Régions où des négociations sont en cours

Sites se trouvant dans des régions où des négociations en matière de revendications territoriales globales sont en cours

Cette carte n’est fournie qu’à titre d’information. Elle n’a pas pour vocation de servir d’outil de référence technique et ne constitue pas un document juridique. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada ne pourra être tenu responsable des erreurs et inexactitudes éventuelles.

No. Nom du site Phase
 1  Mine Crestaurum Évaluation
 2  Mine du lac Dome Évaluation
 3  Sites de la région du lac Gordon
(île Burnt, mine Camlaren, mine Goodrock, Kidney Pond, lac Murray, propriété de Storm, mine Treacy, Try Me, mine West Bay-Blackridge)
Évaluation
 4  Mine du lac Johnston Évaluation
 5  Mne du lac O’Connor Évaluation
 6  Assiette des rails de Pine Point Évaluation
 7  Portage du lac River Évaluation
 8  Site d’exploration du lac Stark Évaluation
 9  Mine Thompson-Lundmark Évaluation
 10  Rivière Waldron Évaluation
 11  Wrigley Point Évaluation
 12  Mines Bullmoose/Ruth
(Bullmoose Mine, Ruth Mine Storm Mine, Joon Mine, Beaulieu Mine, Spectrum Lake Mine, Chipp Lake Mine)
Assainissement
 13  Région du Grand lac des Esclaves
(Blanchet Island Mine, Outpost Island Mine, Copper Pass Mine)
Assainissement
 14  Mine Tundra Assainissement
 15  Mine d’Axe Point Assainissement
terminés / surveillance
 16  Mine Discovery Assainissement
terminés / surveillance
 17  Mine du lac Hidden Assainissement
terminés / surveillance

 


Sites d'évaluation

Mine Crestaurum

La mine Crestaurum est un ancien site d’exploration aurifère et est située sur la rive nord-ouest du lac Daigle dans les Territoires du Nord-Ouest, à environ 15 km au nord de Yellowknife. Une concession a d’abord été jalonnée en 1938 et les activités d’exploration se sont poursuivies jusqu’à ce qu’un incendie rase le site en 1957. Des travaux de nettoyage du site ont été faits après l’incendie, mais ils visaient à récupérer l’acier utilisable et l’équipement plutôt qu’à assainir le site. Des programmes de forage ont été menés en 1965 et en 1985 et le site a été abandonné par la suite.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • le sol contaminé par les métaux près des zones de stockage de stériles et de barils;
  • le sol contaminé par les hydrocarbures à cause du stockage de carburant sur le site;
  • des stériles pouvant produire de l’acide;
  • divers déchets, dont des débris de l’incendie, plusieurs barils, boîtes en fer blanc et autres déchets en métal, sont éparpillés sur le site.

Travaux achevés :

2006-2007 Évaluation environnementale de site, phase I.

2012-2013 Évaluation environnementale de site, phase II.

Prochaines étapes?

Un examen des résultats des évaluations environnementales du site déterminera les prochaines étapes et qui sera responsable du site.



Mine du lac Dome

La mine du lac Dome, un ancien site d’exploration aurifère, est située à 70 km au nord-est de Yellowknife à l’extrémité sud du lac Dome. Le site a été jalonné en 1938 et des activités minières ont été réalisées sporadiquement jusqu’au milieu des années 1990.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • des stériles probablement contaminés;
  • des dangers physiques tels que des structures délabrées, des réservoirs de carburant et des débris du camp;
  • des tranchées non scellées.

Travaux achevés :

2010 Évaluation environnementale de site, phase I.

2012-2013 Évaluation environnementale de site, phase II.

Prochaines étapes?

Un examen des résultats des évaluations environnementales de site déterminera les travaux requis.



