ARCHIVÉE - Entreprise Autochtone: Célébrée en Alberta Février 2010

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.

auteur : Publié avec l'autorisation du ministre des Affaires indiennes et du Nord canadien et interlocuteur fédéral auprès des Métis et des Indiens non inscrits
date : 2010
ISSN : 7101-7033
QS- : A023-080-FF-A1

format PDF  
(1,652 Ko, 8 pages)

 


Dan ce Numéro


Être mis en nomination pour un Prix de distinction des entreprises albertaines est tout un honneur pour les entrepreneurs, les PME, les sociétés, les personnes et bien d'autres organismes situés un peu partout dans la province. À l'occasion de cette 19e édition annuelle des Prix, les Chambres de commerce de l'Alberta accueilleront une soirée de gala le 19 février 2010 au centre de villégiature Marriot River Cree Resort à Edmonton afin de souligner les efforts des finalistes dans 10 catégories.

Le ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada, bureau régional de l'Alberta, se réjouit de l'occasion d'être à nouveau un commanditaire des Prix de distinction des entreprises albertaines. Nous sommes fiers de tous les finalistes mis en nomination pour les prix suivants : le Prix des pratiques exemplaires – Relations avec les Autochtones (décerné à une entreprise non autochtone qui a accompli des réalisations exceptionnelles au chapitre des relations avec les Autochtones, ce qui englobe le développement économique, l'emploi et la formation ainsi que le soutien aux collectivités autochtones); et une Mention d'honneur Plume d'aigle (remise à une entreprise autochtone qui s'est surpassée en affaires tout en incorporant des concepts d'entrepreneuriat et culturels dans ses opérations).

Ces entreprises et les personnes dont elles se composent ont surmonté bien des obstacles pour enfin prouver que les entreprises sont capables de poursuivre leur prospérité et leur croissance en dépit d'une conjoncture économique défavorable sans pour autant compromettre les principes et les pratiques qui font d'elles la crème de la crème. Ce numéro vous fera découvrir leurs histoires de réussite.

Canada Safeway – vise l'amélioration continue

FinalisteFinaliste en 2009 pour le Prix des pratiques exemplaires d'Affaires indiennes et du Nord Canada dans la catégorie Relations avec les Autochtones, Canada Safeway continue de s'illustrer comme opération modèle grâce à ses efforts novateurs en matière de relations avec les Autochtones. Il n'est donc pas surprenant que la société ait une fois de plus été choisie parmi les quatre finalistes dans cette catégorie.

En 1929, la société Canada Safeway s'est implantée sur le marché canadien et est depuis devenue la plus importante détaillante d'épicerie de l'Ouest canadien. En fait, l'Alberta compte à elle seule 90 magasins Safeway. Fidèle à sa tradition de générosité bien ancrée au sein des collectivités locales, Canada Safeway y a investi sous forme de soutien actif et de dons généreux qui contribuent à la survie des banques alimentaires locales. En effet, la prestation de soutien financier et de produits alimentaires en faveur de différents organismes communautaires répartis un peu partout dans la province fait partie intégrante de la culture de l'entreprise depuis sa création. Les efforts déployés par la société pour favoriser le bien-être communautaire ont profité à diverses initiatives, notamment la prévention de la faim, la sensibilisation à la nutrition et la recherche sur le cancer.

Royce Provost
Le préparateur de commandes Royce Provost à l'entrepôt StorCare de Canada Safeway

Au cours des dernières années, Canada Safeway a redoublé ses efforts pour renforcer ses relations avec les Autochtones.

Les projets de développement économique entrepris en collaboration avec des collectivités et groupes autochtones représentent des engagements durables. Parmi ces projets, mentionnons : l'Initiative de travail en partenariat destinée aux Autochtones qui a été conclue avec le gouvernement fédéral en 2008; les recommandations issues de l'entente de partenariat sur le développement des ressources humaines ratifiée avec le gouvernement fédéral; le protocole d'entente conclu avec la Oteenow Employment and Training Society en 2008; et le colloque Alberta Workforce Connex, qui avait pour mandat de trouver des façons d'améliorer l'accès et l'intégration des Autochtones au marché du travail. Tous ces projets constituent des mécanismes qui visent à favoriser les possibilités au sein de Canada Safeway par le biais de la participation active de collectivités, d'organismes autochtones et de différents ordres de gouvernement.

Henry Chief
Le découpeur de viande Henry Chief au magasin Northgate de Canada Safeway à Edmonton

Canada Safeway a pris part à des événements de grande envergure, en plus de s'associer à des établissements d'enseignement dans le cadre d'un partenariat. Par ailleurs, cela fait bien des années que la société fait don d'aliments et fait du bénévolat auprès de la Southern Alberta Institute of Technology à l'occasion de ses colloque destiné aux Autochtones, séries de conférences culturelles et pow-wow.

Nombreuses et variées sont les initiatives qui paraissaient pour la première fois en 2009 :

La société élabore de façon régulière de nouveaux programmes, comme en témoigne son désir de favoriser l'amélioration continue. À la fin de l'exercice 2009, il y a avait 850 personnes s'identifiant comme Autochtones qui oeuvraient dans les nombreux centres de distribution et installations de Canada Safeway situés à travers la province.

