Bulletin du Protocole d'entente relatif à l'èducation des Premières nations de l'Alberta – Numéro 3, juin 2012

auteur : © Sa Majesté la Reine du Chef du Canada, représentée par le Ministre des Affaires autochtones et du développement du Nord canadien, 2012
date : juin 2012
ISSN : 1927-3169
QS- : 2014-020-FF-A1

Version PDF (801 Ko, 6 Pages)

Table des matières

Introduction

Bienvenue au troisième numéro du Protocole d'entente relatif à l'éducation des Premières nations de l'Alberta. Ce document fait le point sur les huit sous–groupes accompagnés d'une liste de leurs représentants respectifs, ainsi que sur les prochaines démarches à entreprendre pour élaborer un plan stratégique à long terme. Vous trouverez également dans ce numéro le profil des personnes ayant participé aux sous–groupes, ainsi qu'un sommaire des récentes réunions / séances d'information. On vous encourage à approfondir vos connaissances du protocole d'entente et à y prendre une part active, puisqu'il vise à appuyer élèves, parents, collectivités et éducateurs.

Mises à jour de la part des sous–groupes

Réunion d'orientation des sous–groupes
Réunion d'orientation des sous–groupes, les 21 et
22 novembre, 2011

Mises à jour de la part des sous–groupes On retrouve à l'échelle provinciale huit sous–groupes composés de plus de 100 experts et intervenants qui ont consacré temps et savoir–faire à formuler des options et des recommandations permettant d'améliorer les résultats sur bien des plans. Les membres des sous–groupes – qui représentent tous les partenaires – ont effectué des recherches et des analyses dans des domaines clés liés à l'é ducation des Premières nations de l'Alberta. En effet, ces membres se sont inspirés du cadre de mise en oeuvre approuvé en janvier 2011 par les représentants élus afin d'élaborer des recommandations détaillées et des démarches stratégiques. On a présenté des rapports au groupe de travail sur le protocole d'entente; notons d'ailleurs que les constatations et recommandations devraient être soumises au cercle d'éducation des Premières nations de l'Alberta (hauts fonctionnaires des gouvernements du Canada, de l'Alberta et des Premières nations) à l'été 2012. Les précieux rapports, recherches et recommandations de la part des sous–groupes orienteront l'élaboration du plan stratégique à long terme, ce qui est présentement en cours. On s'attend à ce que le plan stratégique soit mené à bien d'ici l'été/l'automne 2012.

Sous–groupe chargé de la Indigenous Knowledge & Wisdom Centre(IKWC) :

Etudiants aux ordinateurs
Etudiants aux ordinateurs

La consultation auprès des groupes communautaires, des intervenants et de différents ordres de gouvernement a offert une orientation et servi à former des pierres angulaires. Il s'agit entre autres de l'établissement d'un mandat, d'un énoncé de mission et d'un plan d'affaires qui prévoient des objectifs à court, moyen et long terme.

La IKWC continue de peaufiner son plan de travail et, à cet effet, jouera un rôle de grande importance dans la mise en oeuvre du plan stratégique à long terme. Il y sera notamment question de l'importance des facteurs juridiques, de gouvernance et de structure qui assureront le succès à long terme de la IKWC.

Le groupe de travail sur le protocole d'entente est heureux d'accueillir Clayton Kootenay, chef d'équipe du groupe de travail sur le protocole d'entente, et trois agents de liaison de la IKWC qui continueront de faire évoluer la IKWC par le biais de consultations communautaires.