Sites de la région du lac Gordon :
île Burnt, mine Camlaren, mine Goodrock, Kidney Pond, lac Murray, propriété de Storm, mine Treacy, Try Me, mine West Bay-Blackridge

Les sites dans la région du lac Gordon forment deux groupes. Selon la proximité, la logistique et la classification, le groupe de sites situé autour du lac Gordon comprend la mine Camlaren, l’île Burnt, la mine West Bay-Blackridge, la mine Goodrock, Kidney Pond, la mine Treacy, la propriété de Storm, Try Me et le lac Murray. Les évaluations environnementales de site, phase III, sont terminées à la mine Camlaren, à l’île Burnt, à la mine West Bay-Blackridge, à la mine Goodrock, à Kidney Pond et à la mine Treacy. Les évaluations environnementales de site, phase I et phase II, ont été réalisées en 2012-2013 à Try Me et au Murray Lake et en 2009-2010 à la propriété de Storm. Des évaluations environnementales de site, phase III, pourraient être requises en 2013-2014 à Try Me, au lac Murray et à la propriété de Storm si l’on détermine que des données supplémentaires sont nécessaires. L’élaboration d’un plan d’assainissement et d’un plan de gestion des risques est prévue pour l’automne 2013 et l’hiver 2014. Le deuxième groupe de sites au sud du lac Gordon comprend le lac Myrt, la mine Pensive, Peg Tentalum et le lac Mitchell. Une dernière évaluation sera probablement requise ultérieurement.

Le lac Gordon, situé à 85 km au nord-ouest de Yellowknife, a une importance écologique, minérale et historique. Les activités minières dans cette région ont commencé dans les années 1940 et se sont poursuivies jusque dans les années 1990. Aujourd’hui, les touristes fréquentent les sites pour découvrir l’histoire minière riche pendant les excursions de pêche en été. L’hiver, la route de glace qui relie Tibbitt et Contwoyto facilite l’accès aux lieux de pêche et de chasse récréatives. Plusieurs propriétaires de chalets habitent dans la région, et le lac est utilisé pour la récolte de caribou et une pêche commerciale.

L’industrie a nettoyé certains sites à la fin des années 1980, les niveaux de contamination par le pétrole, les hydrocarbures et les métaux dépassent les normes en vigueur aujourd’hui. Les évaluations des neuf sites au lac Gordon ont montré que les sols contenant des métaux et des hydrocarbures à un niveau excèdent les lignes directrices sont les principales préoccupations concernant ces sites. Généralement, ces zones contaminées représentent des points chauds et seront prises en compte dans les prochains plans de nettoyage. Plusieurs sites contiennent des résidus, et la migration possible de métaux lessivés fait l’objet d’une investigation. Quelques sites ont des sédiments contaminés par des déchets d’usine, des décharges et des déversements. Des stériles et résidus générateurs d’acide sont testés actuellement.

Bon nombre de dangers ont été décelés dans chaque site et elles sont préoccupantes pour la santé humaine. Les dangers physiques comprennent les structures âgées des mines et les ouvertures de mine non scellées.

De plus, les cabanes de prospecteur et les camps d’exploration ont été inclus dans l’évaluation des neuf sites. Leur importance historique pour le patrimoine minier sera l’objet d’une discussion avec la NWT Mining Heritage Society et le Centre du patrimoine septentrional Prince-de-Galles.

Travaux achevés :

2009 Les évaluations environnementales de site, phase II, sont terminées dans beaucoup des sites du lac Gordon. Les évaluations environnementales de site, phase III, sont terminées à la mine West Bay-Blackridge et aux mines Old Parr et Liten.

2012 En septembre 2012, les évaluations environnementales de site, phase III, ont été réalisées à la mine Camlaren, à l’île Burnt, à la mine Good, à Kidney Pond et à la mine Treacy. Les évaluations environnementales de site, phase I et II, sont terminées à Try Me et au lac Murray. Ce travail sur les sites avait pour but de déterminer ou de confirmer la présence et les volumes de contaminants, de trouver des solutions pour assainir les sites contaminés et d’établir les coûts de nettoyage.

