ARCHIVÉE - Gens d'ici - Entreprises autochtones en Alberta - Hiver 2007

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

auteur : Publié avec l'autorisation du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits
date : Ottawa, 2007
ISSN : 1493-857X
QS- : A023-060-FF-A1

Format PDF   (1 579 Ko, 8 pages)

 


Table des matières


Hommage aux entreprises Autochtones en Alberta

Les prix de distinction des entreprises AlbertainesAu cours de l'exercice 2006, on a assisté à un essor continu de l'économie de l'Alberta, fait attribuable au regain d'activité du secteur pétrolier provoqué par la montée en flèche des prix énergétiques.

Les entreprises autochtones en Alberta ont fait partie intégrante du boom économique, d'où le succès continu des deux principaux volets du programme de développement économique régional des Affaires indiennes et du Nord Canada (AINC) : le Programme de développement économique des communautés et le Programme d'opportunités économiques pour les communautés.

L'honorable Jim Prentice, ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien, a profité de la réunion nationale inaugurale des agents de développement économique des Premières nations, laquelle s'est tenue en août 2006, pour souligner l'importance du développement économique.

« Le nouveau gouvernement du Canada s'engage à favoriser le développement économique dans les collectivités des Premières nations », a déclaré le ministre Prentice.

« De concert avec nos partenaires autochtones et non autochtones, nous nous sommes fixé comme objectif de favoriser la croissance durable à long terme et de créer ainsi des collectivités autosuffisantes. »

En Alberta, on reconnaît depuis longtemps l'importance des entreprises coopératives de développement économique. En effet, il y a six ans, AINC s'est associé aux Chambres de commerce de l'Alberta afin de créer deux nouvelles catégories dans le cadre des prix de distinction des entreprises albertaines, événement annuel organisé en l'honneur de la crème des entreprises de la province.

Ce numéro spécial de Gens d'ici présente le profil des finalistes pour le Prix de l'entreprise distinguée Plume d'aigle et le Prix de distinction AINC/IPAMT (Initiative sur la participation des Autochtones au marché du travail) pour les pratiques exemplaires.

Le Prix de l'entreprise distinguée Plume d'aigle est décerné en reconnaissance d'une entreprise prospère appartenant à une Première nation, tandis que le Prix de distinction AINC/ IPAMT souligne les efforts déployés par des compagnies bien établies afin de s'associer aux Premières nations. Les gagnants seront annoncés lors du prestigieux gala des prix de distinction des entreprises albertaines, qui aura lieu le 21 février 2007.

Retournez à la table des matières





L'Initiative sur la participation des Autochtones au marché du travail (IPAMT)

L'IPAMT est un programme mis sur pied par Affaires indiennes et du Nord Canada afin d'accroître la participation des Autochtones au marché du travail. À cet effet, le gouvernement fédéral est résolu à aider les Autochtones à édifier des collectivités plus fortes, plus saines et plus autonomes. L'IPAMT a pour but de sensibiliser et de renseigner les employeurs au sujet des avantages éprouvés qu'entraîne l'embauche d'Autochtones.

Fidèle à son engagement à mobiliser tous les secteurs de l'économie en vue de favoriser l'emploi des Autochtones, l'IPAMT propose une stratégie de partenariat destinée à réunir les employeurs, le milieu autochtone et d'autres intervenants par le biais d'ententes de partenariat qui visent à aider les employeurs à recruter, à maintenir en poste et à promouvoir des travailleurs autochtones. Le but ultime de l'initiative consiste à éliminer les obstacles qui séparent les employeurs et les employés autochtones afin de répondre à la demande des employeurs pour les travailleurs qualifiés, en plus d'augmenter les possibilités d'emploi pour les Autochtones.