Représentants du sous–groupe :
Kathleen Laboucan Traité no 8
Liz Letendre – Aînée Traité no 6
Nora Yellowknee Traité no 8
Mike Bruised Head Traité no 7
Harry Lawrence – Aîné Traité no 8
William Shade Traité no 7
Ruby Bird – Aînée Traité no 6
Leonard Bastien – Aîné Traité no 7
Beverly L. Crier Traité no 6
« Ce sont nous qui façonnerons l'avenir; nous devons donc faire entendre nos voix pour assurer aux générations à venir une meilleure éducation. »

– Présentation des jeunes des Premières nations signataires du Traité no 8, le 30 novembre 2011

Sous-groupe chargé des enfants pris en charge/des enfants ne fréquentant pas l'école :

Enfants dans une maisonnette
Enfants dans une maisonnette

Ce groupe a pour mandat d'examiner les initiatives actuelles et les meilleures pratiques tout en se penchant sur les enjeux touchant les enfants et la jeunesse, ceux qui ne fréquentent pas l'école de même que les jeunes pris en charge au sens le plus large. Les programmes/niveaux de soutien ont été analysés au sein de tous les ordres de gouvernement. Les membres des sous–groupes ont étudié les enjeux sociaux et environnementaux qui font obstacle à la réussite scolaire, ce que les recommandations formulées prennent d'ailleurs en considération. Celles-ci portent sur les ressources, la culture et les protocoles des Premières nations, le rôle des aînés et d'autres partenaires tout en mettant l'accent sur l'individu et le milieu dans lequel il vit.

Représentants du sous–groupe :
Mayble Noskiye Traité no 8
Margaret Gadwa – Aînée Traité no 6
Pauline Giroux Traité no 8
Shawna Larocque Traité no 6
Emily Cheecham – Aînée Traité no 8
Gordon Breen Traité no 7
Carolyn Buffalo Traité no 6
Roberta Yellow Horn Traité no 7
Frank Weaselhead – Aîné Traité no 7
Carol Shimanke AADNC
Michelle Parker Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Julian DiCastri Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Kelvin Hussey Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Allison Barnes AADNC

Sous–groupe chargé de la mobilisation communautaire :

Tout comme le sous-groupe chargé de la IKWC, ce sous-groupe se compose exclusivement de membres des Premières nations signataires des traités nos 6, 7 et 8. Ceux-ci ont travaillé de concert avec le sous-groupe chargé de la IKWC afin de veiller à ce que l'orientation et la clarté des recommandations avancées soient compatibles. Le sous-groupe a soumis un vaste éventail de recommandations, dont la nécessité de mettre en place une loi concernant l'éducation des Premières nations ainsi que des stratégies visant à inciter les parents et les collectivités à s'intéresser à l'éducation.

Représentants du sous–groupe :
Billy Joe Laboucan Traité no 8
Charles Wood – Aîné Traité no 6
Alice Martin Traité no 8
Connie Jacknife Traité no 6
Jerry Noskey Traité no 8
Valerie Cardinal Traité no 6
Fred Francis Willier - Aîné Traité no 8
Ruth Bellegarde Traité no 7
Joseph Yellow Horn – Aîné Traité no 7

« Nous aimons l'école de la réserve parce qu'elle nous permet de rester avec notre famille et de renouer ainsi avec nos proches et aînés. »

– Présentation des jeunes des Premières nations signataires du Traité no 8, le 30 novembre 2011

Sous–groupe chargé du partage de données :

Le sous–groupe chargé du partage de données s'est vu confier le mandat d'explorer des façons d'assurer le partage de données sur l'éducation entre les parties au protocole d'entente tout en respectant les lignes directrices nécessaires. Le partage de données doit tenir compte de nombreux facteurs tels que la protection, la possession et l'utilisation des renseignements personnels. En raison de la nature complexe du partage de données, les parties continueront de se pencher sur la manière d'en arriver à un protocole ou accord de partage de données. En effet, le partage de données occupera une place importante dans le plan stratégique à long terme.

Représentants du sous–groupe :
Gloria Cardinal Traité no 8
Ronald Arcand – Aîné Traité no 6
Esther Giroux Traité no 8
Lynn Stanley Traité no 6
Bert Alook – Aîné Traité no 8
Maggie Nielson Traité no 7
Bonnie Healy Traité no 7
Tina Fox – Aînée Traité no 7
Caroline Grimard Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Jane Martin Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Gabrielle Christopherson/Norma Giroux Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Shelly Blizzard–Jones/Sonnia Sihota AADNC
Lisa BalsillieAADNC

Sous-groupe chargé de la refonte du système d'éducation :

Enfants écrivent

Le sous-groupe chargé de la refonte du système d'éducation a achevé une série de tâches :

En plus de recommandations, le rapport du sous–groupe renferme une analyse des é carts.

