ARCHIVÉE - Le projet d'élimination de la moisissure à grande échelle d'une tribu Cowichan aide d'autres Premières nations

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

Format PDF   (403 Ko, 1 pages)

 


Les membres très unis de l'une des plus anciennes communautés du Canada, la Tribu Cowichan du Lower Mainland de la Colombie-Britannique, étaient aux prises avec de graves problèmes de santé causés par la moisissure dans les maisons.

La tribu Cowichan, la plus importante communauté des Premières nations de la province, a vécu pendant plus de 4 500 ans dans de longues maisons où résidaient plusieurs familles au coeur de la plus importante forêt pluviale tempérée du monde.

Mais lorsque certains membres de la tribu sont tombés malades, leurs maisons ont été condamnées et démolies, et leur communauté a été dévastée socialement et spirituellement.

Les chefs de la communauté ont pris les choses en main et ont conclu un partenariat avec un certain nombre d'organismes fédéraux, notamment la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), les Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC) et Santé Canada. La communauté, chargée de trouver une solution globale et durable aux problèmes de moisissure et d'humidité, a élaboré un projet pilote d'élimination de la moisissure.

Elle a fait des recherches sur l'étendue et l'ampleur du problème, a relevé les ressources, les programmes et les services disponibles et a réuni des partenaires pour résoudre le problème de moisissure de la communauté.

Le réseautage et les partenariats ont eu une incidence sur toute la communauté, des propriétaires et occupants aux constructeurs et rénovateurs, en passant par les administrateurs et inspecteurs de logements. Dans l'ensemble, l'effort déployé par les Cowichans a donné lieu à une étude et à des projets de réduction de la moisissure résidentielle des plus complets entrepris par une Première nation.

Les techniques élaborées et les leçons apprises dans le cadre du projet des Cowichans sont applicables à d'autres communautés des Premières nations aux prises avec ces mêmes problèmes. De manière générale, ce projet offrait aussi l'avantage de sensibiliser le public à la construction et à l'entretien pour que les maisons soient sûres et saines.

La réussite continue de cette importante initiative n'aurait pu être possible sans la vigueur du leadership des chefs, la participation des membres de la communauté de même que le financement et l'expertise technique offerts par le gouvernement fédéral.

La SCHL a fourni un soutien direct à la tribu Cowichan au moyen de plusieurs mécanismes. Vingt-six logements ont bénéficié d'un prêt direct pour un montant de 2,5 millions de dollars, en plus de subventions annuelles aux termes du Programme de logement sans but lucratif dans les réserves totalisant environ 100 000 $. En outre, l'appui offert par la SCHL a été accordé pour rénover des logements grâce au Programme d'aide à la remise en état des logements. Par exemple, en 2001-2002, la SCHL a engagé 143 000 $ pour la rénovation de 15 logements.

 

Date de modification :