Pour obtenir plus de renseignements au sujet de ce programme, veuillez communiquer avec :

Coordonnateur régional, IPAMT
Affaires indiennes et du Nord Canada,
Bureau régional de l'Alberta

Téléphone : (780) 495-2773
Courriel : Peter.Crossen@inac.gc.ca

Retournez à la table des matières





L'établissement de partenariats et la coopération

Finaliste - Prix AINCCela fait près de 60 ans que la société Enbridge soutient sa réputation de chef de file nord-américain du domaine de la distribution et du transport de pétrole et de gaz. Extrêmement fière de son statut de pionnier reconnu du secteur pétrolier et gazier de l'Alberta, Enbridge est maintenant une entreprise internationale comptant près de 5 000 employés répartis sur trois continents.

Au cours des deux dernières décennies, Enbridge a travaille en étroite collaboration avec des collectivités autochtones d'un bout à l'autre du Canada, notamment en Alberta, en Colombie-Britannique, en Saskatchewan et dans les Territoires du Nord-Ouest. Sa liste de partenariats, de contributions, de parrainages et d'entreprises conjointes avec différents gouvernements, sociétés et collectivités autochtones ne cesse de s'allonger. À l'heure actuelle, la compagnie prend une part active aux opérations et est en voie d'élaborer des initiatives de développement d'entreprises avec près de 30 collectivités et organismes autochtones en Alberta seulement.

« Notre compagnie est guidée pas sa politique relative au peuple autochtone, dont la portée s'applique à tous les stades des opérations », a expliqué M. D'Arcy Levesque, vice-président des Affaires publiques et gouvernementales.

Ms. Bonnie DuPont,Michaëlle Jean,participants
Mlle Bonnie DuPont, vice-présidente du groupe,
Services aux entreprises,en compagnie de son
Excellence, la Très Honorable Michaëlle Jean,
gouverneure générale du Canada, et des délégués
au Symposium des jeunes entrepreneurs
autochtones, en 2006.

« Nous sommes résolus à entretenir des relations efficaces avec les collectivités autochtones, car nous croyons que le maintien de relations fondées sur le respect mutuel et la confiance profitera à toutes les parties concernées. Nous voulons contribuer au renforcement des capacités communautaires tant sur le plan des débouchés d'affaires qu'au niveau des possibilités d'emploi, et ce, afin de combler les besoins croissants et divers de notre population active. Enbridge estime que les jeunes autochtones représenteront un atout encore plus important pour la maind'oeuvre de demain. »

Enbridge adopte une démarche proactive non seulement dans toutes ses activités, mais également lorsqu'elle collabore fréquemment avec des collectivités autochtones réparties un peu partout en Alberta. En fait, la compagnie est fière des réalisations suivantes : elle a contribué dernièrement la somme de 200 000 $ à des programmes de sensibilisation communautaire à l'appui de la Chaire nationale sur le développement économique autochtone au Canada, située à l'Université de Victoria; a assisté, en compagnie de plusieurs Premières nations de différents secteurs de projet, au programme d'entrepreneuriat offert par le nouveau centre de la bande indienne Osoyoos pour les entreprises dans les collectivités autochtones; et appuie l'avancement du développement économique autochtone et de l'entrepreneuriat des jeunes à travers le pays.

Mlle Sable Sweetgrass
Mlle Sable Sweetgrass, membre de la
nation Kainai (Tribu des Blood) en
Alberta, a remporté le Défi de
rédaction des jeunes autochtones
chez les 19 à 29 ans pour son
conte intitulé Maternal Ties.

*Photo prise par : Enbridge

Par ailleurs, Enbridge est un membre actif de nombreux conseils et forums de développement économique et d'entreprises de grande importance nationale, tels le Conseil canadien sur les relations d'affaires avec les Autochtones du Conference Board du Canada, et le Comité des relations avec les Autochtones, sous l'auspice de l'Association canadienne des pipelines de ressources énergétiques.

Enbridge appuie un nombre impressionnant d'activités touchant les collectivités autochtones sur les plans culturel, artistique et éducatif. Au nombre des faits saillants à ce chapitre, mentionnons le volet de l'édition 2007 des Jeux d'hiver du Canada consacré aux Jeux inuit/déné, le Symposium sur l'entrepreneuriat des jeunes autochtones de 2006 (en partenariat avec l'Association nationale des sociétés autochtones de financement), le Défi annuel de rédaction des jeunes autochtones   et les Prix nationaux d'excellence décernés aux Autochtones, pour n'en nommer que quelques-uns.