Prochaines étapes?

Une discussion sur les résultats des évaluations environnementales avec les intervenants aura lieu à la fin du printemps ou à l’été de 2013. Au cours de la prochaine année (1er avril 2013 au 31 mars 2014), une évaluation des risques pour la santé humaine et l’environnement ainsi qu’un plan d’assainissement et un plan de gestion des risques sont prévus pour les neuf sites.



Mine du lac Johnston

La mine du lac Johnston est un ancien site d’exploration aurifère et est située à 70 km au nord de Yellowknife. Les activités au site du lac Johnston étaient typiques d’un programme d’exploration et d’exploitation minières à petite échelle pendant deux périodes : en 1940-1941 et en 1981. La période la plus avancée des activités était en 1981, quand un petit tunnel de descente a été transporté au site. En 1987, un rapport géologique sur la propriété a été produit et il y a eu des travaux sur le terrain, c’est-à-dire de l’excavation de petites tranchées et de la prospection autour des galeries de mine. Aucune autre activité n’a été signalée et la propriété a été abandonnée.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • des dangers physiques tels que des structures délabrées, des ouvertures de mines non scellées, des barils et des débris du camp.

Travaux achevés :

2012-2013 Les évaluations environnementales de site, phase I et phase II.

Prochaines étapes?

Un examen des résultats des évaluations environnementales de site déterminera les travaux requis.



Mine du lac O’Connor

La mine du lac O’Connor est un ancien site aurifère abandonné situé sur la rive est du lac O’Connor, à environ 100 km à l’est de Fort Resolution. Le site a été jalonné en 1948 et les activités minières portaient principalement sur le cuivre, le plomb, le zinc et l’argent. En 1952, elles ont été suspendues en raison du faible prix des métaux. Aucune autre activité minière n’a eu lieu sur ce site à ce jour.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • un sol et des stériles probablement contaminés
  • des dangers physiques tels que des structures délabrées, des barils de carburant et des débris de camp;
  • un puits de mine et chevalement non sécurisés.

Travaux achevés :

2007 Évaluation environnementale de site, phase I.

2008 Évaluation environnementale de site, phase II.

2009 Évaluation environnementale de site, phase III.

Prochaines étapes?

Un plan d’assainissement sera élaboré en 2013 et déterminera les travaux d’assainissement à exécuter au site. Une rencontre aura lieu avec les Dénés de Lutsel K’e, la Première Nation de Deninu K’ue, les Dénés de Yellowknife, les Métis des T. N.-O., l’Alliance des Métis de North Slave, des représentants des intérêts de tiers pour examiner le plan et obtenir des suggestions. Le début des travaux d'assainissement est prévu pour 2015.



Assiette des rails de Pine Point

L’assiette des rails de Pine Point s’étend sur 80 km, parallèlement au Grand lac des Esclaves et à l’est de la mine Pine Point déclassée. L’assiette des rails était exploitée par le Canadien National (CN) de 1964 à 1988 pour transporter le concentré de plomb et de zinc de Pine Point. Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC) a jugé que la fermeture et la remise en état de la mine étaient terminées en 1996. Cependant, la contamination possible de l’assiette des rails préoccupe le public.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • des sols contaminés par le plomb et le zinc;
  • la contamination par les hydrocarbures liée au vieillissement climatique des traverses de chemin de fer enduites de créosote.

Travaux achevés :

2009 Un programme d’échantillonnage a été lancé pour mesurer le degré de contamination.

2010 Le programme d’échantillonnage s’est poursuivi le long de la ligne de chemin de fer.

2012-2013 Les évaluations environnementales de site, phase I et phase II.

Prochaines étapes?

Un examen des résultats des évaluations environnementales de site déterminera les travaux requis.



