ARCHIVÉE - Mesures actives en Saskatchewan

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

Histoires de réussite soulignant l'impact positif des mesures actives pour les Premières Nations en Saskatchewan. Les mesures actives sont des stratégies conçues pour aider les personnes à se libérer de la dépendance à l'aide au revenu.

Transcription : Mesures actives en Saskatchewan

Les mesures actives sont des stratégies conçues pour aider les personnes à se libérer de la dépendance à l'aide au revenu.

Voici quelques exemples de mesures actives :

  1. Elles leur donnent un meilleur accès à des services de planification de carrière, de développement des compétences et de consultation en matière d'emploi;
  2. Elles leur donnent un meilleur accès à des formations en lecture et écriture, en éducation de base des adultes et en compétences essentielles en milieu de travail;
  3. Elles offrent un soutien pour la transition, par exemple des prestations pour la formation, afin d'améliorer l'accès à des possibilités de formation à court terme;
  4. Elles offrent un soutien, comme des prestations pour le transport et la garde d'enfants;
  5.  Elles prévoient une collaboration avec les employeurs et l'industrie afin d'harmoniser la formation en matière de compétences avec les besoins du marché du travail et de l'économie.

La Saskatchewan prévoit avoir besoin de plus de 120 000 nouveaux travailleurs d'ici 2020.

Cela représente plus de 10 000 nouveaux emplois chaque année au cours des 10 prochaines années.

Il y a plus de 6 000 postes à combler en Saskatchewan.

Plus de 5 000 jeunes des Premières Nations (18-24 ans) vivant dans les réserves sont sans emploi.

Narrateur
(Plans généraux du salon des carrières) Dans le cadre de l'initiative des mesures actives, le gouvernement du Canada travaille avec les Premières Nations et les gouvernements provinciaux pour faire en sorte que les Premières Nations aient accès aux mêmes possibilités en matière d'éducation, de formation et d'emploi que le reste des Canadiens.

Le défunt Cecil Head, Chef de Mistawasis
Selon moi, les mesures actives touchent à tout. On contribue activement à changer quelque chose qui ne fonctionne pas; on a évalué la situation et les résultats ne répondent pas aux critères. Le programme des mesures actives répondait donc à nos besoins.

Narrateur
(Plans généraux du salon des carrières) Les mesures actives sont axées sur la création de possibilités pour les jeunes dans les domaines de l'orientation professionnelle, de la préparation au marché de l'emploi, de l'acquisition de compétence et de la formation de base. Elles les aident aussi à surmonter les obstacles qu'ils pourraient rencontrer pour trouver un emploi valorisant et à long terme.

Interviewer : Qu'est-ce que vous voulez faire après avoir terminé vos études?

Jeune no 1 … Travailleur auprès des jeunes

Jeune no 2 … Charpentier

Jeune no 3 … Technicien dans une pharmacie

Jeune no 4 … Ingénieur

Jeune no 5 … Je veux travailler pour la GRC

Jeune no 6 … Offrir des soins à domicile

Interviewer : Quel domaine en particulier des soins à domicile?

Jeune no 6 … J'aimerais travailler avec les personnes âgées.

Sheldon Dreaver : Je m'appelle Sheldon Dreaver. Je suis membre de la Première Nation de Mistawasis. Je suis opérateur d'équipement lourd.

Le projet des compétences essentielles m'a beaucoup aidé. Ça m'a ouvert des portes pour avoir la formation, puis ça m'a aidé à avoir les heures dont j'avais besoin.

Ma conjointe et moi prévoyons déménager à Saskatoon. Avec l'aide que j'ai eue, j'espère pouvoir partir de la réserve, ne plus demander d'aide sociale et travailler là-bas.

Le défunct Chef Cecil Head : Les outils sont là, les gens de Mistawasis veulent de meilleures conditions de vie. Voici votre chance, utilisez les outils et nous vous aiderons.

Cherish Ahenakew : Je m'appelle Cherish Ahenakew et je suis membre de la Première Nation d'Ahtahkakoop. Je suis actuellement inscrite au programme d'assistant pour les soins continus. À l'avenir, j'aimerais travailler dans une maison de soins de longue durée.

Pour moi, c'est une question de sécurité d'emploi, et c'est essentiel. J'aime l'idée d'avoir un emploi et un revenu stables. J'aime ce que je fais, ce n'est pas une question d'argent. C'est le client qui compte.

Austin Ahenakew, gestionnaire de la bande : Ce qu'on veut dire, c'est qu'en fin de compte, c'est pour vous, pour vous libérer de l'aide sociale, vous aider à trouver un emploi, vous permettre d'obtenir un des nombreux emplois dans la région.

Larry Ahenakew, chef d'Ahtahkakoop : Nous voulons travailler avec nos jeunes pour connaître leur plan de carrière avant qu'ils fassent une demande d'aide sociale dès leurs 18 ans. Ce sera un bon début pour savoir ce qu'ils veulent faire de leur vie.

Aaron Cure : Si vous avez une carrière en tête, visez cet objectif, ne le perdez pas de vue. Continuez à avancer et donnez tout ce que vous avez.

Date de modification :