Représentants du sous–groupe :
Al Rollins Traité no 8
Nadeem Altaf Traité no 7
David Yu Traité no 8
Michael Kanhai Traité no 6
Pat Gray–Aîné Traité no 8
Mary Mitchell–Aînée Traité no 6
Casey Provost Traité no 7
Rick Jackson Traité no 6
Chris Lafrance AADNC
Daimen Tan Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Lee Day AADNC
Dan Smith Ministère de l'Éducation de l'Alberta

Sous-groupe chargé de l'éducation spéciale :

Enfants au terrain de jeu
Enfants au terrain de jeu

Le sous–groupe s'est vu confier le mandat de cerner les enjeux et de formuler des recommandations en vue d'améliorer les résultats scolaires des élèves des Premières nations ayant des besoins spéciaux. Conformément à des tâches particulières énoncées dans son mandat, le sous–groupe a mené à bien son examen des initiatives actuelles fédérales et provinciales. De plus, les résultats tirés d'un questionnaire administré aux éducateurs des élèves des Premières nations ayantdes besoins spéciaux ont é té combinés à une étude documentaire détaillée ainsi qu'aux constatations dégagées à l'occasion des consultations et des présentations qui ont fait ressortir différents mécanismes de réussite et programmes. Soulignons d'ailleurs que ces données sont incluses dans le rapport.

Le sous-groupe a fait connaître ses recommandations concernant la refonte optimale des programmes d'éducation spéciale et de la prestation des services connexes afin maximiser les retombées pour les Premières nations ayant des besoins spéciaux.

Représentants du sous–groupe :
Eileen Lines Traité no 8
Florence Kanhai Traité no 6
Lori Aliche Traité no 8
Doris Calliou–Aînée Traité no 6
Marie Goodale–Aînée Traité no 8
Georgina Henderson Traité no 7
Madeline Calliou Traité no 6
Lavina Gillespie Traité no 7
Glenda Thiel AADNC
Grace Maclellan AADNC
Pat Chemerys Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Natalie Prytuluk Ministère de l'Éducation de l'Alberta
«Si tous les partenaires/parties sont sur la même longueur d'ondes, nous pourrons alors réussir. La réussite commence par un engagement intégral et une participation intégrale. »

– Séance d'information sur le protocole d'entente, Premières nations signataires du Traité no 6

Sous–groupe chargé des enseignants :

Teachers Sub–Table
Oeuvre d'art réalisée par Lucas
Littlechild, 2e année, école
primaire Nipisihkopahk

Ce sous–groupe s'est concentré sur trois principaux enjeux :
le maintien en poste, le recrutement et le perfectionnement professionnel. Avec l'aide et la direction fournies par les aînés membres et les sous–groupes, le groupe a travaillé à l'identification, à la collecte et à l'analyse de la documentation existante et historique –– entre autres, celle d'ordre statistique.

Un partage et un examen approfondis de la documentation ont abouti à des recommandations qui permettent de s'attaquer aux questions de maintien en poste et de perfectionnement professionnel. Les recommandations portent non seulement sur les préoccupations immédiates, mais en outre sur des solutions novatrices à long terme qui feront appel à l'adoption de nouvelles démarches axées sur le savoir autochtone et la réflexion prospective.

Représentants du sous–groupe :
Gladys Cardinal Traité no 8
Mary-Jane Quinney Traité no 6
Cheryl Sheldon Traité no 8
Richard Arcand –Aîné Traité no 6
Florestine Chowace–Aînée Traité no 8
Annette Bruised Head Traité no 7
Velma Memnook Traité no 6
Jason Good Striker Traité no 7
Maryanne Bushore AADNC
Shelly Blizzard Jones/
Sonnia Sihota
AADNC
Karen Shipka Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Peter Prinsen Ministère de l'Éducation de l'Alberta

Profile – Charles Wood

Charles vient de la Première nation de Saddle Lake. Il est depuis des décennies un infatigable défenseur des droits des Premières nations en matière d'éducation. Il a évolué comme un dirigeant dévoué envers sa collectivité, tout en veillant au traitement juste et équitable de tous les membres de sa tribu.

