ARCHIVÉE - ARCHIVÉ - Les Anciens Combattants Autochtones en Ontario

Renseignements archivés

Cette page a été archivée dans le Web. Les renseignements archivés sont fournis aux fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Ils ne sont pas assujettis aux normes Web du gouvernement du Canada et n'ont pas été modifiés ou mis à jour depuis leur archivage. Pour obtenir ces renseignements sous une autre forme, veuillez communiquer avec nous.


Les Anciens Combattants Autochtones en Ontario
QS-T024-000-BB-A1 2011

Si vous souhaitez commander un exemplaire de la carte ou avez une suggestion à formuler pour une version future de la carte, veuillez communiquer avec :

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada
Services à la haute direction et Communications
25, avenue St. Clair Est, 8e étage
Toronto (Ontario) M4T 1M2
Téléphone : 416-952-0056

Edith Anderson Monture

En 1917, Edith Anderson Monture a quitté les Six Nations de Grand River dans le Sud de l'Ontario pour s'engager comme infirmière volontaire en France, pays alors dévasté par la guerre. [Helen Moses/Anciens combattants Canada]

Servir la Nation : une tradition qui se perpétue

Les Autochtones du Canada peuvent être fiers d'avoir défendu par le passé notre société et nos principes communs.

Angus Pontiac

Angus Pontiac, ancien combattant autochtone. [Alex Peltier]

Un grand nombre de Haudenosaunee, ou Iroquois, se sont battus aux côtés des Britanniques durant la guerre d'Indépendance, puis, de nouveau durant la guerre de 1812. De plus, quelque 12 000 Autochtones au Canada ont servi le pays lors des deux guerres mondiales et lors de la guerre de Corée. Plus de 500 d´entre eux ont même payé de leur vie. Durant la Première Guerre mondiale, le tiers des Autochtones physiquement aptes se sont engagés dans les forces armées; chez certaines Premières Nations, notamment chez les Algonquins de Pikwakanagan, dans la vallée de l´Outaouais, presque tous les hommes ont volontairement joint les rangs de l´armée.

Caporal Francis Pegahmagabow

Le Caporal Francis Pegahmagabow, membre de la Première Nation de Wasauksing, sur les rives de la baie Georgienne durant la Première Guerre mondiale. Cet Ojibwa est l'ancien combattant le plus décoré de l'histoire du pays.
[Université de l'Indiana]

Un grand nombre de soldats autochtones ont mis à profit leurs habiletés de chasseurs, s´engageant comme tireurs d´élite ou comme éclaireurs. Leur participation était également requise pour coder les plans militaires secrets en cri, langue que l´ennemi ne parvenait pas à déchiffrer. Des femmes autochtones ont, elles aussi, mis leurs précieuses compétences au service de l´armée durant les trois guerres, exerçant principalement le métier d'infirmière.

Les Chippewa de la Première Nation de Nawash

Les Chippewa de la Première Nation de Nawash, dans le centre de l´Ontario, ont combattu en grand nombre lors de la guerre de 1812, de la guerre du Golfe de 1991 et de tous les conflits majeurs qui se sont déroulés entre-temps. [Gordon W. Johnston/ Maadookii Seniors' Centre]

Le gouvernement du Canada tient à rappeler et à reconnaître l´importante contribution des anciens combattants autochtones en temps de guerre, et à faire en sorte que ces derniers obtiennent les services et les avantages auxquels ils ont droit.

Caporal Huron Brant

Le Caporal Huron Brant membre des Mohawks de la baie de Quinte, près de Belleville (Ontario), s'est vu remettre la Médaille militaire en Italie en 1943. Au dire d´un autre soldat canadien, il aurait, à lui seul, livré combat à 30 soldats ennemis. [Capt. Frank Royal/DND/NAC/PA-130065]

Aujourd´hui, des milliers d´Autochtones perpétuent la tradition de service à la Nation en joignant les Forces canadiennes. En service au Canada et dans les missions de paix à l´étranger, ils voyagent, reçoivent une formation et occupent un emploi dans l´armée. Bon nombre d´entre eux ont commencé leur carrière militaire dans les Forces canadiennes en tant que Rangers juniors ou jeunes cadets, ou grâce au Programme d'enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes.

Des diplômés du Programme d'enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes

Des diplômés du Programme d'enrôlement des Autochtones des Forces canadiennes en pleine célébration. [Défense Nationale]

Rendons hommage aux anciens combattants autochtones ainsi qu´aux femmes et aux hommes inuits, métis et des Premières Nations qui s´engageront dans l´avenir pour défendre les intérêts du pays.

Caporal‑chef des Rangers Carson Fiddler

On voit ici le caporal‑chef des Rangers, Carson Fiddler, qui a aidé des membres de la Première Nation crie de Sandy Lake à évacuer leur collectivité, dévastée par un incendie de forêt. Plus de 400 Rangers canadiens, majoritairement des Autochtones, sont membres à temps partiel de l´armée de réserve du Canada. Ils participent à des activités de recherche et de sauvetage et fournissent d´autres services dans le Nord ontarien. [Défense Nationale]

Affaires autochtones et Développement du Nord Canada, région de l'Ontario, travaille à faire du Canada un meilleur endroit pour les 127 Premières nations établies dans la province.

Portrait de studio

Portrait de studio, pris en juillet 1882, des guerriers des Six-Nations qui ont survécu, après avoir combattu aux côtés des Britanniques pendant la Guerre de 1812. [Bibliothèque et Archives Canada / C-085127]

Autres liens d'intérêt:

Date de modification :