aadnc.gc.ca.