Enbridge s'engage à assumer sa responsabilité sociale en tant qu'entreprise. En effet, pour la troisième année consécutive, Enbridge a été choisie, lors du Forum économique à Davos, en Suisse, avec seulement quatre autres entreprises canadiennes, parmi les 100 compagnies les plus durables au monde.

Retournez à la table des matières





L'approche proactive de NAIT porte déjà des fruits

Finaliste – Prix AINCLa Northern Alberta Institute of Technology (NAIT) est l'un des plus importants établissements de formation technique au Canada. Chaque année, NAIT offre un enseignement dans les domaines des affaires, des technologies de pointe et des métiers spécialisés à quelque 72 000 étudiants répartis dans huit campus provinciaux.

Grâce aux 36 stages offerts par NAIT, celle-ci assure la formation de 50 p. cent des personnes de métier en Alberta. Il s'agit du troisième établissement d'enseignement postsecondaire public en importance dans la province. De plus, NAIT présente un taux d'embauche de 95 p. cent parmi ses diplômés.

Ayant reconnu la nécessité d'enrichir des programmes et des services de manière à répondre aux besoins futurs des étudiants autochtones de NAIT, M. Sam Shaw, président et chef de l'exploitation, n'a pas tardé, après son accession à la présidence de l'institut, a mettre sur pied le conseil consultatif du président en matière autochtone. Il a par ailleurs donné suite aux recommandations du conseil consultatif en faveur d'une approche à deux volets.

Le premier volet a consisté à offrir des cours de NAIT dans les collectivités autochtones qui en ont le plus besoin. Pour concrétiser cette initiative, on a créé le poste de directeur du programme de formation personnalisée des Autochtones.

Unités mobiles de formation dans les métiers de NAIT.
Unités mobiles de formation dans les
métiers de NAIT.

En 1999, NAIT offrait cinq programmes dans des collectivités autochtones. Six ans plus tard, à peine, il y avait 57 programmes destinés aux Autochtones, dont seulement 11 étaient offerts dans les campus de NAIT.

« Le fait d'offrir des cours dans les collectivités qui en ont besoin s'est avéré fort fructueux », a pour sa part ajouté M. Stephen Crocker, directeur de programme.

« Nous avons jusqu'à maintenant conclu huit protocoles d'entente avec différents établissements d'enseignement et Premières nations, et l'an dernier il y avait plus de 800 participants. »

Le deuxième volet de l'orientation nouvelle adoptée par NAIT a consisté à améliorer les mécanismes de soutien destinés aux étudiants autochtones à temps plein. Avec l'appui du secteur, la Encana Aboriginal Student Centre a ouvert ses portes en décembre 2003. Auparavant, on avait créé le poste de coordonnateur de liaison avec les Autochtones afin de mettre en oeuvre des stratégies et de fournir des services qui auraient pour effet de hausser les taux de diplômés et de persévérance scolaire.

Des étudiants
Des étudiants à l'intérieur du Centre
pour jeunes Autochtones, situé dans
le campus principal.

*Photos prise par : NAIT

« Lorsqu'on a créé mon poste en 1999, nous avions 75 étudiants autochtones auto-identifiés ainsi qu'un taux de persévérance scolaire d'environ 33 p. cent », a fait remarquer Mme Diana Blackman, directrice de programme.

« En l'espace de cinq ans, le nombre d'étudiants a grimpé à 500 et le taux de persévérance scolaire s'élevait à 75 p. cent. Ces résultats sont fort encourageants. »

Le projet d'amélioration de la réussite scolaire des Autochtones a fait appel à la collaboration de dirigeants autochtones, pédagogiques et du secteur privé - en particulier Encana - pour amasser 4 millions de dollars. Ces fonds ont été affectés à plusieurs initiatives précises, notamment les suivantes : deux unités mobiles de formation dans les métiers entièrement équipées sont en déploiement constant un peu partout dans la province; on a assisté à une hausse marquée du nombre de prix et de bourses d'études remis aux étudiants autochtones de NAIT; et des services précis d'élaboration des programmes d'études et de mentorat ont provoqué une hausse marquée des taux de persévérance scolaire et du nombre de diplômés autochtones.