Portage du lac River

Le portage du lac River est situé à 21 km au nord-est de Yellowknife, et on peut s’y rendre en empruntant la piste Ingraham. Le site a été utilisé comme dépotoir dans le passé. Situé à la proximité de la route et d’une zone résidentielle, il a été désigné pour une évaluation en raison des risques qu’il présente pour la santé et la sécurité.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • des bateaux en bois peint;
  • environ 40 barils;
  • des rebuts de bois;
  • des bonbonnes de propane;
  • de la ferraille peinte.

Travaux achevés :

2012-2013 Les évaluations environnementales de site, phase I et phase II.

Prochaines étapes?

Un examen des résultats des évaluations environnementales de site déterminera les travaux requis.



Site d'exploration du lac Stark

Le site du lac Stark est un ancien site d’exploration d’uranium sur les rives du lac Stark. Les activités d’exploration ont eu lieu à la fin des années 1940 et au début des années 1950. Le site est situé à 20 km est de Lutsel K’e et les membres de la collectivité y ont accès pour la pêche et la chasse dans la région.

En 1994, les débris de métal ont été nettoyés et la galerie d’accès a été scellée. Toutefois, il reste des problèmes environnementaux et de sécurité à résoudre au site.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • un sol et des stériles probablement contaminés;
  • des dangers physiques comme des vieilles structures, un point de déversement et des galeries d’exploration.

Travaux achevés :

2010 Les évaluations environnementales de site, phase I et phase II.

Prochaines étapes?

Un plan d’assainissement sera élaboré en 2013 et déterminera les travaux d’assainissement à réaliser sur le site.

Une rencontre aura lieu en 2013 avec avec les Dénés de Lutsel K’e, la Première Nation de Deninu K’ue, les Dénés de Yellowknife, les Métis des T. N.-O., l’Alliance des Métis de North Slave pour examiner les résultats des évaluations environnementales de site. Les travaux d’assainissement devraient commencer en 2016 et prendre fin en 2017.



Mine Thompson-Lundmark

La mine Thompson-Lundmark est située à 48 km au nord-est de Yellowknife sur les rives du lac Thompson. Les premières explorations ont eu lieu à la fin des années 1930 et la mine a commencé à fonctionner à pleine capacité en 1940. En 1943, les activités ont été interrompues jusqu’en 1946 en raison d’un manque de main d’oeuvre et de financement pendant la Deuxième Guerre mondiale. Plus de 130 000 tonnes de minerais ont été produites, puis les activités ont pris fin et la mine a été abandonnée en 1949. La plupart des bâtiments ont été détruits dans l’incendie au lac Tibbitt en 1998, mais il reste des problèmes environnementaux à résoudre au site.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • des sols et des sédiments contaminés;
  • de l’eau de surface contaminée;
  • des puits et des chevalements de mines non sécurisés.

Travaux achevés :

2007 Évaluation environnementale de site, phase I.

2012-2013 Évaluation environnementale de site, phase II.

Prochaines étapes?

Un examen des résultats des évaluations environnementales de site déterminera les travaux requis.



Rivière Waldron

La propriété de la rivière Waldron est un ancien site d’exploration de gisements de cuivre qui est située dans la baie Christie du Grand lac des Esclaves, à 200 km à l’est de Yellowknife. Des activités d'exploration ont été entreprises sporadiquement sur le site entre 1939 et 1967. AADNC a visité le site en 2011 et a trouvé un ancien camp et un puits de mine.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • des dangers physiques tels que des structures délabrées et des débris de camp;
  • un puits de mine non sécurisé.

Travaux achevés :

2012-2013 Les évaluations environnementales de site, phase I et phase II.

Prochaines étapes?

Un examen des résultats des évaluations environnementales de sites déterminera les travaux requis.



Wrigley Point

Le site de Wrigley Point est une pourvoirie de pêche abandonnée située à environ 60 km au sud-ouest de Yellowknife sur le bras nord du Grand lac des Esclaves. On n’a pas trouvé de document indiquant que cette pourvoirie avait un permis d’exploitation; elle était probablement illégale. En 2010, une évaluation environnementale de site, phase II, a été effectuée, ainsi qu’une recherche des activités historiques du site et une visite du site.