Porte–parole qui se passionne pour l'éducation des Premières nations aux niveaux local, provincial et national, Charles a été un fervent champion du processus lié au protocole d'entente. En effet, il a pris part à toutes les séances communautaires d'information sur le protocole d'entente à l'échelle régionale, en plus d'assumer un rôle actif au sein des sous-groupes de travail et des assemblées d'orientation en cours.

Charles tient absolument à informer les dirigeants – que ce soit au niveau fé déral, provincial ou des Premières nations – que l'éducation est essentielle. « Il reste peu de vestiges du monde de nos ancêtres : le bison est presque disparu, d'autres frères à quatre pattes, les poissons et les oiseaux qui nous ont servi de source de nourriture et de vêtements ont vu leur population diminuer de façon marquée pour différentes raisons, y compris la contamination. Même les espèces végétales et leurs fruits ont subi les répercussions des soi–disantes activités d'aménagement foncier. Nous n'avons donc pas d'autre choix que d'assumer la responsabilité d'instruire notre peuple; nous devons façonner l'éducation à l'image du bison, et ce afin d'assurer notre survie. »

Sous–groupe chargé des transitions :

Oeuvre d'art ré alisée par Madison Soosay
Oeuvre d'art ré alisée par Madison
Soosay, 2e année, école primaire
Nipisihkopahk

Ce sous–groupe s'est concentré principalement sur l'importance d'améliorer la transition des élèves entre les écoles des Premières nations et les écoles provinciales. À cet effet, le groupe a travaillé sur des recommandations qui permettront aux élèves de surmonter les défis actuels auxquels ils font face au moment de faire la transition entre les écoles. Par le passé, les ententes sur les frais de scolarité ont été perçues comme des ententes de financement.

Contrairement à cette perspective plutôt étroite, le concept des « ententes sur les services éducatifs » a été mis au point afin de favoriser une compréhension plus généralisée et plus concertée des ententes en question – celle où les Premières nations et les administrations scolaires provinciales s'associent pour améliorer les résultats d'apprentissage des élèves des Premières nations. Le sous–groupe a formulé des recommandations qui facilitent la négociation, l'interprétation et la mise en oeuvre d'ententes sur les services éducatifs existantes et nouvelles.

Le sous–groupe a proposé des recommandations qui consistent, entre autres, à tirer au clair et à définir les rôles, les responsabilités et les attentes de chaque ordre de gouvernement ou fournisseur de services concerné.

Représentants du sous–groupe :
Judy Kim Traité no 8
Jody Kootenay Traité no 6
Emily Calliou–Aînée Traité no 8
Johnny Ermineskin–Aîné Traité no 6
Richard Fox Traité no 7
Neil Markham Traité no 6
Audrey Weasel Traveler AADNC
Carolyn McDonnell AADNC
Donna Crowshoe Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Chelsea Evans-Rymes Ministère de l'Éducation de l'Alberta
Randy Risto Collège des surintendants scolaires de l'Alberta
Steve Cymbol Association des conseils des écoles publiques de l'Alberta

Merci à tous les experts et intervenants qui ont participé aux sous–groupes

Le groupe de travail sur le protocole d'entente tient à exprimer sa sincère gratitude et sa reconnaissance envers tous les participants, y compris les quelque 100 experts et aînés qui se sont rassemblés pour contribuer à la réalisation de la vision du protocole d'entente, soit celle d'une province où les élèves des Premières nations atteignent ou dépassent les résultats et taux de réussite scolaires ainsi que les niveaux de scolarité de tous les autres élèves de l'Alberta. La recherche et les recommandations issues des sous–groupes joueront un rôle critique en vue d'orienter le plan stratégique à long terme, dont le but ultime consiste à améliorer les résultats scolaires des élèves des Premières nations.