La société ne cesse d'appuyer de nombreux organismes et de favoriser une intégration valable avec eux. En effet, des groupes comme l'Initiative pour les Autochtones en milieu urbain de Calgary (IAUC ), la Bent Arrow Traditional Healing Society, la nation crie d'Enoch, ainsi que le programme de formation à l'intention des Autochtones handicapés de Medicine Hat – pour n'en nommer que quelques-uns – peuvent tous affirmer le comportement professionnel dont font preuve Canada Safeway et ses employés dans le contexte des relations fructueuses et progressifs avec les Autochtones. D'ailleurs, la société ne changerait jamais sa façon de faire.

Retournez à la table des matières





Devon Canada – une relation spéciale en plein épanouissement

FinalisteCela n'arrive pas souvent que les Cris de Kehewin confèrent le titre de chef honoraire à quelqu'un – trois fois pour être précis, dont la dernière remonte à plus de 15 ans. Voilà justement ce que M. Greg Brady, directeur des Relations avec les Autochtones au sein de la société Devon Canada, a reçu l'été dernier. On lui a attribué le nom cri Wapis'kaw ayapit – Assis sur un nuage blanc – lors d'une cérémonie sacrée du calumet organisée dans le cadre du 25e pow-wow annuel de la nation crie de Kehewin, située près de Bonnyville. L'honneur reconnaît les efforts déployés pour établir une relation fructueuse et avantageuse entre les deux parties.

« Cet honneur revêt une signification particulière pour moi », a déclaré M. Brady. « Il est particulièrement important, profondément émouvant et très apprécié. Il représente par ailleurs le respect et la compréhension que nous avons réalisés ensemble. »

La relation qui existe entre la société Devon Canada et la nation crie de Kehewin est fondée sur des objectifs complémentaires et un engagement à long terme. Malgré les activités d'exploitation pétrolière et gazière de grande envergure qui se déroulent sur les terres traditionnelles de la nation crie de Kehewin, celle-ci se trouve néanmoins aux prises avec un taux de chômage élevé qui dure depuis des années. Au début de 2008, le conseil de bande a proposé à la société Devon Canada qu'ils travaillent de concert à une initiative de développement économique. Les deux parties ont par la suite négocié et conclu une entente dans laquelle sont énoncés clairement les détails sur le fonctionnement de leurs relation et initiative de développement économique.

employés de Devon
Des employés de Devon Canada à l'un des nombreux chantiers de forage possédés par le partenariat

Le gouvernement provincial a accordé à Devon Canada une subvention de 100 000 $ au titre de l'initiative économique stratégique (IES) que la société avait sollicitée au nom de la nation crie de Kehewin. En même temps, celle-ci a constitué en société Kehewin Cree Nation Contracting Ltd. (KCNC), entreprise de construction pétrolière possédée et exploitée par la bande. De plus, Devon s'est engagée à fournir 3 000 heures de travail à KCNC au sein de l'unité opérationnelle d'Iron River. Par ailleurs, le ministère de l'Emploi et de l'Immigration de l'Alberta a approuvé une demande de subvention de la nation crie de Kehewin afin de lui permettre d'offrir aux membres de la collectivité la formation dont ils ont besoin pour utiliser le matériel nécessaire à l'exercice des travaux de construction pétrolière.

La nation crie de Kehewin a travaillé en collaboration avec Devon Canada au cours de 2009. Malgré l'expiration de la subvention au titre de l'IES à la fin de l'année, Devon continue tout de même de fournir des conseils et son savoir-faire sur la gestion des affaires et la planification stratégique des activités. Idéalement, au fur et à mesure que KCNC poursuivra sa croissance, Devon Canada figurera parmi ses nombreux clients, bien qu'étant une entité aux racines profondes.

Greg Brady, Ernest Gadwa
Greg Brady, chef honoraire, et Ernest Gadwa, chef de la nation crie de Kehewin

Le partenariat forgé par Devon Canada avec la nation crie de Kehewin illustre bien l'engagement à plus grande échelle pris par la compagnie d'élaborer des pratiques exemplaires en matière de relations avec les Autochtones. À cet effet, Devon Canada a mis au point un programme détaillé des relations avec les Autochtones, dont le mandat consiste à établir, à entretenir et à cultiver des relations respectueuses et avantageuses avec les collectivités autochtones touchées par les activités de la compagnie. Pour y arriver, le ministère facilite la mise en œuvre de la politique en matière de relations avec les Autochtones (adoptée par Devon Canada en 2004) au sein des opérations de la compagnie, en plus d'offrir régulièrement à tous les employés une formation sur la sensibilisation aux Autochtones.

Devon a centré ses efforts sur des initiatives d'emploi et de formation qui fournissent une orientation judicieuse aux Autochtones afin de les préparer à des carrières à long terme. Mentionnons, par exemple : un programme d'emploi témoin à l'intention des élèves autochtones de niveau secondaire en collaboration avec la Ville de Grande Prairie et plusieurs autres partenaires commerciaux situés dans la région; le programme de formation en génie énergétique de quatrième classe de Jackfish offert dans son établissement de séparation gravitaire stimulée par injection de vapeur, lequel se trouve au sud de Fort McMurray; le programme couronné de succès Trades in Motion; et le programme des futurs dirigeants de l'Alberta.

