L'eau

Le Budget de 2016 annonce :

  • 1,8 milliard de dollars sur cinq ans, à compter de 2016-2017, pour améliorer l'infrastructure d'approvisionnement en eau potable et de traitement des eaux usées dans les réserves, afin de répondre aux besoins en matière de santé et de sécurité, de veiller à l'exploitation et à l'entretien adéquats des installations et de mettre fin aux avis à long terme concernant la qualité de l'eau potable dans les réserves.

L'accès à de l'eau potable, le traitement efficace des eaux usées et la protection des sources d'eau potable sur les terres des Premières Nations est une priorité pour le gouvernement du Canada. Les Premières Nations, comme tous les Canadiens, doivent avoir accès à une source fiable d'eau potable propre et salubre.

Le gouvernement du Canada et les Premières Nations ont pour objectif commun d'aider les collectivités des Premières Nations à s'approvisionner en eau potable salubre et fiable.

Le plan global pour améliorer les systèmes de traitement des eaux usées et d'approvisionnement en eau potable sur les terres des Premières Nations se fonde sur quatre piliers :

  • établissement de normes et de protocoles exécutoires
  • investissements dans l'infrastructure
  • amélioration du développement des capacités et de la formation des opérateurs
  • protection de la santé publique

Procédure ayant trait aux avis concernant la qualité de l'eau potable dans les communautés des Premières nations au sud du 60e parallèle

Obtenez plus de renseignements sur la Procédure ayant trait aux avis concernant la qualité de l'eau potable dans les communautés des Premières nations au sud du 60e parallèle sur le site Web de Santé Canada, et consultez ce tableau infographique des principaux elements.

Normes, lignes directrices et Loi sur la salubrité de l'eau potable des Premières Nations

AANC a conçu des protocoles sur l'eau potable et les eaux usées afin que les résidants sur les terres des Premières Nations jouissent de normes en matière de santé et de sécurité comparables à celles qui s'appliquent aux autres Canadiens. Des normes sont essentielles pour maintenir la qualité de l'eau et protéger les investissements considérables dans les systèmes d'eau potable et de traitement des eaux usées des Premières Nations. Pour obtenir plus d'information sur les normes et les protocoles, consultez Normes et lignes directrices et la Loi sur la salubrité de l'eau potable des Premières Nations.

Bien qu'il existe des règlements sur la gestion de l'eau potable et des eaux usées dans l'ensemble des provinces et des territoires, aucun règlement ne s'applique sur les terres des Premières Nations. Les normes et les protocoles d'AANC ne sont pas appuyés par des règles exécutoires. Il est essentiel de mettre en place des règles fédérales pour faire en sorte que les résidants sur les terres des Premières Nations aient des protections semblables à celles dont jouissent les autres Canadiens en matière de santé et de sécurité de l'eau potable.

La Loi sur la salubrité de l'eau potable des Premières Nations est entrée en vigueur le 1er novembre 2013. La Loi permet au gouvernement fédéral de travailler avec les Premières Nations, leurs experts techniques et d'autres intervenants afin de créer des règles fédérales exécutoires qui garantiront un meilleur accès à une eau potable salubre et fiable, un traitement efficace des eaux usées et la protection des sources d'eau potable sur les terres des Premières Nations. Des règles seront élaborées en parallèle pour chaque région.

Investissements antérieurs dans l'infrastructure

Entre 2006 et 2014, le gouvernement du Canada a investi environ 3 milliards de dollars dans l'infrastructure de l'eau potable et des eaux usées et dans les activités de santé publique connexes, afin d'aider les Premières Nations à gérer leurs systèmes d'aqueduc et d'égout.

Les Premières Nations investissent aussi dans leurs systèmes d'eau potable et d'eaux usées et dans les activités connexes grâce à leurs propres sources de revenus ou à d'autres sources gouvernementales à l'échelle locale, provinciale et fédérale. Ces investissements améliorent constamment l'efficacité des services d'eau et d'eaux usées dans les collectivités des Premières Nations.

Capacité et formation

AANC appuie les efforts des Premières Nations pour renforcer la capacité de leurs collectivités à exploiter, surveiller et entretenir leurs réseaux d'eau potable et d'eaux usées. Des projets comme le Programme de formation itinérante se traduisent par une augmentation constante du nombre d'opérateurs des Premières Nations qui sont certifiés ou qui suivent une formation pour obtenir leur certification.

Protection de la santé publique

Santé Canada appuie les collectivités des Premières Nations au sud du 60e parallèle en veillant à ce que la qualité de l'eau potable fasse l'objet d'un suivi aux termes des Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada. Santé Canada fournit des conseils sur la santé publique dans les réserves, en plus de financer et de former des surveillants de la qualité de l'eau pour les collectivités.

Renseignements disponibles

Date de modification :