La célébration qui a eu lieu à la mi-janvier en l'honneur du dernier groupe d'anciens de l'institut témoigne de la vision des dirigeants de NAIT et du succès de ses programmes. Cela représente, surtout pour les étudiants autochtones, un phénomène qu'ils ne pouvaient guère imaginer il y a quelques années.

Retournez à la table des matières





La Diversification va bon train

Finaliste – Prix Plume d'aiglePrimco Dene Ltd. est la société de gestion d'un groupe de compagnies appartenant aux Premières nations de Cold Lake. Créée en 1999 à titre d'entité commerciale unique, Primco a depuis évolué de façon à inclure quatre compagnies distinctes; celles-ci sont résolues à faire preuve d'excellence dans leur secteur respectif.

De fiers diplômés du cours
De fiers diplômés du cours menant à
l'obtention d'un certificat d'ouvrier
d'entretien des bâtiments montrent
leur diplôme.

Primco Dene Ltd. offre une variété de services de logistique aux entreprises de la région, dont des services d'expert-conseil en gestion, de la paie, d'étude de sécurité, de sécurité, et de ravitaillement en carburant avec cartesaccès. Par ailleurs, Primco a diversifié dernièrement ses services, qui entraînent maintenant la vente et la distribution de produits de nettoyage soucieux de l'environnement à ses clients de la région.

La Primco Dene Catering Corporation s'est associée au Royal Camp Services Ltd. et à EES Compas Canada Inc., pour assurer des services clé en main personnalisés, tels des services ménagers, des services de location de campements, des services de restauration sur place ainsi que des services de nettoyage et d'entretien. Le personnel des services de restauration offre des services d'alimentation de grande qualité tout en assurant le plus haut niveau de professionnalisme et de services à la clientèle.

Primco Commercial Corporation fournit des services d'entretien automobile par l'entremise d'une concession Lube-X située dans la ville de Cold Lake. On peut compter sur Lube-X pour obtenir des services rapides de changement d'huile et d'inspection de véhicules. La compagnie vise à poursuivre l'expansion des opérations et l'aménagement de terrains à Cold Lake.

Une des unités de traitement mobiles.
Une des unités de traitement mobiles
de Primco Dene EMS situées près
du champ de tir aérien de Cold Lake.

Primco Dene (EMS) Ltd. est l'un des plus importants fournisseurs de services d'urgence médicale en milieu industriel auprès des sociétés pétrolières à l'oeuvre dans le Nord de l'Alberta. Au départ, la compagnie ne disposait que d'un centre de traitement mobile et d'un technicien médical d'urgence; aujourd'hui, elle compte 16 unités de traitement mobiles 4 x 4 qui sont toutes dotées de matériel médical d'urgence et de sécurité dernier cri. Au nombre des services offerts par la compagnie, mentionnons des services de base et de pointe en matière de maintien en vie, des services d'urgence médicale 24 heures sur 24 et des services de premiers soins mobiles.

« Primco Dene a pour mandat d'offrir un service de qualité ainsi que des possibilités d'emploi », a déclaré Mme Tammy McLaughlin, chef des opérations de la compagnie.

De fiers diplômés du cours.
De fiers diplômés du cours menant à
l'obtention d'un certificat d'ouvrier
d'entretien des bâtiments montrent
leur diplôme.

*Photos prise par : Primco Dene

« Depuis nos débuts, notre chiffre d'affaires a augmenté de plus de 40 p. cent; il y a maintenant près de 125 employés inscrits sur la liste de paie. »

La compagnie est parvenue à gérer cette croissance impressionnante sans pour autant nuire à son taux d'endettement peu élevé ni compromettre l'emploi des Autochtones, dont le taux s'est maintenu à au moins 80 %.

« C'est notre énoncé de mission et notre vision qui sont une véritable source d'inspiration pour nous », a souligné Mme McLaughlin.