Devon Canada remet une bourse d'études de 4 000 $ à un digne étudiant du nord-est en troisième ou quatrième année du programme de génie énergétique au Collège Portage. La société a également établi un budget en vue de créer sept postes de stagiaire autochtone dans le cadre du programme de formation des opérateurs sur place intitulé Aboriginal Career Pathways, qui devrait commencer cette année.

Ajoutez à ceci une multitude de contributions par le biais de son programme d'investissement communautaire – allant de l'achat d'équipement de jeux aux événements culturels en passant par les ateliers pour les aînés / jeunes – et l'on découvre vite que Devon Canada met à exécution sa valeur fondamentale consistant à « être un bon voisin » lorsqu'il est question des relations avec les Autochtones et des pratiques exemplaires.

Retournez à la table des matières





La société Syncrude Canada – une participante active depuis le début

FinalisteSi l'on demandait à l'Albertain moyen de décrire Syncrude, le projet d'exploitation des sables bitumineux lui viendrait sûrement à l'esprit. En effet, cette société se classe parmi les plus importants producteurs mondiaux de pétrole brut synthétique extrait de sables bitumineux et en est le grand producteur de source unique à l'échelle du pays. Une co-entreprise composée de sept entreprises partenaires, Syncrude jouit d'une capacité de production quotidienne de 350 000 barils, sans oublier de mentionner ses réserves prouvées totalisant plusieurs milliards de barils.

Bien entendu, Syncrude est largement connue pour ses activités reliées aux sables bitumineux. Mais il convient de noter que cette société se taille graduellement une réputation d'un des plus importants employeurs d'Autochtones au Canada. En effet, le succès connu par Syncrude sur ce plan est attribuable à son programme de perfectionnement des effectifs autochtones hors pair, grâce auquel la compagnie se trouve parmi 11 employeurs canadiens à se mériter une certification de niveau Or dans le cadre du programme Relations autochtones progressives élaboré par le Conseil canadien pour le commerce autochtone (CCCA).

« Nos investissements et notre engagement envers les gens et les collectivités ici ne constituent pas seulement un geste logique, mais également un geste sensé », a déclaré M. Tom Katinas, président et chef de la direction. « Il y a 35 ans, soit quatre ans avant l'amorce des travaux de production, notre président a annoncé sa promesse de veiller à ce que les Premières Nations et les Métis établis dans le nord-est profitent de l'exploitation des gisements de sables bitumineux de la région. Nous entretenons depuis longtemps des relations fructueuses fondées sur le respect. Ces liens se veulent un véritable incubateur d'emplois, en plus d'engendrer des revenus pour nos compagnies partenaires autochtones. Depuis 1992, nous avons dépensé quelque 1,4 millions de dollars sur des biens et services, et plus de 140 millions au cours de 2009 seulement. Le fait de travailler ensemble nous permettra effectivement de réussir ensemble. »

À l'heure actuelle, Syncrude administre des contrats avec plus de 30 entreprises autochtones, dont quatre des cinq Premières Nations établies dans la région de Wood Buffalo. Il s'agit d'une compagnie qui déploie des efforts infatigables pour promouvoir et partager ses succès avec ses partenaires autochtones.

pêche sur glace
Des participants au concours de pêche sur glace annuel de Fort Chipewyan

Près de 500 employés se sont déclarés Autochtones, dont 87 embauchés l'an dernier seulement. La compagnie se consacre à créer des possibilités d'emplois qui permettront aux Autochtones de participer pleinement à tous les niveaux de la compagnie. Présentement, cinq p. 100 des postes de gestionnaire sont occupés par des personnes d'origine autochtone; Syncrude s'attend à ce que ce pourcentage continue de grimper.

technicienne
Une technicienne spécialiste de l'environnement procède à l'inspection de la densité de la mousse de tourbe

La compagnie veille à la bonne marche d'un programme de rotation des emplois à l'intention des résidents de Fort Chipewyan, Javer et Conklin. Chaque semaine, la compagnie fait venir 14 employés de Fort Chipewyan par voie aérienne et 4 employés de Javier et Conklin respectivement par voie routière. La compagnie se charge d'héberger les employés pour la semaine, en plus de leur offrir un service de navette aérienne / routière aller-retour.

Assurer la formation des futurs employés est aussi important que de favoriser l'épanouissement des employés existants. En effet, près de la moitié d'un don de 5 millions de dollars fait au Collège Keyano sera versé au programme de préparation aux métiers pour les Autochtones. Les diplômés ont ainsi l'assurance de décrocher un emploi au sein de la compagnie. Les programmes d'emploi d'été, de même que les programmes de placement pour les enseignants nouvellement diplômés, bénéficient d'un solide soutien au niveau des collectivités locales.

Les initiatives de soutien aux collectivités sont nombreuses. En effet, Syncrude a investi en 2008 la somme record de près de 6 millions de dollars dans des collectivités autochtones pour différentes fins, entre autres l'octroi de multiples bourses d'études postsecondaires, la construction d'un centre jeunesse, la modernisation de l'aréna à Fort Chipewyan évaluée à un demi-million de dollars et le parrainage du programme Jeunes entrepreneurs créé par le Conseil tribal d'Athasbasca.

Voici d'autres causes bénéficiaires du soutien offert par la compagnie : des événements culturels, des campagnes de collecte d'aliments destinés aux banques alimentaires locales et une multitude d'œuvres de charité, y compris une contribution de 1,3 millions de dollars versée par la compagnie et ses employés au profit de la campagne Centraide de Wood Buffalo.