Plan stratégique à long terme

Le plan stratégique à long terme prévoit, entre autres, l'identification, d'une part, des mesures à prendre à court, moyen et long terme et, d'autre part, des rôles et des responsabilités des parties relativement à la mise en oeuvre des recommandations. Il s'agit du Dr Leroy Little Bear, chef d'équipe, et de ses collègues les Drs Diana Steinhauer et Cora Weber–Pillwax.

Le plan stratégique à long terme prévoit, entre autres, l'identification : des mesures à prendre à court, moyen et long terme; des rôles et des responsabilités des parties par rapport à la mise en oeuvre des recommandations; et des ressources requises et de la (des) source(s) s'y rattachant. Le groupe de travail envisage par ailleurs de soumettrel'ébauche de plan à l'examen et/ou à l'approbation du cercle d'éducation à l'été 2012, suivi sous peu de l'approbation par les représentants élus.

Activités Récentes

Séance d'orientation à l'intention des nouveaux sous-groupes

Une deuxième séance d'orientation sur le protocole d'entente a eu à lieu à Edmonton les 21 et 22 novembre 2011. Les participants ont passé en revue les progrès accomplis au chapitre du cadre de mise en oeuvre, en plus déterminer les attentes face aux nouveaux sous-groupes. Les membres de tous les sous-groupes ont également profité de la séance de deux jours pour se réunir en groupe nombreux afin d'échanger de l'information et leur savoir-faire.

Assemblée des chefs des Premières nations signataires d'un traité

Un exposé sur l'état d'avancement du protocole d'entente a été présenté lors de la réunion de l'Assemblée des chefs des Premières nations signataires d'un traité qui s'est tenue le 29 février 2012. L'exposé a été bien reçu par les chefs qui étaient présents. Ceux-ci ont accepté par voie de motion l'état d'avancement du protocole d'entente et ont demandé qu'un exposé formel sur le plan stratégique à long terme soit présenté à l'automne 2012.

Lors d'une autre réunion de l'Assemblée des chefs des Premières nations signataires d'un traité, qui a eu lieu le 10 mai 2012, on a fait le point sur le protocole d'entente. Il y a été notamment question de la IKWC et des recommandations formulées par les sous–groupes; cet exposé a été bien reçu par les participants.

Séances d'information communautaires

Le groupe de travail sur le protocole d'entente collabore depuis novembre 2011 à la présentation d'une douzaine de séances d'information dans différentes collectivités et dans le cadre de conférences tenues un peu partout en Alberta.

Pour fixer une séance d'information dans votre collectivité ou pour obtenir une liste de séances d'information à venir, veuillez communiquer avec le directeur de l'éducation de votre région.

PROFILE – Beverly L. Crier

Beverly L. Crier

Crie des Maskwacis de la nation crie de Samson, située dans le territoire visé par le Traité no 6, Beverly siège à la table de la Indigenous Knowledge and Wisdom Centre. Elle croit fermement que la préservation de la langue, des coutumes et des traditions, ainsi que l'histoire et la vision du monde sont des éléments essentiels à la survie d'une nation. Grâce à son apport à la mise sur pied du centre, les élèves des Premières nations et les membres de leurs collectivités seront désormais en mesure d'apprendre et d'enrichir leur vie comme de fiers Autochtones.

Historienne de profession, Beverly détient un baccalauréat en histoire avec une mineure en études autochtones de l'Université de l'Alberta et poursuit présentement des études de deuxième cycle en gestion des ressources patrimoniales. Depuis 2003, Beverly agit comme coordonnatrice, directrice et gestionnaire du portefeuille culturel de la nation crie de Samson, qui regroupe un musée, un centre d'interprétation et des archives, ainsi qu'un volet consacré à l'histoire et à la préservation de la langue et de la culture.

Au nombre de ses intérêts en recherche, mentionnons l'histoire orale, la tradition orale, la sensibilisation aux traités, l'histoire de la nation crie de Samson et le savoir traditionnel. Beverly a présenté deux exposés à l'occasion de la Conférence mondiale des peuples autochtones sur l'éducation :
l'un, qui a porté sur l'histoire orale, s'intitulait « Maskwacis Oral Tradition & History: A Dialogue », en Nouvelle Zélande; l'autre, sur le savoir traditionnel, s'intitulait «Awakening of Stories Unimagined Through Cree Oral History», en Australie.