« Au moyen de partenariats, nous aspirons à des possibilités d'emploi et de formation qui auront pour effet d'enrichir nos employés et notre collectivité, tout en assurant des services de premier ordre à des taux concurrentiels ».

Sa façon particulière de poursuivre le développement économique semble porter des fruits.

Retournez à la table des matières





Toujours un chef de fil du domaine des relations avec les Autochtones

Finaliste – Prix AINCAu cours de ses quelque 30 années d'exploitation, la société Encana et ses prédécesseurs ont toujours attribué leur succès en affaires à une philosophie axée sur la coopération et sur le partage des gains.

M. Harbir Chinna, Morris Monias.
M. Harbir Chinna, vice-président de la
société de récupération de pétrole Upstream
Operations Oil Recovery est accueilli
par le chef Morris Monias dans la Première
nation de Heart Lake.

Société productrice de gaz naturel et de sables bitumineux dont le siège social se trouve à Calgary, la société Encana joue un grand rôle dans la croissance et le développement de l'économie albertaine. Mentionnons aussi que sa façon d'entretenir des relations efficaces avec les Autochtones ainsi que son approche envers la participation communautaire ont eu pour effet d'établir des normes élevées au fil des ans.

« Il est important de redonner aux collectivités avec lesquelles nous travaillons, que ce soit sous forme d'entreprises conjointes, de biens et services ou de bénévolat », a souligné M. Andy Popko, vice-président des Relations avec les Autochtones.

« Alors, pour nous, il est tout à fait logique - du point de vue des affaires - de poursuivre des occasions avantageuses de part et d'autre comme celles-ci.»

Encana se distingue par ses démarches créatives et novatrices pour harmoniser les partenariats entre les entreprises, travailleurs et collectivités autochtones et les bandes.

Au cours des deux dernières années, à peine, la compagnie a acheté à ses fournisseurs autochtones des biens et services évalués à plus de 220 millions de dollars. D'autres retombées indirectes issues de contrats conclus avec des tiers devraient dépasser les montants dépensés. Pendant l'exercice 2005-2006, la société Encana a contribué plus de 760 000 $ aux collectivités et associations autochtones de l'Alberta. Le rôle de dirigeant que joue la société Encana dans la promotion des relations coopératives avec les Autochtones revêt peut-être plus d'importance que les avantages financiers récoltés.

Des danseurs de la région de Calgary.
Des danseurs de la région de Calgary
fêtent la Journée nationale des
Autochtones à l'extérieur du siège social
de la compagnie.

*Photos prise par : EnCana

Parmi les nombreux succès de la société Encana, soulignons les suivants : son acquisition à titre de propriétaire autochtone d'appareils de forage - il en existe 12 à l'heure actuelle; sa relation de travail étroite avec le groupe de compagnies des Premières nations de Cold Lake; la conclusion, avec la société Heart Lake Construction, d'un contrat garanti à long terme visant l'acquisition de camions à pierre au coût de 2 millions de dollars, à l'appui des travaux de construction de tampons au chantier de récupération de pétrole de Foster Creek; et la conclusion, avec la Première nation des Chipewyan des Prairies, d'une entente estimée à 1,4 millions de dollars visant la construction d'un édifice de 14 000 pieds carrés au chantier d'exploitation de sables bitumineux de Christina Lake, lequel devra servir de camp pour 600 personnes.

La participation de la société Encana à l'éducation et à la formation est digne de mention. En effet, elle est une importante société donatrice des programmes de la Fondation nationale des réalisations autochtones, plus précisément du volet d'études postsecondaires, en plus de parrainer de nombreuses bourses d'études communautaires. La société a contribué plus de 1 million de dollars afin de favoriser la création d'emplois pour les Autochtones qui oeuvrent dans les domaines du droit et du développement économique. De plus, Encana travaille de concert avec certains établissements d'enseignement en Alberta, notamment NAIT, le Collège Keyano et SAIT, en vue d'élaborer des ressources et des programmes taillés à la mesure des étudiants autochtones. Enfin, selon un numéro de la revue The Aboriginal Times publié l'an dernier, la société Encana a été classée parmi les dix meilleures compagnies au Canada au chapitre des pratiques autochtones.