L'affinité qu'a la société Syncrude à l'égard des sables bitumineux est claire. Or, grâce à l'éclairage nouveau jeté sur sa réputation en matière de relations avec les Autochtones, Syncrude devient vite un chef de fil sur ce plan.

Retournez à la table des matières





Savanna Energy – la formation de partenariats…voilà la recette gagnante!

FinalisteMalgré la réputation que Savanna Energy s'est taillée à l'échelle du continent en matière de matériel de pointe et d'efficacité de premier rang, ses employés aiment se vanter tout particulièrement de leurs partenariats avec des Premières Nations réparties un peu partout en Alberta. Cette entreprise canadienne de forage et d'entretien et de réparation de puits a raison d'être fière de ses partenariats à 50 / 50, une démarche novatrice à laquelle la compagnie continue de donner plus d'ampleur.

stagiaires
Des stagiaires en quête de leur certification en matière de protection contre les chutes à Buffalo Narrows

« Nous sommes connus au sein du secteur comme l'entreprise de forage autochtone, malgré le fait que nous comptions quelque 2 600 employés de différentes nationalités », déclare M. Ken Mullen, président-directeur général, le sourire aux lèvres. « Cette réputation est attribuable en majeure partie à nos partenariats, même si nous disposons d'opérations à travers l'Ouest canadien, les États-Unis, le Mexique et maintenant l'Australie. »

Ce qui a commencé avec l'établissement d'un partenariat avec la Première nation Dene Tha' en 2001 a évolué pour donner lieu à des partenariats forgés avec huit autres collectivités autochtones situées dans tous les secteurs visés par un traité en Alberta. Le rôle que joue Savanna Energy dans le cadre de ces relations consiste : à aider les parties concernées à obtenir du financement; à coordonner la construction et la mise en service des plate-formes de forage; à organiser les contrats de forage au sein du secteur; et à exercer ses opérations quotidiennes tout en faisant appel aux effectifs de la Première nation partenaire, dans la mesure du possible.

Les prêts non garantis qu'octroie Savanna Energy aux Premières Nations partenaires permettent à ces derniers de devenir des partenaires financiers et de récolter ainsi les avantages d'être propriétaires d'un bien corporel et du rendement financier s'y rattachant, sans oublier de mentionner les retombées en termes de création d'emplois et de possibilités de formation. En effet, ces partenaires disposent des capacités nécessaires pour renforcer leur place au sein du secteur en élargissant leurs activités, ou encore en revendant un bon nombre de plate-formes de forage à Savanna Energy, comme l'a fait un partenaire en vue d'en devenir actionnaire.

La création précoce de postes – comblés par des Autochtones – qui sont orientés vers l'établissement de relations et l'élaboration de partenariats a été l'une des clés du succès des co-entreprises. De plus, les communications continues et les réunions semestrielles tenues régulièrement permettent aux deux parties de faire preuve d'une ouverture et d'une transparence complètes et de collaborer ainsi à l'atteinte de résultats favorables. Les fréquentes visites guidées facilitées par le personnel des partenaires chargé du perfectionnement donnent aux aînés, aux jeunes, aux membres de la collectivité, aux membres du conseil de bande et à la direction de Savanna l'occasion de voir leur investissement collectif à l'œuvre.

Soucieuse de l'importance qu'elle attache à la formation, Savanna Energy propose un programme intensif de formation d'une semaine à titre continu destiné aux travailleurs autochtones. En combinant l'apprentissage en classe – trois jours consacrés entre autres à la pré-sélection, à la préparation à l'emploi et à la sensibilisation à la santé, à la sécurité et à l'environnement – avec une expérience pratique intensive de deux jours, on vise à encadrer de futurs employés venant des collectivités partenaires. Les programmes officiels de certificat et de diplôme de perfectionnement professionnel joints aux cours non officiels exhaustifs de perfectionnement professionnel parrainés par la compagnie favorisent le maintien en poste des employés et l'autoperfectionnement.

visite guidée
Une visite guidée dans le cadre du partenariat avec des membres de la nation crie de Saddle Lake

En signe d'appui à différentes initiatives éducatives tant au niveau secondaire qu'au niveau postsecondaire, la compagnie offre des bourses d'études et des prix. Par l'entremise de la Northern Alberta Institute of Technology et de la Southern Alberta Institute of Technology, Savanna Energy octroie des bourses d'études de trois ans aux étudiants d'origine autochtone qui achèvent avec succès leur première année du programme de génie pétrolier.

La compagnie a par ailleurs complété une contribution personnelle de 10 000 $ versée par M. Kevin Nugent, directeur de Savanna Energy, aux initiatives de programmation autochtones de l'Université de Lethbridge.

Savanna Energy appuie une myriade d'œuvres de charité à travers la province. Par ailleurs, la participation active des employés de tous les secteurs de l'entreprise et le financement important d'organismes communautaires, provinciaux et nationaux viennent étoffer les efforts de soutien mis de l'avant par Savanna Energy.

Comme un partenaire l'a déclaré récemment : « Les services fournis par Savanna Energy à notre nation sont impressionnants… elle s'est révélée une compagnie synonyme d'honneur et de dignité ». Voilà un mot de la fin éloquent.

