L'Indice du bien-être des collectivités (IBC) : Examen du bien-être dans les collectivités inuites, de 1981 à 2006 - Descriptions textuelles

Figure 1 : Répartition des valeurs de l'Indice de bien-être des collectivités inuites, des Premières nations et non autochtones, Canada, 2006

Le graphique à barres ci-dessus montre l'étendue des valeurs de l'Indice de bien-être des collectivités inuites, des Premières nations et non autochtones. Le pourcentage de collectivités au sein de gammes spécifiques de l'Indice de bien-être des collectivités est comme suit :

  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 30 et 35 : 0 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 30 et 35 : 1 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 30 et 35 : 0 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 35 et 40 : 0 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 35 et 40 : 3 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 35 et 40 : 0 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 40 et 45 : 0 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 40 et 45 : 8 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 40 et 45 : 0 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 45 et 50 : 2 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 45 et 50 : 15 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 45 et 50 : 0 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 50 et 55 : 16 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 50 et 55 : 15 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 50 et 55 : 0 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 55 et 60 : 28 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 55 et 60 : 18 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 55 et 60 : 1 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 60 et 65 : 30 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 60 et 65 : 14 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 60 et 65 : 3 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 65 et 70 : 10 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 65 et 70 : 15 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 65 et 70 : 8 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 70 et 75 : 10 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 70 et 75 : 7 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 70 et 75 : 21 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 75 et 80 : 0 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 75 et 80 : 3 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 75 et 80 : 38 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 80 et 85 : 4 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 80 et 85 : 1 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 80 et 85 : 23 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 85 et 90 : 0 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 85 et 90 : 0 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 85 et 90 : 5 %.
  • Collectivités inuites ayant une valeur entre 90 et 95 : 0 %.
  • Collectivités des Premières nations ayant une valeur entre 90 et 95 : 0 %.
  • Collectivités non autochtones ayant une valeur entre 90 et 95 : 1 %.

Le nombre total de collectivités, par catégorie, est comme suit :

  • Collectivités inuites : 50.
  • Premières nations : 537.
  • Collectivités non autochtones : 3860.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population de 2006.

Retourner au image source de figure 1.




Figure 2 : Plage des valeurs de l'Indice de bien-être, Collectivités inuites, des Premières nations et non autochtones, 2006

Le graphique ci-dessus montre l'étendue des valeurs de l'Indice de bien-être des collectivités inuites, des Premières nations et non autochtones en 2006. Les valeurs aberrantes, définies comme étant le 2,5 % des collectivités aves les valeurs les plus faibles et le 2,5 % des collectivités avec les valeurs les plus élevées, sont exclues. L'exclusion de ces extrêmes est pratique courante dans toute comparaison de distributions relativement normales. Les valeurs pour chaque catégorie sont les suivantes :

  • Pour les 50 collectivités inuites, la valeur la plus élevée est 80 et la plus basse, 50.
  • Pour les 537 collectivités des Premières nations, la valeur la plus élevée est 77 et la plus basse, 39.
  • Pour les 3860 collectivités non autochtones, la valeur la plus élevée est 87 et la plus basse, 64.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population de 2006.

Retourner au image source de figure 2.




Figure 3 : Valeurs moyennes de l'Indice de bien-être des collectivités inuites, des Premières nations et non autochtones, 2006

Le graphique à barres ci-dessus montre les valeurs moyennes de l'Indice de bien-être des collectivités inuites, des Premières nations et non autochtones. Les valeurs pour chaque barre sont les suivantes :

  • Les 50 collectivités inuites ont une valeur moyenne de l'Indice de bien-être des collectivités de 62.
  • Les 537 collectivités des Premières nations ont une valeur moyenne de l'Indice de bien-être des collectivités de 57.
  • Les 3860 collectivités non autochtones ont une valeur moyenne de l'Indice de bien-être des collectivités de 77.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population de 2006.

Retourner au image source de figure 3.