Retournez à la table des matières





Une compagnie toujours grandissante synonyme d'excellence

Finaliste - Prix Plume d'aigle« C'est tout un honneur... encore. »
Voilà les paroles de David Zabot, directeur général de Bigstone Ventures Ltd., au moment d'apprendre que la compagnie était une finaliste pour l'édition 2007 du Prix de l'entreprise distinguée Plume d'aigle. Il s'agit du même prix pour lequel elle était mise en nomination - il y deux ans à peine.

Crew unloading equipment at an EnCana oil and gas field site
Un équipage en voie de décharger du matériel à un
chantier de forage de pétrole et de gaz d'Encana.

Bigstone Ventures Ltd., entreprise conjointe entre la nation crie de Bigstone et Petrocare Services Ltd., située à Edson, en Alberta, est le principal fournisseur de main-d'ouvre auprès des sociétés pétrolières et gazières exerçant leurs activités dans la région de Wabasca-Desmarais, au nord-est d'Edmonton.

La compagnie poursuit une croissance stable. En effet, elle compte maintenant 90 employés à temps plein sur un total de 140 employés, dont la grande majorité sont membres de la nation crie de Bigstone. On trouve même à l'emploi de la compagnie deux membres qui reçoivent actuellement une formation en gestion. Puisque la plupart des employés parlent couramment leur langue maternelle, la compagnie encourage l'usage de cette langue lors de la formation, de la communication et des opérations. Voilà une manière de faire en sorte que la langue demeure vibrante, en plus de souligner l'importance qu'attache la compagnie aux traditions des Premières nations.

« La famille, aussi bien immédiate qu'élargie, est d'une importance capitale pour notre compagnie », a déclaré M. Zabot.

« Nous offrons des heures de travail souples, une formation exhaustive, un congé et de l'aide en cas de deuil. Nous insistons également sur l'importance du rôle que jouent les sages au sein de la collectivité. »

La compagnie redonne à la collectivité de façons importantes et modestes, que ce soit des services gratuits d'entretien des pelouses pour les personnes âgées par le biais de son programme d'emploi jeunesse ou encore le réinvestissement, sous forme d'achats à l'échelle locale, d'un pourcentage des quelque 4,6 millions de dollars en salaires versés par la compagnie. Bigstone continue d'appuyer fortement les écoles régionales, les événements communautaires et les tournois de sport, et ce, sous forme de dons pécuniaires et d'équipement.

La main-d'oeuvre qualifiée et le savoir dans les domaines de la construction, du soudage, de la tuyauterie ainsi que de l'exploitation et de l'entretien, sur le terrain et en usine, demeurent le gagne-pain de l'entreprise. Celle-ci a par ailleurs diversifié ses activités de manière à fournir du personnel qualifié en matière de désherbage et d'assainissement des lieux de déversement.

Un exposé présenté.
Un exposé présenté par un employé de
Bigstone Ventures aux élèves de 7e année
inscrits au Programme d'orientation à la
carrière, à l'école Mistassiniy.

*Photos prise par : Bigstone Ventures

Au cours des trois dernières années, on a assisté à une hausse moyenne des salaires des employés de 31 p. cent et à une augmentation annuelle du chiffre d'affaires de près de 35 p. cent.

La compagnie a pris de l'expansion au même rythme que ses stocks. En outre, la division de l'approvisionnement en matériel occupe une place de plus en plus importante au sein de la compagnie.

« Grâce au partenariat forgé avec Petrocare, à notre croissance continue et à notre expérience toujours grandissante, nous sommes rendus au point où nous sommes solvables et sûrs dans notre part de marché », a ajouté M. Zabot.

