Le projet BladeRunners donne une seconde chance aux jeunes à risque

De Alana Clement

BladeRunners 

Dans 18 villes de la Colombie-Britannique, le projet BladeRunners aide les jeunes à risque à tracer leur propre voie vers un avenir plus prometteur et plus prospère.

En 1994, pendant les travaux de construction de GM Place à Vancouver, on a constaté un manque criant de travailleurs de métier spécialisés. Jim Green, défenseur bien connu des sans-abri et des jeunes défavorisés et fondateur de BladeRunners, s'est rendu compte qu'il y avait aussi une forte proportion de jeunes de la rue en manque d'emploi. Voyant là un débouché pour toutes les parties concernées, il a décidé de combler les deux besoins l'un par l'autre. « J'ai entendu beaucoup de critiques dire que c'était trop dangereux de faire travailler ces jeunes sur un chantier de construction et que ça ne fonctionnerait pas. Mais ces jeunes se sont révélés être les meilleurs travailleurs de la province », constate M. Green.

Le programme BladeRunners, qui vient tout juste de célébrer son 15e anniversaire, a prouvé que les jeunes à risque peuvent réussir si on leur en donne l'occasion. En fait, ils font plus que réussir; ils prospèrent. « Nous ne sommes pas uniquement à la recherche d'ouvriers; nous cherchons aussi à accomplir quelque chose », explique Kim Maust, vice-présidente de la société Bastion Development, qui embauche régulièrement des travailleurs de BladeRunners. « Nous cherchons des personnes qui contribueront à la réussite du projet, et c'est ce qu'offre BladeRunners : l'accomplissement et la réussite. »

 Un soutien primé

Le succès de BladeRunners repose sur l'idée de fournir plus qu'un simple emploi, en offrant aux participants une orientation et un soutien permanents.

Les coordonnateurs commencent par évaluer la personne comme un tout, en déterminant ses forces, les problèmes qu'elle affronte et les défis qu'elle doit relever pour devenir un bon employé. Comme les problèmes des jeunes à risque surviennent généralement après la fin de la journée de travail, BladeRunners a développé un système de soutien, en service jour et nuit, qui lui a valu un prix.

Avec un taux de participation autochtone de 66 % et un taux de placement de 88 %, il est évident que ce programme est efficace. Darcy McDiarmid, directrice de BladeRunners, croit qu'il est important que le programme attire un grand nombre de jeunes Autochtones : « Nous aimerions voir le plus d'Autochtones possible bénéficier de ce programme. Nous y parvenons en offrant différents niveaux de soutien. Nous offrons un soutien culturel en invitant des chefs spirituels à parler de la manière de connaître le succès par l'identité spirituelle. »

« BladeRunners m'a donné une seconde chance », a déclaré un ancien participant au programme. « Pendant un temps, les choses allaient plutôt mal, mais les gens de l'organisme ont toujours cru en moi et ont pris le temps de m'aider. Ils m'ont aidé à régler mes problèmes juridiques et à payer mon déménagement à Vancouver. Depuis, je suis chef d'équipe dans plusieurs grands projets de construction un peu partout dans la ville. »

 Un projet sans limites

Le programme n'a pas attiré l'attention que de l'industrie. Affaires indiennes et du Nord Canada, dans le cadre de sa Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain, fournit un soutien financier, et la province de la Colombie-Britannique et les gouvernements locaux appuient le programme sur une base régulière.

Le bilan positif de BladeRunners est maintenant reconnu un peu partout au Canada, dans des villes comme Calgary et Toronto, et même au niveau international. Le maire de la Nouvelle-Orléans a communiqué avec le personnel du programme pour lui exprimer son appui et son intérêt à mettre en œuvre un programme similaire dans sa ville.

Le projet BladeRunners a ouvert à bien des jeunes les portes de l'emploi et de la collectivité. Il en aidé d'autres à mettre sur pied leur propre entreprise. « Les participants de BladeRunners contribuent à bâtir les collectivités. En plus de contribuer au bien-être des villes de la Colombie-Britannique, ils aident à façonner leur silhouette », constate Mme McDiarmid.

 Bureaux du programme BladeRunners

Le programme BladeRunners offre ses services un peu partout dans la province :

  • Duncan
  • Nanaimo
  • Chemainus
  • Victoria
  • Pemberton
  • Whistler
  • Nanaimo
  • Ladysmith
  • Courtenay
  • Comox
  • Tofino
  • Ucluelet
  • Qualicum
  • Surrey
  • Mount Currie
  • Prince George
  • Port Alberni
  • Chilliwack

Pour de plus amples renseignements sur BladeRunners  , visitez le site Web
www.bladerunners.info

La Stratégie pour les Autochtones vivant en milieu urbain

Cette initiative communautaire a été conçue par le gouvernement du Canada pour améliorer les perspectives sociales et économiques des personnes autochtones qui vivent dans les centres urbains. Divers organismes partenaires collaborent étroitement à l'appui de la Stratégie et de projets qui améliorent les aptitudes à la vie quotidienne, promeuvent la formation professionnelle, l'acquisition des compétences et l'esprit d'entreprise, et apportent un soutien aux femmes, aux enfants et aux familles autochtones.