Les préoccupations relatives à ce site sont, entre autres :

  • des dangers physiques tels que des structures délabrées, des dépotoirs et des débris du camp;
  • un sol contaminé aux hydrocarbures.

Travaux achevés :

2010 Évaluation environnementale de site, phase I.

2012-2013 Évaluation environnementale de site, phase II.

Prochaines étapes?

Un examen des résultats des évaluations environnementales de site déterminera les travaux requis.



Sites en cours d’aasainissement

Mines de la région des mines Bullmoose et Ruth : mine Bullmoose, mine Ruth, mine Storm, mine Joon, mine Beaulieu, mine du lac Spectrum, mine du lac Chipp

Ces sites sont évalués conjointement en raison de leur étroite proximité les uns des autres. Ces sites, qui sont situés entre 74 et 90 km à l'est de Yellowknife, faisaient principalement l'objet d'activités d'exploitation minière et d'exploration aurifère. Ils ont été exploités par intermittence entre les années 1940 et 1980.

Parmi les sources de préoccupation, citons :

  • une contamination aux hydrocarbures;
  • la présence de stériles et de résidus contaminés par des métaux;
  • des dangers physiques tels que de vieux bâtiments, des débris et des puits de mine ouverts.

Travaux achevés :

2009 Des études de terrain ont été effectuées aux mines Bullmoose et Ruth.

2010 Début de l'élaboration de plans d'assainissement préliminaires pour les mines Bullmoose et Ruth.

2010 Des études de terrain ont été effectuées aux sept sites et une clôture a été installée autour du chevalement qui se détériore à la mine Ruth.

2011 Des évaluations des risques propres aux sites ont été effectuées sur les sites des mines Bullmoose, Ruth, Beaulieu et du lac Spectrum; des panneaux d’avertissement relatifs à des bâtiments en mauvais état et à d’autres dangers ont été installés à la mine du lac Spectrum; un plan d’assainissement préliminaire a été élaboré pour les sept sites et on a tenu des ateliers avec les collectivités autochtones touchées afin de recueillir leur point de vue en ce qui concerne les solutions privilégiées en matière d’assainissement.

2012 D’autres travaux sur le terrain ont été réalisés afin de terminer la définition des solutions pour l’assainissement des sites.

Prochaines étapes?

Le rapport du plan d’assainissement sera terminé en 2013 et le début des travaux d’assainissement est prévu pour 2015.



Les sites de la région du Grand lac des Esclaves : mine de l’île Blanchet, mine de l'île Outpost, mine de Copper Pass

Ces sites miniers sont situés près du bras Est du Grand lac des Esclaves ou à l’intérieur même de ce dernier. Ces sites sont évalués conjointement en raison de leur étroite proximité les uns des autres.

Parmi les sources de préoccupation, citons :

  • une contamination aux hydrocarbures;
  • la présence de stériles et de résidus;
  • des dangers physiques tels que des structures délabrées, des ouvertures de mines non scellées, des barils et des débris du camp.

Travaux achevés :

2008 Des études de terrain de phase II ont été effectuées à la mine de l’île Outpost et à la mine de l’île Blanchet.

2009 Des études de terrain de phase III ont été effectuées à la mine de l’île Outpost et à la mine de l’île Blanchet.

2010 Des études de terrain de phase II ont été effectuées à la mine Copper Pass; des études de terrain supplémentaires ont été réalisées à la mine de l’île Outpost et à la mine de l’île Blanchet; des évaluations préliminaires des risques pour la santé humaine et l'environnement ont été réalisées pour les mines de l’île Outpost et de l’île Blanchet.

2011 L’évaluation des risques pour l’environnement et la santé humaine et la version préliminaire du plan d’assainissement pour la mine de l’île Outpost et la mine de l’île Blanchet sont terminées. Des activités d’assainissement et d’entretien ont eu lieu à la mine de Copper Pass et à la mine de l’île Blanchet.

