ARCHIVÉE - La stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

Nom de l'initiative horizontale : La Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain

Nom du ministère responsable : Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC)

Programme du ministère responsable : En vertu de l'architecture d’alignement de programmes d'AADNC, l'initiative de partenariats stratégiques est classée dans le résultat stratégique intitulé « Les terres et l'économie ». Le programme qui chapeaute l'initiative s'intitule Participation des Autochtones vivant en milieu urbain.

Date de mise en œuvre : Avril 2007

Date de clôture : en cours

Montant total des fonds fédéraux affectés (de la mise en œuvre à la clôture) : 13,5 million annuellement (total pour les subventions et les contributions (S et C) et pour le fonctionnement et l’entretien (F et E)) en cours.

Description de l'initiative horizontale (y compris l'accord de financement) : La Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain (SAMU) a été conçue en 1997 pour répondre aux besoins des Autochtones résidant dans les principaux centres urbains. Au moyen de cette stratégie, le gouvernement du Canada offre des fonds de démarrage assortis de conditions souples et cherche à former des partenariats avec d'autres gouvernements, des organismes autochtones et communautaires et le secteur privé pour soutenir des projets qui accroissent, sur le plan socio-économique, la participation des Autochtones vivant en milieu urbain.

En 2012, le gouvernement du Canada a reconduit la SAMU et a transféré à Affaires autochtones et Développement du Nord Canada trois programmes pour les Autochtones vivant en milieu urbain qui relevaient de Patrimoine canadien : le Programme des centres d'amitié autochtones, Connexions culturelles pour la jeunesse autochtone et Jeunesse Canada au travail pour les jeunes Autochtones en milieu urbain. En transférant ces programmes, le gouvernement pourra mieux orienter et coordonner les efforts qu’il déploie pour aider les Autochtones vivant en milieu urbain et à l'extérieur des réserves à accroître leur participation à l'économie du Canada.

Résultats partagés : La SAMU vise à remédier aux problèmes auxquels se heurtent les Autochtones qui vivent dans les villes canadiennes et les aider à accroître leur participation sur le plan socio-économique, notamment par la poursuite des objectifs suivants :

La SAMU contribuera à l'atteinte de ces objectifs au moyen d'investissements dans trois secteurs prioritaires : améliorer les connaissances pratiques; promouvoir la formation professionnelle, l'acquisition de nouvelles compétences et l'entrepreneuriat; et venir en aide aux femmes, aux enfants et aux familles autochtones.

Structures de gouvernance : Dans le cadre de la SAMU, des comités directeurs assurent la planification, recommandent des initiatives et coordonnent le travail sur le terrain afin de remédier aux problèmes auxquels se heurtent les Autochtones en milieu urbain. Ces comités sont formés de représentants autochtones issus de différentes collectivités afin que les décisions prises tiennent compte des principales préoccupations et priorités des collectivités. Ils comptent également des représentants du gouvernement fédéral, d’autres ordres de gouvernement et du secteur privé, ce qui aide à repérer les personnes-ressources et favorise les partenariats à l'échelle locale. Par leur nature inclusive, ces comités obéissent au principe de partenariat qui sous-tend la SAMU, en particulier à la volonté d'établir des partenariats solides et fructueux entre tous les ordres de gouvernement et les Autochtones vivant en milieu urbain.

Points saillants du rendement : La SAMU collabore avec d'autres ministères fédéraux ainsi qu'avec les gouvernements provinciaux et les administrations municipales, les collectivités autochtones et le secteur privé en vue d'effectuer des investissements stratégiques visant à accroître la participation sur le plan socio-économique des Autochtones vivant en milieu urbain au Canada. Les projets communautaires financés dans le cadre de la SAMU visent trois domaines prioritaires : améliorer les connaissances pratiques; promouvoir la formation professionnelle, l'acquisition de nouvelles compétences et l'entrepreneuriat; et venir en aide aux femmes, aux enfants et aux familles autochtones. La SAMU investit également dans le perfectionnement des compétences dans les collectivités autochtones établies en milieu urbain, notamment en favorisant la formation de partenariats fructueux et en appuyant l'élaboration et la mise en œuvre de plans stratégiques adaptés aux besoins de chaque collectivité.

Les responsables de la SAMU continueront d'améliorer la coordination entre les ministères et les organismes fédéraux afin d'utiliser au mieux les ressources investies. Ils examineront et adopteront également de nouvelles approches innovatrices afin d'améliorer la coordination.

Ils progresseront vers l'atteinte de leurs principaux objectifs, dont celui d'éliminer l'écart socio-économique inacceptable qui existe entre les Autochtones vivant en milieu urbain et les autres résidants des villes canadiennes. Pour ce faire, ils solliciteront la contribution du secteur privé et des autres ordres de gouvernement et assureront une plus grande compatibilité avec les différents types d'activités et stratégies provinciales et municipales afin d'accroître la participation des Autochtones en milieu urbain à l'économie du pays.

La SAMU est une stratégie axée sur les possibilités, visant à tirer parti d'autres sources de financement fédérales, provinciales, municipales et privées pour les projets communautaires plutôt que de projets de financement planifiés. Pour ces raisons, il y aura des écarts entre les dépenses et les partenariats prévus, d'une part, et les dépenses et les partenariats réels, d'autre part, au moment où les responsables de la SAMU rendront compte de ses résultats à la fin de 2013-2014.