« Nous apportons maintenant une attention particulière à l'apprentissage de nos jeunes au moyen de stages, pour qu'ils acquièrent les compétences dont ils ont besoin. Ce secteur et les technologies connexes sont en perpétuelle évolution. Bien sûr, nous n'avons jamais perdu de vue l'importance d'investir dans notre collectivité et de tous les avantages qui en découlent. »

Retournez à la table des matières





Compagnie de renommée internationale orientée vers la scène locale

Finaliste – Prix AINCAu cours des cinq dernières années en particulier, ATCO Electric a fait un effort concerté, en collaboration avec des collectivités autochtones, pour mieux comprendre leurs cultures et trouver des moyens de travailler ensemble dans l'intérêt mutuel.

La relation qu'entretient ATCO avec des collectivités autochtones a évolué au fil de plusieurs années.

L'équipage de débroussaillement à l'oeuvre au projet Judy Creek.
L'équipage de débroussaillement à l'oeuvre au
projet Judy Creek.

« Nous appuyons les collectivités dans lesquelles nous travaillons – non pas par nécessité, mais plutôt par volonté. Notre relation avec des collectivités autochtones se définit et se mesure par la valeur mutuelle et durable que nous créons en travaillant ensemble », a noté M. Sett Policicchio, président d'ATCO Electric.

ATCO Electric procède de différents façons pour édifier des relations avec des collectivités autochtones qui sont avantageuses de part et d'autre. Par exemple, elle embauche des ressources locales pour assurer, entre autres travaux, l'abattage d'arbres, au nom de la compagnie. Par ailleurs, la compagnie prend part à des salons des carrières, aux journées de traité et à des journées porte ouverte.

Ayant noué une solide relation de travail avec la nation crie de Sturgeon Lake, ATCO Electric reconnaît que l'emploi et la formation sont des secteurs d'intérêt mutuel. En effet, ATCO a donné aux membres de la bande de Sturgeon Lake l'occasion de suivre un programme de formation en électricité, en plus de déployer de grands efforts afin de partager des possibilités de développement économique avec la Première nation, notamment dans les domaines du débroussaillement, de l'élimination des végétaux, de l'inspection et du défrichement.

Les représentants du partenariat
Les représentants du partenariat
autochtone du projet de construction
de la ligne de transmission Dover-
Whitefish.

*Photos prise par : ATCO Electric

ATCO Electric qualifie de grande priorité la protection des terres autochtones traditionnelles et le partage, avec les collectivités autochtones, des avantages issus des projets concernés. Le leadership et l'esprit d'innovation dont ATCO Electric a fait preuve dans la construction de la ligne de transmission Dover Whitefish lui ont valu en 2005 le prix le plus prestigieux du secteur de l'électricité, décerné par la Edison Electric Institute.

« Grâce à notre façon novatrice de penser et à notre ardeur, nous, les responsables d'ATCO, avons pu achever un projet de très grande envergure dans les limites du budget et dans un délai record, tout en faisant preuve de leadership progressif en matière d'environnement et en entretenant de solides relations avec nos partenaires autochtones », a ajouté M. Policicchio.

ATCO Electric est membre actif du Conseil canadien pour le commerce autochtone et du salon des carrières destiné aux jeunes autochtones intitulé « Feu vert pour l'avenir », commandité par la Fondation nationale des réalisations autochtones.

Au cours des cinq dernières années, ATCO Electric a créé deux nouveaux prix à l'intention des étudiants inscrits aux cours de technologie à NAIT, a collaboré avec Northern Lakes College à Slave Lake pour mettre au point un cours de préparation aux métiers, en plus d'être un important parrain du Camp culturel Ben Calf Robe du Collège NorQuest.

ATCO Electric, dont le siège social se trouve à Edmonton, dessert plus 182 000 clients dans le nord et le centre-est de l'Alberta. La compagnie compte près de 80 années d'expérience, au cours desquelles elle a alimenté en électricité des maisons, des fermes et des entreprises réparties dans 238 collectivités, dont 27 Premières nations et 6 colonies métisses.