Au cours des six dernières années, Beverly a fait du bénévolat à la EX Kiyanâw indigenous pavilion à Edmonton comme présidente, coprésidente et membre du comité. Elle déploie énormément d'efforts afin d'effectuer de la recherche et du réseautage dans le domaine du syllabaire de la langue crie des Maskwacis, en plus de donner des cours de syllabaire, de transcription et de traduction de la langue cire. Elle consacre son temps à la gestion des dossiers et à l'histoire documentée, à organiser des séminaires sur la langue et la culture cries au sein de la nation Samson et à recueillir du matériel culturel et patrimonial de la nation.

Faits en bref

Nombre d'écoles* 2 163
Nombre d'administrations scolaires 300
Nombre d'écoles gérées par une bande 59
Nombre d'écoles dans les peuplements métis 8
Nombre d'établissements d'enseignement postsecondaire des Premières nations 9
Nombre d'établissements d'enseignement postsecondaire financés par le secteur public 26
Nombre de programmes d'études autochtones dans les établissements d'enseignement postsecondaire 4
Nombre d'établissements d'enseignement postsecondaire offrant des services de soutien aux étudiants autochtones 7
*Comprend les écoles publiques, privées, séparées, francophones, à charte et catholiques privées d'Edmonton

(Source: Gouvernement de l'Alberta, Ministère de l'Éducation et Ministère des Entreprises et de l'Enseignement supérieur – Juin 2012)

Contacts/Information

Assemblée des chefs des Premières Nations signataires d'un traité

Lillian Crier
Directrice de l'Éducation,
Traité no 6 (780) 944-0334
lilliang@treatysix.org

Sheena Jackson
Directrice de l'Éducation,
Traité no 7 (403) 539-0355
sjackson@treaty7.org

Dale Awasis
Directeur de l'Éducation,
Traité no 8 (780) 444-9366
dawasis@treaty8.org

Clayton Kootenay
Chef d'équipe du protocole d'entente
(780) 444-9366 poste 257
ckootenay@treaty7.org

Gouvernement de l'Alberta

Jane Martin
Directrice, Direction générale de la Politique autochtone
Ministère de l'éducation
(780) 427-8501
jane.martin@gov.ab.ca

David Ray
Gestionnaire, Initiatives autochtones
Ministère des Relations avec les Autochtones
(780) 644-1005
david.ray@gov.ab.ca

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada

Amelia Ferozdin
Gestionnaire, éducation
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada,
Région de l'Alberta
(780) 495-3881
amelia.ferozdin@aandc-aadnc.gc.ca

Carey Matthews
Directrice, Infrastructure communautaire et éducation
Affaires autochtones et Développement du Nord Canada,
Région de l'Alberta
(780) 495-2844
carey.matthews@aandc-aadnc.gc.ca

Vos suggestions sont importantesn

Les citoyens et organismes des Premières nations sont fortement encouragé s à faire connaître leurs suggestions et opinions sur un processus de mise en oeuvre du protocole d'entente qui ne cesse d'évoluer. Vos suggestions sont importantes. Si vous avez des suggestions ou des commentaires au sujet du processus ou de la façon dont nous pouvons travailler de concert pour améliorer les résultats scolaires des enfants des Premières nations, vous êtes encouragé à communiquer avec votre chef et votre conseil de bande, ou encore avec un représentant des trois organismes régis par un traité, la province de l'Alberta et le gouvernement du Canada, dont les coordonnées figurent ici.

Pour consulter le protocole d'entente ou en savoir davantage, visitez les sites suivants :

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les droits de reproduction, veuillez communiquer avec Travaux publics et Services gouvernementaux Canada (TPSGC) par té lé phone au 613-996-6886, ou par courriel à l'adresse suivante :
droitdauteur.copyright@tpsgc-pwgsc.gc.ca

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
1-800-567-9604
TTY seulement 1-866-553-0554

Date de modification :