Partenaires fédéraux : Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
Programme des partenaires fédéraux Programmes fédéraux financés dans le cadre de l’initiative horizontale (millions de dollars)
Total des fonds affectés (de la mise en œuvre à la clôture) Dépenses prévues 2013–2014
Opérations régionales - Affaires autochtones et Développement du Nord Canada La Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain En cours 13,5
Total 13,5

Partenaires fédéraux

Voici les sept signataires de la présentation au Conseil du Trésor concernant la Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain.

Programme des partenaires fédéraux Programmes fédéraux financés dans le cadre de l’initiative horizontale (millions de dollars)
Total des fonds affectés (de la mise en œuvre à la clôture) Dépenses prévues 2013–2014

* La SAMU est une stratégie axée sur les possibilités, visant à tirer parti d'autres sources de financement fédérales, provinciales, municipales et privées pour les projets communautaires plutôt que des projets de financement planifiés. Pour ces raisons, il y aura des écarts entre les dépenses et les partenariats prévus, d'une part, et les dépenses et les partenariats réels, d'autre part, au moment où les responsables de la SAMU rendront compte de ses résultats à la fin de 2013-2014.

** En 2012, le gouvernement du Canada a transféré à Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, trois programmes pour les Autochtones qui relevaient de Patrimoine canadien : le Programme des centres d'amitié autochtones, Connexions culturelles pour la jeunesse autochtone et Jeunesse Canada au travail pour les jeunes Autochtones en milieu urbain. Ce transfert avait pour objectif de mieux harmoniser et coordonner les initiatives fédérales visant à aider les Autochtones vivant en milieu urbain et à l'extérieur des réserves à accroître leur participation à l'économie du Canada. Les fonds prévus pour le programme Connexions culturelles pour la jeunesse autochtone (principal partenaire de la SAMU) n’apparaissent donc pas dans le tableau ci-dessus pour 2013-2014, car le programme est désormais administré par Affaires autochtones et Développement du Nord Canada.

Ressources humaines et Développement des compétences Canada / Service Canada Stratégie de formation pour les compétences et l’emploi destinée aux Autochtones Inconnu à ce moment Dépenses prévues : inconnues*
La Stratégie des partenariats de lutte contre l'itinérance Inconnu à ce moment Dépenses prévues : inconnues
Programme Nouveaux Horizons pour les aînés Inconnu à ce moment Dépenses prévues : inconnues
Stratégie emploi jeunesse Inconnu à ce moment Dépenses prévues : inconnues
Sécurité publique Canada Le Centre national de prévention du crime Inconnu à ce moment Dépenses prévues : inconnues
Agence de la santé publique du Canada Programme d’action communautaire pour les enfants Inconnu à ce moment Dépenses prévues : inconnues
Fonds pour les projets sur le VIH/Sida des communautés hors réserve des Premières Nations, des Inuit et des Métis Inconnu à ce moment Dépenses prévues : inconnues
Patrimoine canadien** Éléments du programme de promotion des femmes autochtones Inconnu à ce moment Dépenses prévues : inconnues

Résultats attendus 2013-2014 : Les projets de la SAMU viseront à accroître la participation sur le plan socio-économique des Autochtones qui vivent en milieu urbain en se concentrant sur trois secteurs prioritaires : améliorer les connaissances pratiques; promouvoir la formation professionnelle, l'acquisition de nouvelles compétences et l'entrepreneuriat; et venir en aide aux femmes, aux enfants et aux familles autochtones.

Affectations totales pour l’ensemble des partenaires fédéraux (de la mise en œuvre à la clôture) Total des dépenses prévues pour l’ensemble des partenaires fédéraux en 2013–2014

* La SAMU est une stratégie axée sur les possibilités, visant à tirer parti d'autres sources de financement fédérales, provinciales, municipales et privées pour les projets communautaires plutôt que de projets de financement planifiés. C’est pourquoi les dépenses et les partenariats prévus ne seront pas dévoilés tant que les responsables de la SAMU n’auront pas présenté ses résultats pour 2013-2014.

En cours À déterminer*
(Ce financement dépend de la disponibilité des fonds du Ministère et du type de priorités fixées localement.)

Résultats que les partenaires non fédéraux (le cas échéant) doivent atteindre : La SAMU améliore la coordination au sein du gouvernement fédéral de manière à tirer le maximum des ressources investies, et ses responsables entendent parvenir à un partage équitable des coûts entre les administrations provinciales et municipales.

Elle s'appuie sur une politique de partenariats durables et favorise la coordination entre les gouvernements, fédéral et provinciaux, les administrations municipales, les Autochtones et le secteur privé. Ainsi, elle tient compte des priorités locales et met tous les partenaires à contribution afin d'en arriver à réduire les inégalités dont sont victimes les Autochtones en milieu urbain.

On s'attend à ce que la SAMU favorise une meilleure gestion horizontale ainsi qu’un partage équitable des responsabilités entre tous les partenaires. Grâce aux objectifs qu'elle permet d'atteindre, le gouvernement du Canada est en voie de donner aux Autochtones vivant dans les grandes villes canadiennes un meilleur accès aux compétences et à l'expérience dont ils ont besoin pour s'adapter à la vie urbaine et pour y prospérer.

Personne-ressource

Brenda Kustra
Directrice générale
Direction générale de la gouvernance des Premières Nations
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
Brenda.Kustra@aandc-aadnc.gc.ca
Téléphone : 819-997-8154

Date de modification :