Retournez à la table des matières





Le Groupe d'entreprises Mikisew – la fierté d'une nation

Prix Plume d'aigleEn langue crie, « mikisew » veut dire « aigle ». Les 2 500 membres qui habitent sur leur terre traditionnelle, située aux alentours de Fort Chipewyan et à travers l'Alberta, possèdent bien des traits distinctifs de l'aigle, notamment la fierté et la débrouillardise. Le Groupe d'entreprises Mikisew (MGOC), soit la force motrice du développement économique et de l'autosuffisance, s'est inspiré de ces qualités pour adopter sa philosophie intitulée « La fierté d'une nation ».

défilé des célébrations
Le défilé des célébrations annuelles de Mikisew, qui ont eu lieu en juin

« La fierté d'une nation représente bien plus qu'un simple exercice de sélection d'une marque », explique M. Dale Monaghan, président-directeur général de MGOC. « En effet, ce principe transcende toutes les facettes de nos opérations et, à cet effet, constitue la vision et l'objectif globaux de chaque employé – soit de se surpasser, et ce faisant, il appuie nos aînés, tous les membres de la collectivité et les générations futures de Mikisew. »

Ces opérations donnent de quoi être fier. Le société parapluie englobe les services de transport aérien (Air Mikisew), la fabrication (Mikisew Industrial), le tourisme réceptif et la récréation (propriétaire d'un hôtel Super 8 et de l'entreprise de pêche sportive Mikisew Sport Fishing), les services des biens immobiliers (Mikisew Property Development), la vente de carburant en vrac (Fort Petroleum) et les services d'entretien d'automobiles et de matériel lourd (Mikisew Fleet Maintenance).

La société Mikisew Energy est le porte-drapeau de ce groupe d'entreprises hétérogènes et croissantes. Créée en 1992, Mikisew Energy est une entreprise certifiée ISO ainsi qu'un important acteur du secteur de l'exploitation des ressources naturelles dans la région de Wood Buffalo. Au service des industries pétrolière et gazière et de l'exploitation minière et forestière, Mikisew Energy offre une vaste gamme de services d'entretien connexes et, à ce titre, répond principalement aux besoins de clients industriels de grande envergure. La compagnie fournit également des services de main-d'œuvre, de gestion de projets, de manipulation de matériaux, environnementaux et de sécurité au travail, et d'entretien de sites miniers et d'usines, pour n'en nommer que quelques-uns.

Fidèle à sa raison d'être, la compagnie offre tous ses services avec fierté quant à leur exécution et à leur qualité; le dépassement récent de la marque des 2 millions d'heures-personnes sans incident chez Mikisew Energy en est un excellent exemple. Par conséquent, pour la troisième année consécutive la compagnie a été récipiendaire du Prix d'excellence en matière de sécurité décerné par le ministère du Travail de l'Alberta.

Par ailleurs, les réalisations d'autres sociétés membres ne sont pas passées inaperçues. En effet, de multiples mises en nomination pour un prix d'excellence en matière de service à la clientèle dans le cadre du Programme Étoile d'or de l'association locale du tourisme sont la norme pour MGOC. L'année dernière, l'hôtel appartenant à la compagnie a remporté le Prix d'excellence en matière d'accueil de l'Association des hôteliers de l'Alberta; en 2008, la société de gestion Pacrim Hospitality Services a été nommée l'entreprise de l'année par la revue Hotelier Magazine.

Mikisew Sport Fishing a été récipiendaire du Prix d'excellence en gestion de l'environnement de la Chambre de commerce de Fort McMurray. On a attribué ce prix à l'entreprise pour souligner ses efforts déployés pour écologiser ses opérations et camps éparpillés sur 10 lacs du nord, comme en témoigne son recours à différentes mesures novatrices, telles que l'utilisation de panneaux solaires. En 2009, le gérant Tim Gilles a été nommé « l'Ambassadeur de l'année » par l'Office du tourisme de Fort McMurray.

On s'amuse sous la tente
On s'amuse sous la tente lors des célébrations de Mikisew

Bien sûr, il est enrichissant d'assister à la reconnaissance des nombreuses entreprises avec lesquelles est affilié MGOC, mais les efforts de la compagnie à l'échelle communautaire revêtent une importance encore plus grande pour l'équipe de direction et les quelque 400 employés. En effet, le Groupe d'entreprises Mikisew est commanditaire d'un grand nombre d'événements et de programmes sociaux / de bienfaisance, en plus d'y participer activement. La société redonne aux siens sous diverses formes, entre autres les Jours anniversaires du traité, le Camp culturel des aînés, les Prix régionaux de reconnaissance décernés aux Autochtones, les Journées des bleuets et le Pèlerinage de Lac Ste-Anne.

Quant à la grande collectivité, MGOC parraine la Fondation du Collège Keyano, la Fondation de l'Hôpital Northern Lights et le Centre of Hope, pour n'en nommer que quelques–uns. Tout cela se concrétise grâce au sentiment d'appartenance et de fierté qu'à la société à l'égard de son succès. Par ailleurs, le besoin ressenti par l'entreprise de se surpasser et de se perfectionner ensemble – comme une nation – vient stimuler sa croissance.

