ARCHIVÉE - « Northern Youth Abroad »

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

« Northern Youth Abroad » est un programme pour les jeunes qui vivent au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest. Il leur permet d'obtenir des crédits du secondaire, de voyager et d'acquérir de l'expérience de travail dans le Sud du Canada ou à l'étranger.

« Northern Youth Abroad » offre l'occasion aux jeunes qui participent au programme d'acquérir d'importantes compétences en leadership, de prévoir leur avenir et d'être mieux équipés pour terminer le secondaire ou pour entreprendre un programme d'études postsecondaires ou universitaires. Mieux encore, les jeunes retournent dans leurs collectivités grandis par ces compétences et ces expériences et ils peuvent devenir des modèles de rôle et les leaders de demain.

Transcription : « Northern Youth Abroad »

Narration :

L'été s'est révélé palpitant pour les participants de « Northern Youth Abroad », un programme interculturel de travail et d'apprentissage dans le Sud du Canada et à l'étranger.

Ces jeunes de 15 à 23 ans ont fait bénévolement un stage de cinq semaines. Ils souhaitent vivement parler de leur expérience avant de retourner chez eux, dans le Nord canadien, de Grise Fjord, au Nunavut, la collectivité la plus septentrionale du Canada, à Kakisa Lake, une collectivité de 50 habitants, dans les Territoires du Nord-Ouest.

Rebecca Bisson, directrice de programme, « Northern Youth Abroad »

Fondé en 1988, l'organisme « Northern Youth Abroad » aide les jeunes qui vivent au Nunavut et dans les Territoires du Nord-Ouest en leur permettant d'obtenir des crédits du secondaire, de voyager et d'acquérir de l'expérience de travail.

Le programme vise à augmenter les capacités de leadership des participants, à les inspirer à planifier pour l'avenir. Ils peuvent décider s'ils veulent faire des études postsecondaires, terminer absolument leur secondaire, envisager divers emplois et carrières qui les intéressent et peut-être même faire du bénévolat. Ils retournent dans leurs collectivités équipés de ces compétences afin d'inspirer au changement et de vraiment jouer un rôle actif à titre de jeunes leaders.

Dans notre programme de stages au Canada, les participants travaillent dans un domaine qui, nous l'espérons, peut les intéresser pour l'avenir.

Christine Lund, gestionnaire de programme, Tungasuvvingat Inuit

Tungasuvvingat Inuit est un organisme sans but lucratif au service des Inuit de la région d'Ottawa.

Bon nombre de nos programmes ont besoin de bénévoles pour connaître autant de succès que nous en avons eu. L'ajout de Delta et Heather à l'équipe est incontestablement un avantage pour nous.

Heather Pope et Delta McKay, participantes,  « Northern Youth Abroad »

Heather : J'ai beaucoup appris.

Delta : De la préparation au nettoyage des aliments, par exemple.

Heather : Apprendre l'inuktitut, et simplement… être entourée de gens. C'est tellement agréable.

Narration :

Pendant leur stage, les participants de « Northern Youth Abroad » habitent dans des familles d'accueil partout au Canada et ils prennent part à toutes les activités familiales. Il s'agit là d'une autre façon de mieux connaître la vie dans le Sud du Canada.

Rebecca Bisson, directrice de programme,  « Northern Youth Abroad »

Le programme international s'inspire du programme canadien, mais il compte un élément de citoyenneté mondiale étendu. Nous voulons que les participants deviennent des citoyens du monde. Ils font du bénévolat en groupes. Cette année, ils ont travaillé dans des centres de soins aux orphelins, aux programmes d'habilitation des jeunes.

Levi Eegeesiak, dirigeant de groupe international, « Northern Youth Abroad » (Botswana)

Ce que j'ai préféré au Botswana, c'est de regarder grandir les jeunes qui étaient là. Je pense qu'il est très positif pour eux de faire un travail pratique, loin de la maison, dans un pays du tiers monde.

Karen Aglukark, ancienne membre du conseil et facilitatrice, « Northern Youth Abroad »

Avant leur stage de cinq semaines, les participants vivent une semaine d'orientation…

À la rencontre de fin de stage, ils sont sortis de leur coquille. La différence est marquante avec la première fois que je les ai vus lors de l'orientation. Ils sont moins timides… Ils veulent davantage partager leurs idées… Ils s'expriment avec plus de conviction…

Je crois qu'ils donnent beaucoup à leurs collectivités à leur retour. Devenus plus sûrs d'eux, ils donnent l'exemple et ils ont l'énergie d'accomplir des choses et d'en essayer de nouvelles.

Date de modification :