Figure 4 : Valeurs moyennes de l'Indice de bien-être des collectivités au fil du temps, Collectivités inuites, des Premières nations et non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de l'Indice de bien-être des collectivités inuites, des Premières nations et non autochtones pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de l'Indice de bien-être des collectivités pour chaque catégorie sont les suivants :

  • En 1981, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 48 pour les collectivités inuites, 47 pour les collectivités des Premières nations et 67 pour les collectivités non autochtones.
  • En 1991, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 57 pour les collectivités inuites, 51 pour les collectivités des Premières nations et 71 pour les collectivités non autochtones.
  • En 1996, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 60 pour les collectivités inuites, 55 pour les collectivités des Premières nations et 72 pour les collectivités non autochtones.
  • En 2001, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 61 pour les collectivités inuites, 57 pour les collectivités des Premières nations et 73 pour les collectivités non autochtones.
  • En 2006, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 62 pour les collectivités inuites, 57 pour les collectivités des Premières nations et 77 pour les collectivités non autochtones.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 4.




Figure 5 : Valeurs des composantes de l'Indice de bien-être des collectivités inuites et non autochtones

Le graphique ci-dessus montre les valeurs moyennes pour chaque composante de l'Indice de bien-être de collectivités, notamment le revenu, la scolarité, le logement et l'activité sur le marché du travail, pour les collectivités inuites et non autochtones.

  • La valeur moyenne pour le revenu des collectivités inuites est de 70. La valeur moyenne pour le revenu des collectivités non autochtones est de 80. L'écart est de 10.
  • La valeur moyenne pour la scolarité des collectivités inuites est de 33. La valeur moyenne pour la scolarité des collectivités non autochtones est de 49. L'écart est de 16.
  • La valeur moyenne pour le logement des collectivités inuites est de 66. La valeur moyenne pour le logement des collectivités non autochtones est de 94. L'écart est de 28.
  • La valeur moyenne pour l'activité sur le marché du travail des collectivités inuites est de 77. La valeur moyenne pour l'activité sur le marché du travail des collectivités non autochtones est de 84. L'écart est de 7.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population de 2006.

Retourner au image source de figure 5.




Figure 6 : Valeurs des composantes de l'Indice de bien-être des collectivités au fil du temps, Inuit Nunangat, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre l'évolution des valeurs des composantes de l'Indice de bien-être des collectivités, au fil du temps, pour l'Inuit Nunangat.

  • Valeur pour le revenu en 1981 : 48.
  • Valeur pour le revenu en 1991 : 60.
  • Valeur pour le revenu en 1996 : 62.
  • Valeur pour le revenu en 2001 : 64.
  • Valeur pour le revenu en 2006 : 70.

  • Valeur pour la scolarité en 1981 : 16.
  • Valeur pour la scolarité en 1991 : 25.
  • Valeur pour la scolarité en 1996 : 29.
  • Valeur pour la scolarité en 2001 : 30.
  • Valeur pour la scolarité en 2006 : 33.

  • Valeur pour le logement en 1981 : 56.
  • Valeur pour le logement en 1991 : 67.
  • Valeur pour le logement en 1996 : 71.
  • Valeur pour le logement en 2001 : 72.
  • Valeur pour le logement en 2006 : 66.

  • Valeur pour l'activité sur le marché du travail en 1981 : 72.
  • Valeur pour l'activité sur le marché du travail en 1991 : 75.
  • Valeur pour l'activité sur le marché du travail en 1996 : 78.
  • Valeur pour l'activité sur le marché du travail en 2001 : 78.
  • Valeur pour l'activité sur le marché du travail en 2006 : 77.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 6.




Figure 7 : Valeurs moyennes de l'Indice du bien-être des collectivités au fil du temps, Inuit Nunangat, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunagat et non autochtones pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de l'Indice de bien-être des collectivités, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 51 pour le Nunatsiavut, 39 pour le Nunavik, 50 pour le Nunavut, 53 pour la région de l'Inuvialuit et 67 pour les collectivités non autochtones.
  • En 1991, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 52 pour le Nunatsiavut, 57 pour le Nunavik, 56 pour le Nunavut, 63 pour la région de l'Inuvialuit et 71 pour les collectivités non autochtones.
  • En 1996, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 57 pour le Nunatsiavut, 61 pour le Nunavik, 59 pour le Nunavut, 63 pour la région de l'Inuvialuit et 72 pour les collectivités non autochtones.
  • En 2001, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 62 pour le Nunatsiavut, 59 pour le Nunavik, 61 pour le Nunavut, 65 pour la région de l'Inuvialuit et 73 pour les collectivités non autochtones.
  • En 2006, l'Indice moyen de bien-être des collectivitésétait de 66 pour le Nunatsiavut, 59 pour le Nunavik, 61 pour le Nunavut, 65 pour région de l'Inuvialuit et 77 pour les collectivités non autochtones.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 7.




