Histoires de réussite : Programme des sites contaminés

Grâce au Programme des sites contaminés, Affaires autochtones du Nord Canada (AANC) appuie les efforts visant à assainir les sites contaminés abandonnés par leurs propriétaires. L'objectif du Programme des sites contaminés est de gérer les sites contaminés de façon rentable et uniforme. Le Programme vise à réduire et à éliminer, lorsque possible, les risques pour la santé humaine et environnementale, et à réduire la responsabilité financière associée aux sites contaminés dans le Nord.

Les histoires suivantes soulignent les réussites du Programme des sites contaminés dans le Nord d'AANC en ce qui a trait à l'assainissement des sites contaminés.

Voir des renseignements supplémentaires au sujet des contaminants dans le Nord.

Nous vous invitons à visionner d'autres histoires de réussite autochtones de partout au Canada.

Mine Colomac
Colomac est une ancienne mine d'or située à 220 km au nord de Yellowknife. AADNC a pris le site en charge en 1999.

Mine Faro
La mine Faro est l'un des sites contaminés les plus vastes et complexes au pays. Située dans le Centre-Sud du Yukon, proche de la ville de Faro, cette mine de plomb-zinc à ciel ouvert a été exploitée de 1969 jusqu'à son séquestre provisoire en 1998. Couvrant à peu près 2 500 hectares, elle contient 70 millions de tonnes de refus de criblage et 320 millions de tonnes de déchets de roche. Les refus et déchets contiennent des métaux lourds, en forte concentration, susceptibles de s'introduire dans l'environnement en l'absence d'un assainissement.

FOX-C (Fjord Ekalugad)
FOX-C (fjord Ekalugad) est situé au Nunavut, sur la côte Est de l'île Baffin. Construit en 1957 à titre de site intermédiaire du réseau avancé de préalerte, le site a été abandonné en 1963. Les risques pour l'environnement et la santé humaine sont posés par des piles, l'amiante et des hydrocarbures liquides, de même que par des munitions non explosées, comme des détonateurs et de la dynamite. Le site était aussi jonché de débris non dangereux (tonneaux vides, bois, ferraille, ordures ménagères, etc.).

Mine Giant
La mine Giant couvre 949 hectares dans les limites mêmes de Yellowknife (T.N.-O.), sur la rive ouest de la baie de Yellowknife, une branche du Grand lac des Esclaves. Cette mine d'or a été en exploitation constante de 1948 jusqu'à sa fermeture en juillet 1999. Le site contient 237 000 tonnes de trioxyde d'arsenic entreposé en sous-sol, de même que différents édifices et secteurs de surface contaminés à l'arsenic. S'il n'est pas bien géré, ce site pose un risque important à la santé humaine et à l'environnement.

Mine Port Radium
La mine de Port Radium se trouve sur la côte est du Grand lac de l'Ours, à 440 km au nord de Yellowknife et à l'est de la collectivité des Dénés de Déline. Son exploitation a commencé dans les années 1930, pour extraire du radium en vue de recherches médicales, puis de l'uranium dans les années 1940 et 1950 en vue des armes et de l'électricité nucléaires. On y a ensuite extrait de l'argent jusqu'en 1982, date de son déclassement. Le site a été réévalué en 2000 pour répondre aux questions de la collectivité touchant l'argent, le cuivre et l'uranium dans le sol et dans l'eau de surface du site, de même que les forts rayons gamma émis par les déchets de roche.

Date de modification :