2012 On demandera aux membres de la collectivité de donner leur avis sur les solutions pour les travaux d’assainissement des sites de la mine de l’île Outpost et de la mine de l’île Blanchet en 2013 après la fin de l’élaboration du plan d’assainissement.

Prochaines étapes?

En mars 2013, la Société tribale du Traité nº 8 des Territoires du Nord-Ouest et la Nation métisse des Territoires du Nord-Ouest (chapitre de Fort Resolution) examineront la version préliminaire du plan d’assainissement. Cet examen sera suivi de réunions publiques en mars 2013 avec les intervenants à Yellowknife, à Fort Resolution et à Lutsel K’e. À ces réunions, la nouvelle équipe de projet sera présentée aux collectivités ainsi qu’un compte rendu sur l’état d’avancement des projets. En avril 2013, il y aura d’autres réunions avec les intervenants et une évaluation des solutions pour les travaux d’assainissement. Le début des travaux d’assainissement aux sites de la région du Grand lac des Esclaves est prévu pour 2015.



Mine Tundra

La mine Tundra est une ancienne mine d'or située à 240 km au nord-est de Yellowknife. Les activités minières ont commencé en 1964. La mine fait partie des trois mines qui ont été retournées à la Couronne en 1999 lorsque le propriétaire de l'époque, Royal Oak Mines Inc., a été mis sous séquestre. Une autre entreprise, Giant Yellowknife Mines, a utilisé le site pour traiter le minerai et stocker les résidus de la mine Salmita voisine (remise en état à la fin des années 1980).

Parmi les sources de préoccupation, citons :

  • l’eau contenue dans l’aire de confinement des résidus affiche des concentrations élevées d’arsenic et l’eau située en aval de l’aire de confinement des résidus a également été contaminée;
  • des bâtiments délabrés;
  • des déchets dangereux;
  • des sols contaminés aux hydrocarbures.

Travaux achevés :

1999 La protection et l'entretien du site comprenaient des travaux de réparation des barrages et des décharges, des inspections géotechniques des barrages, des activités de gestion de l'eau et des activités de surveillance de la qualité de l'eau.

2007 On a terminé les travaux d'assainissement initiaux; ceux-ci comprenaient l'élimination des bâtiments et des déchets dangereux, l'aménagement d'un site d'enfouissement des déchets non dangereux et le recouvrement des ouvertures de la mine.

2009 Des activités de traitement de l'eau ont été entreprises sur le site pour traiter l'eau de l'aire de confinement des résidus.

2010 Le contrat pour le reste des travaux d'assainissement a été attribué et les activités de traitement de l'eau de l'aire de confinement des résidus se sont poursuivies.

2011 Les travaux d’assainissement complet du site ont commencé en juin. Les travaux comprenaient des activités de traitement de l’eau, l’excavation des sols contaminés aux hydrocarbures et la consolidation des résidus solides et des débris enfouis.

2012 D'autres travaux d'assainissement seront effectués, notamment l'achèvement du traitement de l'eau dans l'aire de confinement des résidus, le traitement des sols contaminés aux hydrocarbures, le recouvrement des résidus et des stériles et le déclassement des barrages.

Prochaines étapes?

On prévoit que les travaux d’assainissement seront terminés en 2013-2014; après la fermeture du site, commenceront des activités de surveillance à long terme. Un plan de surveillance pour le site a été élaboré et comprend la surveillance de la santé des poissons et de la qualité de l'eau sur place et en aval de l'aire de confinement des résidus.



Assainissement terminés / surveillance

Axe Point

Axe Point est situé sur le fleuve Mackenzie, à 60 km à l’ouest de Fort Providence. Axe Point a été pendant plusieurs années une piste d'atterrissage, une aire de transbordement et un campement le long de la route d'hiver menant à Norman Wells pour les militaires américains pendant la Deuxième Guerre mondiale.

