Cartes de l'établissement des traités au Canada

Map of Pre-1975 Treaties of Canada
Traités pré-1975 au Canada
Source: AADNC

Le processus par lequel on tentait de régler la question du titre et des droits autochtones par des ententes officielles a été entamé peu après l'arrivée des Européens et leur rencontre avec les Premières Nations et a évolué sur une période de plus de 300 ans.

Dans cette section, voir une carte illustrant les traités pré-1975 au Canada. Cette carte illustre les traités historiques qui ont été négociés entre 1725 et 1923. Ces traités couvrent la plupart de l'Ontario, les provinces des Prairies, des parties de l'île de Vancouver, Territoires du Nord-Ouest et du Canada atlantique.

Liste des cartes

Traités pré-1975 au Canada (PDF, 1.58 mo)
Carte illustrant les traités pré-1975 au Canada.

Carte du Canada en 1871 (PDF, 1.62 mo)
Traité no 5 - Ce traité est issu de deux processus historiques. La partie sud, négociée en 1875, fait partie d'un des traités du sud des Prairies et résulte en grande partie du fait que les Autochtones de la région insistaient pour que le gouvernement du Canada, qui avait fait l'acquisition du titre foncier de leurs territoires peu de temps auparavant, reconnaisse leurs droits ancestraux. La partie nord du Traité no 5 a été négociée en 1908.

Carte du Canada en 1873 (PDF, 1.59 mo)
Traité no 3 - Après trois ans de négociation, le Dominion du Canada et la « tribu des Saulteux de la nation des Ojibeways » signent un traité à l'angle nord-ouest du Lac des Bois. Les Saulteux ayant cédé le titre foncier d'une superficie de 14 245 000 hectares, le Canada s'enrichissait de terres pour l'agriculture, la colonisation et l'exploitation minière. Mais ce qui était plus important, c'est que le Canada s'assurait ainsi la communication avec les Territoires du Nord-Ouest, y compris le tracé du futur chemin de fer du Canadien Pacifique.

En 1873, l'Île-du-Prince-Édouard se joint à la Confédération, portant à sept le nombre de provinces du dominion.

Carte montrant le territoire visé par le Traité no 3 (site Web non disponible en français)
La carte d'une partie du Dominion du Canada montrant le territoire visé par le Traité no 3

Carte du Canada en 1874 (PDF, 1.61 mo)
Traité no 4 - Traité conclu à l'initiative d'Indiens et de Métis préoccupés par la diminution rapide du nombre des animaux qui leur permettaient de gagner leur vie. Le Traité no 4 couvre la partie sud de la Saskatchewan actuelle. Limite provisoire établie dans un territoire contesté, qui fait maintenant partie de l'Ontario.

Carte du Canada en 1875 (PDF, 1.61 mo)
Traité no 5 - Ce traité est issu de deux processus historiques. La partie sud, négociée en 1875, fait partie d'un des traités du sud des Prairies et résulte en grande partie du fait que les Autochtones de la région insistaient pour que le gouvernement du Canada, qui avait fait l'acquisition du titre foncier de leurs territoires peu de temps auparavant, reconnaisse leurs droits ancestraux. La partie nord du Traité no 5 a été négociée en 1908.

Carte du Canada en 1876 (PDF, 1.62 mo)
Traité no 6 - La négociation de ce traité a eu lieu pendant la période difficile pour les Cris de la Plaine du déclin des troupeaux de bisons. On peut constater à la lecture du document qu'ils étaient soucieux de s'assurer des soins médicaux et du secours en cas de besoin.

Carte du Canada en 1877 (PDF, 1.62 mo)
Traité no 7 - C'est le dernier des traités numérotés négocié et signé au cours de la décennie 1870. Il couvre la partie sud de l'Alberta d'aujourd'hui.

Territoire visé par le Traité no 8
Une carte montrant le territoire cédé par le Traité no 8 et les tribus indiennes visées

Carte du Canada en 1899 (PDF, 2.00 mo)
Traité no 8 - Le premier des traités du Nord couvre une superficie de 324 900 milles carrés et c'est le traité qui touche la plus grande région géographique, soit la moitié nord de l'Alberta d'aujourd'hui, le quart nord-est de la Colombie-Britannique, le coin nord-ouest de la Saskatchewan et la région au sud de la rivière Hay et du Grand lac des Esclaves dans les Territoires du Nord-Ouest.

Carte du Canada en 1905 (PDF, 2.00 mo)
Traité no 9 - En réponse à des pétitions répétées des Cris et des Ojibways du Nord de l'Ontario, et conformément à sa politique de préparer le terrain pour la colonisation et le développement, le gouvernement fédéral a négocié en 1905-1906 le Traité no 9, également appelé Traité de la baie James. Pour la première et la seule fois, un gouvernement provincial a participé activement à la négociation. En plus de la région acquise par adhésion en 1929-1930, le Traité no 9 couvre presque les deux tiers de la région qui est devenue le Nord de l'Ontario.

En 1905, les provinces de l'Alberta et de la Saskatchewan sont créées.

Carte du Canada en 1906 (PDF, 1.97 mo)
Traité no 10 - Ce traité couvre une superficie de 220 000 kilomètres carrés dans le nord de la Saskatchewan et de l'Alberta. À la différence des terres du sud de la Saskatchewan, les terres visées par le Traité no 10 étaient considérées impropres à l'agriculture. C'est pour cette raison que le gouvernement fédéral n'a répondu aux revendications des Autochtones de la région, qui réclamaient un traité, qu'au début du XXe siècle, lorsque les Métis du nord de la Saskatchewan ont commencé à réclamer une indemnité pour la perte de leurs droits ancestraux. Création des provinces de la Saskatchewan et de l'Alberta.

Carte du Canada en 1921 (PDF, 2.11 mo)
Traité no 11 - Le dernier des traités numérotés couvre la plus grande partie du district du Mackenzie. Les terres de cette région étant jugées impropres à l'agriculture, le gouvernement fédéral hésitait à y conclure des traités. Toutefois, immédiatement après la découverte de pétrole à Fort Norman, en 1920, le gouvernement a pris les dispositions nécessaires pour la négociation d'un traité.

Carte du Canada en 1923 (PDF, 2.05 mo)
Traités Williams - La conclusion le long de la rive nord du lac Ontario, en 1783-1784, de traités que l'on appelle aussi l'acquisition de Toronto, l'acquisition du Portage, les acquisitions de Crawford et le Traité du coup de fusil, a entraîné une incertitude prolongée, résolue en partie par les ententes conclues en 1923 avec les Chippewa et les Mississauga.

Date de modification :