Rôles et responsabilités pendant les urgences

Introduction

Le Programme d'aide à la gestion des urgences d'Affaires autochtones et Développement du Nord Canada (AADNC) correspond au Plan fédéral d'intervention d'urgence (PFIU) et au document Un cadre de sécurité civile pour le Canada de Sécurité publique Canada. Ces documents veillent à s'assurer que les rôles et les activités en matière de sécurité civile sont assumés et réalisés de façon responsable à tous les niveaux de la société canadienne. Des cadres législatifs, des politiques et autres dispositifs établissent les lignes directrices et les exigences permettant d'assurer que la conduite des activités en sécurité civile respecte les principes d'obligation de rendre compte et de diligence raisonnable. Les responsabilités en matière de gestion des urgences au Canada sont partagées par les gouvernements fédéral, provinciaux et territoriaux, leurs partenaires et des citoyens qui ont la responsabilité d'être prêts à faire face aux catastrophes et de contribuer à la résilience de la collectivité.

Lors d'une situation d'urgence, les autorités du lieu touché ou les autorités locales sont presque toujours les premières à intervenir étant donné que les catastrophes surviennent le plus souvent à l'échelle locale. Lorsque la collectivité est dépassée par l'ampleur de la situation, elle demande l'aide des autorités provinciales ou territoriales. Le gouvernement fédéral répond rapidement à toute demande d'aide présentée par un gouvernement provincial ou territorial lorsque ce dernier a besoin de ressources supplémentaires à celles dont il dispose pour intervenir lors d'une urgence ou d'une catastrophe.

Responsabilités des membres des collectivités des Premières Nations

Les membres des collectivités des Premières Nations doivent s'efforcer de protéger leur santé, leur sécurité et leurs biens personnels dans les situations d'urgence. Le site Web Préparez-vous de Sécurité publique Canada sur la préparation aux situations d'urgence recommande d'être prêt à prendre soin de soi-même et de sa famille durant au moins 72 heures en cas de situation d'urgence, si l'on peut rester dans son domicile. Même si des évacuations sont prévues, les membres des collectivités des Premières Nations devraient être prêts à prendre soin de leurs besoins immédiats durant 72 heures en cas de retards ou d'imprévus.

Responsabilités de la collectivité des Premières Nations

La gestion des urgences efficace commence à l'échelle locale. AADNC encourage les collectivités des Premières Nations à concevoir et à mettre en œuvre des plans de gestion des situations d'urgence.

Lorsqu'une situation d'urgence survient ou est imminente et qu'elle pourrait mettre en danger la vie, la propriété ou l'environnement, le chef et le conseil ont la responsabilité d'utiliser toutes les ressources disponibles pour faire face à la situation. Si un danger éventuel dépasse les capacités d'intervention de la collectivité, ils ont également la responsabilité d'en aviser les représentants des services de gestion des urgences d'AADNC et de la province ou du territoire.

Responsabilité d'AADNC

AADNC collabore avec Santé publique Canada afin d'assurer la sécurité et le bien-être des Premières Nations dans les réserves grâce à la promotion des quatre piliers de la gestion des urgences : atténuation, préparation, intervention et rétablissement.

Rôle d'AADNC

AADNC collabore avec les gouvernements provinciaux et territoriaux afin de veiller à ce que les Premières Nations aient accès à des services d'aide d'urgence comparables à ceux accessibles aux autres résidents de leur province ou territoire. Les provinces sont responsables des activités de gestion des urgences dans leur secteur de compétence et, par conséquent, ont l'expertise et la capacité nécessaires pour offrir ces services au nom d'AADNC.

Le soutien offert par AADNC aux collectivités des Premières Nations en situation d'urgence

Afin de s'assurer que les Premières Nations reçoivent l'aide dont elles ont besoin dans le cadre du régime provincial ou territorial de gestion des urgences, AADNC maintient un contact régulier avec les services de gestion des urgences des provinces et des territoires.

Au cours d'une situation d'urgence, AADNC offre (à la demande de la province ou du territoire touché) des conseils et un soutien, dans les limites de son mandat et de son pouvoir. Lorsque la situation d'urgence est réglée, le gouvernement du Canada rembourse à la province ou au territoire les coûts admissibles associés aux mesures d'intervention et de retour à la normale.

Dans le cas de dommages critiques aux biens et aux infrastructures de la collectivité, AADNC travaille avec le chef et le conseil pour évaluer la situation, déterminer le moyen le plus efficace de réparer les dommages et assurer le maintien des programmes et des services offerts à la collectivité. AADNC demeure en contact avec la Première Nation jusqu'à ce que l'évaluation rigoureuse de la situation soit achevée.

Afin d'assurer la prestation des services de gestion des urgences aux collectivités des Premières Nations, AADNC et les provinces et territoires ont conclu diverses ententes de financement. Ces ententes garantissent également aux provinces et territoires qu'AADNC paiera les coûts associés à l'aide en situation d'urgence dans les collectivités des Premières Nations pour que l'on intervienne sans retard injustifié.

Législation

Conformément à la Loi sur la gestion des urgences et au document intitulé Un cadre de sécurité civile pour le Canada, AADNC travaille assidûment à l'établissement d'une approche tous risques pour intervenir lors des urgences qui touchent les collectivités des Premières Nations. Le terme « tous risques » désigne les aléas et les catastrophes d'origine naturelle et humaine, que ce soient des inondations, des incendies de forêt ou des menaces à la sécurité nationale.

Renseignements supplémentaires

Pour de plus amples renseignements :

Courriel : InfoPubs@aadnc-aandc.gc.ca
Téléphone (sans frais) : 1-800-567-9604
Télécopieur : 1-866-817-3977
ATS (sans frais) : 1-866-553-0554

Date de modification :