Retournez à la table des matières





La société Seven Lakes Oilfield Services – poursuit sa croissance dans le nord-est

FinalisteAu moment de sa nomination à titre de finaliste pour le Prix Plume d'aigle il y a trois ans, la société Seven Lakes Oilfield Services comptait 23 employés et se concentraient principalement sur l'élimination des déchets. À l'heure actuelle, la compagnie compte 60 employés et a élargi considérablement ses opérations commerciales. L'expérience et la maturité de ses employés permettent effectivement à la compagnie d'aller de l'avant avec une panoplie de projets au sein du marché de la fourniture d'effectifs et de services pétroliers dans l'extrême nord-est de la province, soit le secteur où elle est établie.

La société Seven Lakes appartient collectivement aux Premières Nations de Cold Lake, Frog Lake, Kehewin, Saddle Lake, Heart Lake, Beaver Lake et Goodfish Lake. Sa stratégie d'entreprise s'articule autour de trois principes de base, lesquels consistent : à porter une attention particulière à l'accroissement des opérations; à mettre l'accent sur l'embauche d'employés venant des Premières Nations locales et; à prendre l'engagement d'offrir des prix concurrentiels et une qualité de service à ses clients. Bref, Seven Lakes a connu du succès sur chacun de ces plans.

Des employés à l'œuvre
Des employés à l'œuvre dans l'un des nombreux emplacements qu'ils desservent

Depuis sa création en 2002, alors que la compagnie ne disposait qu'un seul camion à ordures à chargement frontal, Seven Lakes n'a cessé de croître et de prospérer, comme en témoigne son parc automobile composé de quelque 30 véhicules et pièces d'équipement.

La division de la gestion des déchets est dotée de quatre camions tandems porteurs à faux-cadre basculant capables de transporter de 20 à 30 conteneurs, d'un camion à chargement frontal et de deux remorques porteuses à faux-cadre. Forte d'une clientèle toujours grandissante, la société Seven Lakes procède à l'achat de deux autres camions porteurs à faux-cadre basculant et de deux autres remorques porteuses à faux-cadre basculant, de même que de bennes basculantes spécialisées.

La société Seven Lakes fournit des équipes d'assainissement environnemental, en plus d'assurer l'exécution de programmes d'assainissement des lieux touchés par des déversements et d'assainissement des têtes de puits à travers le nord-est de l'Alberta. Outre ses programmes de recyclage, la compagnie offre les services suivants : la surveillance des pipelines, le déneigement, l'échantillonnage au laser, l'épandage de sable sur les routes d'accès aux chantiers de forage et l'essai des gaz émanant des emplacements de puits.

Connue pour son stock d'équipement, qui est d'ailleurs parmi les plus importants de la région de Lakeland, la division de l'échafaudage est un autre volet de l'entreprise en pleine expansion. De plus, la compagnie propose – au moyen de la formation donnée par l'Association de l'industrie de l'échafaudage – des programmes d'assurance et de contrôle de la qualité ainsi que des programmes de certification qui assurent des produits haut de gamme et un service de premier rang offert par du personnel qualifié.

Prendre l'engagement de faire preuve de professionnalisme dans tous ses projets est l'un des éléments les plus importants des opérations de la société Seven Lakes. Avec un bassin regroupant près de 12 000 membres des Premières Nations à partir duquel la compagnie peut recruter, celle-ci a mis en place des normes rigoureuses en matière d'emploi tout en favorisant l'embauche de personnes locales. La société offre par ailleurs des emplois de premier échelon, ce qui donne ainsi aux nouveaux employés l'occasion d'acquérir une précieuse expérience de travail au sein du secteur pétrolier. Présentement, 78 p. 100 des effectifs de la compagnie sont d'origine autochtone; il en est de même pour la majorité des postes de direction.

L'une des épandeuses
L'une des épandeuses de sable de la compagnie

On accorde beaucoup d'importance à l'existence d'un milieu de travail sain et sécuritaire. À cet effet, la compagnie a adopté le slogan « La sécurité s'inscrit dans notre tradition », qui reflète son objectif voulant que ses opérations se déroulent sans aucune blessure, ni incident, ni heure de travail perdue. Et pour renforcer cet objectif, on s'appuie sur le perfectionnement continu des compétences et sur une formation permanente qui souligne l'importance pour chaque employé de suivre des pratiques sécuritaires aussi bien en milieu de travail que dans sa vie personnelle. Cette stratégie a vraiment porté ses fruits : la compagnie a remporté en 2008 le Prix pour les meilleures pratiques en matière de sécurité, décerné par l'organisme Work Safe Alberta.

Comme le fait remarquer M. Greg Stone, directeur général, la compagnie souscrit à la philosophie suivante : « La société Seven Lakes continuera de connaître une croissance soutenue à l'avenir. Le dévouement de nos employés, joint à leur culture de sécurité hors pair, nous permettra de poursuivre notre croissance et de créer ainsi des possibilités pour d'autres membres des sept Premières Nations de notre région. »

La croissance continue de la société Seven Lakes Oilfield Services montre clairement que les pratiques qu'elle préconise font très bien l'affaire.

Retournez à la table des matières





MXC Racing and Off Road – entreprise sur la voie du succès

Prix Plume d'aigleParfois, ce n'est pas la compétence de vos employés qui fait toute la différence, mais plutôt les clients qui – à l'instar des employés fidèles – sont prêts à donner un coup de main au pied levé. C'est à la fois une question de volonté et de passion. Voilà ce qui décrit, en quelque sorte, l'entreprise exploitée par Adam et Colleen Tatum. Notons également leur soif partagée en matière d'aventure en plein air et de grandes machines. Il s'agit d'un mode de vie que savourent Colleen et Adam et dont ils se sont inspirés pour édifier une entreprise.