Retournez à la table des matières





Pas de bêtises ici, juste un symbole de la réussite

Finaliste - Prix Plume d'aigleQu'est-ce que le secteur pétrolier et gazier évoque souvent chez les gens? Des images de manoeuvres de sonde à l'oeuvre devant une tête de puits ou encore des images de paysages sillonnés de pipelines. Ces symboles courants sont plutôt des stéréotypes. En effet, ils ne reflètent qu'un aspect du secteur. Par ailleurs, une compagnie comme la Seven Lakes Oilfield Services Corporation en représente un autre, soit celui de la collecte des déchets.

Des employés de Seven Lakes Oilfield Services déchargent des tuyaux.
Des employés de Seven Lakes
Oilfield Services déchargent des
tuyaux.

« Bien sûr, l'industrie de la collecte des déchets n'a rien de séduisant », a fait remarquer M. Bob Hunter, directeur des opérations.

« Toutefois, si on considère par où nous avons commencé et où nous en sommes à l'heure actuelle, on se rend vite compte que nous comblons un créneau clé... nous nous débrouillons très bien. »

Elle l'est vraiment! Fondée en 2003 à titre d'entreprise conjointe entre Pimee Well Servicing Ltd. et Primco Dene Ltd., la société regroupait alors 3 employés et, à la fin de sa première année d'exploitation, elle affichait un chiffre d'affaires légèrement inférieur à 500 000 $. Trois ans plus tard, à peine, la compagnie compte 23 employés autochtones à temps plein, présente un taux de croissance annuelle moyenne de l'emploi d'environ 7,5 p. cent et a produit des recettes totalisant environ 2,4 millions, soit une hausse de 78 p. cent par rapport à l'exercice précédent.

On nettoie le pare-brise du camion d'élimination des déchets.
On nettoie le pare-brise du camion
d'élimination des déchets.

*Photos prise par : Seven Lakes.

Mais ce n'est pas tout : la compagnie a pris de l'expansion dans de nombreux secteurs d'activité. En fait, elle dirige un programme de recyclage au sein de Pétrolière Impériale Ressources Ltée, à Cold Lake, en plus de mettre des échafaudeurs et compagnons échafaudeurs, des spécialistes en isolation thermique des pipelines et des ouvriers à la disposition de nombreuses compagnies de la région, y compris Encana, Husky Energy et IMV Projects, entreprise de gestion de projets de Calgary auprès du secteur pétrolier et gazier.

« Les perspectives de croissance chez Pétrolière Impériale Ressources Ltée sont énormes », a souligné M. Hunter.

« À mesure que prenons de la maturité et que nous faisons nos preuves en tant que fournisseur de services, Impériale est disposée à nous permettre d'aller de l'avant. Ainsi, les perspectives de croissance s'annoncent très prometteuses. »

La société Seven Lakes Oilfield Services est fière de s'identifier comme une entreprise appartenant à une Première nation. Il convient aussi de noter que l'équipe de gestion exclusivement autochtone a tendance à incorporer les conseils des sages communautaires dans son plan stratégique à long terme.

Elle souligne l'importance de la famille, de la collectivité et de la culture auprès de ses employés. En outre, elle déploie de grands efforts pour parrainer des activités qui ont lieu dans la région visée par le Traité no 6, dont des pow-wow, des tournois de golf et de jeu de bâtons et des activités scolaires, pour n'en nommer que quelques-unes.

La compagnie tient beaucoup au mieux-être de ses employés. Après tout, ceux-ci réinvestissent, dans la mesure du possible, dans leur collectivité et l'économie locale, et ce, sous forme d'achats à l'échelle locale. Même si sa principale activité n'est peut-être pas le métier le plus exotique qui soit, Seven Lakes Oilfield Services fait ressortir l'importance de créer des emplois de longue durée tout en réussissant à se tailler un marché créneau.

Veuillez adresser vos correspondances, commentaires et demandes à :

Gens d'ici - Entreprises autochtones en Alberta
Affaires indiennes et du Nord Canada
Bureau régional de l'Alberta
Place du Canada
9700, avenue Jasper
Bureau 630
Edmonton (Alberta) T5J 4G2
Sans frais : 1 800 567-9604

Printing : Capital Colour Press
Conception graphique : MGS Graphics
Traduction
: Translatech

Date de modification :