Figure 8 : Valeurs de la composante « revenu » au fil du temps, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la composante « revenu » de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et non autochtones pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette composante, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour le revenuétait de 69 pour les collectivités non autochtones, 50 pour le Nunatsiavut, 32 pour le Nunavik, 57 pour la région de l'Inuvialuit et 52 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour le revenuétait de 73 pour les collectivités non autochtones, 54 pour le Nunatsiavut, 60 pour le Nunavik, 68 pour la région de l'Inuvialuit et 60 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne pour le revenuétait de 73 pour les collectivités non autochtones, 58 pour le Nunatsiavut, 62 pour le Nunavik, 69 pour la région de l'Inuvialuit et 62 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour le revenuétait de 77 pour les collectivités non autochtones, 62 pour le Nunatsiavut, 63 pour le Nunavik, 70 pour la région de l'Inuvialuit et 64 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour le revenuétait de 80 pour les collectivités non autochtones, 71 pour le Nunatsiavut, 71 pour le Nunavik, 74 pour la région de l'Inuvialuit et 69 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 8.




Figure 9 : Valeurs de la composante « scolarité » au fil du temps, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la composante « scolarité » de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et non autochtones pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette composante, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour la scolarité était de 28 pour les collectivités non autochtones, 16 pour le Nunatsiavut, 12 pour le Nunavik, 21 pour la région de l'Inuvialuit et 16 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour la scolarité était de 35 pour les collectivités non autochtones, 22 pour le Nunatsiavut, 24 pour le Nunavik, 30 pour la région de l'Inuvialuit et 26 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne pour la scolarité était de 39 pour les collectivités non autochtones, 33 pour le Nunatsiavut, 26 pour le Nunavik, 32 pour la région de l'Inuvialuit et 28 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour la scolarité était de 41 pour les collectivités non autochtones, 40 pour le Nunatsiavut, 29 pour le Nunavik, 30 pour la région de l'Inuvialuit et 29 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour la scolarité était de 49 pour les collectivités non autochtones, 43 pour le Nunatsiavut, 32 pour le Nunavik, 33 pour la région de l'Inuvialuit et 31 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 9.




Figure 10 : Valeurs de la variable « études secondaires ou plus » au fil du temps, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la variable « études secondaires ou plus » de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et non autochtones pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette variable, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour la variable « études secondaires ou plus » était de 40 pour les collectivités non autochtones, 22 pour le Nunatsiavut, 15 pour le Nunavik, 29 pour la région de l'Inuvialuit et 22 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour la variable « études secondaires ou plus » était de 50 pour les collectivités non autochtones, 31 pour le Nunatsiavut, 32 pour le Nunavik, 42 pour la région de l'Inuvialuit et 35 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne pour la variable « études secondaires ou plus » était de 54 pour les collectivités non autochtones, 46 pour le Nunatsiavut, 34 pour le Nunavik, 45 pour la région de l'Inuvialuit et 35 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour la variable « études secondaires ou plus » était de 58 pour les collectivités non autochtones, 55 pour le Nunatsiavut, 39 pour le Nunavik, 42 pour la région de l'Inuvialuit et 40 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour la variable « études secondaires ou plus » était de 69 pour les collectivités non autochtones, 61 pour le Nunatsiavut, 44 pour le Nunavik, 46 pour la région de l'Inuvialuit et 42 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 10.