En 2004, le couple a fait l'acquisition de MXC Racing and Off Road pour nourrir la joie de participer à différentes activités de plein par tous les moyens possibles. L'admiration pour les machines s'est traduite par la création d'une entreprise qui ne cesse d'évoluer et d'attirer des clients qui sont – d'abord et avant tout – des amis et des collègues.

« Nous offrons un service personnalisé à nos clients, car ils sont pour la plupart des connaissances et des mordus de sport automobile », a fait remarquer Adam. « Bien entendu, l'esprit de camaraderie nous plaît. Mais plus important encore, nous proposons un magasin spécialisé et de services de premier rang. De plus, nous poursuivons notre expansion afin de répondre aux besoins de nos clients. Voilà le mandat ultime d'une entreprise prospère…toujours assurer la satisfaction des clients. »

Des participants
Des participants à une épreuve surnommée mud bog, commanditée par MXC à des fins de bienfaisance

La compagnie a trouvé un excellent marché à créneaux et déploie tous les efforts nécessaires pour assurer la vigueur de l'entreprise. Depuis son ouverture, MXC a doublé ses effectifs, sans oublier de mentionner l'agrandissement considérable du magasin afin d'accueillir une vaste gamme d'accessoires de plein air et de pièces et d'équipement pour camion, VTT, vélo et traîneau, de même qu'une grande variété de produits de chasse et d'autres produits récréatifs. La compagnie offre par ailleurs des services de personnalisation de carrosserie et de réparation des camions et d'autres véhicules, en plus de se spécialiser en ponts élévateurs, pneus et roues spéciaux et moteurs suralimentés.

« Si vous aimez vous en donner à cœur joie en pleine nature un peu partout dans la province, il y a de fortes chances que nous comptions parmi nos stocks ce que vous recherchez; sinon, il nous sera possible de nous le procurer pour vous sans délai », a affirmé Colleen. « MXC représente non seulement un magasin, mais en outre un endroit qui est une source de fierté pour la communauté. Les activités auxquelles se livrent nos clients favorisent un mode de vie sain, ce qui suscite d'ailleurs un sentiment de fierté à l'égard de notre communauté et de l'environnement naturel dont nous bénéficions tous. »

Adam Tatum
Le propriétaire Adam Tatum à l'œuvre

L'esprit communautaire est très important. En effet, MXC est un membre actif et enthousiaste de la Chambre de commerce de Fort McMurray, et plus récemment de la Northeastern Alberta Aboriginal Business Association. Cette association sans but lucratif s'engage à créer un environnement favorable aux entreprises, à la formation et à la création d'emplois, et ce en faveur de tous les Autochtones de la région. MXC est devenu membre de l'association afin, d'une part, de stimuler les débouchés entre les entreprises appartenant à des Autochtones et, d'autre part, d'accéder aux occasions de réseautage et aux ressources que fait valoir l'association.

MXC parraine de nombreuses équipes de sport, ainsi que des groupes sociaux locaux, des banques alimentaires et des fournisseurs de repas, en plus de faire des dons et de venir en aide à la Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux, à la Northern Lights Regional Health Centre Foundation et au Centre of Hope, maison d'accueil pour les sans-abri.

« Nous nous réjouissons de ce que nous avons bâti sur le plan commercial », a noté Adam en gesticulant pour illustrer la croissance du magasin. « Nous jouissons d'une clientèle fidèle; nous sommes reconnaissants envers eux et la communauté dans son ensemble. La nécessité de redonner à la communauté où nous vivons, travaillons et jouons va sans dire. »

Il est clair que la générosité et la participation communautaire s'intègrent tout naturellement à la culture d'entreprise de MXC. La communauté est, bien entendu, reconnaissante envers elle. Et les amateurs de sport automobile sont, eux aussi, reconnaissants du service, de la gamme de produits et, surtout, de l'amitié qui existent au sein du magasin MXC, situé sur l'avenue Franklin.

Retournez à la table des matières





Conseil pour l'avancement des agents de développement autochtones (CAADA)

Le CAADA a pour vision d'accroître les capacités des Autochtones en renforçant les économies de ces derniers par le biais de programmes et de services destinés aux agents de développement économique. Quant à sa mission, le conseil vise à être la référence incontournable en matière de développement économique des collectivités autochtones.

Cet organisme, qui en est à sa 20e année d'existence, se compose de quelque 450 membres répartis dans tous les territoires et provinces. Au cours des trois prochaines années, le CAADA orientera ses efforts vers la croissance organisationnelle, les communications et la durabilité conformément à son mandat, soit d'améliorer le développement économique des Autochtones.

Le CAADA fait sûrement sentir sa présence en Alberta. En effet, on y trouve le bureau national de l'organisme en plus de 20 p. cent des agents de développement économique du pays. Le conseil continue de défendre les intérêts des agents en favorisant l'exécution de leurs travaux pour le compte des conseils de bande, des organismes de développement économique des Autochtones et de différents ordres de gouvernement, ainsi qu'en collaboration avec ces derniers.

