ARCHIVÉE - Évaluation de la mise en ouvre du Programme de gestion des terres et de l'environnement dans les réserves - Rapports de suivi en date du 31 mars 2010

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

Format PDF (38 Ko, 5 pages)

 

 

Compte rendu sur l'état de la mise en oeuvre du plan d'action rapport au comité d'évaluation (CVÉ), de mesure du rendement et d'examen en date du 31 mars 2010

Terres et développement économique - Direction générale

Évaluation de la mise en œuvre du Programme de gestion de l'environnement et des terres de réserve (200964)
Date d'approbation du CVÉ : 02/06/2009

Recommandations
du projet
Plan d'action Date
d'achèvement
prévue
>Réponse
du programme
1. Améliorer la planification et la conception du Programme de même que la communication de la façon suivante afin d'en améliorer les résultats :

- Il est nécessaire de clarifier et de faire valoir auprès des intervenants la vision du PGETR comme une étape intermédiaire vers la mise à exécution de la Loi sur la gestion des terres des premières nations (LGTPN).

- Il faut, pour motiver l'apport d'améliorations à la conception du programme, mener une analyse de l'écart entre la formation offerte par le PGETR et les besoins des collectivités en matière de formation sur la gestion des terres.

- AINC doit, dans le cadre de ces changements, revoir la formule de financement du PGETR pour s'assurer que le Programme répond de manière équitable aux besoins des collectivités participantes.

- Il faut clarifier les rôles et les responsabilités des différents intervenants, y compris ceux de l'administration centrale et des bureaux régionaux d'AINC, des dirigeants communautaires et des gestionnaires fonciers.

- Dans l'ensemble, on doit améliorer la communication pour s'assurer que tous les intervenants connaissent et comprennent les éléments principaux du Programme et peuvent agir en temps opportun.
On consultera les bureaux régionaux d'AINC et les intervenants en vue de concevoir une stratégie de communication qui contribuera à clarifier le rôle du PGETR à titre de point de départ vers la LGTPN. Décembre 2009 État : En cours
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


L'AC a conclu un partenariat avec l'Association nationale des gestionnaires des terres autochtones (NALMA) et le Centre de ressources du Conseil consultatif des terres (CR-CCT) en vue de déterminer les liens stratégiques entre le PGETR et la GTPN. Par exemple, AINC élabore actuellement des critères d'admissibilité et des programmes de formation complémentaires pour le PGETR et le régime de la LGTPN. On prévoit que ces liens se consolideront d'ici le deuxième trimestre de 2010-2011.
La formation sur le PGETR a été élaborée en collaboration avec les gestionnaires des terres des Premières nations afin de répondre aux besoins en matière de capacité relativement à la gestion des terres sous le régime de la Loi sur les Indiens. Le programme de formation sera examiné et modifié au besoin dans le cadre des travaux du Comité directeur du PGETR, qui regroupe des membres de l'AC d'AINC, de l'Association nationale des gestionnaires des terres autochtones (NALMA) et de l'Université de la Saskatchewan. Mars 2010 État : En cours
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


Le programme fait l'objet d'examens réguliers, comme le veut l'usage. Le prochain examen prévu se fera à l'automne 2010. L'AC étudie actuellement d'autres méthodes qui permettraient d'améliorer les éléments du programme de formation sur le PGETR relatifs au développement de la capacité en matière d'environnement. Les recommandations finales sont attendues pour le 1er trimestre de 2010‑2011.
Les besoins de formation des Premières nations dépendront du taux de roulement du personnel et des changements liés aux activités d'aménagement des terres dans la réserve. On a envisagé la possibilité d'offrir de la formation facultative avec les Premières nations participantes. L'élaboration de ces cours facultatifs dépendra de la disponibilité des fonds. Mars 2010 État : En cours
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


Aucun financement n'a encore été attribué qui permettrait de prendre de nouvelles mesures de formation facultative.
Actuellement, à titre de mesure de préparation de la relève, AINC permet aux Premières nations de se prévaloir à leurs frais du programme de formation pour assurer la formation de gestionnaires des terres additionnels.
La Direction de la gestion des terres des Premières nations (DGTPN) continuera à collaborer avec les Premières nations participantes afin de déterminer les rajustements possibles à apporter à la formule de financement actuelle. L'analyse coût-avantage des activités de gestion foncière menée par KPMG procurera des données importantes pour l'évaluation des différentes options de financement et les coûts réels de la gestion des terres de réserve. Décembre 2009 État : En cours
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


