ARCHIVÉE - Le succès atteint de nouveaux sommets avec First Air

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

First Air  est la principale compagnie aérienne dans le Nord canadien. Chaque année, elle transporte plus de 200 000 passagers et 20 000 000 de kilogrammes de cargo vers des destinations du Nord. Cette compagnie aérienne novatrice, qui existe depuis plus de 64 ans, dessert maintenant plus de 30 collectivités du Nord et offre des liaisons pour Edmonton, Winnipeg, Ottawa et Montréal.

(Photo par : Archives de la Société Makivik)

Ce qui est remarquable de cette compagnie c'est qu'elle soit la propriété exclusive d'Inuit. La Société Makivik , une entreprise appartenant aux Inuit, a pu acheter First Air en 1990 grâce au fonds d'indemnité transféré aux Inuit du Nord du Québec après la signature de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois (CBJNQ), en 1975. Cet accord historique sur les revendications territoriales accordait 225 millions de dollars aux Cris de la baie James et aux Inuit du Nord du Québec, payés par les gouvernements du Canada et du Québec. Grâce à l'argent reçu dans le cadre de la CBJNQ, la Société Makivik a pu acquérir plusieurs entreprises qui contribuent à la durabilité de la vie dans le Nord.

Négociations de la Convention de la Baie-James et du Nord québécois de 1975. (Photo par : Archives de la Société Makivik)

La Société Makivik a été en mesure de tirer profit du succès de First Air pour améliorer la vie des Inuit dans le Nord. « Une stratégie clé pour la compagnie aérienne First Air de la Société Makivik est d'appuyer tous les groupes autochtones dans les collectivités que nous desservons, explique Chris Ferris, vice-président du marketing et des ventes pour First Air. Nous nous y employons en fournissant des possibilités d'emploi significatives, en investissant dans les infrastructures, en offrant des commandites et en proposant des tarifs préférentiels pour le transport des groupes bénéficiaires dans les régions que nous desservons. » En tant que plus grand transporteur de cargo alimentaire dans les collectivités du Nord du Canada, la compagnie aérienne continue d'appuyer le Nord. « L'année dernière, First Air a acheté un Boeing 767 principalement afin de fournir aux collectivités du Nord des livraisons de nourriture, cinq jours par semaine, toute l'année », ajoute avec entrain M. Ferris.

First Air. (Photo par : Archives de la Société Makivik)

« First Air est fier d'être un employeur qui donne des chances égales à tous les candidats, affirme M. Ferris. Nous employons plus de 450 résidants du Nord, et environ 25 pour cent d'entre eux sont Autochtones. Cette année, nous cherchons à augmenter le nombre de nos employés inuits dans tout notre réseau de fonctionnement. Nous organiserons des portes ouvertes à Iqaluit plus tard cette année pour présenter la grande variété d'emplois au sein de First Air. »

Après l'achat de First Air par la Société Makivik, la compagnie aérienne a continué de croître. First Air a réussi à élargir sa flotte et d'accroître le nombre de collectivités qu'elle dessert, grâce à l'acquisition de Ptarmigan Airways et de NWT Air. « En offrant des services efficaces, des possibilités de développement économique et des emplois enrichissants et en réinvestissant dans les collectivités, First Air continue d'être un chef de file des services de transport dans le Nord, » a déclaré Scott Bateman, président‑directeur-général de First Air.

Les entreprises comme First Air contribuent à améliorer la vie des résidants du Nord du Canada. First Air se démarque de ses compétiteurs, car elle se voue à l'emploi des Autochtones et met toujours à l'avant-plan les besoins des résidants du Nord.

 

Date de modification :