Travaux d'assainissement en surface

Les travaux d'assainissement changeront le paysage de façon considérable à la mine Giant.

Bâtiments

Selon le plan d'assainissement, les bâtiments et l'infrastructure qui n'ont plus d'utilité ou de fonction doivent être aliénés conformément aux pratiques exemplaires de l'industrie. On compte environ 100 bâtiments sur le site, dont ceux des quartiers d'habitation de la mine Giant.

Maisons abandonnées au site de la mine Giant sur la rive du Grand lac des Esclaves.

Nombre des bâtiments sur le site renferment des matériaux contaminés qui posent des risques pour les travailleurs sur place et pour l'environnement pendant la démolition. Afin de protéger la santé humaine et l'environnement et afin d'assurer la sécurité, les bâtiments seront décontaminés avant d'être démantelés.

Tout matériau contaminé par de l'arsenic devra être retiré, puis enfoui et congelé sous la surface du sol. Les matériaux contaminés par de l'amiante devront aussi être retirés et éliminés conformément à la réglementation.

Vu les risques pour la santé et la sécurité, certains travaux ont déjà été effectués sur l'infrastructure. Par exemple, au printemps 2012, la galerie du transporteur a été détruite. De plus, le parement du chevalement a été retiré puisqu'il n'était plus stable. Au début de l'été 2013, on entreprendra le démantèlement du complexe du four de grillage, car il est dans un état de détérioration tel qu'il pose des risques inacceptables pour le public et l'environnement.

Stériles

Que sont les stériles?

Les stériles sont les roches broyées et finement concassées qui sont abandonnées après le procédé de séparation de l'or et de la roche minéralisée.

On compte 4 bassins qui contiennent environ 16 millions de tonnes de stériles, et qui s'étendent sur environ 95 hectares (l'équivalent de 300 terrains de football). Il y a aussi un secteur où sont stockés d'anciens stériles sur les berges du Grand lac des Esclaves.

Un des bassins de résidus à la mine Giant s’étend devant cinq grands réservoirs, faisant partie de l’usine de retraitement des résidus.

Les stériles sur les berges du Grand lac des Esclaves sont déjà confinés, mais leur recouvrement sera renforcé afin de prévenir toute érosion par l'eau. Les stériles renferment des quantités modérées d'arsenic. Ils sont sujets à l'érosion par le vent lorsqu'ils sont secs, et pourraient aussi être ingérés directement par des animaux à la recherche de sel.

Le plan de remise en état prévoit le recouvrement des stériles et des boues au moyen d'une première couche de roches de carrière et d'une deuxième couche de sol à grain fin (couche supérieure).

Le recouvrement est destiné à :

  1. prévenir tout contact entre les stériles et les humains ou les animaux;
  2. permettre à la végétation de s'établir;
  3. réduire l'infiltration d'eau;
  4. permettre l'usage futur à des fins récréatives et traditionnelles;
  5. empêcher la mise en suspension de particules fines de stériles dans l'air les jours venteux.

Fosses

Le site minier compte huit fosses à ciel ouvert, dont cinq de grande taille. Elles seront soit remblayées, soit clôturées.

L'une des fosses se trouve au-dessus de l'une des chambres contenant des déchets de trioxyde de diarsenic. Elle sera partiellement remblayée avec des déblais, des roches de carrière ou des débris de démolition non contaminés. Toute la zone remblayée sera ensuite recouverte en entourée de terre et reverdie.

Il existe également des carrières et des lieux d'emprunt. Leur pente sera redessinée de manière à améliorer le drainage et la stabilité. Cela réduira les dangers physiques et rétablira des conditions plus naturelles sur le site.

Sols contaminés et déblais

On retirera les sols contaminés et les déblais du site. Les sols contaminés se trouvent principalement autour du four de grillage et dans le secteur du concentrateur. Quant aux déblais, on en compte environ 12 000 tonnes à divers endroits sur le site.

Les sols contaminés et les déblais seront utilisés pour remblayer la fosse située au-dessus des chambres renfermant du trioxyde de diarsenic. Cela facilitera l'installation du système de congélation à cet endroit.

Le site sera assaini de manière à répondre au moins aux normes industrielles fixées par le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest. Cela dit, de vastes sections du site répondront à des normes plus strictes encore, et pourraient être utilisées à d'autres fins.