Figure 11 : Valeurs de la variable « diplôme universitaire ou plus » au fil du temps, Population de 25 ans et plus, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la variable « diplôme universitaire ou plus » de l'Indice de bien-être pour la population de 25 ans et plus des collectivités de l'Inuit Nunangat et non autochtones pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette variable, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour la variable « diplôme universitaire ou plus» était de 4.9 pour les collectivités non autochtones, 3.7 pour le Nunatsiavut, 4.5 pour le Nunavik, 6.7 pour la région de l'Inuvialuit et 5.8 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour la variable « diplôme universitaire ou plus» était de 6.2 pour les collectivités non autochtones, 5.6 pour le Nunatsiavut, 7.9 pour le Nunavik, 6.5 pour la région de l'Inuvialuit et 6.7 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne pour la variable « diplôme universitaire ou plus» était de 7.3 pour les collectivités non autochtones, 6.9 pour le Nunatsiavut, 9.1 pour le Nunavik, 7.2 pour la région de l'Inuvialuit et 6.9 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour la variable « diplôme universitaire ou plus» était de 8.3 pour les collectivités non autochtones, 8.1 pour le Nunatsiavut, 8.4 pour le Nunavik, 6.6 pour la région de l'Inuvialuit et 6.8 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour la variable « diplôme universitaire ou plus» était de 9.5 pour les collectivités non autochtones, 8.7 pour le Nunatsiavut, 8 pour le Nunavik, 7.7 pour la région de l'Inuvialuit et 8.4 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 11.




Figure 12 : Valeurs de la composante « logement » au fil du temps, Inuit Nunangat et autres collectivités canadiennes, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la composante « logement » de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et autres collectivités canadiennes pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette composante, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne du logementétait de 91 pour les collectivités non autochtones, 69 pour le Nunatsiavut, 49 pour le Nunavik, 56 pour la région de l'Inuvialuit et 56 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne du logementétait de 93 pour les collectivités non autochtones, 65 pour le Nunatsiavut, 68 pour le Nunavik, 76 pour la région de l'Inuvialuit et 65 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne du logementétait 93 de pour les collectivités non autochtones, 70 pour le Nunatsiavut, 73 pour le Nunavik, 74 pour la région de l'Inuvialuit et 70 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne du logementétait de 93 pour les collectivités non autochtones, 76 pour le Nunatsiavut, 65 pour le Nunavik, 80 pour la région de l'Inuvialuit et 73 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne du logementétait de 94 pour les collectivités non autochtones, 81 pour le Nunatsiavut, 53 pour le Nunavik, 76 pour la région de l'Inuvialuit et 68 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 12.




Figure 13 : Valeurs de la variable « qualité du logement » au fil du temps, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus les valeurs moyennes de la variable « qualité du logement » de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et non autochtones pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette variable, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour la variable « qualité du logement » était de 90 pour les collectivités non autochtones, 88 pour le Nunatsiavut, 76 pour le Nunavik, 69 pour la région de l'Inuvialuit et 79 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour la variable « qualité du logement » était de 88 pour les collectivités non autochtones, 59 pour le Nunatsiavut, 84 pour le Nunavik, 78 pour la région de l'Inuvialuit et 79 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne pour la variable « qualité du logement » était de 88 pour les collectivités non autochtones, 65 pour le Nunatsiavut, 91 pour le Nunavik, 79 pour la région de l'Inuvialuit et 79 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour la variable « qualité du logement » était de 88 pour les collectivités non autochtones, 67 pour le Nunatsiavut, 72 pour le Nunavik, 79 pour la région de l'Inuvialuit et 76 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour la variable « qualité du logement » était de 89 pour les collectivités non autochtones, 69 pour le Nunatsiavut, 53 pour le Nunavik, 69 pour la région de l'Inuvialuit et 72 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 13.




Figure 14 : Valeurs de la variable « quantité de logements » au fil du temps, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la variable « quantité de logements » de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et non autochtones pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette variable, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour la variable « quantité de logements » était de 93 pour les collectivités non autochtones, 49 pour le Nunatsiavut, 23 pour le Nunavik, 43 pour la région de l'Inuvialuit et 32 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour la variable « quantité de logements » était de 98 pour les collectivités non autochtones, 70 pour le Nunatsiavut, 51 pour le Nunavik, 73 pour la région de l'Inuvialuit et 50 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne pour la variable « quantité de logements » était de 98 pour les collectivités non autochtones, 74 pour le Nunatsiavut, 56 pour le Nunavik, 70 pour la région de l'Inuvialuit et 61 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour la variable « quantité de logements » était de 99 pour les collectivités non autochtones, 84 pour le Nunatsiavut, 57 pour le Nunavik, 81 pour la région de l'Inuvialuit et 69 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour la variable « quantité de logements » était de 99 pour les collectivités non autochtones, 93 pour le Nunatsiavut, 53 pour le Nunavik, 82 pour la région de l'Inuvialuit et 64 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 14.




