Protection du Nord

Le gouvernement du Canada reconnaît qu’il importe non seulement de nettoyer les sites contaminés fédéraux, mais aussi d’empêcher qu’il y en ait dans l’avenir.

Toute une législation protège actuellement le Nord : la Loi sur les eaux des Territoires du Nord-Ouest , la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie    et le Règlement sur les terres territoriales . En outre, la prévention de la pollution et le principe du « pollueur payeur » sont deux éléments clés qui étayent les principes de la Politique de gestion des sites contaminés.

Comme l’exploitation minière est importante dans les T.N-O., Affaires autochtones et du Nord Canada a aussi mis en vigueur la Politique de remise en état des sites miniers des Territoires du Nord-Ouest, qui correspond à l’engagement du gouvernement canadien de veiller à ce que les nouvelles exploitations minières ne laissent pas en héritage des dangers pour l’environnement et la santé humaine ni un fardeau financier pour le contribuable canadien.

Les technologies associées à l’assainissement des sites miniers s’améliorent constamment, tout comme les pratiques minières. Par exemple, la plupart des opérations minières intègrent maintenant des mesures d’assainissement progressif. Cette approche consistant à assainir au fur et à mesure de l’exploitation fait maintenant partie de la procédure d’exploitation courante des mines du Nord. Cette approche efficace et efficiente est finalement profitable pour tous. La Politique de remise en état des sites miniers correspond à cette approche.

Date de modification :