Cette année, le CAADA a une fois de plus coordonné le processus de mise en nomination et de sélection des finalistes pour les deux prix de distinction des entreprises albertaines parrainés par le ministère des Affaires indiennes et du Nord Canada : le Prix des pratiques exemplaires – Relations avec les Autochtones et la Mention d'honneur Plume d'aigle.

Retournez à la table des matières





Le Groupe d'entreprises ACFN – une vigueur tributaire de la diversification

Prix Plume d'aiglLe Groupe d'entreprises ACFN regroupe de nombreuses entreprises possédées en propriété exclusive et de co-entreprises représentatives de l'entrepreneuriat qui a marqué l'histoire des membres de la Première nation des Chipewyan d'Athabasca. Grâce à son succès, qui se caractérise par l'importance des possibilités d'emplois créées et des revenus produits, le groupe constitue une source de fierté pour ses employés et les membres de la bande.

Un travailleur
Un travailleur de la compagnie Tech Sonic Services, membre du Groupe d'entreprises ACFN

Les terres occupées par la Première nation des Chipewyan d'Athabasca se trouvent sur la rive sud-ouest du lac Athabasca. Le groupe d'entreprises, dont le siège social est situé à Fort McMurray, se compose de quatre entités en propriété exclusive de la Première nation et de sept entreprises dans lesquelles la Première nation détient une participation majoritaire. On peut facilement qualifier les opérations d'ACFN de variées : celles-ci englobent les services de conciergerie, la gestion des déchets, la transformation des métaux, la fabrication, le génie civil et les services de construction et le recyclage des pneus.

Le Groupe d'entreprises ACFN a conclu des contrats à long terme avec tous les principaux acteurs du secteur des sables bitumineux situés aux alentours de Fort McMurray et de la Municipalité régionale de Wood Buffalo, région s'étendant sur une superficie de quelque 63 000 kilomètres carrés. La liste de ses clients comprend, sans s'y limiter, la société Syncrude (un finaliste pour le Prix de distinction des pratiques exemplaires dans la catégorie Relations avec les Autochtones de cette année décerné à une entreprise autochtone), la société Suncor Energy et la société Canadian Natural Resources Ltd.

Avec plus de 700 personnes employées directement par les compagnies principales au sein du groupe d'entreprises et 400 personnes à l'emploi de ses co-entreprises, le Groupe d'entreprises ACFN est devenu une importante force économique dans la région de Wood Buffalo. M. Gary Flett, vice-président et chef de l'exploitation, voit encore plus grand à l'avenir.

« Nos employés sont notre atout le plus précieux. En effet, ils font toujours preuve d'engagement et de dévouement dans l'exercice de leurs fonctions. Auparavant, nos projets d'expansion étaient confinés aux limites géographiques de la région de Wood Buffalo. Nous sommes maintenant en mesure d'étendre nos activités au-delà des frontières régionales, provinciales et nationales. Bien entendu, notre croissance se fera de façon stratégique. À cet effet, nous prendrons toujours soin de privilégier la stabilité économique tout en explorant de solides débouchés. »

On constate déjà que certaines des entreprises du groupe attirent l'attention d'autrui et de clients à plus grande échelle. En effet, l'entreprise de fabrication Chip Manufacturing – fabricant de protège-poignets en Kevlar® – exploite l'installation de fabrication la plus au nord de l'Alberta. Ce produit compte de nombreuses applications industrielles. Plus important encore, il offre une protection 20 fois supérieure à celle de l'acier, en plus d'être un produit ignifuge et résistant à la perforation / au cinglage.

Tech Sonic Service en est un autre exemple. Cette compagnie fait appel à des technologies à ultrasons brevetées pour fournir sur place des solutions en matière d'élimination des contaminants lourds. Il s'agit de solutions industrielles de pointe qui emploient certains des plus grands navires hors série du monde.

Janitorial staff
Un employé de la division des services de conciergerie de la compagnie Denesoline Environment avec une polisseuse

Destinées aux sites de production des sables bitumineux de même qu'à toutes les usines de traitement et raffineries, les technologies utilisées par Tech Sonic permettent de transformer l'énergie électrique en énergie mécanique à l'aide de transducteurs céramiques brevetés. Ceux-ci produisent des vibrations qui, à leur tour, créent des vagues de pression négatives et positives et finalement une pression et une chaleur intenses (lb/po2 et températures d'au moins 10 000). Ce procédé a pour effet d'éliminer les contaminants lourds présents dans les principaux composants de traitement pour ainsi les remettre à l'état presque neuf en une fraction du temps qu'il faudrait pour y parvenir par des moyens de nettoyage classiques.

La diversité des produits et services du Groupe d'entreprises ACFN, jointe à l'excellence de son équipe de gestion, lui ont permis de se surpasser, même au cours du déclin économique. Par ailleurs, la croissance à long terme des opérations et des marchés du Groupe d'entreprises ACFN est garantie, d'où la vision novatrice de ses sociétés partenaires, ses employés et la nation qu'il représente.

Veuillez adresser vos correspondances, commentaires et demandes à :

Entreprise Autochtone: Célébrée en Alberta Février 2010
Affaires indiennes et du Nord Canada
Bureau régional de l'Alberta
Place du Canada
9700, avenue Jasper
Bureau 630
Edmonton (Alberta) T5J 4G2
Sans frais : 1 800 567-9604

Printing : Capital Colour Press
Conception graphique : MGS Graphics
Traduction
: Translatech

Retournez à la table des matières





Date de modification :