Figure 15 : Valeurs de la composante « marché du travail » au fil du temps, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la composante « marché du travail » de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et autres collectivités canadiennes pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette composante, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour l'activité sur le marché du travail était de 80 pour les collectivités non autochtones, 71 pour le Nunatsiavut, 64 pour le Nunavik, 76 pour la région de l'Inuvialuit et 75 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour l'activité sur le marché du travail était de 82 pour les collectivités non autochtones, 65 pour le Nunatsiavut, 77 pour le Nunavik, 78 pour la région de l'Inuvialuit et 75 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne pour l'activité sur le marché du travail était 81 de pour les collectivités non autochtones, 67 pour le Nunatsiavut, 82 pour le Nunavik, 79 pour la région de l'Inuvialuit et 77 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour l'activité sur le marché du travail était de 83 pour les collectivités non autochtones, 69 pour le Nunatsiavut, 81 pour le Nunavik, 81 pour la région de l'Inuvialuit et 77 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour l'activité sur le marché du travail était de 84 pour les collectivités non autochtones, 68 pour le Nunatsiavut, 80 pour le Nunavik, 76 pour la région de l'Inuvialuit et 77 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 15.




Figure 16 : Valeurs de la variable « participation au marché du travail » au fil du temps, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la variable « participation au marché du travail »de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et autres collectivités canadiennes pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette variable, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour la participation au marché du travail était de 70 pour les collectivités non autochtones, 78 pour le Nunatsiavut, 46 pour le Nunavik, 62 pour la région de l'Inuvialuit et 60 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour la participation au marché du travail était de 77 pour les collectivités non autochtones, 49 pour le Nunatsiavut, 69 pour le Nunavik, 78 pour la région de l'Inuvialuit et 69 pour le Nunavut.
  • En 1996 la valeur moyenne pour la participation au marché du travail était 76 de pour les collectivités non autochtones, 66 pour le Nunatsiavut, 75 pour le Nunavik, 75 pour la région de l'Inuvialuit et 71 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour la participation au marché du travail était de 77 pour les collectivités non autochtones, 70 pour le Nunatsiavut, 77 pour le Nunavik, 78 pour la région de l'Inuvialuit et 74 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour la participation au marché du travail était de 77 pour les collectivités non autochtones, 68 pour le Nunatsiavut, 78 pour le Nunavik, 75 pour la région de l'Inuvialuit et 73 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 16.




Figure 17 : Valeurs de la variable « emploi » au fil du temps, Inuit Nunangat et collectivités non autochtones, de 1981 à 2006

Le graphique linéaire ci-dessus montre les valeurs moyennes de la variable « emploi »de l'Indice de bien-être des collectivités de l'Inuit Nunangat et autres collectivités canadiennes pour la période allant de 1981 à 2006. Les valeurs moyennes de cette variable, pour chaque catégorie, sont les suivantes :

  • En 1981, la valeur moyenne pour l'emploi était de 91 pour les collectivités non autochtones, 65 pour le Nunatsiavut, 82 pour le Nunavik, 90 pour la région de l'Inuvialuit et 90 pour le Nunavut.
  • En 1991, la valeur moyenne pour l'emploi était de 87 pour les collectivités non autochtones, 81 pour le Nunatsiavut, 85 pour le Nunavik, 79 pour la région de l'Inuvialuit et 80 pour le Nunavut.
  • En 1996, la valeur moyenne pour l'emploi était de 87 pour les collectivités non autochtones, 68 pour le Nunatsiavut, 88 pour le Nunavik, 83 pour la région de l'Inuvialuit et 84 pour le Nunavut.
  • En 2001, la valeur moyenne pour l'emploi était de 89 pour les collectivités non autochtones, 69 pour le Nunatsiavut, 85 pour le Nunavik, 84 pour la région de l'Inuvialuit et 81 pour le Nunavut.
  • En 2006, la valeur moyenne pour l'emploi était de 91 pour les collectivités non autochtones, 67 pour le Nunatsiavut, 83 pour le Nunavik, 77 pour la région de l'Inuvialuit et 82 pour le Nunavut.

Source : Statistique Canada, Recensement de la population, 1981, 1991, 1996, 2001 et 2006.

Retourner au image source de figure 17.