Le CR-CCT est actuellement à élaborer une nouvelle formule de financement opérationnel pour le régime de GTPN qui tient compte des constatations préliminaires de l'analyse coût-avantage menée par KPMG. Il est prévu que l'élaboration de la nouvelle formule de financement de la GTPN occupera la majeure partie de l'exercice 2010-2011. AINC étudiera par la suite la possibilité d'appliquer les principes de cette nouvelle formule au PGETR.
Les rôles et responsabilités des divers intervenants ont été définis en partenariat avec la NALMA et les Premières nations participantes, puis intégrés au manuel et à la trousse d'outils du PGETR. Des consultations sont menées auprès des bureaux régionaux d'AINC et des intervenants, et toute précision quant aux rôles et aux responsabilités sera incorporée dans le manuel et la trousse d'outils avant l'impression et la distribution des versions finales. 31 mars 2010 État : En cours
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


Le Manuel du PGETR et la trousse qui l'accompagne en sont à l'étape de l'approbation finale, et leur diffusion est attendue pour la fin du premier trimestre de 2010‑2011.
Le manuel et la trousse d'outils du PGETR fourniront d'autres précisions sur les éléments clés du Programme. Tous les intervenants, les régions d'AINC et les Premières nations recevront la trousse une fois qu'on aura trouvé une source de financement viable et que le Programme aura été pleinement mis en œuvre. 31 mars 2010 État : En cours
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


La Stratégie de communication concernant le PGETR a été approuvée; elle fait état des échéances pour l'élaboration d'une trousse de communication. Un communiqué de presse concernant l'annonce du financement pour le PGETR est attendu pour le 26 avril 2010.
Par suite de la mise en œuvre complète du PGETR, on produira, avec l'aide des intervenants, une stratégie de communication détaillée ainsi qu'une trousse de communication à distribuer. Octobre 2011

État : En cours
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


AINC et la NALMA ont noué un partenariat en vue de la préparation et de l'essai d'un examen d'équivalence dans le but d'accélérer le rythme auquel les gestionnaires fonciers d'expérience peuvent compléter la formation, de façon à réduire le coût du processus de formation. La faisabilité de mener un projet pilote concernant l'examen d'équivalence sera élaboré pendant l'exercice 2010‑2011. Le projet pilote pourrait être repoussé à l'exercice 2011‑2012. De plus, AINC étudie actuellement la possibilité, du point de vue des finances et du programme, de recourir à d'autres formules d'apprentissage pour le programme de formation. Un rapport final sur la question est attendu pour mai 2010.

Commentaire du SVE :

2. Actualiser le modèle de formation du PGETR d'après les changements apportés à la conception du Programme et assurer la surveillance de celui-ci, afin de garantir l'amélioration continue du contenu et de la prestation de la formation :

- Il faudrait utiliser une formule plus rentable qui comprendrait un modèle de formation mixte adaptée aux nouveaux participants et aux gestionnaires fonciers qui commencent leur emploi en raison du roulement du personnel dans les collectivités participantes tout comme aux gestionnaires fonciers qui cherchent à perfectionner leurs compétences.

- Il est nécessaire de mettre en place un système qui permettra de surveiller les résultats du Programme et d'en rendre compte. Ce système devra être adapté aux changements apportés au Programme.
La DGTPN explorera d'autres modes de prestation de la formation (p. ex. cours en ligne) avec ses partenaires (NALMA et Université de la Saskatchewan). On en discutera aux réunions ordinaires du Comité directeur.

On a produit un CGRR/CVFR pour le PGETR qui exposait les indicateurs du rendement applicables. Cette information figurera dans la stratégie de mesure du rendement du PGETR; on y trouvera les exigences en matière de suivi et de communication.
31/03/2010 État : En cours
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


État – En cours
Une version préliminaire de la Stratégie de mesure du rendement a été préparée et est en attente d'approbation finale.

Commentaire du SVE  - En cours
3. Obtenir un financement à long terme puisque des preuves tangibles attestent la raison d'être et la pertinence du PGETR :

- Plus particulièrement, un financement pluriannuel pourrait assurer la stabilité du Programme et permettre d'effectuer des planifications à long terme.
La DGTPN cherchera à obtenir du financement pluriannuel pour mettre en œuvre le PGETR en tant que programme à part entière, ce qui assurera du coup sa stabilité et permettra la planification à long terme.  31/03/2010 État : Mis en œuvre
Mise à jour/Justification :
En date du 31 septembre 2010


En octobre 2009, le PGETR a reçu un financement pour quatre ans.

Commentaire du SVE : Dossier fermé
 
 
Date de modification :