Le site d’Axe Point a été assaini en 2007 et maintenant que l'assainissement du site est terminé et que toutes les sources de contamination ont été enlevées, aucune activité supplémentaire de surveillance particulière n'est nécessaire.



Mine Discovery

La mine Discovery est une mine d’or désaffectée qui est située sur la rive ouest du lac Giauque, à environ 80 km au nord-est de Yellowknife. La mine a été exploitée de 1949 à 1969. Elle était à l’époque l’une des mines d’or les plus rentables du pays.

Parmi les sources de préoccupation, citons :

  • environ 1,1 million de tonnes de résidus générateurs d'acide, contenant aussi du mercure;
  • des matériaux contenant de l’amiante;
  • la présence de peintures à base de plomb;
  • des dangers physiques tels que de vieux bâtiments, des ouvrages miniers, des ouvertures de mine non scellées;
  • des sols renfermant des hydrocarbures.

Travaux achevés :

2008 Assainissement terminé.

2009 Des activités de surveillance à court terme ont commencé.

2010 Un rapport d’évaluation complète du rendement en matière d’assainissement a été élaboré, ce qui comprend un examen du rendement sur le plan des conditions géotechniques, terrestres et aquatiques et de la qualité de l’eau sur le site.

2011 Les activités annuelles de surveillance géotechnique et de surveillance de la qualité de l’eau se sont poursuivies.

Prochaines étapes?

Le permis d'utilisation des terres et des eaux pour le site a expiré en février 2012, et un plan final et une lettre concernant l'expiration du permis ont été présentés à l'Office des terres et des eaux de la vallée du Mackenzie à la fin de mars 2012. L’Office n’a pas imposé d’autres exigences réglementaires pour la surveillance régulière. AADNC a examiné les recommandations et les résultats de la surveillance présentés dans les rapports d’évaluation du rendement et a élaboré un plan de surveillance à long terme, dont la portée et la fréquence sont réduites pour le site. Le site sera surveillé en 2013 et en 2015 afin de vérifier la stabilité du site géotechnique et la qualité de l’eau.



Mine du lac Hidden

 

La mine du lac Hidden est une ancienne mine d’or souterraine située à 45 km au nord-est de Yellowknife, dans les T.N.-O. La mine est entrée en activité en 1959, et la plus grande partie de la production minière a eu lieu en 1968. Depuis sa fermeture en 1969, il y a eu très peu d’activité sur le site.

Parmi les sources de préoccupation, citons :

  • des dépôts de résidus causant une contamination par les métaux et les hydrocarbures;
  • la contamination par du combustible de surface des zones entourant les sites des anciens bâtiments et des aires d’avitaillement;
  • des dangers physiques tels que du matériel d'exploitation minière abandonné, des ouvertures de la mine non scellées, des débris métalliques et des barils dispersés et de la ferraille enfouie;
  • des barils en métal submergés près du quai.

Travaux achevés :

2009 Le plan d'assainissement a été achevé.

2010 Les travaux d'assainissement ont été terminés et ont consisté à enlever les résidus et les sols contaminés par les hydrocarbures, à remblayer le puits situé à l'ouest du site, à recouvrir le puits situé à l'est du site, à ramasser les débris et à niveler le site.

2011 La démobilisation du site a eu lieu en février 2011 et le programme de surveillance à long terme a été mis en œuvre.

2012 Une surveillance géotechnique a été réalisée pour vérifier la stabilité du recouvrement de béton sur le puits situé dans la partie est du site et du remblai du puits et de la tranchée dans la partie ouest.

Prochaines étapes?

Les résultats des deux premières années de la surveillance géotechnique montrent que les structures remises en état se comportent comme prévu et que le site semble en bonne condition. Le site fera à nouveau l'objet d'une surveillance en 2014 et, lorsque les résultats seront connus, on déterminera si des activités supplémentaires de surveillance sont nécessaires.